Posts Tagged ‘missions diplomatiques’

Défilé du 15 août : Kinkala a tenu ses promesses

août 15, 2012

Le défilé militaire et civil marquant le 52ème anniversaire de l’indépendance du Congo s’est déroulé le 15 août à Kinkala, chef-lieu du département du Pool. Le Chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, et son épouse ; les membres du parlement et du gouvernement ; les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques ; les présidents des institutions constitutionnelles ; ainsi que de nombreuses autres personnalités nationales et internationales, ont assisté avec joie à ce défilé.

Défilé du 15 août : Kinkala a tenu ses promesses
Parmi les invités de marque, figuraient le Président béninois, Thomas Yayi Boni ; les présidents des sénats gabonais, Rose Francine Rogombé, et burundais Gabriel Ntisezerana ; les présidents des assemblées nationales de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, et de Guinée Equatoriale, Angel Serafin Seriche Dougan Malabo ; ainsi que des ministres tchadiens et rwandais, représentant leurs Chefs d’Etat.

Le défilé a commencé pratiquement à 10 heures, après que le commandant de la zone militaire de défense n°8, le colonel Alain Koumbemba-Bantsimba, ait demandé l’autorité au chef suprême des armées, Denis Sassou N’Guesso. Des éléments de la force publique, des agents du secteur public et privé, des représentants des partis politiques, associations, ONG et autres entités, ont défilé tour à tour dans une atmosphère euphorique. Au total, il y a eu 44 carrés pour le défilé militaire, dont 38 pour les Forces armées congolaises (FAC), la gendarmerie et de la police nationale, et 6 pour les corps para militaires (eaux et forêts, douanes, etc.).

Le défilé militaire a été marqué par le passage de toutes les composantes, à commencer par la musique principale des FAC, le drapeau, le corps d’apparat et d’honneur. Mais, c’est surtout le passage des éléments du groupement para commando (GPC), accompagné du survol des mirages et des hélicoptères de guerre, qui a émerveillé les officiels et le public. Le plus émerveillé semble avoir été le Chef de l’Etat béninois, qui ne cessait d’applaudir.

Ce défilé militaire a été bouclé par les guides lignes, laissant ainsi la place à la population civile représentée par plus d’une centaine de carrés. Munis des pancartes de leurs entités ou des effigiés du Chef de l’Etat et de la première dame du Congo, les représentants des administrations publiques et privées, des associations et partis politiques, des communautés étrangères, etc., ont donné le temps sur le boulevard de Kinkala, construit au bas de deux collines. De tout ce défilé, ce sont les passages du mouvement gymnique de Kinkala et des sapeurs qui ont été plus ovationnés par le public. Le Chef de l’Etat, dont les sapeurs ont érigé des effigiés partout dans la ville de Kinkala en qualité de «Grand Sapeur», a assisté à une démonstration «sapologique» faite par quelques sapeurs.

Le défilé de Kinkala était de grande ampleur, riche en symboles et en couleurs, avec un style innovant. L’on peut dire que le Pool a tenu ses promesses. Car, pas plus que la semaine dernière, le préfet du Pool, Jean Michel Sangha, annonçait que la célébration de la fête de l’indépendance du pays devrait y «se dérouler dans la paix et la quiétude totales». La ville de Kinkala n’a pas dérogé à l’ordre du premier citoyen du Pool. Les populations venues des treize districts du département ont affirmé que la paix était devenue une réalité vivante dans le Pool et qu’elle se consolidait chaque jour grâce aux efforts du Chef de l’Etat, du gouvernement, des autorités préfectorales et des populations elles-mêmes.

Les festivités marquant le 52è anniversaire de l’accession du Congo à la souveraineté internationale se sont donc déroulées dans l’allégresse. Ainsi, Kinkala peut se permettre de garder son souffle en disant à Djambala, chef-lieu des Plateaux, qui abritera la fête le 15 août 2013 : «A toi le tour ! »