Posts Tagged ‘Makélékélé’

Congo/Brazzaville: Assassinat de deux jeunes à Bifouiti

avril 20, 2017

BRAZZAVILLE : les corps de deux (2) jeunes que le commissaire de Makélékélé, BONGUI DIDAS, vient d’abattre en public ce jeudi 20 Avril 2017 à 16h30.

Ils ont été abattus à BIFOUITI ( quartier sud de Brazzaville ) vers la descente KINGOUARI. Le bilan est lourd, on compte plusieurs blessés graves.

Ref-Images : Deux (2) jeunes abattus par le commissaire de MAKELEKELE , Mr BONGUI DIDAS .

Photo de BrazzaNews.Photo de BrazzaNews.
Avec Brazznews.fr

Congo: Maurice Maurel Kiwoundzou, le maire de makélékélé a rassuré qu’il va bientôt jeter la canne

mars 19, 2017

 

A bientôt vingt ans à la tête de la mairie de Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville, Maurice Maurel Kiwoundzou, qui bat ainsi le taux de longévité à la tête d’un arrondissement dans la ville capitale, était présent à la cérémonie de remise des travaux d’aménagement de la morgue de Makélékélé (Mur de clôture, portails, pavés au sol, catafalques, places assises, peinture…) réalisés par le député R.c (Rassemblement citoyen) François Loussakou. C’était le samedi 11 mars dernier et c’est l’administrateur-maire, Maurice Maurel Kiwoundzou, qui a lui-même réceptionné ces travaux et procédé à leur inauguration, en coupant le ruban symbolique et en dévoilant la plaque commémorative. Il y a bien longtemps que l’administrateur-maire de Makélékélé, affaibli par la maladie et dont le siège d’arrondissement a été incendié par les ninjas-nsiloulou du pasteur Ntumi, a fait une telle apparition publique.

 

Durant cette cérémonie, il a saisi cette occasion, pour tordre le coup aux rumeurs le concernant. Se déplaçant avec l’appui d’une canne de couleur bleue, il est monté au podium et a déclaré: «Contrairement à ce que les gens disent, je me porte bien, malgré le fait que je me promène à l’aide d’une canne. C’est tout juste pour l’équilibre. Je ne me considère pas comme un handicapé. Ne me classez pas dans cette catégorie de gens! Bientôt je vais abandonner cette canne, pour vous montrer que je suis bien portant». Ses détracteurs n’ont qu’à bien se tenir, parce que Ya Maurel revient en force. Pour terminer, il a exhorté les populations à la paix et souhaité que les élections se déroulent de manière transparente et dans la quiétude, partout dans le pays et surtout dans son arrondissement.

 

Lasemaineafricaine.net

Congo/Brazzaville : les quartiers sud quadrillés par l’armée après les violences de lundi

avril 5, 2016

Brazzaville – Les quartiers sud de Brazzaville étaient quadrillés mardi matin par un important dispositif militaire au lendemain d’échanges de tirs ayant contraint des milliers d’habitants apeurés à fuir vers le centre de la ville, a constaté un journaliste de l’AFP.

Alors que des échanges de feu avaient encore été entendus lundi en fin d’après-midi, la nuit a été calme.

Les bérets noirs de l’armée ont pris la relève des éléments de la garde républicaine qui avaient occupé les principaux points stratégiques lundi. L’armée a mis en place de nombreux barrages filtrant, et le soldats fouillaient les rares véhicules circulant, et les piétons, peu nombreux.

Après les violences de la veille, les quartiers sud semblaient émerger très lentement de leur torpeur, les habitants ayant fuit ne semblant pas vouloir pour l’instant rentrer chez eux.

Au Grand Marché Total, porte des quartiers sud, les étals étaient vides et désertés par la quasi-totalité des vendeurs vers à 09H00 (08H00 GMT), et les chalands peu nombreux.

Au marché Bourreau de Makélékélé, de rares vendeurs offraient des fruits, des légumes, des haricots, des oignons. Quelques acheteurs passaient en hâte pour de menus achats et disparaissaient rapidement.

Sur l’avenue de l’OUA, qui relie le sud au centre de la ville, quelques minibus circulaient dans les deux sens. La circulation, habituellement encombrée, était parfaitement fluide.

Des milliers d’habitants du sud de Brazzaville ont fui leurs quartiers lundi après plusieurs heures d’échanges de tirs et de canonnades provoqués selon le gouvernement congolais par une attaque menée par un nombre indéterminé d’hommes armés contre des bâtiments publics.

Le représentant spécial de l’ONU pour l’Afrique centrale, préoccupé, a appelé lundi les protagonistes d’affrontements au sud de Brazzaville à la retenue et à faire preuve de responsabilité face à la panique ayant poussé des milliers d’habitants à fuir, dans un communiqué daté de Libreville parvenu mardi à l’AFP.

Le Représentant spécial du Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes congolaises, notamment les acteurs politiques, et les forces de défense et de sécurité, à faire preuve de retenue et de responsabilité, a écrit Abdoulaye Bathily, représentant de Ban Ki-moon pour l’Afrique centrale, condamnant ces actes de violence.

M. Bathily leur a demandé de ne pas compromettre les précieux acquis après une longue période d’instabilité, exhortant à la recherche du consensus en vue d’une solution pacifique durable.

Les autorités n’ont fourni aucun bilan en pertes de vie humaines de ce qui s’apparente selon elles à une véritable action terroriste et ont indiqué enquêter en vue d’établir s’il existe un lien entre ces attaques et les candidats de l’opposition ayant contesté la réélection du président Denis Sassou Nguesso à l’issue de la présidentielle du 20 mars, dont la victoire a été validée lundi soir par la Cour constitutionnelle.

Romandie.com avec(©AFP / 05 avril 2016 12h56)

Congo: Combats dans le sud de Brazzaville, une mairie et un commissariat incendiés

avril 4, 2016

Brazzaville – Des combats ont opposé des membres des forces de l’ordre congolaises dans le sud de Brazzaville à des assaillants non identifiés dans la nuit de dimanche à lundi, ont indiqué à l’AFP des témoins, selon lesquels le commissariat central de Makélékélé et deux commissariats de quartier à Lemina et Kinsoundi ainsi que la mairie du 1er arrondissement de Makélékélé ont été incendiés.

Marie

Mairie de Makélékélé incendiée

La situation restait difficile a évaluer, mais semblait être revenue au calme vers 09H00 (08h00 GMT).

Selon plusieurs témoins, des échanges de tirs à l’arme automatique émaillés de détonations d’armes lourdes ont commencé dans les quartiers de Mayanga et Makélékélé entre 02H00 et 03H00 et ont duré pratiquement sans discontinuer jusque vers 06H00.

sangolooms

Commissariat de Sangolo incendié

Vers 08H15, on entendait encore des tirs épars. Certaines détonations étaient audibles à partir de Kinshasa, sur l’autre rive du fleuve Congo, selon des témoignages dans le quartier de Kinsuka.

Selon des témoins, le commissariat principal de Makélékélé a été incendié.

Un journaliste de l’AFP a vu plusieurs groupes d’habitants apeurés ayant fui ce quartier pour se réfugier vers le centre de la ville.

Ces violences surviennent alors que la Cour constitutionnelle est en train d’étudier, en vue de leur validation définitive, les résultats de la présidentielle du 20 mars, lors de laquelle, selon les autorités, le président Denis Sassou Nguesso, qui cumule 32 ans de pouvoir au Congo, a été réélu dès le premier tour avec plus de 60% des voix, pour un mandat de cinq ans.

Rejetant ces résultats comme une forfaiture, cinq candidats d’opposition ont appelé la population à les contester par des voies légales et pacifiques.

Romandie.com avec(©AFP / 04 avril 2016 10h30)