Posts Tagged ‘Morts’

Norvège: 5 tués dans une attaque à l’arc, la piste terroriste pas exclue

octobre 13, 2021
Norvege: 5 tues dans une attaque a l'arc, la piste terroriste pas exclue
Norvège: 5 tués dans une attaque à l’arc, la piste terroriste pas exclue© NTB/AFP/Terje Pedersen

La police norvégienne a arrêté un Danois de 37 ans, soupçonné d’être l’auteur d’une attaque à l’arc et aux flèches qui a fait cinq morts et deux blessés mercredi à Konsberg, dans le sud-est du pays, les enquêteurs n’excluant pas à ce stade une motivation terroriste.

Le suspect, interpellé peu de temps après les faits, est un citoyen danois de 37 ans résidant à Kongsberg, a annoncé la police norvégienne dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi.

« Nous avons décidé de confirmer cette information car beaucoup de rumeurs circulent sur les réseaux sociaux autour de l’auteur de l’attaque, certaines [mettant en cause] des personnes n’ayant aucun lien avec les actes graves commis », a-t-elle ajouté.

Plus tôt dans la soirée, le responsable de la police locale, Øyvind Aas, avait fait état lors d’un point de presse de cinq personnes mortes et deux blessées.

Les deux blessés ont été hospitalisés dans des unités de soins critiques mais, selon Øyvind Aas, rien n’indique que leur vie est en danger. L’un d’eux était un policier hors service qui se trouvait dans un supermarché, l’un des multiples endroits où l’attaque s’est produite.

« Selon les informations dont nous disposons maintenant, il n’y a qu’une personne impliquée dans ces actes », a ajouté le policier. Aucun autre suspect n’est donc recherché.

Les motivations de l’agresseur sont encore inconnues à ce stade.

Selon la chaîne TV2, généralement bien informée, l’auteur présumé de l’attaque est converti à l’islam et a des antécédents médicaux — ce que les autorités n’ont pas voulu confirmer.

« Vu le déroulement des faits, il est naturel d’évaluer s’il s’agit d’une attaque terroriste », a indiqué Øyvind Aas.

« Le suspect n’a pas été entendu et il est trop tôt pour se prononcer sur ses mobiles », a-t-il ajouté, précisant que les enquêteurs gardaient « toutes les possibilités ouvertes ».

« Carquois sur l’épaule »

Informée à 18H13 (16H13 GMT), la police a arrêté le suspect à 18H47 et l’a emmené au commissariat de la ville voisine de Drammen.

A Kongsberg, petite ville d’environ 25.000 habitants à environ 80 kilomètres à l’ouest d’Oslo, l’accès aux lieux du crime était bloqué par un cordon de police et des agents, a constaté un correspondant de l’AFP.

Une femme, Hansine, qui a en partie assisté à l’attaque, a dit à TV2 avoir entendu du vacarme et vu une femme se mettre à l’abri ainsi qu' »un homme au coin de la rue avec des flèches dans un carquois sur l’épaule et un arc dans la main ».

« Après, j’ai vu des gens courir pour leur vie. L’un d’eux était une femme qui tenait un enfant par la main », a-t-elle témoigné auprès de la chaîne.

« Ces événements nous ébranlent », a déclaré la Première ministre Erna Solberg, dont c’était le dernier jour en fonction. Elle cédera jeudi son poste au travailliste Jonas Gahr Støre, vainqueur des législatives du 13 septembre.

Policiers armés

Les habitants ont été appelés à rester chez eux tandis que d’importantes forces de police et de multiples ambulances ont été déployées.

Des hélicoptères de la police et des services médicaux ainsi qu’une équipe de démineurs ont aussi été envoyés sur place.

La direction norvégienne de la police a décidé que les agents, qui ne sont généralement pas armés, porteraient des armes à titre temporaire dans tout le pays.

Plusieurs médias ont diffusé des photos de flèches noires, de compétition semble-t-il, gisant au sol ou, pour l’une d’entre elles, solidement fichée dans un mur.

Dans le passé, la Norvège, nation traditionnellement paisible, a été la cible d’attaques d’extrême droite.

Le 22 juillet 2011, Anders Behring Breivik avait tué 77 personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, faisant huit morts, avant d’ouvrir le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l’île d’Utøya, faisant 69 autres victimes.

En août 2019, Philip Manshaus avait aussi tiré dans une mosquée des environs d’Oslo, avant d’être maîtrisé par des fidèles, sans faire de blessé grave. Il avait auparavant abattu par racisme sa demi-soeur adoptive d’origine asiatique.

Plusieurs projets d’attentats islamistes ont par ailleurs été déjoués.

Par Le Point avec AFP

Écrasement d’un avion en Russie: 15 parachutistes meurent

octobre 10, 2021

MOSCOU — Un avion transportant des parachutistes s’est écrasé dimanche peu après son décollage dans le centre de la Russie, tuant 15 des 22 personnes à bord.

© Fournis par La Presse Canadienne

Le L-410, un biturbopropulseur de fabrication tchèque, s’est écrasé près de la ville de Menzelinsk, à environ 960 kilomètres à l’est de Moscou.

Le ministère des Urgences a déclaré que sept personnes avaient été extraites vivantes de l’épave, dont au moins une qui est gravement blessée.

La cause de l’accident n’a pas été déterminée dans l’immédiat.

By The Associated Press

Une explosion aurait fait au moins 100 victimes en Afghanistan

octobre 8, 2021

KABOUL — Une centaine de personnes auraient été tuées ou blessées vendredi par une explosion dans une mosquée chiite du nord de l’Afghanistan, a indiqué un dirigeant taliban.

© Fournis par La Presse Canadienne

L’attentat n’a pas été immédiatement revendiqué. L’explosion est survenue à Kunduz, la capitale de la province du même nom, mais les militants de Daech (le groupe armé État islamique) s’en prennent de longue date à la minorité chiite en Afghanistan.

Le chef adjoint de la police de la province de Kunduz, Dost Mohammad Obaida, a dit que la majorité des victimes ont été tuées. L’attentat pourrait avoir été perpétré par un kamikaze qui s’était mêlé aux fidèles.

Il pourrait s’agir de l’attentat le plus meurtrier depuis que les forces de l’OTAN et des États-Unis sont parties d’Afghanistan à la fin du mois d’août et que les talibans ont pris le contrôle du pays. Daech a lancé plusieurs attaques meurtrières contre les talibans.

L’explosion s’est produite pendant les prières du vendredi à la mosquée Gozar-e-Sayed Abad. La prière du vendredi midi est le fait saillant de la semaine religieuse musulmane, et les mosquées sont typiquement bondées.

Des photos et des vidéos de l’attentat montrent des secouristes transportant un corps enveloppé dans une couverture de la mosquée vers une ambulance. L’escalier devant la mosquée était couvert de sang.

Avec Samya Kullab et Tameem Akhgar, The Associated Press

Covid-19 : le nombre de décès explose en Guadeloupe

octobre 2, 2021

Le nombre de décès a augmenté de 78 % en Guadeloupe, entre le 1er juin et le 20 septembre, par rapport à la même période de 2019

Ces données, préoccupantes, ont été communiquées vendredi 1er octobre par l’Insee. En Guadeloupe, le nombre de décès a bondi de 78 %, entre le 1er juin et le 20 septembre, par rapport à la même période de 2019 ; qui était une année sans Covid-19. Par ailleurs, les décès ont augmenté de 69 % en Martinique. Pour la France entière, le nombre de morts est supérieur de 3 % sur la même période.

Ce chiffre est nettement supérieur pour les personnes âgées de 65 à 74 ans (+ 8,9 %) et pour les 75-84 ans (+ 6,0 %).

Les Antilles frappées de plein fouet par l’épidémie

En France métropolitaine, le nombre de décès enregistrés sur cette période est supérieur de 2 % à 2019, et encore supérieur dans sept régions, dont la Corse (+ 8 %), Provence-Alpes-Côte d’Azur (+ 7 %) et l’Occitanie (+ 6 %).

Mais l’écart est encore bien supérieur dans les départements d’outre-mer, notamment les Antilles, frappées de plein fouet par l’épidémie de Covid-19 cet été. « En Guadeloupe, la hausse des décès a été très nette début août et s’est accélérée en milieu de mois : les décès survenus durant le mois d’août 2021 sont ainsi plus de trois fois supérieurs à ceux d’août 2019 (+ 227 %), alors que les décès survenus en juin et juillet 2021 sont du même niveau qu’en 2019 », observe l’Insee.

« En Martinique, la hausse des décès a débuté en juillet. L’augmentation des décès y est également très importante en août, mais un peu moindre qu’en Guadeloupe », puisqu’elle s’élève à + 175 %, relève l’Insee. Dans ces deux départements des Antilles, on constate en septembre un retour vers des niveaux de mortalité proches de 2019. Entre le 1er juin et le 20 septembre, les décès de 2021 sont aussi nettement plus importants que ceux de 2019 en Guyane (+ 55 %, avec une hausse des décès continue depuis la fin mai) et à La Réunion (touchée également par une épidémie de dengue) avec une hausse de 21 %. À Mayotte, l’augmentation est de 16 %.

Par Le Point avec AFP

Les Etats-Unis dépassent les 700.000 morts du Covid-19

octobre 2, 2021

Plus de 700.000 personnes ont succombé au Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie, selon le comptage de l’université Johns Hopkins vendredi, l’équivalent de la population de la capitale Washington.

Des drapeaux alignés devant la Maison Blanche pour symboliser les centaines de milliers de morts du Covid aux Etats-Unis, le 16 septembre 2021

© MANDEL NGAN Des drapeaux alignés devant la Maison Blanche pour symboliser les centaines de milliers de morts du Covid aux Etats-Unis, le 16 septembre 2021

Ce sombre cap vient rappeler que des centaines d’Américains continuent à mourir chaque jour du coronavirus, malgré la campagne de vaccination. 

Les Etats-Unis sont officiellement de loin le pays enregistrant le plus lourd bilan lié au coronavirus, selon les données communiquées par les autorités dans le monde, devant le Brésil et l’Inde. 

A quelques encablures de la Maison Blanche, des centaines de milliers de petits drapeaux blancs rendent hommage à ces vies fauchées.

Les personnes non vaccinées restent toujours vulnérables face à la maladie. 

Elles sont encore nombreuses aux Etats-Unis: la campagne de vaccination lancée tambour battant par les autorités américaines en décembre — et qui avait atteint un pic en avril, avec parfois plus de quatre millions d’injections par jour – a fortement ralenti.

Un peu plus de 64% de la population américaine, soit 215 millions de personnes, a reçu au moins une dose de l’un des trois vaccins autorisés dans le pays, selon les autorités sanitaires. 

Malgré des débuts plus poussifs dans leurs campagnes de vaccination, plusieurs pays européens ont désormais largement dépassé les Etats-Unis.

Le port du masque et la vaccination restent des enjeux politiques qui divisent nombre d’Américains. Certains gouverneurs républicains, comme ceux du Texas ou de la Floride, ont même souhaité instaurer des interdictions d’obligations de port du masque dans leurs Etats, invoquant la protection des sacro-saintes libertés individuelles.

A l’inverse, l’Etat démocrate de Californie a annoncé vendredi son intention de rendre la vaccination obligatoire pour tous les élèves qui y sont éligibles, une décision sans précédent dans le pays.

Avec FAP par cjc/iba

Équateur: une émeute en prison fait 30 morts et 47 blessés

septembre 29, 2021

QUITO, Équateur — Un violent affrontement entre bandes rivales a fait au moins 30 morts et 47 blessés dans une prison de Guayaquil, une ville côtière de l’Équateur, ont annoncé des responsables mercredi.

© Fournis par La Presse Canadienne

Un commandant de la police, Fabian Bustos, a dit aux journalistes que des policiers et des soldats ont repris le contrôle des lieux après cinq heures. Plusieurs armes auraient été saisies.

Les détenus se seraient affrontés avec des armes à feu, des couteaux et des explosifs. Une querelle aurait éclaté entre deux bandes, «Los Lobos» et «Los Choneros», à l’intérieur des murs du pénitencier.

Des images diffusées par la télévision locale montrent des détenus tirant par les fenêtres de la prison enfumée. Des tirs et des détonations sont entendus. Des photos mises en ligne par le gouvernement de l’État de Guayas font voir six cuisiniers étant évacués d’une des ailes de la prison.

Le président équatorien Guillermo Lasso avait décrété en juillet un état d’urgence dans les prisons du pays, après que plusieurs éclosions de violence aient coûté la vie à plus de 100 détenus.

La journée la plus sanglante s’est produite en février, quand 79 prisonniers ont été tués lors d’émeutes simultanées dans trois prisons. En juillet, 22 autres détenus ont été tués au pénitencier Litoral.

Par La Presse canadienne avec The Associated Press

Yémen: 67 morts dans des combats autour de la ville stratégique de Marib

septembre 27, 2021

Des affrontements au Yémen ont fait 67 morts au cours des 24 dernières heures parmi les rebelles Houthis et les soldats pro-gouvernement dans la bataille pour Marib, dernier bastion loyaliste dans le nord du pays en guerre, selon des sources militaires et médicales.

Les forces loyales aux rebelles houthis du Yémen portent les cercueils des combattants tués lors de combats avec les troupes gouvernementales soutenues par les Saoudiens dans la région de Marib, lors de funérailles de masse à la mosquée al-Saleh de la capitale Sanaa, le 27 septembre 2021

© MOHAMMED HUWAIS Les forces loyales aux rebelles houthis du Yémen portent les cercueils des combattants tués lors de combats avec les troupes gouvernementales soutenues par les Saoudiens dans la région de Marib, lors de funérailles de masse à la mosquée al-Saleh de la capitale Sanaa, le 27 septembre 2021

Localisation de la province de Marib, au Yémen

© Sophie RAMIS Localisation de la province de Marib, au Yémen

« Cinquante-huit rebelles et neuf soldats gouvernementaux ont été tués dans des combats et par des frappes aériennes dans les provinces de Marib et Chabwa (près de Marib) », ont indiqué les sources militaires à l’AFP, un bilan confirmé par des sources médicales.

Des Yéménites scandent des slogans lors de manifestations appelant à la destitution du gouvernement de coalition soutenu par l'Arabie saoudite et contre la détérioration des conditions économiques et de vie, à Taez, le 27 septembre 2021

© AHMAD AL-BASHA Des Yéménites scandent des slogans lors de manifestations appelant à la destitution du gouvernement de coalition soutenu par l’Arabie saoudite et contre la détérioration des conditions économiques et de vie, à Taez, le 27 septembre 2021

Plus de 20 raids contre les rebelles ont été menés par la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite et qui appuie les forces loyalistes depuis 2015, selon des sources gouvernementales.

Les rebelles, proches de l’Iran, contrôlent déjà une large partie du nord du Yémen, notamment la capitale Sanaa prise en 2014. Les Houthis font rarement état de bilan de victimes dans les combats.

Les combats autour de Marib se sont intensifiés ces derniers jours faisant des dizaines de morts, sur fond d’impasse diplomatique pour un cessez-le-feu. Environ 400 combattants des deux camps ont péri en septembre. 

Depuis février, les rebelles tentent de prendre le contrôle de cette province riche en pétrole, située à environ 120 kilomètres de la capitale Sanaa, et qui constitue le principal maillon manquant pour le pouvoir dans le nord du pays.

La perte de Marib serait un échec cuisant pour le gouvernement et l’Arabie saoudite qui le soutient. En quelques mois, les Houthis ont pourtant bien réalisé des percées vers Marib sur différents fronts, se rapprochant progressivement de la ville.

– Vains efforts diplomatiques –

La bataille de Marib a accentué le conflit au Yémen, où sévit le pire désastre humanitaire au monde selon l’ONU, qui met en garde contre un risque de famine à grande échelle. Quelque 80% des 30 millions d’habitants dépendent d’une aide humanitaire qui manque de financement.

Un Yéménite assiste aux manifestations à Taez appelant à la destitution du gouvernement de coalition soutenu par l'Arabie saoudite en raison de la détérioration des conditions économiques et de vie, le 27 septembre 2021

© AHMAD AL-BASHA Un Yéménite assiste aux manifestations à Taez appelant à la destitution du gouvernement de coalition soutenu par l’Arabie saoudite en raison de la détérioration des conditions économiques et de vie, le 27 septembre 2021

Les organisations internationales estiment que la guerre a fait des dizaines de milliers de morts et des millions de déplacés internes.

Alors que l’ONU et Washington poussent à la fin de la guerre, les Houthis ont notamment exigé la réouverture de l’aéroport de Sanaa, sous blocus saoudien depuis 2016, avant tout cessez-le-feu ou négociations.

Les efforts de l’ONU ces dernières années pour faire cesser les combats ont été vains. En juin, l’ancien émissaire de l’ONU au Yémen, Martin Griffiths, avait dressé un constat d’échec au terme d’une mission de trois ans.

Son successeur, le diplomate suédois Hans Grundberg, a appelé à une « une paix durable ».

« Il est impératif que tous les efforts soient déployés de façon à relancer un processus politique qui peut engendrer des solutions durables répondant aux attentes des femmes et hommes yéménites », a-t-il ajouté dans un communiqué. 

Marib abrite plus de deux millions de déplacés répartis dans 139 camps, un refuge menacé par l’offensive des Houthis.

Avec AFP par faw-dm/aem/bfi

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

septembre 23, 2021
Coronavirus: le point sur la pandemie dans le monde
Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde© AFP/Frederic J. BROWN

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

-3ème dose pour les plus de 65 ans aux Etats-Unis –

Les Etats-Unis ont autorisé mercredi l’injection d’une troisième dose de vaccin anti-Covid de Pfizer à partir de 65 ans et pour les personnes à « risque », a annoncé l’Agence américaine des médicaments.

La dose de rappel pourra être administrée à partir de six mois après la deuxième injection.

Washington veut mener la riposte mondiale contre la pandémie

Les Etats-Unis vont doubler leurs dons de vaccins contre le Covid-19, portant le total de doses promises à des pays pauvres à plus de 1,1 milliard, a annoncé Joe Biden mercredi, affichant clairement son intention de mener la riposte mondiale contre la pandémie.

« J’ai fait la promesse, et je la tiens, que l’Amérique sera l’arsenal de vaccins du monde, tout comme elle a été l’arsenal de la démocratie pendant la Seconde Guerre mondiale », a-t-il dit depuis la Maison Blanche.

Les Etats-Unis vont acheter et distribuer aux pays en développement 500 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech, ce qui porte leurs promesses de dons à 1,1 milliard de doses, en prenant en compte de précédentes annonces.

Pfizer et BioNTech ont précisé que ces doses, fabriquées aux Etats-Unis, seraient distribuées à 92 pays en voie de développement identifiés par le mécanisme international Covax et aux 55 Etats membres de l’Union africaine.

Un ministre brésilien positif à l’ONU

Le ministre brésilien de la Santé, Marcelo Queiroga, a été « testé positif au Covid-19 » après avoir participé mardi à l’Assemblée générale de l’ONU à New York, inaugurée par le président Jair Bolsonaro.

Jair Bolsonaro, qui s’est montré sans masque à plusieurs reprises au cours du voyage, n’a pas été vacciné contre le Covid-19 et a répété qu’il serait « le dernier » Brésilien à recevoir le vaccin.

M. Queiroga était aux côtés de M. Bolsonaro lors de plusieurs événements, dont une rencontre lundi avec le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a été filmé lui serrant la main.

Plus de 6 milliards de doses de vaccin

Plus de six milliards de doses de vaccins ont été administrées dans le monde, selon un décompte réalisé mercredi par l’AFP à 09H30 GMT à partir de sources officielles.

La vaccination reste très inégalitaire: les pays à « revenu élevé » selon le classement de la Banque mondiale ont administré en moyenne 124 doses pour 100 habitants, les pays à « faible revenu » seulement 4.

Amnesty accuse les labos de délaisser les pays pauvres

Amnesty international a accusé les groupes pharmaceutiques qui produisent les vaccins contre le Covid-19 d’alimenter une « crise des droits humains sans précédent », réclamant l’octroi de deux milliards de doses aux pays pauvres.

Les cas repartent à la hausse à Moscou

La capitale russe est confrontée à une nouvelle hausse des cas, a annoncé la mairie de Moscou, quelques semaines seulement après une vague meurtrière provoquée par le variant Delta.

France: le pass sanitaire maintenu

Le pass sanitaire est maintenu pour l’instant dans tous les départements français malgré la décrue de l’épidémie qui se « confirme jour après jour », a annoncé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

L’obligation du port du masque à l’école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés.

Le Sri Lanka va demander un prêt à la Banque mondiale

Le Sri Lanka va solliciter un prêt d’urgence de 100 millions de dollars auprès de la Banque mondiale afin de financer sa campagne de vaccination.

Virus proches du SARS-CoV ?2 chez des chauves-souris

Ce pourrait être une « avancée majeure » dans la recherche des origines du Covid-19: des chercheurs de l’Institut Pasteur ont identifié dans le nord du Laos des virus proches du SARS-CoV ?2 chez des chauves-souris, capables d’infecter l’homme.

Les conclusions de ces travaux, en libre accès sur la plateforme scientifique « Research Square », doivent encore faire l’objet d’une évaluation par les pairs en vue d’une publication dans une revue scientifique.

Allemagne: pas de salaire pour les non-vaccinés en quarantaine

Les salaires des personnes non vaccinées ne seront bientôt plus pris en charge en Allemagne durant les périodes de quarantaine, a annoncé le ministre de la Santé.

La décision, négociée avec les régions allemandes, entrera en vigueur le 1er novembre.

Plus de 4,7 millions de morts

La pandémie provoquée par le nouveau coronavirus a fait au moins 4.705.691 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.

Les États-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (681.067), devant le Brésil (592.316), l’Inde (445.768), le Mexique (272.580) et la Russie (200.625).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

Avec AFP par burx-dth/roc

États-Unis: Les pluies torrentielles qui s’abattent sur New York font sept morts

septembre 2, 2021

Au moins sept personnes sont mortes jeudi à New York et une autre dans le New Jersey en raison des pluies diluviennes causées par les restes de l’ouragan Ida, selon la police.

Les restes de l'ouragan Ida ont causé d'importantes inondations à New York.

© David Dee Delgado/Getty Images Les restes de l’ouragan Ida ont causé d’importantes inondations à New York.

Les inondations massives ont forcé la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, et le maire sortant de la ville de New York, Bill de Blasio, à décréter l’état d’urgence, une première pour cause d’inondations soudaines.

Le service météo américain (NWS) a enregistré 89,1 millimètres de pluie dans Central Park à New York en une heure mercredi soir, ce qui dépasse de beaucoup les 49 millimètres de pluie tombés en une heure lors de la tempête tropicale Henri le 21 août. Il s’agissait à l’époque de la plus importante averse jamais enregistrée dans Central Park.

Un bus passe devant des voitures abandonnées sur une autoroute inondée dans le Queens, New York.

© Brendan McDermid/Reuters Un bus passe devant des voitures abandonnées sur une autoroute inondée dans le Queens, New York.

Les trombes d’eau ont commencé à tomber vers 21 h mercredi et ont provoqué des inondations qui touchent environ 20 millions d’habitants.

Les rues de Brooklyn est du Queens sont inondées, et seuls les véhicules d’urgence étaient autorisés à circuler à New York jeudi matin.

Seuls les véhicules d'urgence étaient autorisés jeudi matin à circuler dans les rues de New York.

© David Dee Delgado/Getty Images Seuls les véhicules d’urgence étaient autorisés jeudi matin à circuler dans les rues de New York.

Toutes les lignes du métro de New York étaient aussi à l’arrêt mercredi soir. Les stations et les voies sont inondées, des images montrent des usagers se tenant sur les sièges de voitures remplies d’eau.

De leur côté, les aéroports de Newark, LaGuardia et JFK ont annulé des centaines de vols.

Une femme attend à l'entrée de la station de métro Rector Street alors que le service est retardé après de fortes pluies à New York, le 2 septembre 2021.

© Carlos Barria/Reuters Une femme attend à l’entrée de la station de métro Rector Street alors que le service est retardé après de fortes pluies à New York, le 2 septembre 2021.

Des gens piégés

Parmi les 7 victimes new-yorkaises, plusieurs ont été prises au piège dans leur sous-sol durant les inondations. 

À Passaic, dans le New Jersey, le corps d’un septuagénaire a été retrouvé dans sa voiture qui avait été emportée par la crue soudaine des eaux. 

Sa famille a été secourue, ils étaient tous dans la même voiture. Malheureusement, la voiture a été dépassée par les eaux, et les pompiers qui ont été entraînés sous le véhicule n’ont pas pu sortir» l’homme de 70 ans, a déclaré le maire de Passaic, Hector Lora.  

Des vidéos mises en ligne sur les réseaux sociaux montrent des véhicules submergés jusqu’aux fenêtres sur des axes routiers majeurs, à New York et dans les comtés limitrophes. Les rues du côté de Manhattan et du Bronx sont également submergées.

Les piétons se mettent à couvert près de Columbus Circle à New York le mercredi 1er septembre 2021, alors que les restes de l'ouragan Ida sont restés puissants tout en se déplaçant le long de la côte est.

© Craig Ruttle/Associated Press Les piétons se mettent à couvert près de Columbus Circle à New York le mercredi 1er septembre 2021, alors que les restes de l’ouragan Ida sont restés puissants tout en se déplaçant le long de la côte est.

Les pompiers ont sauvé un homme d’une voiture coincée dans les eaux de crue profondes à New York. Une vidéo montre des pompiers transportant un homme de son véhicule vers un sol sec. Le véhicule de l’homme était l’un des nombreux véhicules coincés dans l’eau sur la Bronx River Parkway.

Plus tôt mercredi, la tempête qui balaie la côte est des États-Unis a provoqué au moins deux tornades, les vents forts ont fait même s’effondrer le toit de l’édifice abritant le service postal des États-Unis au New Jersey et menacé un barrage de Pennsylvanie d’être emporté.

Les autorités rapportent aussi que des centaines de milliers de clients sont privés d’électricité dans le New Jersey et en Pennsylvanie.

Il est tombé 80 mm de pluie en une heure à Central Park, un record.

© David Dee Delgado/Getty Images Il est tombé 80 mm de pluie en une heure à Central Park, un record.

Inondations et tornades

Le NWS avait prévu des inondations consécutives au passage des restes de l’ouragan Ida, indiquant que les terrains escarpés et les rues de plusieurs villes étaient particulièrement vulnérables.

Les vents violents et le mauvais temps s’étendaient jusqu’au Massachusetts où des alertes de tornades ont été émises tôt jeudi.

Il s’agit de la deuxième tempête en peu de temps. La tempête tropicale Henri avait déjà frappé la région il y a un peu plus d’une semaine.

Henri avait provoqué des inondations, et la région était littéralement saturée par la pluie, ce qui la rendait plus vulnérable aux inondations de cette semaine.

La tempête tropicale Larry, elle, se renforçait et se déplaçait rapidement vers l’ouest après s’être formée au large des côtes africaines plus tôt mercredi.

Elle pourrait s’intensifier et devenir un ouragan majeur, comme Ida, avec des vents qui pourraient atteindre 193 km/h.

Par  CBC/Radio-Canada avec les informations de Associated Press, Agence France-Presse et Reuters

Après le séisme, Haïti toujours dans le choc

août 17, 2021

Avec France24