Posts Tagged ‘marathon de boston’

Double attentat de Boston : la peine de mort requise contre Tsarnaev

janvier 30, 2014

Le gouvernement américain va requérir la peine de mort contre Djokhar Tsarnaev, accusé d’avoir orchestré le double attentat du marathon de Boston en 2013.

Djokhar Tsarnaev. © FBI / AFP

Djokhar Tsarnaev. © FBI / AFP

Le gouvernement américain a indiqué qu’il requerra la peine de mort à l’encontre de Djokhar Tsarnaev, accusé d’avoir, avec son frère, orchestré le double attentat du marathon de Boston en 2013, qui avait fait trois morts. « Après avoir examiné les faits, les législations en vigueur et les éléments soumis par l’avocat de l’accusé, j’ai décidé que les États-Unis requerront la peine de mort dans cette affaire », a écrit le ministre de la Justice Eric Holder dans un communiqué.

Le double attentat avait fait trois morts et 264 blessés. Un policier avait été ensuite tué lors de la traque des frères Tsarnaev, sur le campus d’une université. Le frère aîné de Djokhar Tsarnaev, Tamerlan, avait péri pendant un échange de coups de feu avec la police.

« Une peine de mort justifiée »

Dans une « déclaration d’intention pour requérir la peine capitale », trois procureurs fédéraux ont recommandé cette décision au ministre de la Justice et à sa représentante dans le Massachusetts, État dont Boston est la capitale, estimant que les « circonstances des infractions (pour 17 chefs d’inculpation) sont telles qu’en cas de condamnation, une peine de mort est justifiée ». Ils citent en particulier le complot et l’utilisation d’une arme de destruction massive ayant causé la mort, ou le complot et l’attentat contre une place publique ayant causé la mort.

« La nature du comportement incriminé et le préjudice qui en a résulté exigent cette décision », a encore déclaré M. Holder. « Nous soutenons cette décision et l’équipe judiciaire se prépare à passer » à l’étape du procès, a déclaré Carmen Ortiz, la procureure fédérale du Massachusetts, où s’est passé l’attentat. Le Massachusetts a aboli la peine de mort en 1982, mais elle reste en vigueur au niveau fédéral.

Lepoint.fr

Boston: un homme avoue avoir commis un triple meurtre avec Tamerlan Tsarnaev

mai 22, 2013

BOSTON (Etats-Unis) – Un homme tué mercredi en Floride lors d’un interrogatoire avec le FBI avait peu avant sa mort avoué son implication dans un triple meurtre commis selon lui avec Tamerlan Tsarnaev, un des auteurs présumés de l’attentat de Boston, rapportent les médias américains.

Ce triple meurtre, jamais élucidé, avait eu lieu le 11 septembre 2011 à Waltham, dans la banlieue ouest de Boston. Trois hommes avaient été retrouvés égorgés dans un appartement, couverts de marijuana.

L’homme tué mercredi matin, un jeune d’origine tchétchène de 27 ans, Ibrahim Todashev, connaissait Tamerlan Tsarnaev, l’aîné des frères accusés de l’attentat du 15 avril qui a fait 3 morts et 264 blessés lors du marathon de Boston. Il pratiquait comme lui les arts martiaux et avait un temps habité Boston, a indiqué un de ses amis Khusn Taramiv sur la chaîne locale wesh.com.

L’interrogatoire de Todashev durait depuis deux heures mercredi matin dans son appartement d’Orlando, lorsqu’il a tenté d’attaquer un enquêteur, a expliqué une source policière au New York Times.

Il avait auparavant reconnu son implication dans le triple meurtre et également incriminé Tsarnaev. Il l’avait reconnu oralement, mais n’avait rien signé, a précisé cette source.

Le FBI à Boston et le procureur local se sont refusés à tout commentaire, l’enquête sur le triple meurtre étant toujours en cours.

Le FBI de Boston avait plus tôt dans la journée confirmé la mort de Todashev, expliquant qu’il avait provoqué un violent affrontement lors de son interrogatoire en lien avec l’enquête sur l’attentat du marathon de Boston.

Cet interrogatoire impliquait un agent du FBI, deux policiers de l’Etat du Massachusetts –où se trouve Boston– et d’autres représentants des forces de l’ordre, selon le FBI qui a précisé que l’agent du FBI avait été légèrement blessé dans l’affrontement.

Todashev avait parlé encore le mois dernier au téléphone à l’aîné des Tsarnaev. Le FBI s’intéressait à lui depuis l’attentat du 15 avril et l’avait interrogé plusieurs fois, selon son ami Taramiv.

Les enquêteurs auraient établi un lien entre le triple meurtre et les frères Tsarnaev sur la base de leur ADN, après l’attentat de Boston, selon ABC news.

Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, a été tué trois jours après l’attentat, lors d’un échange de coups de feu avec la police. Son frère Djokhar, 19 ans, a été arrêté quelques heures plus tard à l’issue d’une vaste chasse à l’homme et est détenu dans une prison-hôpital près de Boston.

Romandie.com avec (©AFP / 23 mai 2013 01h10)

Le suspect des attentats de Boston a laissé un message écrit

mai 17, 2013
Djokhar Tsarnaev a laissé dans le bateau où il a été découvert blessé un message manuscrit présentant le double attentat de Boston comme des représailles aux guerres menées par les Etats-Unis dans des pays musulmans, rapporte jeudi la chaîne amricaine CBS. REUTERS/FBI/Handout
 
Djokhar Tsarnaev a laissé dans le bateau où il a été découvert blessé un message manuscrit présentant le double attentat de Boston comme des représailles aux guerres menées par les Etats-Unis dans des pays musulmans, rapporte jeudi la chaîne amricaine CBS. REUTERS/FBI/Handout

WASHINGTON (Reuters) – Djokhar Tsarnaev a laissé dans le bateau où il a été découvert blessé un message manuscrit présentant le double attentat de Boston comme des représailles aux guerres menées par les Etats-Unis dans des pays musulmans, rapporte CBS jeudi.

Citant des sources anonymes, la chaîne de télévision américaine précise que Djokhar Tsarnaev a utilisé un stylo pour écrire son message sur une paroi intérieure du bateau dans lequel il a été retrouvé agonisant en raison de blessures par balles, quatre jours après le double attentat du 15 avril à l’arrivée du marathon de Boston.

« En gros, le message dit (…) que les attentats étaient des représailles aux crimes américains contre des musulmans dans des endroits comme l’Irak et l’Afghanistan et que les victimes des attentats de Boston étaient des ‘victimes collatérales’, de la même manière que des innocents sont des victimes collatérales des guerres menées par les Etats-Unis à travers le monde », a dit John Miller, journaliste de CBS News et ancien porte-parole du FBI.

D’après CBS, Djokhar Tsarnaev, 19 ans, qualifie en outre de « martyr » son frère aîné Tamerlan, décédé dans une fusillade avec la police.

Le FBI a refusé de confirmer ou d’infirmer les affirmations de CBS. Le double attentat de Boston a fait trois morts et 264 blessés.

Reuters

Fusillade à La Nouvelle-Orléans: 19 blessés dont deux enfants

mai 12, 2013

WASHINGTON – Dix-neuf personnes dont deux enfants ont été blessées lors d’une fusillade survenue dimanche pendant un défilé pour la Fête des mères à la Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud des Etats-Unis), a annoncé la police.

Dix-sept adultes ainsi qu’un garçon et une fillette âgés de 10 ans ont été blessés lors de cette fusillade encore inexpliquée, a précisé la police dans un communiqué.

De nombreuses victimes ont été victimes d’éraflures (certaines par des balles qui ont ricoché), selon ce communiqué. Pour l’heure, il n’y a pas de morts, et la vie d’aucun blessé n’est menacée.

Les deux enfants souffrent d’égratignures mais sont en bonne forme. Un homme et une femme ont dû subir une intervention chirurgicale dimanche en fin de journée.

Selon les enquêteurs du FBI, cette fusillade ne relève pas d’un acte de terrorisme.

D’après nos renseignements, nous n’avons aucune raison de penser qu’il s’agit d’un acte de terrorisme, il s’agit simplement de violence urbaine, a déclaré à l’AFP une porte-parole du FBI de la Nouvelle-Orléans, Mary Beth Romig.

Cette fusillade intervient moins d’un mois après l’attentat survenu lors du marathon de Boston, où une double explosion a tué trois personnes et fait plus de 250 blessés le 15 avril.

En décembre dernier, un homme armé avait ouvert le feu dans une école élémentaire de Newtown (Connecticut), tuant 20 enfants et six adultes.

Le commissaire Ronal Serpas, de la police de la Nouvelle-Orléans, a déclaré à la presse que des tirs venant peut-être de deux types d’armes différents avaient retenti, puis nos officiers ont vu trois personnes prendre la fuite.

A ce stade, rien n’indique que quiconque risque de perdre la vie à la suite de cette fusillade, qui n’a duré que quelques secondes, a ajouté le commissaire.

La police a lancé un appel à témoins et proposé une récompense de 2.500 dollars pour toute information menant à l’arrestation des auteurs de la fusillade.

Le maire de la ville, Mitch Landrieu, s’est rendu au chevet de plusieurs blessés à l’hôpital.

Il a appelé à mettre fin au rythme implacable de la violence qui mine les rues de sa ville. Il est important (…) que nous changions la culture de mort dans les rues de la Nouvelle-Orléans, en une culture de vie, a-t-il plaidé.

Selon le journal Times-Picayune, citant M. Serpas, quelque 300 à 400 personnes assistaient au défilé. L’un des reporters de ce journal a entendu six ou sept coups de feu.

Romandie.com avec (©AFP / 13 mai 2013 04h13)

Boston: le FBI lance un appel au public pour identifier deux suspects

avril 18, 2013
FBI releases images, video of Boston Marathon suspects
  • Photo Par Darren Mccollester – La police fédérale américaine a diffusé jeudi des photos et des vidéos de deux suspects dans les attentats commis en marge du marathon de Boston lundi, lançant un appel au public pour recueillir des informations sur ces deux hommes

Les deux hommes sont considérés comme « armés et extrêmement dangereux », a prévenu l’agent Rick DesLauriers lors d’une conférence de presse. Les images des deux hommes ont été immédiatement diffusées sur le site internet du FBI.

« Aujourd’hui nous faisons appel à l’aide du public pour identifier ces deux suspects. Après une analyse très précise des photos, des vidéos et d’autres indices, nous publions leurs photos », a-t-il expliqué.

Les deux hommes, baptisés « suspect n°1 » et « suspect n°2 » et portant l’un une casquette noire et l’autre une casquette blanche, « semblent coopérer », a ajouté M. DesLauriers.

Sur les images, a-t-il décrit, les deux hommes « semblent marcher ensemble vers la ligne d’arrivée » du marathon, à proximité de laquelle les deux bombes ont explosé lundi, a-t-il décrit, ajoutant que les autorités allaient travailler pour améliorer encore la qualité des images diffusées.

Sur les images, le suspect portant une casquette blanche « est vu en train de déposer ce que nous pensons être une des bombes », a précisé M. DesLauriers, soulignant que cela avait eu lieu « quelques minutes » avant les explosions.

« Depuis plus de 100 ans, le FBI a fait appel au public pour qu’il soit ses yeux et ses oreilles. Grâce à l’aide des médias, dans un instant, ces images seront diffusées directement auprès de millions de personnes dans le monde entier », a poursuivi M. DesLauriers: « Quelqu’un connaît ces personnes, ce sont des amis, des voisins, des collègues, ou des membres de la famille ».

« Toute information, aussi insignifiante puisse-t-elle paraître, présente un intérêt pour nous », a insisté Rick DesLauriers: « Chaque élément nous rapproche de la justice ».

AFP

Attentat de Boston: une cocotte-minute aurait été utilisée

avril 17, 2013

 

Le FBI a rendu publiques mercredi des images de morceaux de métal provenant d’une cocotte-minute qui aurait été utilisée pour le double attentat ayant endeuillé le marathon de Boston. Toujours aucune revendication n’a été faite et aucune piste n’est apparemment privilégiée.

De nombreux débris étaient toujours collectés par la police sur les lieux des explosions et envoyés pour analyse au laboratoire du FBI à Quantico, en Virginie. « Il va falloir plusieurs jours pour (recueillir toutes les données) sur les lieux », a déclaré Gene Marquez, responsable du Bureau de l’alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs de Boston.

Du plomb et des clous

Le travail des enquêteurs s’annonçait colossal. Sur place, ils ont retrouvé « des morceaux de nylon noir qui pourraient avoir été un sac à dos et des fragments de plomb et clous, peut-être contenus dans une cocotte-minute », avait de son côté annoncé le responsable local du FBI Rick DesLauriers.

Ce type d’engins explosifs peu sophistiqués est souvent utilisé dans des attentats en Irak ou en Afghanistan, avait-il précisé lors d’une conférence de presse mardi en fin d’après-midi. Mais « l’éventail des suspects et des motivations possibles reste largement ouvert », avait-il encore déclaré.

Mille personnes pour l’enquête

Les enquêteurs ont par ailleurs commencé à étudier le contenu de toutes les caméras de surveillance et ont demandé aux Bostoniens de leur transmettre « toute photo ou vidéo » qui pourrait aider l’enquête qui mobilise désormais, selon le FBI, plus de 1000 personnes.

Boston traumatisée, mais confortée par la générosité de multiples gestes d’entraide, a rendu mardi soir un hommage aux victimes, à l’occasion de différentes veillées. L’attentat a fait trois morts lundi, dont un garçon de huit ans, et plus de 180 blessés, certains grièvement.

Obama à Boston

Et alors que les télévisions repassaient les images des victimes ensanglantées, le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé qu’il se rendrait jeudi dans la ville du Massachusetts pour une cérémonie religieuse oecuménique.

Romandie.com

Boston: Martin venait d’enlacer son papa à l’arrivée quand la bombe l’a tué

avril 17, 2013

 Photo Par Jared Wickerham - Des trois morts causées par l'attentat commis en marge du marathon de Boston lundi, celle d'un petit garçon de huit ans, Martin Richard, tué après avoir enlacé son père qui venait de franchir la ligne d'arrivée, a particulièrement ému les Américains
  • AFP/AFP/Getty Images – Photo Par Jared Wickerham – Des trois morts causées par l’attentat commis en marge du marathon de Boston lundi, celle d’un petit garçon de huit ans, Martin Richard, tué après avoir enlacé …plus  son père qui venait de franchir la ligne d’arrivée, a particulièrement ému les Américains  moins 

Photo Par John Mottern - En fin d'après-midi, l'université de Boston a quant à elle déclaré que la 3e personne tuée dans l'attentat était un de ses étudiants --dont elle n'a pas précisé le sexe--, venu assister avec deux camarades à l'arrivée du marathon. L'un d'eux --une jeune fille-- était dans un état stable après avoir été opérée lundi et mardi, a précisé l'universitéPhoto
 
Par John Mottern – En fin d’après-midi, l’université de Boston a quant à elle déclaré que la 3e personne tuée dans l’attentat était un de ses étudiants –dont elle n’a pas précisé le sexe–, venu assister avec deux camarades à l’arrivée du marathon. L’un d’eux –une jeune fille– était dans un état stable après avoir été opérée lundi et mardi, a précisé l’université.
 
Des trois morts causées par l’attentat commis en marge du marathon de Boston lundi, celle d’un petit garçon de huit ans, Martin Richard, tué après avoir enlacé son père qui venait de franchir la ligne d’arrivée, a particulièrement ému les Américains.

« Je suis sorti lundi soir et j’ai rencontré des pompiers que je connaissais. Ils m’ont dit que parmi les trois morts il y avait un petit garçon de 8 ans originaire de Dorchester, qui venait juste d’enlacer son père qui avait franchi la ligne d’arrivée », a témoigné l’éditorialiste du Boston Globe, Kevin Cullen.

« Le père s’est éloigné et le petit garçon est retourné au bord de la route pour rejoindre sa mère et sa petite soeur. La bombe a explosé à ce moment-là. Le garçon a été tué, sa soeur a perdu une jambe et leur mère a été gravement blessée », a encore raconté Kevin Cullen.

Dans un bref communiqué, le père de Martin, Bill Richard, a déclaré: « Mon fils adoré est mort des suites des blessures causées par l’attentat de Boston ». « Ma femme et ma fille se remettent de graves blessures », a-t-il ajouté: « Nous remercions notre famille et nos amis, ceux que nous connaissons et ceux que nous n’avons jamais rencontrés, pour leurs pensées et leurs prières ».

Cruelle ironie, les organisateurs du marathon de Boston avaient décidé quelques jours avant l’épreuve de dédier la course aux victimes de la tuerie de Newtown: en décembre, 20 enfants et six adultes avaient été tués par un tireur perturbé dans une école de cette ville du Connecticut, un Etat voisin du Massachusetts.

Deux frères perdent une jambe chacun

Outre Martin Richard, l’attentat a également coûté la vie à Krystie Campbell, une gérante de restaurant de 29 ans. Son père a expliqué à la presse locale qu’elle avait accompagné sa meilleure amie pour photographier le compagnon de cette dernière à l’arrivée du marathon.

En fin d’après-midi, l’université de Boston a quant à elle déclaré que la 3e personne tuée dans l’attentat était un de ses étudiants –dont elle n’a pas précisé le sexe–, venu assister avec deux camarades à l’arrivée du marathon. L’un d’eux –une jeune fille– était dans un état stable après avoir été opérée lundi et mardi, a précisé l’université.

L’agence officielle chinoise Xin Hua, citant des responsables du consulat à New York, a quant à elle annoncé que la 3e victime de l’attentat était un Chinois, là encore sans préciser son sexe, et sans citer non plus l’université de Boston. D’après Xin Hua, un autre citoyen chinois aurait été blessé dans l’attaque et serait dans un état stable.

Durant toute la nuit et mardi matin les chirurgiens qui ont soigné les victimes des deux explosions survenues à quelques secondes d’intervalle sur le parcours du marathon, tout près de la ligne d’arrivée, ont procédé à plusieurs amputations. Outre les trois personnes tuées, 176 ont été blessées, dont 17 sont dans un état très grave.

Liz Norden, mère de cinq enfants, a raconté de son côté comment deux de ses fils, âgés de 31 ans et 33 ans, avaient chacun perdu une jambe dans l’explosion. Ils s’étaient tous deux rendus sur Boylston Street pour voir un de leurs amis terminer la course.

Plus chanceux, Bill Iffrig, infatigable coureur de 78 ans, n’a pas été blessé alors que des photos le montrent en train de tomber à genoux près de la ligne d’arrivée au moment de la première explosion.

M. Iffrig a raconté au journal local Everett Herald avoir brièvement vu un objet ressemblant à une boîte de café, qui pourrait avoir été un débris de la bombe selon lui. « Ensuite il y a eu toute cette fumée et je ne pouvais plus voir grand chose », a encore raconté M. Iffrig, qui s’est remis debout et a terminé les derniers mètres de son marathon.

AFP

Trois tués dans une explosion terroriste au marathon de Boston

avril 15, 2013

Une ou plusieurs bombes ont fait au moins trois tués et plusieurs blessés près de la ligne d’arrivée du marathon de Boston, ont indiqué la police de Boston et deux sources sécuritaires. Cette déflagration a eu lieu après plus de quatre heures de course.

Les explosions de Boston ont eu lieu alors que des milliers de coureurs achevaient la 117e édition du marathon, devant une foule de spectateurs.

« C’est la panique », a expliqué à l’ats un Valaisan sur place, qui avait assisté auparavant à la course, et qui a vu un certain nombre de personnes pleurer.

Un coureur canadien ayant terminé la course, Mike Mitchell, a parlé d’une « énorme explosion ». Une colonne de fumée haute de quinze mètres s’est élevée dans les airs, a-t-il dit.

Des centaines de milliers de spectateurs assistent chaque année au spectacle du marathon, le gros de la foule se massant près de la ligne d’arrivée.

La police new-yorkaise a annoncé le renforcement de la sécurité sur les lieux les plus réputés de Manhattan en réaction à l’incident. Le commissaire adjoint du NYPD, Paul Browne, a annoncé le redéploiement à travers la ville de véhicules spécialisés dans la lutte antiterroriste. Le président Barack Obama a ordonné de prendre toutes les mesures nécessaires.

Romandie.com