Posts Tagged ‘mao zedong’

Mort du principal garde du corps de Mao Zedong

août 21, 2015

Wang Dongxing, principal garde du corps de Mao Zedong et qui avait joué un rôle-clé dans l’éviction de la « Bande des quatre » après la disparition du dirigeant chinois, est décédé vendredi, ont rapporté des médias d’Etat. Il était âgé de 99 ans.

M. Wang, né en janvier 1916 dans le sud-est de la Chine, est mort à Pékin, a annoncé l’agence officielle Chine nouvelle, citant un communiqué du Parti communiste (PCC). Le camarade Wang était un « excellent membre du Parti, un combattant communiste loyal et un révolutionnaire prolétarien », soulignait ce communiqué.

Wang Dongxing a surtout commandé pendant plusieurs décennies le « Régiment spécial 8341 », l’équipe de gardes du corps de Mao Zedong, fondateur et premier dirigeant de la République populaire.

Vice-président du PCC
« Je ne fais pas confiance à autrui. Cela me suffit d’avoir Dongxing à mes côtés », aurait un jour déclaré le Grand Timonier, selon des propos rapportés vendredi par l’hebdomadaire Nanfang Zhoumo. Cette confiance ne lui a cependant pas évité une brève période de disgrâce, avant de retrouver ses fonctions.

Wang Dongxing s’est ensuite distingué en octobre 1976, moins d’un mois après la mort de Mao, en jouant un rôle crucial dans le renversement de la « Bande des quatre ». Cette équipe de responsables très proches de Mao – dont sa veuve Jiang Qing – s’accrochait au pouvoir après avoir largement orchestré le chaos meurtrier de la Révolution culturelle (1966-1976).

Après leur éviction, Wang fut promu vice-président du PCC l’année suivante, mais se trouva contraint de démissionner en 1980 avec l’arrivée aux manettes de Deng Xiaoping. Il se heurtait en effet à maintes décisions des nouveaux dirigeants, dont la réévaluation de l’héritage des politiques maoïstes, la réhabilitation d’officiels persécutés et la mise en oeuvre d’un programme audacieux d’ouverture et de réformes économiques.

Romandie.com

Embaumer Hugo Chavez? Attention, un accident est vite arrivé!

mars 9, 2013
Le président défunt du Venezuela rejoint le club VIP de révolutionnaires du XXe siècle dont le corps a été embaumé et livré à l’adoration des foules. Espérons que les médecins vénézuéliens maîtrisent mieux la technique que celui de Mao, en 1976… 

Embaumer Hugo Chavez? Attention, un accident est vite arrivé!
Hugo Chavez va rejoindre le petit club de révolutionnaires embaumés et exposés au public, où figurent déjà Lénine, Hô Chi Minh, Mao Zedong, Kim Il-sung…

REUTERS/Miraflores Palace/Handout

Le successeur désigné de Hugo Chavez, Nicolas Maduro, a fait sensation jeudi en annonçant que le corps du leader sud-américain serait embaumé. Ex-vice président, Maduro accueille ce vendredi à Caracas plus d’une trentaine de chefs d’Etat qui assisteront, à partir de 11h (14h30, heure de Paris), en compagnie de centaines de milliers de Vénézuéliens, aux funérailles nationales du président, décédé mardi d’un cancer.  

Hugo Chavez va ainsi rejoindre, post-mortem, le petit club de révolutionnaires embaumés et exposés au public, où figurent déjà Lénine, Hô Chi Minh, Mao Zedong, Kim Il-sung… Espérons que les médecins vénézuéliens maîtrisent mieux cette technique très particulière, que le médecin personnel de Mao, lors de la mort de ce dernier, le 9 septembre 1976. 

22 litres de formol, soit 6 de plus que prévu

Dans ses Mémoires, le docteur Zhisu Li raconte comment, cette nuit-là, l’une des premières requêtes du bureau politique du Parti communiste chinois est, précisément, de faire embaumer le corps du défunt. Mais le médecin ne veut pas en entendre parler: il ne connaît rien à la question. 

L’une de ses assistantes, Xu Jing, découvre un article sur le sujet dans la librairie de l’Académie des Sciences Médicales: pour pérserver les corps, une technique consisterait à injecter entre 12 et 16 litres d’une solution de formol. Résultat: toute la nuit, et jusque 10 heures le lendemain matin, l’équipe médicale injecte 22 litres de formol, soit 6 de plus que prévu. 

Beaucoup trop, à lire la suite des Mémoires du docteur Li: « La tête de Mao était ronde comme un ballon. Son cou était aussi large que sa tête et les oreilles sortaient à angle droit. Sa peau brillait et la formule de formol perlait à sa surface, comme de la transpiration. Le corps était grotesque. Les gardiens et l’équipe médicale étaient atterrés. » 

Un résultat désastreux

Afin de dégonfler le cadavre gorgé de liquide, des membres de l’équipe médicale massent sa tête et son cou, des heures durant, avec une serviette et du coton hydrophile. L’un d’entre eux presse tellement fort qu’il arrache la peau de la joue droite… 

Le résultat est tellement désastreux qu’une rumeur tenace, et crédible, affirme que le corps, toujours exposé à Pékin, sur la place Tiananmen, serait en réalité un mannequin ressemblant, modelé par des artistes pékinois. Ce qui expliquerait pourquoi la foule des admirateurs est tenue à distance. 

Afin d’éviter une mésaventure de ce genre, nul doute que les médecins vénézuéliens se feront aider, dans les semaines à venir, par leurs confrères cubains et vietnamiens, qui bénéficient d’une certaine expérience dans ce domaine. A moins qu’il ne s’agisse d’un Philippin, « l’embaumeur » du dictateur Ferdinand Marcos ayant déjà proposé d’exercer son art au service du Venezuela… 

Lexpress.fr par