Posts Tagged ‘Loango’

Congo: Descente à Loango du préfet du Kouilou suite à la vidéo de dénonciation de Guillaume Kouka

juin 2, 2021

La vidéo de dénonciation postée sur les réseaux sociaux par Guillaume Kouka, promoteur du tourisme congolais, a fait réagir les autorités préfectorales du Kouilou. Le préfet de ce département s’est rendu sur les lieux pour faire le constat de la situation.

Tout est parti d’une vidéo postée sur les réseaux sociaux fin mai à travers laquelle Guillaume Kouka dénonce l’érection d’un mur le long de la baie de Loango. Ce mur érigé par un sujet expatrié, propriétaire semble-t-il du terrain dans cet espace protégé, servait de barrière à sa résidence en construction sur ce site.

On est sur l’une des pistes des captifs de Loango on peut lire ici “une aire marine protégée de la baie de Loango” et vous avez un monsieur qui a construit un mur qui obstrue la vue sur la baie de Loango.” dénonce Guillaume Kouka.

Professionnel du secteur touristique, il s’offusque de cet état de fait “on a des richesses touristiques comme ça, que non seulement nous ne valorisons pas mais que nous abandonnons. Après on nous explique qu’on veut développer le tourisme et on laisse des individus faire des choses comme ça !”  

Suite à l’indignation suscitée par le témoignage du promoteur de la plateforme “Visiter le Congo”, le préfet du Kouilou, Paul Adam Dibouilou, a mobilisé son équipe pour effectuer une descente sur ledit site. 

“La clameur publique nous a interpellé, notamment sur l’érection d’un mur important au niveau de la baie de Loango, il s’agit d’une aire protégée qui a intégré un plan global d’aménagement c’est un projet qui tient à cœur au président de la République qui déjà avait effectué une visite sur le site afin d’ériger un monument historique pour la mémoire” a-t-il indiqué.

Une réaction tardive des autorités qui leur aura permis de faire le constat d’autres incivilités autour de ce site protégé. “Nous avons constaté une coupe sauvage [des arbres de la forêt artificielle, ndlr], mais également des fours à charbon qui s’érigent ça et là” a déploré le préfet du Kouilou. 

Une autre situation qu’ignorait la préfecture du Kouilou, à en croire Paul Adam Dibouilou, la société Zebra chargée de la gestion de ce site forestier ne lui aurait pas remonté ces informations. 

Le préfet du Kouilou a rappelé que le respect du patrimoine culturel et environnemental de notre pays est attendu de tout citoyen résidant au Congo. L’opinion attend désormais la suite qui sera donnée à cette affaire.

Avec Sacer-infos par Stany Frank

Congo/Disparition : le roi Moe Makosso IV s’en est allé

décembre 26, 2020

Le roi Moe Makosso IV du royaume Loango s’est éteint, le 23 décembre, à la Polyclinique internationale de Rabat au Maroc des suites d’une longue maladie.

Le roi Moe Makosso IV crédit photo »DR »

Depuis quelque temps, la santé de Moe Makosso IV, roi de Loango, était vacillante. Ce qui a occasionné son évacuation sanitaire à Rabat au Maroc. Malheureusement, il est décédé au royaume chérifien en plongeant les parents et proches dans la consternation.

Le Roi Moe Makosso IV a été  intronisé le 29 août 2009 au palais royal à Diosso, succédant à Moe Tati 1er qui a tiré sa révérence en 2007 en France des suites de maladie. Retraité de l’Agence transcongolaise de communication, Moe Makosso IV qui est né le 1er mai 1944 à Tchizondi, dans le département du Kouilou, est le premier roi à habiter le nouveau palais royal (Limani-Li-Bwali Diosso), inauguré en 2016 et qui s’étend sur une superficie de 960 m2. Il laisse deux veuves et seize enfants.

Avec Adiac-Congo par Hervé Brice Mampouya

Congo: Un musée d’arts Africain sortira sous peu de terre de l’historique site de Loango

octobre 1, 2014

Le mémorial qui sera érigé sur la côte Atlantique située a quelques encablures de Pointe-Noire sur l’historique voie dite route de la caravane dans le département du Kouikou, sera réalisé par l’agence Wilmotte et associés Architect basé à Paris, à Londres et en Italie. Jean Michel Wilmotte, concepteur dudit projet en a fait la présentation à Denis Sassou Nguesso, président de la république du Congo, le 30 septembre devant, Gilbert Ondongo, Jean Jacques Bouya et Jean Claude Gakosso, respectivement ministres des finances, de l’aménagement du territoire et de la culture.


Jean Michel Wilmotte, Architecte

Jean Michel Wilmotte, Architecte
Au cours de son exposé sur vidéo projecteur , Jean Wilmotte a fait état du travail déjà effectué par son agence dans plus de vingt pays dans le monde, notamment en France avec la réalisation du musée des arts premiers de Louvre construit sur la demande de l’ex président français, Jacques Chirac.

Sur ce qu’il appelle le centre international africain de Loango, donc le future musée de Loango, l’architecte français, pense que c’est un site émouvant, un territoire magnifique qu’il va falloir faire connaitre.

‘’Il s’agit d’un bâtiment très simple, élégant qui va vers la mer et qui rappelle certaines embarcations. Le musée lui-même pourrait servir de cadre d’éducation des jeunes dans lequel on aura aussi une bibliothèque. C’est un ensemble qui justifie que les touristes pourraient venir passer un jour ou deux sur le site’’ a-t-il indiqué.

Le musée de Loango sera visiblement le premier, et plus grand musée jamais construit en Afrique. Il pourrait attirer plus des visiteurs que l’île de Gorée au Sénégal.

‘’Le projet va nous assurer le leadership sur le continent car il n’aura rien à avoir avec l’île de Gorée. Tout le monde va converger vers Loango’’ a laisser entendre Jean Claude Gakosso, Ministre de la Culture et des Arts.

La construction de ce grand projet dont le montant à investir n’a pas été révélé, s’inscrit dans l’engagement du chef de l’Etat Congolais à valoriser et à promouvoir les espaces de mémoire collective dans le pays.

Congo-site.com par Serge Titan Ondon