Posts Tagged ‘lutte armée’

Colombie: l’ex-numéro deux des FARC annonce qu’il reprend la lutte armée

août 29, 2019

 

L’ex-numéro deux du groupe armé colombien FARC, Ivan Marquez, entré dans la clandestinité depuis un an, a annoncé jeudi dans une vidéo qu’il reprenait les armes aux côtés d’autres chefs rebelles qui ont dénoncé l’accord de paix en Colombie.

«Nous annonçons au monde qu’a commencé le seconde Marquetalia (berceau historique de la rebellion des années soixante, NDLR) au nom du droit universel des peuples à se lever en armes face à l’oppression», comme affirme dans une vidéo diffusée sur les médias, Ivan Marquez, vêtu d’un treillis vert, aux côtés notamment de Jesus Santrich, autre ex-leader des FARC dissoutes.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Le président zimbabwéen Mugabe assistera à la messe d’inauguration du pape François

mars 17, 2013

HARARE (Zimbabwe) – Le président zimbabwéen Robert Mugabe, plus vieux chef d’Etat africain et figure controversée après 33 ans de pouvoir, assistera mardi à la messe d’inauguration du pape François au Vatican, a-indiqué à l’AFP dimanche une source à la présidence.

Oui, il y assistera, a dit cette source, en précisant que M. Mugabe, 89 ans, devait voyager ce dimanche soir pour gagner le Vatican, où il s’est rendu régulièrement ces dernières années, et où il n’est pas persona non grata, contrairement au sein de l’espace de l’Union européenne.

Catholique fervent, M. Mugabe se voit reprocher de nombreuses atteintes aux droits de l’homme dans son pays qu’il a conduit à l’indépendance par la lutte armée en 1980.

En 2005, la poignée de main de M. Mugabe avec le prince Charles, pris par surprise pendant les funérailles de Jean Paul II, était restée mémorable au Royaume-Uni, où elle avait fait scandale. M. Mugabe est l’un des critiques les plus féroces du pouvoir britannique.

Même si l’UE a commencé à normaliser ses relations avec le Zimbabwe cette année, M. Mugabe reste interdit sur le sol européen.

L’Italie ne peut toutefois pas lui refuser un visa de transit vers le Vatican.

M. Mugabe cohabite avec son principal rival le Premier ministre Morgan Tsvangirai dans un gouvernement d’union nationale imposé début 2009 sous la pression diplomatique pour éviter une guerre civile.

Le processus de réformes, également imposé depuis, est en passe de déboucher sur l’adoption d’une nouvelle Constitution plus démocratique, entérinée par un référendum organisé samedi dont le résultat fait peu de doute.

Le climat cependant demeure lourd de menaces pour l’avenir, notamment pour les prochaines élections générales qui pourraient avoir lieu en juillet. De nouvelles arrestations dimanche d’assistants de M. Tsvangirai et les nombreuses descentes de police de ces derniers mois dans les locaux d’ONG oeuvrant pour le respect des droits de l’homme ont en effet alourdi ce climat.

Romandie.com avec (©AFP / 17 mars 2013 16h09)