Posts Tagged ‘lignes de bus’

Barack Obama : « Rosa Parks a changé l’Amérique »

mars 3, 2013

Le président inaugure une statue de l’activiste au Capitole

 
Barack Obama : "Rosa Parks a changé l’Amérique"

barack obama rosa parks ouvbarack obama rosa parks 2barack obama rosa parks

Le président américain Barack Obama vient d’inaugurer une statue à l’effigie de l’activiste Rosa Parks au Capitole. Icône du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis dans les années 50, cette grande dame de l’histoire du pays rejoint enfin le panthéon des piliers de la nation, réunis sous la rotonde du monument, pour son centième anniversaire.

 «En un seul moment, avec le plus simple des gestes, elle a aidé à changer l’Amérique, et à changer le monde» a déclaré mercredi le président Barack Obama. En 1955, Rosa Parks n’avait pas cédé sa place de bus à un homme blanc. C’était à Montgomery dans l’Alabama, un Etat du sud des Etats-Unis. À l’époque, cette résistante âgée d’une quarantaine d’années avait refusé de s’asseoir au fond du bus comme on l’exigeait à l’époque des habitants noirs. Son bras de fer avait insufflé un élan de courage à la population opprimée de toute la ville, se propageant ensuite dans tout le pays. Un boycott des lignes de bus avait fini par aboutir, 10 ans après cette révolution, à des lois sur les droits civiques. Aujourd’hui, à l’instar du président Abraham Lincoln, Rosa Parks a obtenu une place de choix dans le patrimoine américain. Sa statue, qui la représente assise, siège enfin à Washington. Elle est d’une carrure «fragile mais son courage est puissant» a expliqué le chef d’état.

Décédée en 2005 à l’age de 92 ans, cette icône du mouvement des droits civiques aux Etats-Unis est la première femme noire à obtenir un tel honneur de la part d’un président. La statue de Rosa Parks vient rejoindre un buste de l’abolitionniste Sojourner Truth déjà installé sous la coupole. Une récompense à la hauteur de cet édifice: du haut de son dôme, 220 ans nous contemplent, et l’histoire de toute une nation résonne. C’est en ces lieux que la politique du pays vit, puisque le Capitole est le siège du Congrès américain, c’est aussi en ces lieux que les présidents prêtent serment tous les quatre ans, devant une foule de citoyens.

Cette semaine, à Washington avec des invités de choix comme le révérend Jesse Jackson, Barack Obama a fêté les 100 ans d’une militante qui n’a jamais cessé son combat pour l’égalité. Sous la cloche du Capitole, le président des Etats-Unis a déclaré: «Nous plaçons une statue d’elle ici, mais le plus grand hommage que nous pouvons lui rendre est de faire avancer le pouvoir de ses principes et le courage de ses convictions». Des convictions dont Barack Obama connaît tout le sens, puisqu’il est le premier président noir du pays. L’an dernier, en campagne pour son deuxième mandat, il s’était rendu en pèlerinage dans la capitale de l’Alabama, pour visiter le bus de 1955 conservé dans un musée. Et devant son équipe, il s’était assis exactement à la place qu’avait occupée Rosa Parks, 57 ans plus tôt. Une visite riche en symbole et en émotion qui lui avait fait mesurer l’ampleur de sa bravoure.

 Gala.fr par Fanny Abouaf

Montréal: Affrontements entre policiers et manifestants

février 26, 2013
 

Les manifestants

Les manifestants

EN DIRECT– Une manifestation pour la gratuité scolaire a tourné à l’affrontement à Montréal. Des heurts ont éclaté entre manifestants et policiers aux alentours du Square Saint-Louis.

Vers 16 h, des manifestants ont tiré des boules de neige sur les policers, ce qui provoqué une réaction immédiate et musclée des policiers.

Les policiers ont dispersé les manifestants en procédant à quelques arrestations.

Ils ont utilisé des grenades assourdissantes et du poivre de Cayenne.

L’escouade anti-émeute de la Sureté du Québec est déployée en renfort aux policiers du SPVM.

Le SPVM décrète la manifestation « attroupement illégal ».

Auparavant, la manifestation avait été déclarée illégale par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), car aucun itinéraire ne lui a été fourni.

Nos correspondants sur le terrain rapportent qu’ils sont des milliers à participer à cette manifestation.

Les manifestants scandent entre autres : « Parti québécois, parti bourgeois », « À qui le Québec? À nous le Québec ».

Les policiers du SPVM ont été fortement mobilisés sur les lieux de la manifestation. Hormis quelques oeufs lancés sur l’édifice qui abrite les bureaux de Lotto-Québec, la manifestation se déroulait dans le calme.

Une manifestation tenue lundi à l’issue de la première journée du Sommet a conduit à cinq arrestations, selon le plus récent bilan du SPVM.

L’appel à manifester a été lancé par l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE), qui a boycotté le Sommet sur l’enseignement supérieur, se plaignant que les thèmes qu’elle voulait voir figurer à son ordre du jour n’aient pas été retenus.

La Société de transport de Montréal (STM) informe les usagers qu’en raison de la manifestation en cours, les lignes de bus 24, 30 sud, 125, 144 et 427 sont perturbées.

L’ASSE se mobiliseJérémie Bédard-Wien, coporte-parole de l’ASSE, a assuré dans un point de presse mardi, avant le début de la manifestation, que l’indexation décidée par le gouvernement de Pauline Marois « ne passera pas ». Il a considéré que le Sommet sur l’enseignement supérieur n’a été qu’un « exercice de relations publiques ».

M. Bédard-Wien a accusé le gouvernement d’avoir « floué » les étudiants en décidant « une énième hausse » des droits de scolarité. Il a assuré que les étudiants vont le « rappeler » au gouvernement.

Il a indiqué que les étudiants organiseront dans les semaines à venir des assemblées générales pour « déterminer la marche à suivre ».

Interrogé sur les protestations en marge du Sommet, le ministre Pierre Duchesne a répondu que « les manifestations font partie de la démocratie. Une manifestation, ce n’est pas une crise ».

Radio-canada.ca