Posts Tagged ‘Malaise’

Justin Bieber à l’hôpital après s’être écroulé pendant un concert

mars 7, 2013

PEOPLE – Le chanteur est toutefois remonté sur scène pour finir son concert avant d’aller voir les docteurs…

Le cœur de millions d’adolescentes à la voix suraiguë s’est arrêté, jeudi soir: Justin Bieber s’est écroulé sur scène à l’O2 Arena de Londres, en plein concert. Cette fois, il n’a pas vomi. Il a, semble-t-il, été victime d’un malaise respiratoire.

«Justin avait du mal à respirer, il est en coulisses avec les secours», a expliqué aux fans son manager. «Ils lui ont conseillé d’aller de se faire examiner, mais si vous êtes d’accord, il va revenir finir le show», a précisé Scooter Braun, sous les hourras de la foule.

Le Bieb, qui s’était fait huer pour son retard, lundi, s’est racheté, remontant sur scène pour quatre titres. Il a ensuite été emmené à l’hôpital pour des examens, et il a rassuré tout le monde à 2h15 du matin avec ce tweet:

getting better. thanks for everyone pulling me thru tonight. best fans in the world. figuring out what happened. thanks for the love

— Justin Bieber (@justinbieber) March 8, 2013

«Je vais mieux, merci à tous de m’avoir porté ce soir. Vous êtes les meilleurs fans du monde. On essaie toujours de déterminer ce qu’il s’est passé.» Peut-être qu’il a trop fait la fête pour son anniversaire.

20minutes.fr

Arrêté à Nice avec 1,3kg de cocaïne dans le ventre

décembre 26, 2012

Crédits Photo: HO/AFP

Crédits Photo: HO/AFP


Arrêté en gare de Nice avec 1,3 kg de cocaïne dans le ventre, samedi, un voyageur, a été remis manu militari aux autorités judiciaires pour être mis en examen dans le cadre d’un vaste trafic international de stupéfiants.

«Autant de drogue dans le ventre, c’est assez peu fréquent», estime-t-on du côté des Douanes: «En général, les mules ingèrent entre 600 grammes et 1 kilo de marchandise». Avec de l’huile, les ovules qui contiennent la drogue sont ainsi avalées une à une. Une introduction qui peut être douloureuse. Mais la mule ou encore appelée le «bouletteux» peut aussi subir un malaise permanent avec cette marchandise entreposée dans les intestins. Si bien que lors des contrôles, la personne en souffrance et afin qu’on abrège son calvaire, révèle parfois elle-même son rôle. Dans ce cas, elle est envoyée en urgence dans un hôpital le plus proche pour être débarrassée de la drogue.
Mis à part les aveux et en cas de doute, les douaniers ou les forces de l’ordre peuvent aussi soumettre le suspect à des tests urinaires. «Malgré les ovules, d’infimes particules de cocaïne passent dans le sang et sont détectées par ces tests», expliquent les Douanes. Des radios suivront alors pour attester de la présence de stupéfiants.

Risque d’overdose

Selon les spécialistes douaniers, les trafiquants ont amélioré la résistance des ovules. Il y a encore quelques années, ces dernières pouvaient encore éclater et entraîner le décès de la personne, victime d’overdose. Ces accidents, toujours possibles, sont moins fréquents. Le risque toujours existant est l’occlusion intestinale.

Payées une misère pour acheminer une marchandise qui alimente un commerce plus que juteux, ces mules sont régulièrement interpellées en France. «Au moins un par semaine», précisent les autorités douanières.

Lefigaro.fr par Angélique Négroni

Eric Raoult : l’ancien ministre en garde à vue pour violences conjugales

octobre 11, 2012

Humiliant et violent selon sa femme

Eric Raoult : l’ancien ministre en garde à vue pour violences conjugales

Eric Raoult est depuis ce matin en garde à vue après une plainte déposée par son épouse.

Il n’est pas plus perturbé que ça Eric Raoult, l’ancien ministre UMP et actuel maire du Raincy (Seine-Saint-Denis).

Placé en garde à vue ce matin, il a tenu à relativiser les choses. « Je suis à l’hôtel de police, pour l’instant j’ai juste été entendu », a-t-il confié à 20 minutes.

Les faits qui lui sont reprochés dans la plainte déposée contre lui le 22 juin sont pourtant graves : sa femme Corinne l’accuse de violences conjugales selon les informations d’ Europe 1.

Le lendemain de cette plainte, l’ancien député faisait un grave malaise et été hospitalisé dans un état « semi comateux ». Il a cependant déclaré à 20 Minutes qu’il ne fallait pas faire de lien entre les deux évènements et que son pépin de santé était plutôt à mettre sur le compte « des résultats électoraux du mois de juin. »

Sa femme avait déclaré dans les colonnes du Parisien, au lendemain, de ce malaise que son mari « (l)’avait humiliée, qu’(il) avait été très violent ». Elle le soupçonnait également d’avoir feint sa perte de connaissance afin « d’échapper aux plaintes. » L’heure est venue de rendre des comptes.

Voici.fr par P.S.B

Céline Dion photographiée aux côtés du tueur de Montréal

septembre 10, 2012

 

Sourieeeez, votre voisin est un assassin

 
 
 
 
La star québécoise Céline Dion est choquée après la découverte d’une photo d’elle avec Richard Henry Bain, accusé d’avoir tiré sur la foule le 4 septembre dernier.

Il y a quelques jours, les élections législatives dans la province du Québec voyaient le retour des indépendantistes au pouvoir. Lors du discours de victoire de la chef du parti, Pauline Marois, une fusillade a éclaté. Le tireur, qui a tué une personne et blessé grièvement une autre a ensuite tenté d’incendier la salle, alors que les télévisions retransmettaient en direct l’événement politique de la Belle Province. Richard Henry Bain a rapidement été maîtrisé par la police. Âgé de 62 ans, on a retrouvé chez lui un stock d’armes et on le dit dérangé psychologiquement (sans blague ?).

Aujourd’hui, alors que le Québec est sous le choc, une de ses habitantes parmi les plus prestigieuses est doublement effondrée : Céline Dion. Un cliché a été retrouvé, montrant la diva et l’accusé côte à côté, le sourire à la bouche. Visiblement, le tireur était aussi mélomane puisqu’après vérification, il aurait dépensé 2.500 dollars pour obtenir un pass VIP lors d’un show de Céline Dion à Las Vegas. Comme l’explique Lepoint.fr, qui diffuse le fameux cliché, ce billet donne droit à une photo avec la chanteuse à voix, qui enchaîne ainsi les poses avec des centaines de fans après ses concerts, bonjour l’ankylose des zygomatiques.

Bien entendu, outre le malaise provoqué par l’association de son image lississime avec celle de son mortifère voisin, la star a pris conscience un peu plus que ceux qui l’approchent sont peut-être des violents sanguinaires armés et dangereux. René Angélil a réagi dans le Journal de Montréal, défendant son épouse de toute relation avec Bain : « Nous n’en revenons pas, Céline ne se souvient même pas de ce moment. On ne se questionne pas sur qui achète ces billets. Céline et moi avons vu en direct le discours de Mme Marois et avons assisté comme tous les téléspectateurs à ce drame. Aujourd’hui, nous ne pensons qu’aux familles victimes de ce geste fou. »

Pensez à prendre votre casier judiciaire, votre plus récente analyse psychiatrique et plusieurs lettres de témoignages de moralité avant de demander à Céline Dion un autographe, on ne sait jamais.

Voici.fr par P.L.N

Football: Villa-Bolton reporté

mars 18, 2012

Suite au malaise cardiaque de Fabrice Muamba en plein match samedi, Aston Villa a accepté «sans hésitation» de reporter son match de championnat face à Bolton, l’équipe où évolue le milieu de terrain anglais. La rencontre était prévue mardi à Villa Park

Lefigaro.fr avec sport24.com

Côte d’Ivoire: malaise dans les forces armées malgré la paix retrouvée

juin 17, 2011

ABIDJAN, 17 juin 2011 – « On est obligé de faire avec, mais vraiment
c`est pas facile », soupire un policier à Abidjan. Malgré la paix retrouvée, un malaise persiste au sein des forces armées ivoiriennes entre combattants du président Alassane Ouattara et forces du régime déchu.

L`heure est officiellement à la coopération entre Forces républicaines
(FRCI) ayant porté M. Ouattara au pouvoir et membres des ex-Forces de défense et de sécurité (FDS), en place jusqu`à la chute de l`ancien chef de l`Etat Laurent Gbagbo le 11 avril, arrêté après quatre mois de crise post-électorale et dix jours de guerre à Abidjan.

Mais dans les commissariats, les brigades et les casernes, l`osmose est
difficile.

Au camp Galliéni même, siège de l`état-major de l`armée, les éléments FRCI souvent en tenues dépareillées et parfois munis de gris-gris (talismans) – nombre d`entre eux sont issus de l`ex-rébellion du Nord – sont plus visibles que les anciens FDS.

Symbole d`un changement d`ère, mais aussi de la confusion du moment: le
général Soumaïla Bakayoko, chef d`état-major tactique des FRCI, y occupe les bureaux du général Philippe Mangou, nommé par M. Gbagbo et pourtant encore officiellement à la tête des forces armées.

« On appelle les ex-FDS pour travailler ensemble mais il ne faut pas qu`ils fassent du zèle. On s`est battu pour être ici », explique à l`AFP un combattant des FRCI, dénonçant le mépris de certains ex-FDS à leur endroit.

Du côté des ex-FDS, beaucoup « se sentent frustrés quand ils doivent
travailler sous les ordres du cordonnier du coin ou de l`apprenti-chauffeur qui occupe leur bureau », admet un commissaire de police.
« Ce n`est pas du tout facile », répète un jeune policier en secouant la
tête, dans un autre commissariat. Habillé en treillis et sans arme, il cache mal son dédain lorsqu`il jette un regard vers un soldat des FRCI, vêtu d`un uniforme de gendarme et kalachnikov à la main, posté à l`entrée.

« Parce qu`ils portent des treillis aujourd`hui et ont des armes, tous ces gens-là se prennent pour des militaires », peste un autre policier, pointant leur formation souvent rudimentaire.

Certains ex-FDS digèrent mal d`être rangés dans le camp des vaincus: « on
n`a pas fait la guerre », se justifient-ils.

Les FRCI ont en effet livré bataille au carré des fidèles de Laurent
Gbagbo, renforcé de miliciens et de mercenaires, tandis que l`essentiel des FDS, comme la plupart de leurs chefs, attendaient l`issue des combats pour se rallier.

Dans les deux camps, on reconnaît qu`il y a au quotidien de « petits
accrochages », mais on se dépêche de rassurer: « maintenant, ça va nettement mieux ».

Selon le commissaire, lui-même FDS ayant rejoint les FRCI dès le début de l`offensive pro-Ouattara à Abidjan, l`un des signes de cette détente est que depuis un mois les ex-FDS n`ont plus à présenter de laissez-passer.

« Ca causait tellement de désagrément qu`on a laissé tomber », raconte-t-il.

Cependant, policiers et gendarmes restent encore rares dans les rues, où
l`on voit davantage les FRCI patrouiller, souvent à bord de véhicules civils volés lors de l`assaut.

Quant aux éléments ex-FDS qui ont repris le chemin du travail, ils
demeurent inquiets pour leur sécurité: la prison d`Abidjan a été ouverte aux premières heures de la descente des FRCI sur la capitale économique.

« On travaille la peur au ventre parce que tous les bandits qu`on a
emprisonnés sont dehors et armés », lâche un policier.

AFP