Posts Tagged ‘michael phelps’

JO – La princesse Charlene, survoltée comme jamais, goûte l’or avec Chad le Clos

août 2, 2012
 
JO - La princesse Charlene, survoltée comme jamais, goûte l'or avec Chad le Clos
 

 

 

 

 

 

 

 

 

La princesse Charlene de Monaco, le prince Albert à son côté, était intenable lors de la finale du 200 m papillon masculin aux Jeux olympiques de Londres, le 31 juillet 2012. Lorsque le Sud-Africain Chad le Clos, un de ses protégés, est devenu champion olympique en battant Michael Phelps, la princesse monégasque ancienne reine de natation a explosé de joie, avant de toucher la médaille d’or avec gourmandise.
Dans cette photo : Albert de Monaco, Charlene Wittstock
109 clics
reportage photo !
100% de réussite pour la princesse Charlene de Monaco, que l’on n’avait encore jamais vue si expansive, hurlant, bondissant et pleurant de joie auprès d’Albertà l’Aquatics Centre de Londres, mardi 31 juillet 2012 !

L’ancienne nageuse sud-africaine était littéralement euphorique après la seconde médaille d’or décrochée en natation par la délégation d’Afrique du Sud aux Jeux olympiques, après le sacre de Chad le Clos sur 200 mètres papillon : incontrôlable, Charlene était en transe, comme si elle avait elle-même gagné la course ! Il faut dire qu’entre elle et Chad, il y a un lien particulier : le nageur s’entraîne dans le club qui fut celui de Charlene, il avait alors 8 ans quand elle, âgée de 22 ans, était au sommet.

Elle qui accueillait en juillet les nageurs de l’équipe olympique d’Afrique du Sud en principauté, leur fournissant sur le Rocher les conditions idéales pour une préparation optimale à deux heures d’avion de Londres, son initiative est récompensée, puisque les principaux espoirs de médaille se sont concrétisés : après avoir exulté dimanche 29 juillet en voyant Cameron van der Burgh devenir champion olympique du 100 mètres brasse, record du monde et record olympique à la clé, la princesse Charlene a d’autant plus explosé que Chad le Clos, 20 ans seulement, a grillé la politesse à l’Américain Michael Phelps, désormais l’athlète le plus titré de l’histoire des Jeux olympiques avec 19 médailles dont 15 en or (9 en individuel). Mais pas celle-là ! Le Clos, natif de Durban et révélé au plus haut niveau en 2010 lors des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) à Singapour (5 médailles), a privé de victoire Phelps pour 5 centièmes et en atomisant en 1’52″96 le record d’Afrique qu’il avait établi en demi-finale. 5 centièmes ! Un suspense qui avait de quoi rendre Charlene survoltée ! Juste derrière elle, la famille grand-ducale luxembourgeoise, dont le prince Guillaume avec sa fiancée Stéphanie de Lannoy, ne devait pas en revenir…

Ancienne championne d’Afrique du Sud du 50 mètres dos notamment, la princesse Charlene a déjà connu l’effervescence olympique, membre du relais 4 x 100 mètres 4 nages sud-africain qui finit 5e lors des JO de Sydney 2000, mais n’a jamais eu le bonheur de toucher l’or olympique : mardi, elle a pu emprunter ce plaisir à Chad le Clos, qui lui a prêté sa médaille. Auprès de la famille du nageur et entourée de dizaines de supporters sud-africains, l’épouse d’Albert, qui avait échoué à se qualifier pour les JO de Pékin 2008, est tombée en pâmoison, croquant la précieuse breloque…

Avec vingt nageurs engagés, l’Afrique du Sud se satisfait déjà parfaitement de ces deux titres, tandis que le relais masculin 4 x 200 mètres nage libre a été plus à la peine (7e).

Le prince Albert lui-même semblait très animé et particulièrement détendu, ravi de voir son épouse aussi épanouie et tendre avec elle… lorsqu’elle n’était pas surexcitée. La veille, il s’était régalé en regardant quelques matchs du tournoi olympique de beach-volley, une discipline dont il s’est dit un très grand fan. En soirée, il prenait part à un dîner avec ses collègues membres du CIO à bord du MS Deutschland. La princesse Charlene, elle, a dû faire des rêves dorés cette nuit.

Purepeople.com

Phelps un peu plus dans l’Histoire

août 1, 2012

Crédits photo : Reuters
 
Evidemment, depuis ses 8 médailles d’or à Pékin, Michael Phelps était déjà rentré dans la grande histoire des Jeux olympiques. Mais avec l’or du relais 4x200m, l’Américain a franchi l’ultime palier qui lui manquait en devenant, seul, le sportif le plus médaillé.
Avant même le début des Jeux olympiques à Londres, Larissa Semionovna Latynina savait que son record de 18 médailles olympiques récoltées tout au long de sa carrière ne tenait plus qu’à un fil. En effet, comment imaginer que Michael Phelps, avec déjà le cou encombré de 16 médailles avant même l’édition 2012, ne la dépasse pas définitivement dans les livres d’histoire ? Il ne s’agissait sans doute que d’une question de jours. Et à ce titre, la gymnaste russe a eu le droit à un petit répit avec l’échec initial du nageur américain sur le 400m 4 nages, une course où il rêvait d’un troisième or olympique d’affilée mais qu’il avait finie au pied du podium samedi dernier. Une forte déception pour lui, mais qui n’aura pas duré longtemps. En effet, lundi, il prenait une part active à la médaille d’argent obtenue par le relais 4x100m nage libre américain. Et aussi incroyable que cela puisse paraitre, il s’agissait là de la première de sa carrière, lui qui n’avait porté que de l’or (14 fois) et du bronze (2 fois). Et ce mardi, il a mis la dernière touche à son chef d’œuvre…

Une bien belle cerise
Sans le sourire dans un premier temps puisque, véritable crime de lèse-majesté, Phelps était battu à la touche lors de «sa» finale, celle du 200m papillon. L’auteur de ce crime contre la natation ? Le jeune sud-africain Chad Le Clos, tout juste âgé de 20 ans, qui a infligé à la «torpille de Baltimore» ce qu’elle-même avait fait subir au Serbe Milorad Cavic à Pékin. Mais même en argent, cette médaille portait le total de Phelps à 18, record de Latynina égalé. Il n’aura alors pas fallu attendre longtemps pour voir la 19e prendre naissance. Et comme un symbole, alors que la plus haute marche des podiums le fuyait depuis le début de ces Jeux, c’est avec de l’or autour du cou que Phelps est entré un peu plus dans l’histoire des jeux olympiques.

Ainsi, après son exploit de 2008 où il avait conquis 8 titres olympiques, il a écrit une nouvelle ligne à son fantastique palmarès en devenant champion olympique du relais 4x200m. Avant le début de la compétition, l’Américain avait confié : «Je suis détendu. Tout ce qui compte pour moi désormais, c’est la grosseur de la cerise que je poserai sur le gâteau.» Heureusement que le gâteau est conséquent car c’est tout un cerisier qu’il vient de poser dessus. Et il lui reste encore trois occasions (200m 4 nages, 100m papillon et relais 4x100m 4 nages) d’améliorer son total… 

Lefigaro.fr par Cédric Callier(Sport24.com)