Posts Tagged ‘MONTPELLIER’

Il remporte pour la deuxième fois la cagnotte du loto

août 25, 2011

Après avoir empoché 2,9 millions d’euros en 1996, un Montpelliérain très chanceux a de nouveau décroché le jackpot au tirage du 27 juillet.

La probabilité qu’un tel événement se produise est infinitésimale et pourtant : Pierre, un quinquagénaire de Montpellier qui souhaite rester anonyme, a empoché pour la deuxième fois de sa vie la cagnotte du loto. Il doit toucher de la part de la Française des Jeux un chèque d’un peu plus de 3 millions d’euros pour le tirage du 27 juillet, après avoir remporté un jackpot équivalent en avril 1996 (19 millions de francs, soit 2,9 millions d’euros).

«J’ai une bonne étoile», a-t-il concédé. «Même si j’ai déjà vécu cette expérience, je la vis toujours avec la même joie et la même reconnaissance au destin», a confié l’homme sur Europe 1, tout en reconnaissant que ce gain lui avait fait moins d’effet. «La première fois, j’ai cru que j’allais avoir une syncope.»

Il devrait cette fois utiliser son argent «pour assurer un patrimoine à ses deux enfants» après avoir perdu une grande partie de ses premiers gains en Bourse. L’homme est en effet un joueur invétéré. Chaque mois, il dépense plus d’un millier d’euros au loto, jouant toujours les mêmes combinaisons depuis la création du jeu en 1976.

Une chance sur 1,7 milliard

En ne jouant qu’une combinaison dans sa vie, un joueur a moins d’une chance sur 19 millions de remporter un tirage. Et il n’a qu’une chance sur 360 mille milliards d’empocher deux fois le gros lot s’il ne joue en tout et pour tout que deux fois dans son existence. En multipliant le nombre de combinaisons jouées (500 par mois pendant 35 ans), Pierre avait une chance sur 1,7 milliard de devenir un double gagnant du loto.

Si Pierre semble avoir décroché, de loin, le plus important «double gain» jamais enregistré, son histoire n’est pas unique en son genre. D’après la FDJ, un homme a remporté 675.000 euros en 1992 et 7 millions d’euros sept ans plus tard. C’est aussi le cas de Martine qui décrochait les six bons numéros en 2006 (ne touchant «que» 120.000 euros) avant de remporter 3 millions d’euros en 2009.

Un autre phénomène statistiquement incongru s’est réalisé en octobre 2010 en Israël : les six mêmes numéros sont tombés à seulement un mois d’intervalle (13, 14, 26, 32, 33 et 36). Seul le complémentaire différait. La direction du loto israélien avait cru sur le moment à un incident technique avant de se rendre à l’évidence.

Lefigaro.fr