Posts Tagged ‘Messe’

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo à la Cathédrale Saint-Paul ce dimanche pour dire merci au Seigneur

juin 20, 2021

Avec Treize News

France-Messe sans gestes barrières : une enquête ouverte par le parquet de Paris

avril 6, 2021

Le parquet de Paris a ouvert une enquête, mardi, pour « mise en danger de la vie d’autrui ». En cause : une messe sans masques lors du week-end de Pâques.

La nef de l'eglise Saint-Eugene-Sainte-Cecile, dans le 9e arrondissement de Paris.
La nef de l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le 9e arrondissement de Paris.© BEAUVIR-ANA / ONLY FRANCE / Only France via AFP

La vidéo a beaucoup choqué, à l’heure où les écoles et les restaurants sont fermés dans une France entièrement confinée. Sur les images dévoilées par Le Parisien, on distingue des prêtres et des fidèles, sans masques ni distanciation sociale, réunis samedi en l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile, dans le 9e arrondissement de Paris. Face au tollé provoqué par cette vidéo, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « mise en danger de la vie d’autrui », mardi. Sollicité par l’Agence France-Presse, le parquet indique avoir confié les investigations à la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

Plus tôt dans la journée, le diocèse de Paris s’est, de son côté, dit « stupéfait », par la tenue d’une telle messe, pendant les célébrations pascales, sans respect des gestes barrières. D’après les images mises en ligne par Le Parisien, des prêtres très proches les uns des autres ont donné l’hostie directement dans la bouche des fidèles, au cours d’un office d’une durée de quatre heures.

Les prêtres doivent être « irréprochables »

Dans l’église, les croyants, pour beaucoup visiblement âgés, sont serrés les uns contre les autres. « C’est évidemment absolument inadmissible », a déclaré, mardi sur France Info, Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté. La directrice de la communication du diocèse de Paris, Karine Dalle, a également réagi à la polémique. « Nous sommes stupéfaits devant le non-respect évident des consignes essentielles de distanciation, de port du masque, et nous nous désolidarisons de tout comportement non respectueux d’une situation sanitaire difficile, a-t-elle déclaré. Malheureusement, les vidéos sont sans appel. On voit un nombre important de personnes sans masque et sans distanciation sociale. Nous le condamnons sans équivoque. »

D’après Karine Dalle, le sujet va être « bien évidemment » abordé en interne avec les responsables. « L’immense majorité des paroisses de Paris respectent heureusement les nombreuses consignes sanitaires, depuis plusieurs mois », a-t-elle affirmé. La paroisse Saint-Eugène-Sainte-Cécile assure qu’il y avait « 280 personnes pour une capacité de 600 personnes ». « L’archevêque de Paris a demandé aux prêtres d’être irréprochables », précise la directrice de la communication, en ce qui concerne le respect des consignes sanitaires. Le masque est ainsi obligatoire dès l’âge de onze ans. Deux sièges doivent être laissés vides entre chaque personne ou entité familiale. De plus, il doit y avoir un rang ou un banc d’écart entre chaque rangée, rappelle la directrice de la communication.

Avec Le Point par AFP

Un million de personnes à la messe du «pape des pauvres» à Madagascar

septembre 8, 2019

Mada

Le pape a célébré une messe dans un ancien vignoble. REUTERS/Yara Nardi

EN IMAGES – Le pape François a dénoncé dimanche à Madagascar la «culture du privilège» devant près d’un million de personnes.

Des centaines de milliers de Malgaches venus des quatre coins du pays ont rallié dimanche la capitale Antananarivo pour participer à la grand-messe du pape François, qui s’en est pris à «la culture du privilège».

L’Eglise catholique locale attendait 800.000 personnes sur le site de «Soamandrakizay» («Un bien pour l’éternité» en langue locale), un ancien vignoble de 60 hectares spécialement aménagé. Selon les organisateurs, l’événement a rassemblé un million de fidèles.

Sur l’immense terrain à l’extrémité de la capitale, ils ont attendu le pape sur des bâches en plastique, se protégeant tant bien que mal de la poussière rouge de la terre balayée par le vent, s’infiltrant dans les yeux et les narines.

Mad

Les gens attendent sous le soleil REUTERS/Yara Nardi

Madaa

Ils étaient près d’un million à la messe REUTERS/Baz Ratner

Madar

La «papamobile» a été construite à Madagascar REUTERS/Baz Ratner

Madara

Des religieux étaient présents. MARCO LONGARI / AFP

Madac

La foule venait des quatre coins du pays. Tiziana FABI / AFP

 

Par  Le Figaro avec AFP et Reuters

RDC/Lubumbashi: Messe perturbée à la basilique Sainte Marie

septembre 3, 2018

 

Au Caire, le pape François célèbre une messe devant des milliers de fidèles

avril 29, 2017

Le pape François (G) célèbre samedi 29 avril 2017 une messe devant des milliers de fidèles dans un stade du Caire / © AFP / Andreas SOLARO

Le pape François a célébré samedi une messe devant des milliers de fidèles dans un stade du Caire, placé sous surveillance policière draconienne trois semaines après des attentats contre la minorité chrétienne d’Egypte.

Quelque 15.000 fidèles, selon le Vatican, ont assisté à la cérémonie religieuse terminée à 11H30 locales (09H30 GMT), soit la moitié de la capacité du stade de l’armée de l’air, situé dans la banlieue du Caire.

Au second et dernier jour de sa visite en Egypte, pays placé sous état d’urgence après la multiplication d’attentats jihadistes, le pontife argentin, debout à l’arrière d’une voiturette de golf, est apparu dans le stade entouré de gardes du corps en lunettes noires.

Souriant, le pape de 80 ans est descendu du véhicule pour saluer un petit groupe d’enfants habillés de tenues dorées inspirées de l’Egypte ancienne.

Dans les tribunes, la foule de fidèles portant des casquettes blanches, agitaient des drapeaux aux couleurs jaunes et blanches du Vatican.

Au son des chants religieux, le pontife est monté sur une grande estrade et a embrassé l’autel. Il a ensuite entamé son homélie, prononcée en italien et traduite en arabe par un interprète.

Le pape François, venu en Egypte pour promouvoir la paix et la concorde entre musulmans et chrétiens, a estimé que la vraie foi est celle qui conduit « à vivre la culture de la rencontre, du dialogue, du respect et de la fraternité ».

« L’unique extrémisme admis pour les croyants est celui de la charité! Toute autre forme d’extrémisme ne vient pas de Dieu et ne lui plaît pas! » a-t-il martelé.

Nous sommes si heureux

Tout au long du parcours du pape au Caire, des policiers étaient postés toutes les cinquantaines de mètres. Le stade choisi pour la messe, en dehors de la ville, est facile à sécuriser.

Dès les premières heures de la matinée, les fidèles à bord d’une noria de bus avaient passé plusieurs barrages de police pour arriver au stade militaire survolé par un hélicoptère.

Des sœurs vêtues en gris et beige, des scouts couverts de badges, des familles, des hommes en costumes, des jeunes en jeans, des prêtres orthodoxes et catholiques, des personnes âgés marchant avec des cannes, ont assisté à la messe.

Nabil Choukri travaille à la foire du Caire qui suit le livret de la cérémonie en arabe et tient un petit drapeau jaune et blanc du Vatican. « C’est très important qu’il soit là. Nous n’avons pas peur d aller à l’église en Egypte », dit-il.

Le rassemblement religieux vise à réunir devant le pape tous les rites catholiques du pays, notamment les églises copte, arménienne, maronite et melkite, avec une liturgie en arabe et latin.

Des dignitaires religieux musulmans étaient également présents.

Après un déjeuner samedi avec des évêques égyptiens, François ira à la rencontre de futurs prêtres étudiant dans un séminaire copte-catholique au sud du Caire, avant de quitter l’Egypte après une visite de 27 heures, sa première dans ce pays à majorité musulmane.

L’Egypte compte une communauté catholique d’environ 272.000 fidèles, soit 0,3%¨de la population égyptienne. Les catholiques sont présents dans ce pays depuis le Ve siècle.

La venue du pape -près de trois semaines après un double attentat suicide jihadiste qui a fait le 9 avril 45 morts dans deux églises coptes orthodoxes le jour du dimanche des Rameaux- prend un caractère hautement symbolique pour les chrétiens d’Egypte.

Après son arrivée vendredi au Caire, le chef spirituel de près de 1,3 milliard de catholiques a abordé plusieurs sujets à résonance particulière au Moyen-Orient comme la prolifération des armes ou les « populismes démagogiques » qui « n’aident pas à consolider la paix et la stabilité ».

Œcuménisme

Fervent défenseur de l’oecuménisme, le pape François a eu vendredi soir une rencontre privée avec le pape copte orthodoxe d’Egypte Tawadros II.

Ils se sont joints également pour une prière commune à l’église copte Saint-Pierre et Saint-Paul, frappée en décembre par un attentat jihadiste (29 morts).

Les deux papes ont notamment appelé à « l’unité », en rappelant que la violence des extrémistes cible sans distinction les chrétiens, catholiques ou orthodoxes.

Beaucoup de chrétiens d’Egypte s’estiment tenus à l’écart des postes clefs, tandis que leur appartenance religieuse est inscrite sur leurs papiers d’identité. Le pays compte la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient.

Les jihadistes ont menacé de multiplier les attaques contre les coptes, qui sont environ 10% des 92 millions d’Egyptiens.

Le déplacement de François, le deuxième d’un pape en Egypte dans l’époque moderne, intervient 17 ans après celui de Jean-Paul II, qui avait marqué les esprits.

Romandie.com avec(©AFP / 29 avril 2017 13h50)

RDC/Kinshasa: Dernière messe en hommage à Papa Wemba avant son inhumation

mai 4, 2016

Des milliers de Congolais ont rendu mercredi matin un dernier hommage à leur idole, le chanteur Papa Wemba, lors d’une messe en la cathédrale de Kinshasa. Son inhumation est prévue dans l’après-midi dans la périphérie de la capitale.

« Depuis trois jours, comme un seul homme, le peuple congolais », l’Afrique et le monde « pleurent celui qu’il est convenu d’appeler le père de la rumba congolaise », a déclaré lors de cette messe l’archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, saluant également « les mérites » d’un « vaillant musicien ».

Six évêques, une soixantaine de prêtres, des membres de la famille de Papa Wemba, des officiels, célébrités et anonymes, étaient présents en la cathédrale Notre-Dame du Congo pour cette messe à la mémoire du chanteur.

Avant la célébration, le cardinal Monsengwo, accompagné du président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) Mgr Nicolas Djomo et d’autres évêques, se sont inclinés quelques minutes devant la dépouille du « roi de la rumba congolaise », devant sa veuve en pleurs.

Trois jours de funérailles
Dès l’aube mercredi, des milliers de personnes se sont rassemblées aux abords de la cathédrale pour assister au passage de la dépouille du chanteur. Nombre de fans n’ont pas pu accéder à l’intérieur de la cathédrale déjà bondée.

La dépouille du roi de la rumba congolaise avait été exposée lundi et mardi au Palais du peuple, siège du Parlement où les travaux avaient été suspendus temporairement.

Dès lundi, après le rapatriement du corps d’Abidjan, le chanteur a été décoré de la plus prestigieuse décoration en RDC par le président congolais Joseph Kabila. Durant ces trois jours de funérailles officielles, les hommages se sont succédés.

Né il y a 66 ans dans le centre de la République démocratique du Congo, le chanteur s’est effondré en plein concert en Côte d’Ivoire où il participait au Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua), un quartier populaire d’Abidjan.

Romandie.com

Libye: Chavez s’en prend à l’Europe

août 22, 2011

Les gouvernements d’Europe et les Etats-Unis « sont en train de détruire Tripoli sous les bombes », a affirmé hier le président vénézuélien, Hugo CHavez, dans un discours, après avoir assisté à une messe au palais présidentiel de Caracas. « Nous sommes en train de voir aujourd’hui les images qui montrent comment les gouvernements d’Europe, pas tous, sont en train de détruire Tripoli sous leurs bombes de même que le gouvernement soit-disant démocrate et démocratique des Etats-Unis », a déclaré Chavez, proche allié du colonel Mouammar Kadhafi.

Les bombes sont en train de tomber « sur les écoles, les hôpitaux, les maisons, les centres de travail, les champs. Prions Dieu pour le peuple libyen », a-t-il ajouté. Chavez, qui a apporté son soutien au régime libyen depuis le début du soulèvement en février dernier, a encore indiqué que les forces étrangères « sont en train de commettre un massacre là-bas » sous prétexte de sauver des vies « pour s’emparer d’un pays et de ses richesses ».

Les rebelles sont entrés dans Tripoli hier et ont atteint dans la nuit la place Verte, en plein centre de la capitale.

Lefigaro.fr avec AFP

Deuil national: Madame Dominique Ouattara, les membres du gouvernement et les parents des victimes ont organisé des prières pour le repos de l’âme de leurs disparus

août 9, 2011

Appel à la messe des Martyrs du Pool massacrés entre 1997-2009‏

juillet 17, 2011

Il y a jour pour jour quatorze ans que débuta au Congo-Brazzaville dans le Pool, l’extermination des originaires de ce département pour des raisons d’intolérance politiques que François-Xavier Verschave qualifie « d’ethnocide (génocide ethnique) « dans son livre « Qui arrêtera la françafrique ? ». Communiqué par Brice Nkéoua.

Communiqué et Invitation.

Le Pool, ce petit département du Congo-Brazzaville a payé et continu de payer un lourd tribut de sang pour son amour aux valeurs divines, à la démocratie et aux droits de l’homme. Il est le seul département du Congo-Brazzaville à avoir le plus gros pourcentage de martyrs politiques dans ce pays.

Pourtant, pendant que les autres départements de ce pays organisent des messes et honorent leurs martyrs ; le Pool, qui totalise environ plus de 90 % des martyrs politiques que compte le Congo, continue de les oublier et de quelles façons ! C’est comme ci un sort sur l’émotion et sur l’esprit lui a été jeté. Il est donc temps que le Pool s’organise et pense à ses martyrs pour nous débarrasser de cette malédiction.

En effet, les fils du Pool (Balari, Bakongo Ba Boko, Basoundi, Bahângala, Badondo, Baminguéngué, Batéké, Bapygmée …) baissent chaque jour leurs visages encore tachés de sang et posent un regard plein de remords sur les montagnes de corps de leurs martyrs. Il y a eu trop de sang versé par intolérance politique, trop de larmes versées, trop de vie arrachées, trop de viols commis sur des femmes, trop d’exécutions sommaires, trop de maisons brûlées et trop de villages détruits dans le Pool. Bien sûr, nous savons que la fin de toute vie c’est la mort, mais perdre autant de vie comme cela est inadmissible.

Les fils du Pool se souviennent d’eux, c’est pourquoi, une messe interreligieuse en mémoire de nos martyrs massacrés de 1997 à 2009 sera organisée le 30 juillet 2011 en l’église « Notre-Dame de Fatima », ce 30 juillet 2011 à 14 heures 00 au :
48 bis, Boulevard Sérurier 75019-Paris
Téléphone : 01-40-40-22-32
Métro : Porte des Lilas, ligne : 11
Bus : PC 2 OU PC 3 arrêt Robert DEBRE.

Enfin, cette messe est une occasion de faire honneur à nos martyrs, se souvenir d’eux et démontrer à leur bourreaux que lorsque la mort étend son voile de deuil sur un fils du Pool, il est important qu’ils sachent, ce dernier n’est pas effacé de la mémoire de ceux qui restent, comme s’il n’avait simplement pas existé. Chaque vie a du prix et compte dans le Pool et, il n’est pas nécessaire d’être un personnage célèbre pour avoir de la valeur. Comme dit la bible Siracide 11.28 : « … c’est à sa mort qu’on reconnaît une personne ».

Fait à Paris, le 09 juillet 2011
Pour le Comité d’organisation
Brice Nkéoua