Posts Tagged ‘membres de l’Otan’

Face à la Russie, l’Otan doit investir davantage dans sa défense

mai 2, 2014

Washington – Les 28 membres de l’Otan doivent augmenter leur budget consacré à la défense malgré leurs difficultés financières pour faire face à Moscou qui, sur le long terme, va chercher à tester l’Alliance atlantique, a estimé le chef du Pentagone vendredi.

Face aux actions de la Russie en Ukraine, l’Otan a réagi avec force et volonté pour rassurer ses membres est-européens frontaliers du géant russe, s’est félicité Chuck Hagel lors d’un discours devant le Wilson Center, un cercle de réflexion de Washington.

Mais sur le long terme, nous devons nous attendre à ce que la Russie teste la raison d’être de notre alliance, notre énergie, notre engagement, a-t-il noté.

Le rattachement de la Crimée à la Russie et le mouvement pro-russe dans l’est de l’Ukraine, téléguidé par Moscou selon les Occidentaux, rappellent la raison première de l’Otan et sa pertinence.

Après 1991, l’Alliance atlantique a recherché le partenariat, pas le conflit, avec la Russie, selon lui.

Mais aujourd’hui, l’Otan doit être prête à revoir les principes élémentaires sous-tendant sa relation avec la Russie, a expliqué le chef du Pentagone

Le porte-parole du Pentagone John Kirby s’est pour autant refusé à qualifier la Russie d’ennemie, contrairement au numéro deux de l’Otan, l’Américain Alexander Vershbow, qui avait déclaré la veille que Moscou devait être considéré dorénavant comme un ennemi plus qu’un partenaire.

Si la Russie veut être considérée comme une ennemie, cela dépend uniquement des décisions qu’elle prend. Je peux cependant dire qu’elle ne fait rien pour obtenir le soutien de la communauté internationale pour ses actions en Ukraine, a jugé le porte-parole du Pentagone.

Ces relents de Guerre froide supposent en tout cas que l’Alliance atlantique se remette à investir dans sa défense, après deux décennies à engranger les dividendes de la paix.

Chuck Hagel a ainsi appelé dans son discours à des engagements financiers de la part de tous les Etats membres.

Se disant conscient des difficultés financières de l’Europe, le chef du Pentagone appelle à l’organisation d’une réunion ministérielle de l’Otan consacrée aux investissements de défense à laquelle participeraient les ministres des Finances.

Les dirigeants dans nos gouvernements doivent comprendre les conséquences des tendances actuelles de baisse des dépenses de défense et aider à sortir de cette impasse budgétaire, selon lui.

Les appels américains à ce que les 27 autres membres de l’Alliance augmentent leur budget de défense ne sont pas nouveaux.

A l’heure de quitter ses fonctions en juin 2011, le secrétaire à la Défense Robert Gates avait mis en garde contre la possibilité très réelle de l’inutilité militaire collective de l’Alliance, en raison de l’écart de plus en plus grand entre les moyens américains et ceux des alliés européens et canadien qui représentaient 50% des dépenses militaires de l’Otan pendant la Guerre froide.

Aujourd’hui, le PIB de l’Amérique est moins important que le PIB combiné de ses 27 alliés de l’Otan mais l’Amérique dépense trois fois plus que ses alliés pour la défense, a observé Chuck Hagel.

En 2013, seuls quatre pays de l’Otan (Etats-Unis, Estonie, Grèce et Royaume-Uni) atteignaient ou dépassaient le seuil des 2% de PIB consacré à la défense requis par l’Alliance atlantique. Le budget militaire des Etats-Unis s’établissait alors à 735 milliards de dollars, contre un total de 288 milliards pour les 27 autres membres de l’Otan, selon les statistiques de l’Alliance.

Romandie.com avec(©AFP / 02 mai 2014 20h14)