Posts Tagged ‘Marie-Jeanne Meyer’

Le corps calciné de la joggeuse ardéchoise identifié

juin 22, 2011

PARIS (Reuters) – Le corps calciné découvert mardi à Tournon-sur-Rhône (Ardèche) est bien celui de Marie-Jeanne Meyer, la joggeuse de 17 ans disparue depuis samedi soir, a annoncé mercredi le procureur de la République de Privas.

La piste criminelle est privilégiée et une information judiciaire sera ouverte jeudi sur cette affaire, a déclaré Christophe Raffin lors d’une conférence de presse.

« Je vous indique que, effectivement, c’est le corps de Marie-Jeanne », a-t-il déclaré, précisant qu’il fondait ses dires sur les résultats des tests ADN.

Des analyses complémentaires seront effectuées « pour avoir éventuellement des pistes de connaissance ou d’orientation sur les circonstances du décès », a-t-il ajouté.

Le corps très abîmé de la jeune femme, retrouvé à proximité de ses lunettes et de son baladeur MP3, a été découvert mardi en contrebas d’une falaise dans une fosse creusée en forme de carré.

« La piste criminelle, qui était déjà privilégiée depuis hier, l’est totalement », a dit le procureur à la presse. « Elle se transformera demain en ouverture d’une information judiciaire pour relayer, continuer les investigations entreprises. »

Le procureur a précisé qu’un homicide commis par un chasseur ou un rôdeur n’était qu’une hypothèse parmi d’autres.

« Toutes les pistes possibles sont exploitées jusqu’à l’ouverture de l’information, puis seront continuées, persévérées ou fermées, comme on le fait dans le cadre des procédures de cette nature-là », a-t-il dit.

Un habitant de Tournon avait dit aux enquêteurs avoir aperçu des flammes dans la nuit de samedi à dimanche. C’est à l’endroit indiqué par ce témoin qu’ont été retrouvés les effets de la jeune fille et le corps calciné.

Reuters Yves Clarisse

Joggeuse disparue : un corps carbonisé a été retrouvé

juin 22, 2011

Le cadavre semble avoir été caché sous des feuillages, à proximité du lieu de disparition de Marie-Jeanne, 17 ans.

Très mauvaise nouvelle dans l’affaire de la lycéenne disparue samedi soir, dans l’Ardèche. Un corps en grande partie calciné et dissimulé sous des feuillages a été retrouvé mardi à 17h40, à proximité du lieu où Marie-Jeanne, 17 ans, a été aperçue pour la dernière fois, à Tournon-sur-Rhône.

Le corps n’a pas encore pu être hélitreuillé, a indiqué le procureur, ajoutant que la «zone avait été complètement verrouillée pour protéger les indices» alors qu’un orage s’abattait en début de soirée sur la région. «Le corps est non identifiable en l’état», a déclaré le procureur. «Des comparaisons ADN seront faites le plus tôt possible» pour confirmer s’il s’agit bien de la jeune fille disparue. «L’identité du corps sera connue d’ici quelques jours», a-t-il assuré, jugeant «infime» «la probabilité que ce ne soit pas» la jeune joggeuse.

«Un trou bien taillé»

C’est le témoignage d’un habitant de Tournon qui a mis les enquêteurs sur la voie. Ce dernier avait aperçu quelque chose de suspect la nuit de la disparition de la jeune fille. «Il était intrigué par un événement survenu dans la nuit de samedi», peut-être des flammes qui montaient au loin, a dit le procureur. Il a prévenu les gendarmes qui ont mis deux jours à localiser l’endroit précis où ont été retrouvés mardi matin le MP3, les lunettes, puis le corps. Le tout sur une dizaine de m2 situés dans une zone très escarpée.

Le corps a «été retrouvé dans un trou dans la terre, dans un endroit très difficile d’accès, tant par le haut que le bas et qu’il faut connaître», a précisé le magistrat, soulignant que ce trou avait «une forme particulière». «Il est carré, bien taillé, bien découpé pas à la va-vite», a-t-il dit, estimant qu’il avait pu être creusé par des chasseurs s’en servant pour enterrer les viscères de gros gibier.

«Il faut être costaud pour transporter un cadavre sur ce terrain», a encore dit le procureur, estimant que «cela peut être le fait de plusieurs personnes». »Toutes les hypothèses restent envisageables et on peut supposer le transport d’un corps vivant comme d’un corps mort», a-t-il ajouté.

Une lycéenne «brillante»

Marie-Jeanne Meyer, lycéenne sans histoire de 17 ans, décrite comme une élève «brillante» et «timide», n’avait plus donné signe de vie depuis qu’elle était partie faire son jogging sur les hauteurs de Tournon, samedi à 18 heures.

Vêtue d’un bas de jogging blanc, d’un haut clair et de baskets roses, la jeune fille au teint mat et aux cheveux noirs aurait emprunté des chemins qu’elle connaissait bien. La lycéenne avait en effet l’habitude d’emprunter une route de campagne, isolée et boisée, partagée entre le bitume et des sentiers accidentés.

La piste d’une fugue n’était pas privilégiée par les enquêteurs. «Je ne vois pas pourquoi cette gamine, qui n’avait aucun problème relationnel avec ses parents et qui n’avait pas de famille alentour, aurait pu faire une fugue», avait estimé le maire de Tournon-sur-Rhône. La jeune fille, inconnue des services de police, aurait du passer ce lundi son bac de français.

Lefigaro.fr