Posts Tagged ‘Méditerranée’

« Près d’une vingtaine » de migrants morts récupérés en mer entre le Maroc et l’Espagne

février 4, 2018

Des migrants devant un centre d’accueil de l’enclave espagnol au Maroc de Melilla, le 24 février 2014 / © AFP / BLASCO DE AVELLANEDA

Les cadavres de « près d’une vingtaine » de migrants d’origine subsaharienne ont été repêchés en mer samedi par des patrouilles marocaines après avoir été repérés depuis un bateau espagnol, a annoncé dimanche une porte-parole de la préfecture de l’enclave espagnole de Melilla.

Les migrants ont été vus par l’équipage du ferry Sorolla, qui a alerté les secours en mer des deux pays, a déclaré cette porte-parole en précisant que l’équipage avait « estimé à une vingtaine » les cadavres ensuite récupérés par les secours marocains dans leurs eaux territoriales. Le Maroc n’a pas pour l’instant diffusé son bilan des victimes.

Un peu plus tard dans la soirée, une patrouille de la garde civile a découvert le corps d’un autre migrant, qui a été ramené à Melilla, enclave espagnole dans le nord du Maroc, face aux côtes espagnoles et non loin de la frontière algérienne.

Selon la préfecture de Melilla, un hélicoptère de la Garde civile participait encore dimanche matin aux recherches, en appui aux patrouilles marocaines.

Cette découverte intervient alors que la route « espagnole », est de plus en plus empruntée par les migrants subsahariens qui tentent d’arriver en Europe.

Selon le dernier bilan de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’Espagne est le deuxième point d’entrée avec 1.279 arrivées par mer depuis le début de l’année, après l’Italie (4.256).

Au total, depuis le début de l’année, 243 personnes ont disparu ou péri en mer Méditerranée, selon ce bilan qui ne comprend pas le groupe découvert samedi.

En 2017, l’Espagne a été la troisième porte d’entrée en Europe des migrants, via la Méditerranée, après l’Italie et la Grèce. L’année dernière, les arrivées par mer ont triplé par rapport à 2016, atteignant un total de 22.900 migrants, selon Frontex, l’organisme européen de surveillance des frontières. Plus de 200 sont morts ou ont disparu pendant la traversée.

Romandie.com avec(©AFP / 04 février 2018 13h08)

Italie 26 cadavres de Congolaises (RDC et Brazza) violés et assassinés retrouvés en mer

novembre 8, 2017

Les corps ont été retrouvés le dimanche passé dans la Méditerranée par le navire espagnole Cantabre de l’armée déployé dans le cadre de l’Opération Sofia pour lutter contre les réseaux de trafic des personnes. Vingt six filles du Congo d’entre quatorze et dix huit ans ont été retrouvées mortes. Une tragédie susceptible d’être encore majeure.

Les autorités italiennes travaillent selon l’idée qu’elles ont été victimes de viol, tortures et après assassinées durant la dangereuse traversée entre la Libye et l’Europe. Depuis le début de l’année, presque 3000 personnes sont mortes noyées sur le parcours de la Méditerranée centrale. Les réseaux mafieux qui introduisent les filles pour être exploitées sexuellement utilisent souvent des chemins plus sûrs, afin d’éviter « perdre leurs biens », selon l’information livrée par la préfecture de Police de Salerno Salvatore Malfi à la presse locale lors d’une conférence de presse.

Mais Malfi croit que ces morts peuvent avoir un lien avec la mafia spécialisée dans le proxénétisme. L’équipage du navire Cantabre qui transportait aussi à 402 personnes secourues en mer dont plus de cent filles, une dizaine enceinte les ont retrouvées flottant et les ont débarqué au port de Salerno. Des cadavres enfuis dans des sacs à plastiques noirs alignés sur le quai du port.

Des milliers de jeunes Congolais sans futur dans leur pays d’origine risquent chaque jour leur vie entre les côtes libyennes et italiennes à la recherche d’un avenir meilleur. Une catastrophe dont les autorités des deux Congo passent sous silence. Ces 26 filles Congolaises seront inhumées en Italie en attendant que leurs familles réclament un jour leurs corps.

Sacer-infos.com par Stany Franck

Méditerranée: treize morts sur une embarcation transportant 167 migrants

juillet 25, 2017

Rome – Treize personnes ont été retrouvées mortes sur une embarcation transportant 167 migrants, à la dérive à proximité des côtes libyennes, a annoncé mardi sur Twitter l’ONG espagnole Proactiva Open Arms.

« Nous avons croisé un canot pneumatique qui était à la dérive, ils étaient 167 à bord, onze étaient morts, plusieurs femmes enceintes et des mères parmi eux », avait d’abord indiqué l’organisation, avant de corriger son bilan à 13 morts. Les gardes-côtes italiens, interrogés par l’AFP, avaient dans un premier temps confirmé un bilan de 11 morts, sur la base des premières déclarations de l’ONG.

Dans la même zone, « par une mer agitée », le navire de l’organisation internationale Save The Children a procédé au sauvetage de quelque 70 migrants qui tentaient eux aussi la traversée sur une petite barque, ont par ailleurs indiqué les gardes côtes italiens.

Ce nouveau drame survient alors que le ministre italien de l’Intérieur Marco Minniti devait recevoir mardi les ONG afin de discuter du nouveau code de conduite que l’Italie souhaite leur faire appliquer.

Accepté par Bruxelles, ce code prévoit une dizaine de mesures, dont l’interdiction pour les navires humanitaires d’entrer dans les eaux territoriales libyennes ou encore l’obligation d’accueillir à bord des représentants de la police judiciaire spécialisés dans le trafic d’êtres humains.

Les ONG sont divisées sur ce code de conduite, certaines étant disposées à traiter avec le gouvernement tandis que d’autres refusent tout type de limitation.

Le ministre a toutefois été clair sur le fait qu’il n’autoriserait pas l’accès aux ports italiens aux organisations qui ne signeraient pas le document.

Même si elle ne cesse de réaffirmer qu’elle continuera à faire « son devoir » en matière d’accueil envers les migrants, l’Italie s’est faite plus pressante depuis quelques mois envers ses partenaires européens afin qu’ils fassent preuve de plus de solidarité.

Le pays se plaint régulièrement d’être insuffisamment soutenu par l’UE face à un afflux de migrants sans précédent, et ce alors qu’il est en première ligne.

L’Italie a également demandé que soient apportées des modifications techniques à la mission européenne Sophia, qu’elle dirige. Décidée en mai 2015, Sophia a pour objectif de lutter contre le trafic de migrants en Méditerranée et doit être reconduite à partir du 28 juillet.

Selon les derniers chiffres de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 111.514 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer depuis le premier janvier, dont près de 93.500 en Italie. Plus de 2.360 sont morts en tentant la traversée.

Romandie.com avec(©AFP / 25 juillet 2017 17h41)                   

Méditerranée: au moins 54 morts et 10.000 migrants secourus en 4 jours

mai 27, 2017

Rome – Environ 10.000 migrants ont été secourus de mercredi à samedi au large de la Libye tandis qu’au moins 54 autres sont morts en mer pendant ces quatre jours, selon les gardes-côtes italiens et libyens.

Samedi, l’armée tunisienne également secouru 126 migrants d’Afrique subsaharienne partis de Libye dans l’espoir de gagner l’Italie, à bord d’une embarcation en détresse au large de Ben Guerdane, près de la frontière libyenne.

Vendredi, plus de 1.230 personnes avaient été récupérées par des navires libyens et reconduits à Tripoli ou à Sawiya, tandis que les 2.200 autres l’ont été par des navires militaires ou commerciaux coordonnés par les gardes-côtes italiens et devaient être conduits en Italie.

Les gardes-côtes italiens ont aussi fait état de 10 personnes retrouvées mortes lors de ces opérations, sans préciser dans quelles circonstances.

Les jours précédents, les gardes-côtes italiens et libyens avaient fait état de 44 autres corps retrouvés sans vie, dont 35 après qu’une grosse vague a jeté des centaines de migrants à l’eau mercredi. Les secours redoutaient aussi des disparus dans plusieurs de ces incidents.

Si le flux des arrivées en Italie reste important, la vague de ces derniers jours n’a rien d’exceptionnel: fin mai 2016, plus de 13.000 personnes avaient été secourues en 5 jours, tandis que plus d’un millier d’autres avaient trouvé la mort.

Tous veulent à tout prix éviter de retourner en Libye, où beaucoup de migrants subissent extorsions, violences, viols, tortures et meurtres.

Dans les ports du sud de l’Italie, la journée a été chargée vendredi et les débarquements se sont poursuivis samedi.

Le Phoenix de l’ONG maltaise Moas est ainsi arrivé à Crotone (sud) avec à son bord près de 600 migrants et les corps de la plupart des victimes de mercredi.

Et tandis qu’un navire de la marine italienne avait vu une jeune Somalienne accoucher d’une petite fille vendredi matin, l’équipe médicale du Phoenix n’a pour sa part pas pu empêcher la fausse couche d’une femme enceinte de six mois qui venait de reconnaître son fils de 7 ans parmi les corps des petits noyés.

En raison du sommet du G7 à Taormina, en Sicile, les débarquements ont été interdits toute la semaine dans l’île, ce qui a rallongé de 24 heures le trajet des navires de secours vers l’Italie et retardé leur retour sur la zone des secours, où il a fallu faire appel à de nombreux navires commerciaux.

Or ces navires ne sont pas équipés pour les secours, et n’ont pas à bord les vivres, l’eau ou les sanitaires pour transporter des centaines de personnes pendant 48 heures.

Romandie.com avec(©AFP / 27 mai 2017 19h40)                                            

Naufrage d’un canot en Méditerranée: 146 migrants disparus, selon un témoin

mars 29, 2017

Rome – Un jeune Gambien secouru mardi en mer a raconté être parti de Libye à bord d’un canot qui a pris l’eau et dont les quelque 146 autres passagers sont portés disparus, a rapporté mercredi le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Parti dimanche ou lundi de Sabrata (nord-ouest), cet adolescent de 16 ans a été secouru par un navire militaire espagnol de l’opération européenne anti-passeurs Sophia et transféré dans la nuit à Lampedusa, l’île italienne la plus proche des côtes africaines.

Selon son récit à un membre du HCR venu le rencontrer à l’hôpital où il a été pris en charge, il y avait cinq enfants et plusieurs femmes enceintes à bord du canot, dont les passagers venaient essentiellement du Nigeria, de Gambie ou encore du Mali.

Quelques heures après le départ, le canot a commencé à prendre l’eau. Les migrants ont peu à peu coulé, selon le jeune Gambien qui a expliqué avoir survécu en s’agrippant à un bidon d’essence.

Selon les premiers éléments recueillis par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), il a été repéré presque par hasard par le navire espagnol, puis transféré sur une vedette des gardes-côtes italiens qui l’ont conduit à Lampedusa.

Depuis le début de l’année, au moins 590 migrants sont morts ou disparus au large de la Libye, selon un bilan de l’OIM établi avant ce naufrage, tandis que les autorités italiennes ont enregistré plus de 23.000 arrivées sur leurs côtes.

Romandie.com avec(©AFP / 29 mars 2017 14h40)                   

Un avion de chasse russe s’abîme en Méditerranée, le pilote sain et sauf

novembre 14, 2016

Moscou – Un avion de chasse russe MiG-29K s’est abîmé en Méditerranée au moment où il tentait de se poser sur le porte-avions Amiral Kouznetsov au large de la Syrie, a annoncé lundi le ministère de la Défense, précisant que le pilote qui s’est éjecté était sain et sauf.

L’accident, dû à un problème technique, est survenu à quelques kilomètres de ce navire, a précisé le ministère dans un communiqué adressé aux agences de presse russes.

Le pilote, qui a été récupéré et ramené à bord du porte-avions, est hors de danger et prêt à remplir des missions, a ajouté le ministère, selon lequel le MiG-29K effectuait un vol d’entraînement.

Il n’a pas précisé quand le chasseur s’était abîmé, mais a souligné que, malgré l’accident, les forces aériennes russes poursuivaient leurs activités en Méditerranée à partir de l’Amiral Kouznetsov.

Les vols d’appareils à partir du porte-avions continuent conformément aux tâches assignées, a ainsi déclaré le ministère.

L’Amiral Kouznetsov, chargé de renforcer le dispositif militaire russe en Syrie, se trouve actuellement au large des côtes syriennes, avait annoncé samedi son commandant.

Les navires escortant le porte-avions russe sont arrivés dans la zone désignée (…) dans l’est de la Méditerranée. Ils sont en train de remplir ensemble leurs tâches, en naviguant dans les eaux à l’ouest de la côte syrienne, avait alors dit Sergueï Artamonov à la chaîne de télévision publique russe Rossia 1.

Les avions embarqués sur l’Amiral Kouznetsov font des vols d’entraînement quasi quotidiennement, avait-il ajouté.

La Russie procède depuis un peu plus d’un an à des frappes aériennes en soutien aux troupes du régime de Bachar al-Assad.

Romandie.com avec(©AFP / 14 novembre 2016 19h02)

Méditerranée : 25 migrants retrouvés morts sur un canot

octobre 26, 2016

Rome – L’organisation Médecins sans Frontières (MSF) a annoncé mercredi avoir retrouvé 25 migrants morts sur un canot dont les survivants avaient été secourus mardi au large de la Libye.

Ce nouveau drame porte le bilan des victimes de la traversée de la Méditerranée à au moins 68 morts et une trentaine de disparus depuis une semaine.

Dans la journée de mardi, le Bourbon Argos, un navire affrété par MSF, a secouru 107 personnes à bord d’un canot pneumatique en difficulté à 26 milles nautiques des côtes libyennes et constaté qu’il y avait des morts – alors estimés à 11 – au fond de ce canot.

Après avoir secouru 139 personnes sur une autre embarcation à proximité, l’équipage du Bourbon Argos est retourné sur le canot et a constaté que les morts étaient en fait 25, probablement asphyxiés, brûlés ou noyés dans un mélange de carburant et d’eau de mer.

Il a fallu des heures, et l’aide de l’équipage de l’ONG allemande Sea-Watch, pour récupérer les corps parce que le mélange d’eau et de carburant était tellement fort que nous ne pouvions pas rester sur le canot trop longtemps. Cela a été horrible, a raconté dans un communiqué Michele Telaro, chef de projet à bord.

Mardi, deux autres corps sans vie avaient été retrouvés sur plusieurs canots, selon les gardes-côtes italiens, qui avaient fait état d’un total d’environ 500 migrants secourus.

Romandie.com avec(©AFP / 26 octobre 2016 14h37)

Près de 4700 migrants secourus mardi au large de l’Italie

octobre 5, 2016

Les gardes-côtes italiens ont annoncé mercredi avoir récupéré 4655 migrants et réfugiés en Méditerranée au cours de la journée de mardi. Ils ont également repêché 28 corps en mer.

Plus de 30 missions de secours ont été menées dans la journée.

Au cours de la journée de lundi, plus de 6000 migrants qui tentaient de gagner l’Europe à bord de 40 embarcations avaient été secourus. Les corps de 22 de personnes qui seraient mortes asphyxiées ont été découverts dans la cale d’un bateau de pêche bondé, selon un photographe de l’Agence France Presse cité par les médias italiens, ce qui porte le bilan pour les deux jours à 50 décès.

Parmi les rescapés, trois femmes enceintes ont accouché sur le bateau des gardes-côtes qui les conduisait en Sicile.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et la Guardia Costiera, 142’000 migrants ont atteint l’Italie depuis le début de l’année et 3100 ont trouvé la mort au cours de la traversée.

Romandie.com avec(ats / 05.10.2016 14h38)

Méditerranée: 1.800 migrants secourus lundi, plus de 8.300 en cinq jours

août 1, 2016

Rome – Plus de 1.800 migrants ont été secourus lundi au large de la Libye, ont annoncé les gardes-côtes italiens, ce qui porte le nombre de personnes secourues dans cette zone à plus de 8.000 en cinq jours.

Au total, les gardes-côtes ont coordonné les opérations pour secourir les passagers de 14 canots pneumatiques et deux petites barques de pêche.

Ces opérations ont été menées par des navires des gardes-côtes, de la marine italienne, de l’opération européenne anti-passeurs Sophia et d’organisations humanitaires.

Ces nouveaux sauvetages portent à plus de 8.300 le nombre de migrants secourus en Méditerranée en cinq jours.

Le total des arrivées depuis le début de l’année, désormais aux alentours de 94.000 personnes, pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, est toujours le même que l’an dernier, a relevé sur Twitter Flavio di Giacomo, porte-parole en Italie de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

La traversée a coûté la vie à plus de 3.000 migrants depuis le début de l’année, essentiellement au large de la Libye, soit 50% de plus que sur la même période l’année dernière, selon les dernières estimations de l’OIM.

Dimanche, les navires de secours sont encore arrivés trop tard pour cinq migrants retrouvés morts, à bord de leur canot ou après avoir sauté à l’eau sous l’effet de la panique.

Romandie.com avec(©AFP / 01 août 2016 18h38)

Quelque 5000 personnes secourues en Méditerranée jeudi

juin 23, 2016

Environ 5000 migrants ont été secourus jeudi en Méditerranée au cours d’une quarantaine d’opérations, a indiqué un porte-parole des garde-côtes italiens. Le corps d’une victime a été trouvé dans l’un des canots pneumatiques secourus.

« Un total d’environ 5000 personnes ont été secourues au cours de 43 opérations », indique un communiqué des garde-côtes. Plus tôt dans la soirée, un de leurs porte-parole avait fait état de 4500 personnes secourues, ajoutant que des interventions étaient encore en cours.

La majorité des 5000 migrants se trouvaient à bord de canots pneumatiques. Trois embarcations en bois ont été utilisées par les passeurs libyens.

« Panique »
De son côté, l’ONG Médecins sans frontières (MSF) a raconté que les migrants étaient « en proie à la panique » à bord de certaines embarcations. « Ils ont littéralement sauté vers nous, on a été obligés de hisser les personnes hors de l’eau », a rapporté Sebastian Stein, responsable des opérations à bord du navire Bourbon Argos de MSF.

« Quand ils ont rejoint notre navire, ils ont commencé à grimper et se battre » pour être les premiers à monter, a ajouté M. Stein, cité dans le communiqué.

Le porte-parole des gardes-côtes italiens a expliqué que « de très nombreux voyages » ont été enregistrés jeudi « après plusieurs jours de mauvais temps en mer qui ont empêché les départs de Libye ». La marine italienne a précisé que cinq de ses navires avaient participé aux opérations de secours, ainsi que deux navires de l’opération européenne anti-passeurs Sophia et quatre navires utilisés par des ONG humanitaires.

Plus de 56’200 personnes
Selon le décompte établi par le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) au 19 juin, plus de 56’200 personnes sont arrivées par mer depuis le début de l’année en Italie. Plus de 10’000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe depuis 2014, dont plus de 2800 depuis le début de l’année 2016, a indiqué le HCR début juin.

Romandie.com