Posts Tagged ‘motion de censure’

Tchad: le régime désamorce une motion de censure et une manifestation d’opposants

novembre 17, 2016

N’Djamena – Le régime d’Idriss Déby Itno au Tchad a désamorcé jeudi l’examen d’une motion de censure déposée par l’opposition ainsi qu’une manifestation dont les forces de l’ordre ont strictement fait observer l’interdiction, dans un pays en proie à une grave crise sociale.

A l’Assemblée, la séance d’examen de la motion de censure a été annulée faute de quorum de députés présents, a constaté un correspondant de l’AFP. Les élus de la majorité ne sont en effet pas venus en séance à l’appel du président.

Il y avait 110 absences sur 184 députés, a précisé à l’AFP le leader de l’opposition, Saleh Kebzabo. L’examen de la motion de censure a été reportée sine die, a-t-il ajouté.

Les députés d’opposition voulaient sanctionner le gouvernement du Premier ministre Albert Pahimi Padacké pour sa gestion de la grave crise que traverse le pays victime de la chute des cours du pétrole.

Le gouvernement a annoncé 16 mesures d’économie en septembre. Des voix se lèvent contre ces mesures d’austérité au sein même de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale, rapportait en octobre un média tchadien en ligne, TchadConvergence. Le vote devait se faire à bulletin secret.

Après ce premier revers, l’opposition a dû renoncer à tenir un meeting dont le ministère de la Sécurité publique avait annoncé l’interdiction mercredi.

Les accès ont été bouclés, a indiqué à l’AFP Saleh Kebzabo qui s’est replié avec ses partisans vers le siège de son parti. Nous sommes au siège de l’UNDR avec tous les membres du FONAC (Front de l’opposition nationale pour l’alternance et le changement).

M. Kebzabo a indiqué qu’il envisageait de saisir la Cour suprême contre l’interdiction de la manifestation mais les magistrats sont en grève.

La veille de l’investiture du président Déby le 8 août pour un cinquième mandat, un jeune homme avait été tué lors d’un rassemblement maintenue par l’opposition malgré son interdiction par les autorités.

L’opposition dénonce tout autant la situation sociale que le régime de fer d’Idriss Déby, dont elle qualifie la réélection en avril de hold-up électoral.

Premier allié de la France dans la région contre les jihadistes, M. Déby avait été réélu dès le premier tour avec près de 60% des voix devant M. Kebzabo crédité d’un peu plus de 12% des suffrages.

Romandie.com avec(©AFP / 17 novembre 2016 16h47)

France : la motion de censure contre le gouvernement socialiste rejetée

février 19, 2015

Paris – La motion de censure déposée à l’Assemblée nationale française par les partis d’opposition de droite contre le gouvernement socialiste de Manuel Valls a été largement rejetée jeudi.

Le parlement a du même coup adopté la loi proposée par le ministre de l’Économie Emmanuel Macron, qui prévoit parmi diverses mesures une extension du travail le dimanche et un assouplissement du code du travail. Ce projet avait fracturé la majorité de gauche.

La motion a recueilli 234 voix, bien en-dessous des 289 voix nécessaires pour renverser le gouvernement, a annoncé à la tribune le président de l’Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone.

Ce rejet était attendu car les députés frondeurs socialistes qui refusaient de voter la loi Macron, trop libérale à leur goût, avaient fait savoir, avant le vote de la motion, que leur opposition n’irait pas jusqu’à joindre leur voix à celles de l’opposition de droite.

Avant le vote, le Premier ministre Manuel Valls avait justifié l’engagement de la responsabilité de son gouvernement sur cette loi, qu’il a qualifié d’un acte d’autorité face à l’irresponsabilité, l’immaturité de certains dans une allusion aux députés frondeurs du parti socialiste.

L’autorité, c’est assumer ses responsabilités quand l’intérêt supérieur de la Nation l’exige, a-t-il répété alors que l’exécutif a fait de ce texte un gage à la Commission européenne de sa volonté réformatrice.

Romandie.com avec(©AFP / 19 février 2015 19h19)