Posts Tagged ‘Lieutenant’

Message d’un Congolais à BrazzaNews

mai 19, 2017

Les Familles des quartiers Nord de Brazzaville sont aussi dans le désarroi.

«Trop de mort dans nos familles, comment arrêter Sassou ? Il refuse de dialoguer, soit disant ce Sassou-là était médiateur dans la crise centrafricaine, là-bas c’était aussi des rebelles qui se battait. Pour le conflit centrafricain il avait trouvé la solution par le dialogue, et voici Ma tante a perdu deux enfants: UN LIEUTENANT ET UN SERGENT ».

Voici l’image qu’il nous a envoyée, dans une expression de colère et de désolation,  depuis la morgue de Brazzaville.

 

Photo de BrazzaNews.

Les militaires sous pressions : si tu veux ton salaire , il faut aller affronter les FALC dans le POOL.

Ndenguet, le chef d’Etat major et les PDG des banques se sont réuni pour ne pas laisser les militaires prendre leurs salaires par la banque car nombreux ont décidés de prendre le salaire et de prendre la fuite, de ne pas aller combattre. Le chef d’état-major a conclut une entente avec les banques et les militaires vont être payé à la main ce mois ci à l’état-major et de là ils vont être réquisitionnés.

Avec Brazzanews.fr

Publicités

Mali: « une centaine de morts » à Konna

janvier 12, 2013
L’armée malienne, qui a pris le contrôle de la ville de Konna (centre) après de violents affrontements avec les islamistes, a fait « une centaine de morts » dans le camp de ses adversaires, a affirmé le lieutenant Ousmane Fané, de l’état-major de la région des combats.

« Nous avons fait des dizaines de morts, même une centaine de morts parmi les islamistes à Konna. Nous contrôlons la ville. Totalement la ville », a déclaré le lieutenant Fané, joint à l’état-major de Mopti, région dans laquelle est située Konna, sans plus de détails.

Lefigaro.fr avec AFP

Les mains de la nuit

novembre 29, 2012

  

Les mains de la nuit sur les hanches

Ont esquinté les reins le dimanche

Au réveil le corps était tout endolori

Je n’arrivais plus à écouter mon colibri

 

Quand sonnait le téléphone au salon

Je ne pouvais bien marcher sans talons

La souffrance m’empêchait de le décrocher

Le temps de la sonnerie était déjà passé

 

Pensant à cette soirée de gladiateurs

J’aimerais bien y revenir en boxeur

Pour mieux supporter les coups partout

Comme un lieutenant vraiment debout.

 

Bernard NKOUNKOU

Un soldat français tué dimanche en Afghanistan

août 14, 2011

L’Élysée indique ce dimanche midi qu’un nouveau soldat français engagé en Afghanistan a été tué aujourd’hui par un tir d’insurgé. Le drame a eu lieu au cours d’une mission d’appui à l’armée nationale afghane, en Kapisa (nord-est), indique un communiqué de l’Elysée.

La victime est un lieutenant du 152e Régiment d’Infanterie de Colmar. Ce nouveau décès porte à soixante-quatorze le nombre de soldats français morts en Afghanistan depuis fin 2001, dont 22 pour la seule année 2011.

« Ces opérations récentes bien que meurtrières n’entament pas la résolution de la France », lit-on dans le communiqué de la présidence. « Elles traduisent l’intensité de combats désespérés des insurgés. Le chef de l’État exprime, à nouveau, la détermination de la France à continuer d’oeuvrer au sein de la Force internationale d’assistance à la sécurité pour rétablir paix et stabilité dans ce pays et contribuer à son développement », poursuit le texte.

Il s’agit du deuxième soldat français à tomber cette semaine. Jeudi dernier, un véhicule blindé avait été pris pour cible et un caporal chef du 19e Régiment de génie de Besançon avait succombé à ses blessures.

Près de 4000 soldats français opèrent en Afghanistan. Lors de la seule semaine du 14 juillet, sept soldats français avaient trouvé la mort dans ce pays dont cinq dans un attentat-suicide, ce qui avait donné lieu à un hommage national aux Invalides présidé par Nicolas Sarkozy le mardi 19 juillet.

Lefigaro.r avec AFP