Posts Tagged ‘Monde’

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

septembre 23, 2021
Coronavirus: le point sur la pandemie dans le monde
Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde© AFP/Frederic J. BROWN

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

-3ème dose pour les plus de 65 ans aux Etats-Unis –

Les Etats-Unis ont autorisé mercredi l’injection d’une troisième dose de vaccin anti-Covid de Pfizer à partir de 65 ans et pour les personnes à « risque », a annoncé l’Agence américaine des médicaments.

La dose de rappel pourra être administrée à partir de six mois après la deuxième injection.

Washington veut mener la riposte mondiale contre la pandémie

Les Etats-Unis vont doubler leurs dons de vaccins contre le Covid-19, portant le total de doses promises à des pays pauvres à plus de 1,1 milliard, a annoncé Joe Biden mercredi, affichant clairement son intention de mener la riposte mondiale contre la pandémie.

« J’ai fait la promesse, et je la tiens, que l’Amérique sera l’arsenal de vaccins du monde, tout comme elle a été l’arsenal de la démocratie pendant la Seconde Guerre mondiale », a-t-il dit depuis la Maison Blanche.

Les Etats-Unis vont acheter et distribuer aux pays en développement 500 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech, ce qui porte leurs promesses de dons à 1,1 milliard de doses, en prenant en compte de précédentes annonces.

Pfizer et BioNTech ont précisé que ces doses, fabriquées aux Etats-Unis, seraient distribuées à 92 pays en voie de développement identifiés par le mécanisme international Covax et aux 55 Etats membres de l’Union africaine.

Un ministre brésilien positif à l’ONU

Le ministre brésilien de la Santé, Marcelo Queiroga, a été « testé positif au Covid-19 » après avoir participé mardi à l’Assemblée générale de l’ONU à New York, inaugurée par le président Jair Bolsonaro.

Jair Bolsonaro, qui s’est montré sans masque à plusieurs reprises au cours du voyage, n’a pas été vacciné contre le Covid-19 et a répété qu’il serait « le dernier » Brésilien à recevoir le vaccin.

M. Queiroga était aux côtés de M. Bolsonaro lors de plusieurs événements, dont une rencontre lundi avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a été filmé lui serrant la main.

Plus de 6 milliards de doses de vaccin

Plus de six milliards de doses de vaccins ont été administrées dans le monde, selon un décompte réalisé mercredi par l’AFP à 09H30 GMT à partir de sources officielles.

La vaccination reste très inégalitaire: les pays à « revenu élevé » selon le classement de la Banque mondiale ont administré en moyenne 124 doses pour 100 habitants, les pays à « faible revenu » seulement 4.

Amnesty accuse les labos de délaisser les pays pauvres

Amnesty international a accusé les groupes pharmaceutiques qui produisent les vaccins contre le Covid-19 d’alimenter une « crise des droits humains sans précédent », réclamant l’octroi de deux milliards de doses aux pays pauvres.

Les cas repartent à la hausse à Moscou

La capitale russe est confrontée à une nouvelle hausse des cas, a annoncé la mairie de Moscou, quelques semaines seulement après une vague meurtrière provoquée par le variant Delta.

France: le pass sanitaire maintenu

Le pass sanitaire est maintenu pour l’instant dans tous les départements français malgré la décrue de l’épidémie qui se « confirme jour après jour », a annoncé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

L’obligation du port du masque à l’école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés.

Le Sri Lanka va demander un prêt à la Banque mondiale

Le Sri Lanka va solliciter un prêt d’urgence de 100 millions de dollars auprès de la Banque mondiale afin de financer sa campagne de vaccination.

Virus proches du SARS-CoV ?2 chez des chauves-souris

Ce pourrait être une « avancée majeure » dans la recherche des origines du Covid-19: des chercheurs de l’Institut Pasteur ont identifié dans le nord du Laos des virus proches du SARS-CoV ?2 chez des chauves-souris, capables d’infecter l’homme.

Les conclusions de ces travaux, en libre accès sur la plateforme scientifique « Research Square », doivent encore faire l’objet d’une évaluation par les pairs en vue d’une publication dans une revue scientifique.

Allemagne: pas de salaire pour les non-vaccinés en quarantaine

Les salaires des personnes non vaccinées ne seront bientôt plus pris en charge en Allemagne durant les périodes de quarantaine, a annoncé le ministre de la Santé.

La décision, négociée avec les régions allemandes, entrera en vigueur le 1er novembre.

Plus de 4,7 millions de morts

La pandémie provoquée par le nouveau coronavirus a fait au moins 4.705.691 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (681.067), devant le Brésil (592.316), l’Inde (445.768), le Mexique (272.580) et la Russie (200.625).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

Avec AFP par burx-dth/roc

Premiers vaccinés, les Israéliens ont l’un des plus hauts taux d’infection du monde

septembre 19, 2021

Qu’ont en commun Israël, le Royaume-Uni et l’Alberta? Des taux de vaccination relativement élevés, mais des hausses importantes dans le nombre de cas et d’hospitalisations liés à la COVID-19. Une levée rapide des mesures et des campagnes de vaccination différentes expliquent en partie cette recrudescence des infections.

Le retour à l'école fait craindre une hausse importante des infections chez les jeunes, qui ne sont pas encore éligibles au vaccin contre la COVID-19.

© AMIR COHEN/Reuters Le retour à l’école fait craindre une hausse importante des infections chez les jeunes, qui ne sont pas encore éligibles au vaccin contre la COVID-19.

Plus de 60 % de la population totale en Israël est vaccinée, 65 % au Royaume-Uni et 54 % aux États-Unis. Cela n’a pas empêché ces pays de connaître des niveaux presque records de nouvelles infections.

Israël a en ce moment le plus haut taux d’infection du monde; le taux dans ce pays est deux fois plus élevé qu’au Royaume-Uni et aux États-Unis. Au Royaume-Uni, le nombre d’hospitalisations continue d’augmenter et aux États-Unis, on dénombre actuellement près de 2000 décès par jour.

Selon le professeur Barry Pakes, certains éléments comme le relâchement précoce des mesures sanitaires et la diminution de l’efficacité du vaccin expliquent pourquoi certains endroits sont frappés plus durement. Mais il ne faut pas oublier les particularités de chaque juridiction, dit-il.

«Les comparaisons internationales sont compliquées parce que la COVID-19 est compliquée», dit Barry Pakes, professeur de santé publique et médecine préventive à l’école de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto. Il ajoute que le niveau de dépistage et la démographie peuvent avoir un effet sur le contrôle du virus.

Par exemple, un élément qui explique en partie la hausse importante de cas en Israël est le fait que le pays a une population très jeune, dont plusieurs enfants qui ne sont pas encore admissibles au vaccin.

Il faut rappeler qu’au Canada et ailleurs dans le monde, la majorité des infections sont détectées chez les personnes non vaccinées. Les jeunes, qui ne sont pas admissibles au vaccin, sont parmi les plus touchés lors de cette dernière vague.

Un relâchement des mesures trop rapide

De nombreuses restrictions sanitaires ont été abandonnées au Royaume-Uni.

© HENRY NICHOLLS/Reuters De nombreuses restrictions sanitaires ont été abandonnées au Royaume-Uni.

Plusieurs experts croyaient — à tort — qu’Israël — qui a été l’un des premiers pays à vacciner la majorité de sa population — avait atteint une immunité collective. Toutefois, Israël a réussi à vacciner moins de 65 % de la population.

«Nous avons fait des erreurs parce que nous pensions avoir gagné la guerre, mais nous comprenons maintenant que nous n’avons gagné qu’une seule bataille. La guerre est toujours en cours et nous devons vacciner encore plus de personnes», a récemment déclaré le Pr Salman Zarka, qui conseille le gouvernement israélien dans la lutte contre la COVID-19, dans une entrevue avec le journal Times of Israël.

Selon le Pr Pakes, l’arrivée du variant Delta fait en sorte qu’il est nécessaire de vacciner 90 % de la population, y compris les enfants, pour arriver à contrôler la pandémie. Aucun pays dans le monde n’a atteint ce seuil. Seuls le Portugal, l’Islande et les Émirats arabes unis s’en approchent avec 80 % de leur population vaccinée.

Se croyant protégés par la vaccination, Israël et le Royaume-Uni ont abandonné au début de l’été le port du masque en public. Ils ont éliminé presque toutes les mesures sanitaires (y compris l’obligation de s’isoler après avoir été en contact avec une personne infectée) et ont permis l’ouverture de bars, de clubs et la tenue de grands événements sportifs et culturels. Israël a temporairement abandonné son passeport vaccinal; le Royaume-Uni a renoncé à l’idée d’en imposer un.

La situation est la même dans plusieurs États américains – notamment en Floride – où le taux de vaccination est très bas et où l’on a permis une réouverture complète. Le gouverneur a par ailleurs proscrit le port du masque à l’école.

Le variant Delta — qui est beaucoup plus contagieux — est venu leur prouver qu’ils étaient encore loin d’avoir gagné la bataille contre le coronavirus. Israël a réimposé le port du masque à l’intérieur, limité les rassemblements et intensifié les dépistages.

«Ces pays on fait beaucoup moins attention que nous au niveau des mesures autres que la vaccination. Ils sont allés beaucoup trop vite. Tu regardes l’Alberta, c’est la même chose et maintenant les cas et les hospitalisations augmentent en flèche», dit le Dr André Veillette, immunologiste à l’Institut de recherches cliniques de Montréal.

En Alberta, ainsi qu’en Colombie-Britannique et en Saskatchewan – où les restrictions ont été largement éliminées cet été – voient désormais des records de cas et d’hospitalisations. «Nous avons eu une expérience naturelle avec l’Alberta et nous voyons les résultats catastrophiques», dit le Pr Pakes.

La médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw, a d’ailleurs fait son mea culpa cette semaine, disant que la levée précoce des mesures avait propulsé l’Alberta dans une nouvelle vague sans précédent.

De plus en plus de pays commencent à imposer une forme de passeport vaccinal pour accéder à certaines activités et à certains lieux publics. Quel sera l’effet de cette mesure? S’il est encore difficile de le dire avec certitude, on peut déjà voir qu’en France, le taux d’infection vient de tomber sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants, pour la première fois depuis mi-juillet.

Rappelons que la France a imposé un passeport sanitaire le 9 août dernier et que le taux de vaccination a par la suite augmenté. De plus, en août, plusieurs régions en France ont réintroduit le port du masque obligatoire dans les lieux publics.

Le professeur Pakes ajoute que la baisse des cas en France est possiblement en partie due au fait que la population est de plus en plus habituée à vivre en temps de pandémie et qu’elle s’autorégule lorsque nécessaire. «Quand les cas augmentent, les gens paniquent et même s’il n’y a pas de confinement, les gens réduisent leurs contacts et font plus attention.»

Diminution de l’immunité vaccinale

À Tel-Aviv, un homme reçoit sa troisième dose du vaccin contre la COVID-19.

© / (Oded Balilty/The Associated Press) À Tel-Aviv, un homme reçoit sa troisième dose du vaccin contre la COVID-19.

En Israël, environ 3 millions de personnes ont déjà reçu une troisième dose du vaccin et le pays parle désormais d’une quatrième dose. Selon les données de ce pays, l’immunité du vaccin diminue après quelques mois et expliquerait en partie l’augmentation des nouvelles infections.

Est-ce que le Canada et les États-Unis, qui ont commencé à vacciner un peu plus tard qu’Israël, pourraient bientôt faire face à une immunité qui diminue avec le temps? Une personne vaccinée en janvier a-t-elle moins de protection qu’une personne vaccinée en juillet?

«Je serais très surpris que les données aux États-Unis [sur la durée de l’immunité] soient différentes de celles provenant d’Israël», a dit le Dr Anthony Fauci en entrevue à Politico.

Il y a toutefois certaines nuances à apporter, précise le Pr Pakes.

D’abord, Israël a adopté une stratégie de vaccination très différente de celle du Canada. En Israël, on a administré la deuxième dose moins d’un mois après la première, le délai d’abord recommandé par les fabricants du vaccin.

Au Canada, les autorités ont opté pour un délai entre les doses entre 8 et 12 semaines. «La décision a été controversée au début au Canada. Mais il semble que cette stratégie était meilleure et offre une meilleure efficacité à long terme et contre le variant Delta», dit le Pr Pakes. La durée exacte de cette immunité n’est toutefois pas connue.

Comme en Israël, les chercheurs britanniques ont également remarqué que l’efficacité du vaccin diminuait avec le temps. Selon des données du Royaume-Uni, le vaccin Pfizer est efficace à 88 %, mais diminue à 74 % après cinq à six mois; le vaccin d’AstraZeneca est d’abord efficace à 77 %, mais diminue à 67 % après quatre à cinq mois.

De plus, au Royaume-Uni, on a majoritairement utilisé le vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca, qui est considéré comme étant un peu moins efficace que les vaccins Comirnaty de Pfizer et Spikevax de Moderna.

C’est pour ces raisons que le Royaume-Uni offre une troisième dose aux personnes de 50 ans et plus, aux résidents de centres de soins de longue durée et à tous les adultes avec des comorbidités. Compte tenu de l’efficacité moins élevée du vaccin Vaxzevria, les personnes qui l’ont reçu auront en troisième dose un vaccin à ARN.

Si Israël croyait voir des effets positifs de l’administration d’une troisième dose, cette dernière vague est loin d’être maîtrisée.

Vendredi, aux États-Unis, un comité d’experts du Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) ont recommandé l’administration d’une troisième dose du vaccin aux aînés et aux personnes plus à risque de complications liées à la COVID-19. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) doivent aussi donner leur recommandation à ce sujet, mais sembleraient plus ouverts à offrir une troisième dose à l’ensemble de la population.

Pour plusieurs experts, l’administration d’une troisième dose en ce moment n’est pas la solution magique pour contenir les nouvelles vagues.

D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) continue de demander de ne pas administrer de troisième dose, jugeant que la priorité devrait être de s’assurer qu’une plus grande partie du monde est vaccinée avec une première dose.

Pour le Pr Pakes, il est clair que le Canada doit continuer de suivre ce qui se passe dans les autres pays, particulièrement en Israël et au Royaume-Uni. «Ces pays ont d’excellents systèmes de collecte de données, contrairement au Canada. C’est difficile d’apprendre de nos erreurs sans avoir les données pour comprendre.» Il ajoute que les experts le répètent : pour venir à bout de ce virus, il faudra vacciner 90 % de la population, y compris les enfants. Sans quoi de nouvelles vagues continueront de surgir.

Par Reuters avec Mélanie Meloche-Holubowski 

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

août 1, 2021
Coronavirus: le point sur la pandemie dans le monde
Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde© AFP/Paul ZINKEN

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Allemagne: échauffourées à Berlin

Des milliers de personnes hostiles aux restrictions décidées pour lutter contre le Covid-19 ont bravé dimanche l’interdiction de manifester et se sont rassemblées illégalement dans les rues de Berlin, provoquant des échauffourées avec la police.

Martinique: vaccinodrome et pharmacie incendiés

Un vaccinodrome et une pharmacie ont été incendiés lors d’affrontements entre une centaine de manifestants et les forces de l’ordre samedi soir à Fort-de-France (Martinique, département français d’Outre-mer), au lendemain de l’instauration d’un nouveau couvre-feu, ont indiqué les autorités.

Un hypermarché a été pillé lors de ces heurts au terme desquels les forces de l’ordre ont procédé à trois interpellations.

Vaccin: les Etats-Unis offrent des doses au Nigeria…

Le Nigeria a reçu dimanche des Etats-Unis quatre millions de doses du vaccin Moderna contre le coronavirus, au moment où le géant d’Afrique de l’Ouest traverse une troisième vague.

Cela porte à huit millions le nombre de doses reçues par ce pays de 200 millions d’habitants, après les quatre millions de doses d’AstraZeneca reçues en mars dans le cadre du programme Covax.

-… et l’Italie en donne à la Tunisie –

La Tunisie, en grande difficulté face à un nouveau rebond de l’épidémie, a reçu dimanche 1,5 million de doses de vaccins fournis par l’Italie, a annoncé la présidence de la République.

La Chine dépiste en masse

Des millions de personnes ont subi dimanche un test de dépistage au Covid-19 dans plusieurs grandes villes de Chine pour tenter de juguler une hausse des cas de coronavirus.

Un foyer épidémique apparu à l’aéroport de Nankin (Est) fin juillet s’est désormais propagé à plus d’une vingtaine de villes et plus d’une dizaine de provinces. La Chine fait face à sa pire vague de contaminations depuis plusieurs mois, les autorités mettant cette hausse des cas sur le compte du variant Delta.

Allemagne: rappel pour les plus vulnérables

L’Allemagne compte proposer dès le 1er septembre l’administration d’une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 aux personnes âgées et vulnérables, selon un projet du ministère de la Santé vu dimanche par l’AFP.

Etats-Unis: pas de nouveaux confinements à l’horizon

Le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, Anthony Fauci, a dit dimanche ne pas penser que les Etats-Unis subiront de nouveaux confinements, même si « la situation va se détériorer » à cause d’une « épidémie des non vaccinés ».

Décès de l’ex-patron de Toyota Europe

Johan van Zyl, l’ex-dirigeant des activités européennes de Toyota, est décédé vendredi en Afrique du Sud à l’âge de 63 ? ans des suites du Covid-19 qu’il avait contracté début juillet, a indiqué dimanche le constructeur automobile japonais.

Deux tigres infectés en Indonésie

Tino et Hari, deux tigres de Sumatra de neuf et douze ans, ont été infectés par le Covid-19 mi-juillet dans un zoo de Jakarta, ont déclaré dimanche les autorités indonésiennes, qui cherchent à savoir comment ces animaux en danger critique d’extinction sont tombés malades.

Les deux mâles, qui ont reçu un traitement, sont déjà en voie de guérison.

– Plus de 4,22 millions de morts

La pandémie a fait plus de 4,22 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP dimanche à 10h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (613.223), devant le Brésil (556.834) et l’Inde (424.351).

L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Par Le point Avec AFP

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

juillet 21, 2021
Coronavirus: le point sur la pandemie dans le monde
Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde© AFP/Prakash SINGH

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Inde: plus de 45.000 cas de « champignon noir »

L’Inde a enregistré au cours des deux derniers mois plus de 45.000 cas de « champignon noir », une infection fongique mortelle à 50 % qui se répand parmi les patients atteints du Covid-19.

Plus de 4.200 personnes sont décédées de la mucormycose, maladie rare habituellement, mais qui s’est répandue en Inde parmi les malades du Covid-19 après leur rétablissement, selon le gouvernement.

Cuba : hausse « dramatique » des cas

Cuba connaît une « augmentation dramatique » des cas de Covid-19 dans plusieurs de ses provinces où circule notamment le variant Delta, a indiqué mercredi l’Organisation panaméricaine de la santé. La situation est « particulièrement aiguë » dans la région touristique de Matanzas.

L’OMS veut rassurer les laboratoires sur les brevets

Le patron de l’Organisation mondiale de la santé, partisan d’une suspension temporaire des brevets sur les vaccins anti-Covid pour augmenter leur production, a assuré mercredi les groupes pharmaceutiques qu’il ne s’agissait pas de « saisir » leur propriété.

JO: pas de pression du CIO, assure Tokyo

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a assuré mercredi n’avoir subi aucune pression du Comité international olympique pour maintenir les Jeux olympiques de Tokyo, qui demeurent impopulaires au Japon face à la recrudescence du Covid-19.

Ouganda: injections de faux vaccin

Près de 800 personnes ont reçu une ou des injections de faux vaccins contre le Covid-19 en Ouganda, une escroquerie montée par des médecins et infirmiers « sans scrupules », ont annoncé les autorités.

USA: chute d’un an et demi de l’espérance de vie

L’espérance de vie des Américains s’est réduite d’un an et demi en 2020, passant de 78,8 à 77,3 ans, soit la plus forte chute depuis la Seconde Guerre mondiale, selon la principale agence fédérale de santé publique qui en attribue grandement la cause à la pandémie de Covid-19.

Vaccin Pfizer produit en Afrique du Sud dès 2022

Les laboratoires pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont annoncé que le groupe Biovac allait réaliser dès début 2022 une étape de production de leur vaccin en Afrique du Sud, une première sur le continent.

Variant Delta prédominant dans les prochains mois, selon l’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) prévoit que le variant Delta, très contagieux et qui est d’ores et déjà à l’origine de plus des trois quarts des nouveaux cas de Covid dans de nombreux grands pays, soit prédominant dans les prochains mois.

L’Inter Milan et Arsenal renoncent à un tournoi

L’Inter Milan a annoncé mercredi qu’il renonçait pour des raisons sanitaires liées au coronavirus à se rendre aux Etats-Unis, où il devait rencontrer lors d’un tournoi amical en Floride le club anglais d’Arsenal, également forfait en raison d' »un petit nombre » de cas positifs au Covid-19 dans sa délégation.

Portugal: vaccination des 12-17 ans d’ici la rentrée

Le Portugal, frappé de plein fouet par le très contagieux variant Delta, souhaite vacciner les 12-17 ans d’ici la prochaine rentrée scolaire, a indiqué le Premier ministre Antonio Costa.

Plus de 4,1 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4.119.920 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 609.837 décès, suivis du Brésil (545.604 morts), de l’Inde (418.480), du Mexique (236.810) et du Pérou (195.332).

L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Avec Le Point par burx-jba-frd/am/ybl

Dans les profondeurs des entrailles

mai 12, 2021

Depuis les entrailles fermées de ma tombe

Ma musique résonne encore en trombe

Et fait danser les humains à la ronde

Dans un concert à la joie gourmande

Aujourd’hui dans les villes du monde

À Las Vegas, à Rio de Janeiro et Mexico

Malgré la pandémie qui vous inonde

Le déconfinement est un chant de coquerico

Chacun de vous a perdu un être cher

Durant cette crise cruciale et sanitaire

Dur moment de grisaille qui nécessite espoir

Car dans la marche de la vie il faut sourire

Bernard NKOUNKOU

Le risque d’une pénurie de papier toilette plane sur le monde

mars 28, 2021

Avec la crise sanitaire, les livraisons de marchandises ralentissent, et notamment celles de pâte à papier.

Un risque de pénurie de papier toilette plane sur la planète. Rien à voir cette fois-ci avec les scènes de panique observées lors des périodes de confinement, lorsque les gens s’étaient rués dans les supermarchés. Cette fois-ci, il est question de fret maritime.

Le géant brésilien Suzano Papel e Cellulose, premier producteur mondial de pâte à papier a alerté, dans un entretien à Bloomberg, que la reprise économique provoquait une pénurie de conteneurs et de cargos, essentiels au transport de marchandises dans le monde. Nul doute que la situation a empiré avec le blocage, cette semaine, du canal de Suez par un porte-conteneurs géant.

Depuis plusieurs semaines les coûts du fret en provenance de Chine ont augmenté en raison de la crise sanitaire. Faute de conteneurs disponibles, les livraisons ralentissent, notamment celles de pâte à papier, indispensables pour fabriquer le fameux papier toilette. Or si les fabricants de rouleaux n’ont pas suffisamment de stocks, ils pourraient être obligés de réduire leur production. «Tous les acteurs sud-américains qui exportent en vrac ont été confrontés à ce risque», alerte Walter Schalka, patron de Suzano Papel e Celullose.

Une bien mauvaise nouvelle pour la France, dont une dizaine de départements sont confinés, et où la menace de fermeture des écoles – et la généralisation du télétravail qui en découle – se précise.

Avec Le Figaro

Le nombre des décès liés au Covid dans le monde dépasse les 2 millions

janvier 16, 2021

 LE NOMBRE DES DÉCÈS LIÉS AU COVID DANS LE MONDE DÉPASSE LES 2 MILLIONS

© Reuters/HANNAH MCKAY 

(Reuters) – Le bilan de la pandémie de coronavirus dans le monde a dépassé les 2 million de morts vendredi, selon un décompte de Reuters, alors que les gouvernements sont engagés dans une course pour vacciner leurs populations et détecter l’apparition de nouveaux variants.

Il avait fallu neuf mois pour que ce bilan atteigne le premier million de décès mais seulement trois mois pour passer d’un à deux millions de morts, traduisant une accélération.

Compte-tenu de la vitesse de propagation de l’épidémie liée à l’apparition de nouveaux variants, l’Organisation mondiale de la Santé a prévenu que le pire pourrait être à venir.

« Nous entrons dans une deuxième année. Elle pourrait être encore plus dure compte-tenu des dynamiques de transmission et de certains éléments que nous observons », a expliqué mercredi Mike Ryan, directeur exécutif chargé de la gestion des situations d’urgence sanitaire à l’OMS.

Les Etats-Unis accusent le bilan le plus lourd avec un total de 386.000 décès. Les autres pays les plus touchés sont le Brésil, l’Inde, le Mexique et la Grande-Bretagne.

Avec Reuters par (Shaina Ahluwalia et Kavya B avec Chaithra J à Bangalore, version française Gwénaëlle Barzic)

Coronavirus: plus de 650.000 morts dans le monde, selon le comptage AFP

juillet 27, 2020

650.011 décès ont été recensés, pour un total de 16.323.558 cas détectés depuis décembre 2019.

La pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 650.000 morts dans le monde, dont près du tiers en Europe, depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de sources officielles lundi 27 juillet à 16H00 GMT.

Au total, 650.011 décès ont été recensés, pour un total de 16.323.558 cas (9.190.345 personnes sont considérées guéries). Le nombre de morts a doublé en un peu plus de deux mois et plus de 100.000 nouveaux décès ont été enregistrés depuis le 9 juillet.

L’Europe reste le continent le plus touché en nombre de morts (208.138), mais la pandémie progresse toujours rapidement en Amérique latine et dans les Caraïbes, où 184.307 décès étaient recensés. Les États-Unis sont eux le pays avec le plus lourd bilan (146.968 décès) devant le Brésil (87.004), le Royaume-Uni (45.752), le Mexique (43.680) et l’Italie (35.112).

Par Le Figaro avec AFP

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 augmente plus rapidement que jamais

juin 11, 2020
Des infirmières aident une patiente atteinte de la COVID-19 dans un hôpital à Manaus, au Brésil.
© BRUNO KELLY/Reuters Des infirmières aident une patiente atteinte de la COVID-19 dans un hôpital à Manaus, au Brésil.
Alors que certains pays, comme le Canada, constatent une diminution du nombre de cas de COVID-19 et ont commencé leur déconfinement, le nombre de nouveaux cas par jour n’a jamais été aussi élevé à travers le monde depuis le début de la pandémie.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé un avertissement cette semaine : la pandémie est loin d’être terminée et la hausse du nombre de nouveaux cas quotidiens est inquiétante à plusieurs endroits.

«Ce n’est pas le moment pour les pays de mettre un frein», a averti Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS lors d’une conférence de presse à Genève.

À ce jour, plus de 7 millions de personnes ont été infectées par le virus. De ce nombre, plus de 400 000 personnes sont décédées et plus de 3,6 millions sont rétablies. Il y a donc encore près de 4 millions de cas actifs à travers le monde – soit des personnes qui sont toujours infectées.

Depuis le début juin, le nombre de nouveaux cas signalés dépasse les 120 000 cas chaque jour, une situation qui ne s’est jamais produite depuis le début de la pandémie.

Le 30 mai, 134 064 nouveaux cas ont été signalés à travers le monde, le chiffre le plus élevé depuis le début de cette crise sanitaire.

Les experts en santé publique indiquent que le nombre de cas et de morts est sous-estimé dans plusieurs pays, en raison de manque de tests, de ressources, ou même pour des raisons politiques. De plus, de nombreuses personnes qui sont asymptomatiques, mais potentiellement contagieuses, n’ont pas été testées et ne sont donc pas comptabilisées dans les bilans des pays.

Quels pays connaissent les plus fortes hausses?

Depuis le début juin, on observe plusieurs points chauds. Le trois quarts des quelque 136 000 nouveaux cas annoncés le dimanche 7 juin provenaient de 10 pays, la plupart dans les Amériques et en Asie du Sud.

Depuis la fin mai, le Brésil signale entre 15 000 et 30 000 nouveaux cas par jour et plus de 1000 décès quotidiens. Le Brésil, avec plus de 710 000 cas et 37 000 décès, est désormais le deuxième pays comptant le plus de cas dans le monde, derrière les États-Unis. Malgré cela, le président Jair Bolsenaro, qui continue de minimiser les dangers de l’épidémie, a promis de rouvrir le pays, disant que « la mort était le destin de tout le monde ».

Le Mexique connaît également une forte hausse du nombre de cas depuis le début mai. Depuis le début juin, le nombre de nouveaux cas par jour est d’environ 4000.

Une femme atteinte de la COVID-19 est transportée par un ambulancier dans un hôpital de Mexico.

© Edgard Garrido/Reuters Une femme atteinte de la COVID-19 est transportée par un ambulancier dans un hôpital de Mexico.
Le bilan au Mexique est probablement beaucoup plus élevé, puisque peu de tests de dépistage sont faits dans ce pays. Le Canada a fait six fois plus de tests (près de 2 millions) que le Mexique (357 000), qui a presque quatre fois plus d’habitants. Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a demandé à ses citoyens de ne pas « céder à la psychose », malgré plus de 14 000 morts et 117 000 cas.

Depuis le 20 mai, le nombre de nouveaux cas par jour au Chili dépasse 3000, et même 4000. La Colombie et l’Argentine connaissent également une hausse, avec plus de 1000 nouveaux cas par jour chacun.

Le Dr Mike Ryan, directeur général du programme des urgences sanitaires de l’OMS, croit que l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud sont loin d’avoir atteint le sommet de cette vague. «L’épidémie en Amérique centrale et en Amérique du Sud est la plus complexe de toutes les situations auxquelles nous sommes confrontés en ce moment dans le monde.»

L’Iran, qui semblait avoir aplati la courbe, connaît une nouvelle hausse du nombre de cas quotidiens depuis le début mai. Depuis la mi-mai, le nombre de nouveaux cas est de 2000 à 3000 par jour, particulièrement dans certaines régions où les restrictions ont été récemment levées.

Pour sa part, depuis quelques semaines, le Pakistan recense plus de 3000 nouveaux cas par jour, avec un pic de 5385 nouveaux cas le 9 juin.

L’Arabie saoudite, qui avait réussi à réduire légèrement le nombre de nouveaux cas en mai, a vu une recrudescence au début juin. Depuis, on compte au moins 3000 nouveaux cas chaque jour. Dimanche, le royaume a interrompu les vols internationaux de passagers et a de nouveau imposé un couvre-feu à Djeddah, où une éclosion a été signalée.

Au Bangladesh, le nombre de cas a commencé à augmenter seulement en avril, et depuis deux semaines, on fait état d’au moins 2000 nouveaux cas par jour.

L’Afrique du Sud, qui avait très peu de cas jusqu’au début mai, connaît désormais une accélération du nombre de cas. Depuis le début juin, les autorités signalent au moins 2000 nouveaux cas par jour. Dans ce pays, qui a plus de 50 000 cas et plus de 1000 morts, le nombre de nouvelles personnes infectées double toutes les deux semaines.

«Heureusement, nous n’avons pas encore constaté d’accélération massive des cas en Afrique, précise Tedros Adhanom Ghebreyesus. Une partie de cela est probablement due à une moindre disponibilité des tests, mais nous n’avons pas encore vu les hôpitaux être submergés. […] Mais cela ne veut pas dire que la maladie ne peut pas augmenter de façon importante en Afrique et provoquer un nombre dévastateur de décès.»

La Russie et l’Inde continuent de signaler au moins 8000 nouveaux cas chacun par jour.

En Europe, la Suède signalait moins de 700 cas par jour jusqu’au début juin. Mais depuis peu, le pays fait face à de nouvelles éclosions; du 1er au 10 juin, ce pays a recensé plus de 10 000 nouveaux cas.

Les États-Unis comptent toujours le plus de cas actifs (et total) à l’échelle mondiale et enregistrent plus de 25 % de tous les décès du monde. Cependant, le nombre de nouveaux cas est relativement stable depuis la mi-mai, avec entre 15 000 et 20 000 nouveaux cas quotidiens.

Par contre, certains États, comme la Californie, le Texas, la Floride, la Caroline du Nord, l’Arizona, le Tennessee et Washington, observent une hausse du nombre de nouveaux cas depuis les dernières semaines. Cette hausse est en partie attribuable à une élévation du nombre de tests de dépistage faits, mais les autorités craignent que le relâchement des mesures d’isolement ne soit également responsable de cette augmentation.

Les pays où le nombre est en baisse

Au Canada, depuis le 26 mai, le nombre de nouveaux cas est de moins de 1000 par jour, et est tombé sous la barre des 500 le 9 juin. Le nombre de morts n’a pas dépassé 100 par jour depuis le 28 mai.

La Nouvelle-Zélande a levé lundi toutes les restrictions nationales qui avaient été décrétées pour lutter contre le coronavirus, après le rétablissement de la dernière personne qui était encore en isolement. Plus aucune nouvelle contamination n’a été recensée depuis 17 jours. L’archipel du Pacifique Sud, qui compte une population de cinq millions d’habitants, a dénombré un total de 1154 cas et 22 décès.

Le Royaume-Uni, qui est le cinquième pays ayant le plus de cas totaux (plus de 290 000 personnes infectées), signale moins de 2000 nouveaux cas par jour depuis le début juin. Au plus fort de la vague, le pays enregistrait plus de 4000 cas par jour. L’Espagne, frappée de plein fouet par le virus en mars, a imposé des mesures parmi les plus restrictives du monde. Les Espagnols seront tenus de porter un masque en public, et ce, jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible.

«Nous sommes encouragés par des tendances à la baisse dans plusieurs pays. Dans ces pays, la plus grande menace est maintenant la complaisance. […] Puisque les rassemblements commencent à reprendre dans certains pays, nous continuons d’encourager une surveillance active afin que le virus ne ressurgisse pas.»

Avec Reuters par Mélanie Meloche-Holubowski

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

juin 10, 2020
Bilan mondial de la pandémie de nouveau coronavirus, au 9 juin à 19h00 GMT
© Valentine GRAVELEAU Bilan mondial de la pandémie de nouveau coronavirus, au 9 juin à 19h00 GMT
Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

– Se préparer à une prochaine pandémie –

Publicité

Plusieurs dirigeants européens, parmi lesquels le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, ont demandé à l’UE que soient étudiés les moyens de mieux se préparer à la prochaine pandémie, estimant que l’Union européenne n’avait pas été à la hauteur face au Covid-19,

Un test est pratiqué sur un homme pour détecter la présence ou non du coronavirus à Denpasar, sur l'île de Bali le 10 juin 2020

© SONNY TUMBELAKA Un test est pratiqué sur un homme pour détecter la présence ou non du coronavirus à Denpasar, sur l’île de Bali le 10 juin 2020 – Menace de « crise alimentaire » –

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a mis en garde contre une « crise alimentaire mondiale » aux répercussions à long terme pour « des centaines de millions d’enfants et d’adultes » si rien n’est fait pour atténuer les conséquences de la pandémie.

Retour dans les parcs et jardins à Moscou le 9 juin 2020

© Dimitar DILKOFF Retour dans les parcs et jardins à Moscou le 9 juin 2020 – Corée du Nord: des gens « affamés » –

L’insécurité alimentaire s’accroît en Corée du Nord, où certains sont « affamés » depuis la fermeture de la frontière avec la Chine et les autres mesures prises contre la pandémie, a averti un expert de l’ONU.

Pyongyang n’a confirmé aucun cas de Covid-19.

– Plus de 407.000 morts –

La pandémie a fait au moins 407.914 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 19H00 GMT.

Plus de 7.169.550 cas ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 111.750 décès. Suivent le Royaume-Uni avec 40.883 morts, le Brésil (38.406), l’Italie (34.043), et la France (29.296).

– Secteur aérien: pertes record –

Les compagnies aériennes pourraient subir plus de 84 milliards de dollars de pertes nettes lors de leur exercice 2020, et plus de 15 milliards de pertes encore en 2021, des suites de la pandémie, a annoncé l’Association internationale du transport aérien.

– La France aide l’aéronautique

La France a dévoilé un vaste plan de soutien à la filière aéronautique représentant « un effort total de 15 milliards d’euros », dont 1,5 milliard consacré à la recherche vers un avion neutre en carbone en 2035.

– Zone euro: chute du PIB –

Affecté par les mesures de confinement, le Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a reculé de 3,6% au premier trimestre, son repli le plus important depuis la création de la monnaie unique en 1999.

– Enquête en France –

La justice française a annoncé l’ouverture d’une vaste enquête préliminaire sur la gestion critiquée de la crise du Covid-19 dans le pays.

– Moscou revit –

Moscou a entamé un déconfinement progressif prévoyant une réouverture par étapes des commerces, restaurants et lieux de loisirs.

Le port du masque dans la rue, auquel s’ajoutent les gants dans les lieux fermés et les transports, reste obligatoire.

– Masque obligatoire en Espagne –

Le masque restera obligatoire sous peine d’amende en Espagne une fois le déconfinement achevé et jusqu’à ce que le coronavirus soit « définitivement vaincu ».

– Déconfinement –

La Turquie a annoncé la levée sous conditions du confinement imposé aux seniors et aux jeunes.

En Angleterre, tous les commerces de détail pourront rouvrir à partir du 15 juin.

– Tourisme –

Chypre a accueilli ses premiers touristes, avec des vols arrivant de Bulgarie, Grèce et Israël.

A Paris, la tour Eiffel rouvrira le 25 juin, avec port du masque obligatoire et montée uniquement pas les escaliers.

L’archipel des Baléares accueillera des touristes allemands à partir du 15 juin.

– Pangolin –

Le Chine a retiré les ingrédients issus du pangolin, soupçonné d’avoir joué un rôle dans la transmission à l’homme du nouveau coronavirus, de la liste officielle des produits de la pharmacopée traditionnelle.

Avec AFP