Posts Tagged ‘Mariqge’

Comment le prince Harry rendra un hommage bouleversant à sa mère Lady Di lors de son mariage avec Meghan Markle

mars 7, 2018

La mémoire de Diana sera hono­rée

 

Le prince Harry et Meghan Markle invitent à leur mariage les membres d’oeuvres de charité, dont ceux de l’orga­nisme « Diana Award », du nom de Lady Di, la mère du futur marié. Une manière d’hono­rer la mémoire de la prin­cesse des coeurs, décé­dée en août 1997, qui sera la grande absente de ce moment de joie intense.

Diana sera la doulou­reuse absente du mariage du prince Harry et de Meghan Markle. Le couple célè­brera cette union le 19 mai prochain en la chapelle Saint-George du château de Wind­­sor. Leurs proches seront au rendez-vous – les amis et parents de l’actrice, la famille royale britan­nique au grand complet… Tous auront une grande pensée pour la mère du prince, Diana, décé­dée tragique­ment en août 1997. Elle se serait, sans l’ombre d’un doute, réjouie de ce moment d’intense bonheur pour son fils qu’elle chéris­sait tant.

On n’oublie jamais sa mère, et le prince Harry a ainsi tenu à rendre un hommage boule­ver­sant à Lady Di. Selon Express, le petit-fils de la reine Elisa­beth II a invité plusieurs membres d’oeuvres cari­ta­tives, et tout parti­cu­liè­re­ment ceux du dernier orga­nisme de charité qui porte le nom de la prin­cesse des coeurs, dix figures de la « Diana Award », une société qui encou­rage les jeunes à s’entrai­der. Pour rappel, la mère d’Harry et William était très sensible aux causes huma­ni­taires, elle a épaulé pas moins de 47 000 jeunes et mené des campagnes contre le harcè­le­ment à l’école.

« Nous avons travaillé de manière très étroite avec les deux princes, et je pense que l’arri­vée de Meghan dans la famille royale est une excel­lente nouvelle. Elle va deve­nir un véri­table modèle pour les jeunes », s’est réjouie la direc­trice de Diana Award. L’hommage à Lady Di ne s’arrête pas là : le souve­nir de la prin­cesse se niche aussi dans la bague de la future mariée, conçue avec des diamants qui proviennent de la collec­tion de bijoux de la défunte prin­cesse « pour qu’elle soit avec nous dans ce voyage incroyable ensemble », avait commenté Harry lors de l‘annonce des fiançailles, en novembre dernier.

Gala.fr par Anne-Yasmine Machet

 

Chine: l’amour réconcilie deux villages après des siècles de brouille

mai 5, 2017

Un couple tout juste uni en Chine le 30 septembre 2008. Pour échapper au mauvais sort, les jeunes mariés de Wushan et Yuepu ont dû se résoudre à quitter la région pour s’installer dans une autre province, à 1.500 km de là / © AFP/Archives / FREDERIC J. BROWN

Un ruisseau d’à peine un mètre de large les sépare, mais depuis au moins trois siècles, une sourde rivalité opposait deux villages de l’est de la Chine, jusqu’à ce qu’une histoire d’amour réunisse enfin les anciens adversaires.

Wushan et Yuepu, 7.500 habitants à eux deux dans la province du Fujian, observaient une étrange tradition: défense d’épouser un habitant originaire de l’autre côté de la rivière, explique vendredi à l’AFP le plus haut responsable de Wushan.

« Personne ne se souvient à quand remonte cette interdiction des mariages, on sait juste qu’on s’est battus il y a environ 300 ans pour le droit d’utiliser l’eau », raconte Wang Hongdong, secrétaire du Parti communiste chinois à Wushan.

L’affrontement a laissé une malédiction: un mariage avec un habitant de l’autre village ne pourra attirer que du malheur. Et la rivalité a continué à se transmettre de génération en génération.

« Ils se sont encore battus il y a environ 40 ans, pour une histoire de cimetière », rappelle M. Wang.

« Puis les relations ont fini par s’apaiser, surtout depuis les 10 dernières années. Nous avons commencé à construire ensemble une usine de chaussures et les jeunes s’entendaient très bien », poursuit-il.

Mais l’interdiction du mariage, inscrite dans la tradition, restait en place. Jusqu’à ce qu’une fille de Yuepu tombe amoureuse d’un garçon de Wushan, il y a environ trois ans.

« Les familles se sont opposées au mariage à cause de la malédiction », raconte M. Wang. « Les vieux y croyaient vraiment ». Pour échapper au mauvais sort, les jeunes mariés doivent se résoudre à quitter le Fujian pour s’installer dans une autre province, à 1.500 km de là.

En 2015, le jeune couple rentre aux villages pour célébrer enfin le mariage dans la maison du garçon, mais les parents de la mariée boudent la noce. Puis quand cette dernière a donné naissance à deux beaux garçons, les habitants des deux villages ont fini par ne plus croire à la malédiction, selon M. Wang.

Pour sceller la réconciliation et abolir officiellement l’interdiction des mariages, les deux villages ont organisé lundi une cérémonie en présence des autorités bouddhistes et communistes. Près de 500 personnes y ont assisté.

Romandie.com avec(©AFP / 05 mai 2017 14h56)                

Afrique du Sud: La fille de Desmond Tutu renonce à la prêtrise dans l’Eglise anglicane après son mariage gay

mai 24, 2016

Johannesburg – La fille du prix Nobel de la paix Desmond Tutu a été contrainte de renoncer à la prêtrise dans l’Eglise anglicane sud-africaine après avoir épousé une femme, a-t-elle confié mardi à l’AFP.

La révérende Mpho Tutu-van Furth ne peut plus présider la communion, ni célébrer de mariages, baptêmes et obsèques, l’Eglise anglicane ne reconnaissant pas le mariage homosexuel. En revanche, l’Afrique du Sud a légalisé les unions civiles homosexuelles dès 2006.

L’ancien archevêque anglican Desmond Tutu, héros de la lutte contre l’apartheid, est triste mais pas surpris de la nouvelle, a confié Mpho Tutu-van Furth à l’AFP. Il s’était déjà prononcé en faveur du mariage homosexuel dans le passé.

Selon le droit canonique de l’Eglise sud-africaine, le mariage est l’union d’une femme et d’un homme, a expliqué Mpho Tutu-van Furth dans un courrier électronique.

Après mon mariage (…), on a conseillé à l’évêque de Saldanha Bay (dans l’est de l’Afrique du Sud) de révoquer ma licence. J’ai proposé de la rendre plutôt que de lui imposer de me la reprendre, a ajouté cette cinquantenaire.

Mpho et sa compagne Marceline Tutu-van Furth, qui sont divorcées d’une première union et ont chacune des enfants, se sont officiellement mariées en décembre aux Pays-Bas.

Elles ont organisé une deuxième cérémonie en mai près du Cap, à laquelle Desmond Tutu, 84 ans et à la santé fragile, a assisté. Elles sont actuellement en voyage de noces sur l’île indonésienne de Bali.

Un responsable de l’Eglise anglicane dans le diocèse de Saldanha, Bruce Jenneker, a expliqué à l’AFP avoir reçu avec tristesse la licence de Mpho Tutu-van Furth. C’est vraiment dommage que ce soit arrivé, a-t-il ajouté.

Mon épouse et moi-même accumulons les différences. Certaines de ces différences sont évidentes: elle est grande et blanche, tandis que je suis noire et courte sur pattes, a ironisé Mpho Tutu-van Furth dans le journal sud-africain City Press.

Marceline Tutu-van Furth est professeur en infections pédiatriques basée à Amsterdam.

C’est ironique de constater que notre similitude, le fait que nous soyons toutes les deux des femmes, est aujourd’hui la cause de notre peine, alors que dans le passé les différences étaient un instrument de division, a-t-elle dit en référence au régime sud-africain de l’apartheid, qui a officiellement pris fin en 1994.

Romandie.com avec(©AFP / 24 mai 2016 18h24)