Posts Tagged ‘Mobilisation générale’

Crise Rwanda-RDC : Félix Tshisekedi appelle à une mobilisation générale autour des Fardc

juin 1, 2022

De la situation sécuritaire dans l’est du pays sur fond de la guerre à laquelle les Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) font face actuellement contre la rébellion pro-rwandaise du M23, il en a été question lors de la cinquante-cinquième réunion du conseil des ministres du 27 mai dernier.

Une patrouille des Fard

Dans sa traditionnelle communication, en liminaire aux discussions, le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a salué les performances des Fardc sur le terrain des opérations. Elles ont, s’est-il félicité, « repris le contrôle de la situation, qui tend à se stabiliser, en repoussant les assauts de ceux qui ont décidé de s’attaquer à la République ».

Sans ambages, le chef de l’État a condamné (sans le citer) l’attitude de ce groupe criminel qui bénéficie des appuis sans équivoques de certains acteurs régionaux. Pourtant tenu au respect d’un engagement républicain, ce groupe armé s’est délibérément attaqué aux forces de défense et de sécurité nationales dans des positions qu’elles occupent dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo. Heureusement qu’il s’est buté à l’engagement farouche et infaillible des Fardc à défendre chaque centimètre carré du territoire national face aux groupes des criminels et barbares qui écument l’est du pays, quels qu’ils soient.

Toujours sur ce même registre, le président de la République a exhorté ses concitoyens à une mobilisation générale ainsi qu’à une union des cœurs et d’esprits pour faire face à cette situation qui impose des défis existentiels à  la République. Bien plus, il a invité les Congolaises et Congolais à apporter un soutien sans faille aux vaillants soldats des Fardc engagés dans la défense de la patrie, conformément aux termes de leur serment.

Sur la même lancée, le président Félix-Antoine Tshisekedi s’est dit préoccupé par le sort des compatriotes actuellement victimes des actes barbares de ces forces négatives et terroristes. Ces dernières, a-t-il assuré, n’échapperont pas à l’action de la justice. De ce fait, des instructions claires ont été données à l’exécutif national pour que des moyens conséquents soient mobilisés afin d’apporter un appui sans faille à ces compatriotes ainsi qu’aux militaires engagés au front. Aussi le gouvernement est-il appelé à poursuivre des efforts politiques et diplomatiques pour le rétablissement de la paix et de la sécurité dans les provinces touchées.

Réitérant son engagement plusieurs fois exprimé de ramener la paix et la sécurité dans l’Est du pays – une priorité absolue de sa gouvernance -, le chef de l’État a, par ailleurs, rappelé le contexte ayant prévalu à la proclamation de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. Mais aussi les motivations ayant conduit à son appel lancé aux groupes armés locaux à s’engager inconditionnellement dans le processus de paix, à renoncer à la lutte armée et à revenir dans les rangs des Congolaises et Congolais dignes de cette citoyenneté. Toutes ces initiatives, a-t-il souligné, ont reçu le soutien des États de la Communauté d’Afrique de l’Est et ont conduit à la mise en œuvre des résolutions du deuxième conclave des chefs d’État de Nairobi.

Alain Diasso