Posts Tagged ‘Manchester’

Grande-Bretagne: dix blessés dans une fusillade à Manchester

août 12, 2018

Des policiers sur les lieux où s’est produite une fusillade à Claremont Road, dans le quartier de Moss Side, le 12 août 2018 à Manchester / © AFP / Oli SCARFF

Dix personnes, dont deux enfants, ont été hospitalisées après une fusillade à Manchester (nord de l’Angleterre) dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué la police.

La police a été appelée à 02H30 dimanche à Claremont Road, dans le quartier de Moss Side, et a découvert plusieurs personnes blessées.

Un homme est dans un état grave mais stable et neuf autres personnes, dont deux enfants, ont été blessées par des plombs, a précisé la police plus tard dans la matinée. La police espère que les blessés légers puissent quitter l’hôpital dans la journée.

Un certain nombre de personnes étaient présentes dans le quartier de Moss Side après leur participation à un carnaval des Caraïbes qui s’était terminé quelques heures plus tôt, a expliqué la police.

Les enquêteurs tentent d’établir exactement où cet incident a eu lieu et qui est responsable.

« C’était un acte grave qui aurait pu avoir des conséquences gravissimes », a déclaré un responsable de la police, Wasim Chaudhry.

Manchester avait été frappé par un attentat le 22 mai 2017, mené par un Britannique d’origine libyenne de 22 ans qui avait déclenché un engin explosif à la sortie d’un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande à la Manchester Arena.

Vingt-deux personnes sont mortes dans cet attentat et une centaine de spectateurs ont été blessés. La plus jeune victime, Saffie Roussos, avait huit ans.

Romandie.com avec(©AFP / (12 août 2018 13h40)

Le PDG de Goldman Sachs dupé par un hackeur (source proche)

juin 15, 2017

New York – Lloyd Blankfein, le PDG de Goldman Sachs, a été dupé récemment par un hacker, avec lequel il a échangé des courriels pensant discuter avec un proche collaborateur, a indiqué jeudi à l’AFP une source proche du dossier.

Le hacker, un web-designer vivant à Manchester en Angleterre, aurait également piégé Michael Corbat et James Gorman, respectivement PDG de Citigroup et Morgan Stanley, a ajouté cette source, confirmant des informations du Financial Times.

Pensant que la conversation était destinée à son numéro 2 Harvey Schwartz, co-directeur des opérations, M. Blankfein, l’un des banquiers les plus puissants de Wall Street, a mis fin à l’échange.

« Nous travaillons dans une industrie hautement régulée où toutes les communications doivent être dévoilées et nous vivons dans un monde de plus en plus transparent où les communications privées sont rendues publiques », a répondu à l’AFP Goldman Sachs.

Et d’ajouter: « la technologie joue un rôle important pour garantir notre habilité à interagir en toute sécurité avec nos clients, mais le discernement est la qualité la plus importante pour s’assurer que nous respectons les hauts standards que nous nous imposons ».

Citigroup et Morgan Stanley n’ont pas répondu dans l’immédiat.

Cette affaire expose la vulnérabilité des grandes banques aux cyber-attaques et intervient au moment où se multiplient les attaques informatiques contre les entreprises à travers le monde.

Si elles ont supprimé des postes de traders, les grandes banques américaines ont pourtant investi récemment des milliards de dollars dans les technologies pour se prémunir des cyber-attaques, après une attaque informatique sans précédent en 2014 contre JPMorgan Chase. Plus de 83 millions de comptes de clients de la première banque américaine en termes d’actifs avaient été infiltrés au cours de ce piratage.

Depuis cette affaire, le régulateur des services financiers de New York (DFS) demande aux établissements financiers de lui soumettre chaque année une attestation qu’elles font tout ce qui est possible pour protéger les données privées des clients.

« Mes intentions n’étaient pas malveillantes. Aucun secret n’a été volé mais ce pût être facilement le cas », a déclaré le hacker au FT.

Romandie.com avec (©AFP / 15 juin 2017 14h45)                                            

Ariana Grande promet de donner un concert de charité à Manchester

mai 26, 2017

New York – La chanteuse américaine Ariana Grande a annoncé vendredi sur son compte Twitter qu’elle se produirait à Manchester lors d’un concert de charité en hommage aux victimes de l’attentat de lundi, sans donner de date.

Un jeune kamikaze a déclenché lundi soir une bombe à la fin du concert d’Ariana Grande à la Manchester Arena, causant la mort de 22 personnes et faisant 75 blessés.

Vendredi, elle a posté un long message de solidarité envers les victimes et leurs proches, se disant « désolée de la douleur et de la peur que vous devez ressentir et du traumatisme que vous devez vivre ».

Les agents de la jeune chanteuse de 23 ans, aux 46 millions d’abonnés sur Twitter, avaient annoncé mercredi qu’elle interrompait sa tournée jusqu’à début juin.

« Je ne veux pas continuer l’année sans pouvoir voir mes fans, les prendre dans mes bras et les soutenir tout comme ils continuent de le faire pour moi », a-t-elle écrit vendredi.

« Je reviendrai dans la ville incroyablement courageuse de Manchester pour passer du temps avec mes fans et organiser un concert de charité, pour lever des fonds pour les victimes et leurs familles », a-t-elle ajouté.

Très affectée par l’attentat, selon ses dires et des photos publiées dans plusieurs médias, Ariana Grande était rentrée mardi à Boca Raton (Floride), où elle réside.

Quelques voix se sont élevées pour regretter que la chanteuse ait quitté si rapidement Manchester, notamment l’éditorialiste britannique Piers Morgan.

« Si la Reine peut rendre visite aux victimes à l’hôpital, alors la star qu’elles ont payé pour voir peut en faire autant », a-t-il tweeté, suscitant de nombreuses critiques.

Romandie.com avec(©AFP / 26 mai 2017 21h00)                                            

Trump veut « poursuivre » les auteurs des fuites sur l’enquête de Manchester (communiqué)

mai 25, 2017

Bruxelles – Le président américain Donald Trump actuellement en déplacement en Europe a affirmé jeudi dans un communiqué vouloir « poursuivre » les auteurs des fuites sur l’enquête de l’attentat de Manchester, en réaffirmant la « relation spéciale » des Etats-Unis avec le Royame-uni.

« Je demande au département de la Justice et aux autres agences adéquantes de lancer un examen complet » des fuites parues dans la presse « et, si c’est approprié, les coupables devront être poursuivis avec toute la rigueur de la loi », a écrit le dirigeant américain, en réponse à la colère des enquêteurs britanniques devant des informations sensibles fournies à la presse par leurs homologues américains.

« Il n’y a pas de relation que nous chérissons plus que la +relation spéciale+ entre les Etats-Unis et le Royaume-uni », a ajouté M. Trump.

Le New York Times a notamment diffusé mercredi des photos de la police britannique montrant des éléments de la bombe détonée par le jeune kamikaze à Manchester lundi soir, qui a fait 22 morts et des dizaines de blessées.

Les Européens ont fraîchement accueilli Donald Trump jeudi lors de sa première visite à Bruxelles, exprimant leurs divergences sur la Russie et leur agacement sur les fuites après l’attentat de Manchester.

La Première ministre britannique Theresa May a déclaré qu’elle allait, à l’occasion du sommet de l’Otan à Bruxelles, « clairement dire au président Trump que les renseignements qui sont partagés entre nos services respectifs doivent rester confidentiels ».

Les nombreuses fuites à Washington – y compris des informations confidentielles sur des préparatifs d’attentats de l’EI à l’aide d’un ordinateur portable dans un avion, que M. Trump a partagées avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans le Bureau ovale – ont déclenché de vives polémiques depuis la prise de fonction du dirigeant américain.

Donald Trump avait également, lors d’une conversation téléphonique avec son homologue philippin Rodrigo Duterte citée par la presse américaine, révélé que les Etats-Unis avaient envoyé deux sous-marins nucléaires près de la péninsule coréenne, en proie à des tensions sur le programme d’armement nucléaire de Pyongyang.

Le président américain et son entourage font aussi l’objet de fuites quotidiennes dans la presse sur l’ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine. Le FBI a lancé une enquête sur une éventuelle « coordination » entre des membres de l’équipe de campagne de Trump et des responsables russes.

Donald Trump, qui dément toute « collusion » avec la Russie, dénonce à chaque fois les auteurs de ces fuites sur l’affaire russe.

Les Etats-Unis et le Royaume-uni travaillent étroitement en matière de renseignement. Ils font partie de la puissante alliance dans ce domaine des « Five Eyes », avec l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande.

Romandie.com avec(©AFP / 25 mai 2017 17h12)                                            

Angleterre: Musulmans « tous suspects? »: stupeur à la mosquée du kamikaze de Manchester

mai 24, 2017

Fawzi Haffar, l’un des responsables de la mosquée de Didsbury à Manchester, prononce un discours devant le bâtiment, le 24 mai 2017 / © AFP/Archives / Oli SCARFF

« On est tous soupçonnés? Vous allez tous nous arrêter? », lance à un policier une fidèle de la mosquée proche du domicile du kamikaze qui a tué 22 personnes à Manchester, la communauté musulmane craignant d’être une fois encore ciblée.

Les anciens de la mosquée Didsbury, un bâtiment victorien en briques rouges, s’inquiètent d’une recrudescence d’actes islamophobes après l’attentat.

« Cet acte lâche » n’a « pas sa place dans notre religion », a déclaré un responsable, Fawzi Haffar, devant le bâtiment, entouré de fidèles. A l’issue d’une minute de silence, il a remercié tous ceux qui étaient venus au secours des victimes et appelé « quiconque ayant des informations à contacter sans délai la police ».

Cette mosquée, dans un quartier arboré du sud de l’agglomération, est fréquentée par de nombreux étudiants. « C’est l’une des plus attractives, on ne prêche que l’amour ici », assure auprès de l’AFP Javed Akhtar, devant le bâtiment protégé par des policiers.

Il n’a jamais rencontré le kamikaze de 22 ans, d’origine libyenne, mais se dit incrédule, ne pouvant pas imaginer « qu’un type d’ici, qui a fréquenté cet endroit, ait pu faire un truc aussi épouvantable ».

Le père du kamikaze a parfois appelé à la prière dans ce lieu et son frère Ismaël y a été un bénévole, selon des médias britanniques.

M. Haffar n’a pas précisé le lien du terroriste présumé à sa mosquée, mais a démenti des informations de presse affirmant qu’il y aurait travaillé. « Ce n’est pas vrai ».

Un imam, Mohammed Saeed, a raconté au Guardian avoir prêché en 2015 contre les démons du terrorisme, s’attirant un regard noir de Salman Abedi, un vrai « visage de haine » selon ses termes.

– Jihad numérique –

Depuis l’attentat, le mystère reste entier sur la radicalisation du jeune homme, né et élevé à Manchester au sein d’une famille très croyante, et les différentes étapes qui l’ont conduit à mener un attentat revendiqué par l’organisation Etat Islamique.

Azher Mahmood, fidèle de 57 ans à la mosquée Didsbury, assure à l’AFP que les imams dénoncent régulièrement le jihadisme. « Ils recommandent de rester bien loin des groupes radicalisés, surtout aux plus jeunes ».

L’avancée de Salman Abedi sur le chemin de l’extrémisme pourrait s’être faite sur internet et les réseaux sociaux, suggère-t-il. « C’est l’un des endroits les plus redoutables » pour trouver de la propagande jihadiste.

Mohammed Shafiq, de la Fondation Ramadan basée à Manchester, partage cette analyse: « Il faut reconnaître et accepter que le problème ne vient pas de mosquées, un énorme travail y a été fait contre la radicalisation ».

Des extrémistes déforment les textes sacrés en ligne pour recruter, affirme-t-il à l’AFP, estimant qu’il faut cependant davantage dialoguer avec des jeunes dont les voix sont « constamment ignorées » dans leur quotidien.

A Didsbury, certains craignent des représailles contre les musulmans après l’attentat de lundi. Quelques heures après, un homme avait mis le feu à l’entrée d’une mosquée de la ville, selon des images publiées par le Manchester Evening News.

« On s’inquiète des actes anti-musulmans qui nous sont rapportés, des agressions verbales aux attaques contre des mosquées », affirme M. Haffar. Mais cela n’empêche pas la mosquée de se sentir profondément mancunienne. « Manchester est une ville formidable promise à un avenir prospère et brillant ».

Romandie.com avec(©AFP / 25 mai 2017 00h00)

Grande-Bretagne: Arrestation d’un homme de 23 ans en lien avec l’attentat de Manchester

mai 23, 2017

Des policiers sur le lieu de l’attentat à Manchester, le 23 mai 2017 / © AFP / Oli SCARFF

La police de Manchester a annoncé mardi l’arrestation d’un homme de 23 ans en lien avec l’attentat suicide qui a fait au moins 22 morts, dont des enfants, à la sortie d’un concert lundi soir.

« Nous pouvons confirmer l’arrestation d’un homme de 23 ans dans le sud de Manchester », a indiqué la police dans un communiqué. L’auteur de l’attentat est mort après avoir déclenché un engin explosif, avait indiqué auparavant la police.

Romandie.com avec(©AFP / 23 mai 2017 13h08)

GB: plusieurs morts et blessés à l’issue d’un concert à Manchester (police)

mai 22, 2017

La police à Manchester le 23 mai 2017 près d’une salle de concerts où un « incident grave » a fait des morts et des blessés / © AFP / PAUL ELLIS

La police de Manchester a annoncé mardi qu’il y avait « 22 morts et des blessés » à la suite d’un « incident grave » survenu dans une salle de concerts à Manchester, dans l’ouest de l’Angleterre, sans plus de précision sur les causes de l’incident.

« Les services de secours répondent actuellement à des informations selon lesquelles il y aurait eu une explosion », a indiqué la police dans un communiqué sur son compte Twitter, en appelant la population à éviter la zone.Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des scènes de panique à l’intérieur de la salle de concerts Arena, où se produisait la chanteuse américaine Ariana Grande.

Plusieurs témoins cités par les médias britanniques ont affirmé avoir entendu une forte explosion lundi peu avant 22h00 GMT.

Le trafic ferroviaire vers la gare de Manchester Victoria, proche de la salle de concerts, a été stoppé, a indiqué l’opérateur Northern Railway.

La police a isolé la zone et de nombreuses voitures de police et ambulances étaient garées autour de la salle, a constaté un photographe de l’AFP.

Selon un communiqué de la police des transports de Manchester, une explosion s’est produite dans le foyer du stade qui abrite la salle de concert.

« Nous étions en train de quitter la salle après le concert d’Ariana Grande vers 22h30 (21h30 GMT) lorsqu’on a entendu un bang, comme une explosion, qui a paniqué tout le monde, et tout le monde essayait de fuir la salle », a raconté Majid Khan, 22 ans, à l’agence briannique Press Association.

« Tous les gens qui étaient de l’autre côté de la salle de concerts où le bang a été entendu sont soudain venus vers nous en courant et ils essayaient de sortir, donc ça bloquait, et tout le monde fuyait vers la sortie qu’il pouvait trouver le plus rapidement possible », a-t-il ajouté. « C’était la panique ».

Romandie.com avec(©AFP / 23 mai 2017 01h59)                

Qu’avez-vous fait à mon pénis?!

novembre 3, 2011

Un chirurgien qui se disait spécialié dans l’agrandissement du pénis a manqué royalement son coup.

L’histoire se passe à Stockport, en banlieue de Manchester, où le docteur qui se décrit dans les magazines sur la santé comme possédant une expérience inégalée dans l’agrandissement du pénis ainsi que son épaisseur, a massacré le pénis de son client, un certain Monsieur A.

Au lieu d’allonger l’outil de son client de 1 à 3 pouces et d’augmenter son épaisseur de 30% comme dit sa publicité, il l’a mutilé et… rapetissé! Coût: 10 000$.

Et l’opération ne se « renverse » pas.

On peut donc imaginer l’état d’esprit du client qui, au départ, devait avoir un sérieux complexe. Ayoye!

Des feux d’artifice mettent le feu à la maison de Balotelli

octobre 23, 2011

LONDRES (AFP) – L’attaquant italien de Manchester City Mario Balotelli est sorti indemne d’un incendie provoqué par des feux d’artifice à son domicile, dans la nuit de vendredi à samedi, à moins de 36 heures du choc de la Premier League contre Manchester United, ont indiqué les pompiers.

« Nos équipes sont parvenues à éteindre le feu en une demi-heure. Les occupants ont pu être évacués sans dommage. Des feux d’artifice sont à l’origine de l’incendie », a déclaré un porte-parole des pompiers.

Selon le quotidien The Guardian, Balotelli s’est entraîné normalement samedi matin et a raconté à des dirigeants de son club qu’il était en train de tirer des feux d’artifice depuis sa salle de bain en compagnie de quatre amis lorsqu’une serviette de bain a pris feu.

Balotelli, 21 ans, est un joueur controversé depuis le début de sa carrière, mais son entraîneur Roberto Mancini s’était récemment félicité d’une « grande amélioration de son comportement ».

Manchester City affronte Manchester United dimanche dans le match au sommet entre les deux premiers du Championnat d’Angleterre.

AFP