Posts Tagged ‘Minneapolis’

États-Unis : un mort et 11 blessés dans une fusillade à Minneapolis

juin 21, 2020

Une fusillade a fait un mort et onze blessés à Minneapolis (nord), aux États-Unis, a indiqué la police dimanche 21 juin. Des images diffusées sur Facebook ont montré au moins une personne au sol et des dizaines d’autres aux alentours dont certaines appelaient à l’aide. D’autres images montraient des établissements aux vitres brisées et des voitures de police.

«Douze personnes sont blessées par balle», a écrit la police de Minneapolis sur Twitter. «Un homme adulte est mort et onze ont des blessures potentiellement mortelles», a ajouté la police.

Minneapolis a été un lieu de mobilisation importante des manifestations contre le racisme et les violences policières qui ont éclaté dans le pays depuis la mort de George Floyd, un homme noir, lors de son interpellation par la police dans cette même ville du nord des Etats-Unis.

Par Le Figaro avec AFP

États-Unis: Le conseil municipal de Minneapolis veut démanteler le service de police

juin 7, 2020

 

© Fournis par La Presse canadienne
MINNEAPOLIS — La majorité des membres du conseil municipal de Minneapolis ont déclaré dimanche qu’ils soutenaient la dissolution du service de police de la ville, une position agressive qui arrive au moment où l’État a lancé une enquête après la mort de George Floyd.

Neuf des 12 membres du conseil sont apparus avec des militants lors d’un rassemblement dans un parc de la ville dimanche après-midi et ont promis de mettre fin au service de police comme on le connait actuellement. Le conseiller Jeremiah Ellison, a promis que le conseil «démantelerait» le département.

«Il est clair que notre système de police ne protège pas nos communautés», a déclaré Lisa Bender, présidente du conseil. «Nos efforts pour une réforme progressive ont échoué, point final.»

Lisa Bender a poursuivi en disant qu’elle et les huit autres membres du conseil qui ont rejoint le rassemblement se sont engagés à mettre fin aux relations entre la ville et les forces de police et à «mettre fin aux services de police tels que nous les connaissons et recréer des systèmes qui nous assurent réellement la sécurité».

Cette déclaration commune survient après la vague d’indignation soulevée par les images de l’arrestation de George Floyd, cet Afro-Américain mort avec le genou d’un policier pressé contre son cou pendant près de neuf minutes, la semaine dernière, à Minneapolis.

Des militants communautaires critiquent le service de police de Minneapolis depuis des années pour ce qu’ils disent être une culture raciste et brutale qui résiste au changement. L’État du Minnesota a lancé une enquête sur le service de police la semaine dernière.

La dissolution d’un service de police en entier s’est déjà produite. En 2012, alors que la criminalité sévissait à Camden, dans le New Jersey, la ville a dissous son service de police et l’a remplacé par une nouvelle force qui couvrait le comté de Camden. Compton, en Californie, a fait la même chose en 2000, déplaçant ses services de police dans le comté de Los Angeles.

Par La Presse canadienne avec The Associated Press

États-Unis/Mort d’une Australienne: la chef de la police de Minneapolis démissionne

juillet 22, 2017

La chef de la police de Minneapolis Janee Harteau, à Minneapolis, le 20 novembre 2015 / © GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives / Stephen Maturen

La chef de la police de Minneapolis a démissionné vendredi, six jours après la mort d’une Australienne tuée dans cette ville par un agent de police après avoir appelé les services d’urgence.

Justine Damond, professeur de yoga et de méditation âgée de 40 ans, avait été abattue le 15 juillet au soir par l’un des deux policiers intervenus après son appel au service d’urgence américain 911 pour signaler une possible agression dans une ruelle près de chez elle, à Minneapolis.

Depuis cette bavure, qui a eu un retentissement international, Janee Harteau, la chef de la police de Minneapolis, faisait l’objet de vives critiques.

Elle a notamment attendu jeudi pour apparaître devant les caméras de télévision. Mme Harteau s’est alors justifiée en expliquant qu’elle était jusque-là en vacances à la montagne, dans un endroit très reculé.

La maire de Minneapolis, Betsy Hodges, a déclaré avoir demandé vendredi la démission de Mme Harteau.

« J’ai perdu confiance en la chef de la police (…) Mes nombreux échanges (…) avec des habitants m’ont permis de voir qu’elle a également perdu leur confiance », a affirmé l’élue dans un communiqué.

La maire a annoncé son remplacement par Medaria Arradondo, jusque-là directrice adjointe de la police. Cette dernière avait géré la crise qui a suivi le meurtre de l’Australienne.

Ces annonces n’ont cependant pas permis de calmer la colère suscitée par cette affaire.

Vendredi soir, une conférence de presse de la maire a été perturbée par un groupe de manifestants.

« Ce n’est qu’un changement cosmétique, et nous voulons un changement institutionnel », a notamment lancé l’un d’eux.

« Nous ne voulons plus de vous comme maire de Minneapolis » (…) « vous êtes inefficace », a lancé un autre.

Betsy Hodges a cependant assuré qu’elle resterait à son poste.

Le fait que les caméras individuelles des deux policiers n’étaient pas activées au moment du drame est une des raisons de la colère.

Vendredi, une manifestation de protestation s’est déroulée dans le centre de Minneapolis. La veille, une marche avait été organisée depuis le quartier où se trouvait le domicile de la victime jusqu’au sud de la ville.

Matthew Harrity, le policier qui était au volant de la voiture, avait été surpris par un bruit fort juste avant que Mme Damond ne s’approche du véhicule. Son coéquipier, Mohamed Noor, avait alors tiré sur la victime, selon les autorités.

Le bureau des affaires criminelles de l’Etat a indiqué vendredi que Mohamed Noor refusait toujours de répondre aux autorités.

Romandie.com avec(©AFP / 22 juillet 2017 07h17)                

Etats-Unis: Prince a été incinéré lors d’une cérémonie privée

avril 23, 2016

Le corps de Prince, décédé jeudi dans sa résidence de Paisley Park à Minneapolis, a été incinéré samedi en privé. Une cérémonie publique est en préparation afin que le public puisse rendre hommage à la mémoire du musicien, a annoncé une porte-parole.

« Il y a quelques heures, Prince a été célébré par un petit groupe des personnes qu’il aimait le plus: sa famille, ses amis et ses musiciens, au cours d’une belle cérémonie privée destinée à lui dire au revoir avec amour », a déclaré dans un communiqué la porte-parole.

« Le corps de Prince a été incinéré » et l’endroit où ses cendres reposeront « restera privé », a-t-elle écrit. « Une annonce pour une célébration en musique sera faite à une date ultérieure », a-t-elle ajouté.

Tout comme les autorités, elle a indiqué que les résultats de l’autopsie de Prince, qui doit permettre de déterminer les causes de la mort du chanteur, ne seraient pas connus avant au moins quatre semaines.

Mort mystérieuse
Le « Kid de Minneapolis », l’un des plus grands musiciens des années 1980 et 1990, avec des tubes comme « Cream » ou « Kiss », mêlant riffs de guitare, poésie des paroles et rythmes funk, est mort brutalement jeudi dans sa résidence de Paisley Park à Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis.

Les causes du décès restent, pour le moment, inexpliquées. Son corps ne comportait pas de signe de traumatisme ni de suicide, a indiqué vendredi la police.

Une autopsie du chanteur a été menée vendredi par le bureau de médecine légale du Midwest. « Rassembler les résultats prendra plusieurs jours et les résultats d’un examen toxicologique complet pourraient prendre des semaines », a indiqué le bureau. La mort du génie de la pop est entourée de rumeurs sur un possible abus de médicaments opiacés.

Prince était encore en tournée aux Etats-Unis la semaine dernière. Il avait été brièvement hospitalisé il y a une semaine après un atterrissage d’urgence de son avion dans l’Illinois pour ce que son entourage avait qualifié de grippe.

Romandie.com