Posts Tagged ‘Mercredi’

Canada-Orages violents : un risque plane sur une bonne partie du Québec

août 18, 2021

Il y a de l’électricité dans l’air ! Un parfum d’instabilité flotte sur de nombreuses régions du Québec, allant de la Capitale-Nationale à l’Outaouais, pour la journée de mercredi.

Un risque faible plane au-dessus de la majorité de la vallée du Saint-Laurent, soit au sud et au centre du Québec. Tous ces secteurs pourraient donc entendre le tonnerre gronder, surtout au cours de l’après-midi et de la soirée.

© Fournis par MétéoMédia

De la grêle et de fortes rafales sont aussi possibles sous les orages. Les automobilistes devront aussi faire preuve de vigilance quant à l’aquaplanage et à la visibilité réduite sur les routes, si des perturbations orageuses assez costaudes se forment.

Les prochains jours seront électriques

Le risque d’orages violents prendra du galon au cours des prochains jours, atteignant son apogée sur la majorité des régions au cours de la journée de vendredi. Le passage d’un front froid risque effectivement de mettre le feu aux poudres, entraînant un soulèvement.

© Fournis par MétéoMédia

L’abondance de chaleur et d’humidité des prochains jours seront également propices à la formation de cellules orageuses et ce, un peu partout sur le territoire.

La chaleur accablante se réinvite dans l’aventure, après une brève accalmie qui n’aura duré que quelques jours. Des températures ressenties frôlant les 40 sont possibles, surtout vers la fin de la semaine.

Avec MétéoMédia

Canada-Québec: Une rentrée scolaire difficile à prévoir mercredi

avril 12, 2021

Les parents et les élèves devront composer avec une rentrée scolaire très difficile, mercredi matin, alors que les classes ne débuteront qu’à 9 h 30.

Des pourparlers entre les CSS et les transporteurs scolaires sont en cours.

© LE SOLEIL Des pourparlers entre les CSS et les transporteurs scolaires sont en cours.

Les enseignants affiliés à la FSE-CSQ déclencheront en effet une grève à compter de minuit, dans la nuit de mardi à mercredi, laquelle se terminera à 9 h 30 mercredi matin. Cela touche également les enseignants membres de l’Association des enseignants de commissions scolaires anglophones (APEQ).

C’est donc le branle-bas de combat en prévision de cet événement.

Mis au fait de la tenue de ce mandat depuis le 31 mars, les Centres de services scolaires ont tenté d’obtenir une injonction interlocutoire pour empêcher cette grève, mais la Cour supérieure a rejeté la requête, lundi matin, car la demande aurait dû être adressée plutôt au Tribunal administratif du travail, indique la présidente du Syndicat de l’enseignement de la Mauricie, Chantal Légaré, qui venait tout juste de recevoir la décision du tribunal, lundi matin.

Luc Lafrance, président de la Fédération des transporteurs par autobus, indique que «c’est sûr que ça va venir perturber le transport scolaire le matin. C’est bien évident», dit-il.

«Déjà, il y a eu des échanges entre les CSS et les transporteurs pour voir comment ils pourraient réorganiser les circuits de transport scolaire pour faire entrer les élèves plus tard le matin», dit-il, c’est-à-dire faire entrer les élèves à 9 h 15, plutôt qu’à 8 h 15 ou 8 h 30, dit-il.

«C’est complexe parce que les transporteurs ont plus d’un circuit à faire le matin. L’autobus va faire entrer le primaire à 8 h ou 8 h 15 et le secondaire un peu plus tard. Ça vient compliquer les choses lorsqu’il y a double circuit comme ça.» M. Lafrance ne savait pas si les écoles secondaires allaient elles aussi retarder l’entrée de leurs élèves. «Je n’ai pas ce détail-là», dit-il.

Il est donc clair que cette situation évoluera d’heure en heure lundi et mardi.

Les enseignants tiennent cette journée de grève parce ce qu’ils sont sans contrat de travail depuis un an et que les négociations traînent, explique Mme Légaré.

Avec Brigitte Trahan – Le Nouvelliste 

La news la plus lue hier : Un astéroïde va frôler la terre mercredi

avril 15, 2017

 

Image fournie par la Nasa montrant un astéroïde géant (Vesta) photographié le 9 juillet 2011 / © NASA/AFP/Archives / –

Un astéroïde d’environ 600 mètres de large va passer mercredi à proximité de la Terre, mais sans présenter le moindre danger, selon la Nasa.

« Bien qu’il n’y ait aucune possibilité que l’astéroïde entre en collision avec notre planète, il sera très près pour un objet spatial de cette taille », a précisé l’agence spatiale américaine, dans un communiqué.

Baptisé 2014-JO25, l’astéroïde mesure à peu près 650 mètres de large et passera à 1,8 million de kilomètres de la Terre, c’est à dire un peu moins de cinq fois la distance qui nous sépare de la lune.

La dernière fois que 2014-JO25 nous a rendu visite remonte à 400 ans et on ne le reverra pas avant 2.600 ans.

Le gros objet spatial passera près de notre planète après avoir contourné le Soleil puis il continuera sa route vers Jupiter avant de retourner vers le centre du système solaire.

En 2004, Toutatis, un astéroïde bien plus gros – 4,6 km de long sur 2,4 km de large en forme de cacahouète – était passé à 1.549.719 km, c’est à dire quatre fois la distance de la Terre à la Lune.

La Nasa avait également estimé qu’il ne présentait aucun risque pour notre planète, tout au moins pendant 558 ans, époque à laquelle il repassera à proximité de la Terre, mais cette fois plus près.

La prochaine visite d’un gros objet volant n’est pas prévu avant 2027, lorsque l’astéroïde 199-AN10, de 800 mètres de largeur, s’approchera à 380.000 km (la distance Terre/Lune).

La visite du 19 avril est une « opportunité exceptionnelle » pour les astronomes et les amoureux du ciel, a souligné la NASA. Sa surface étant deux fois plus réfléchissante que celle de la Lune, il devrait être visible avec un petit télescope pendant une ou deux nuits.

Romandie.com avec(©AFP / 14 avril 2017 21h35)