Posts Tagged ‘Moto’

Côte d’Ivoire/Affaire moto à l’effigie de GBAGBO: l’homme qui était à coté du pro-Gbagbo tabassé à Abobo, parle

juin 16, 2021

Avec Ivoir Net TV

Les Saoudiennes seront aussi autorisées à conduire des motos

décembre 16, 2017

Une Saoudienne au volant d’une voiture à Jeddah, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, le 27 septembre 2017 / © AFP/Archives / REEM BAESHEN

Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018, ont clarifié les autorités, près de trois mois après l’annonce par Ryad de la levée de l’interdiction des femmes au volant.

Dans le royaume ultraconservateur, les femmes font toutefois encore l’objet de sévères restrictions et sont notamment soumises à la tutelle d’un homme de leur famille pour faire des études ou voyager.

« Nous allons autoriser les femmes à conduire des motos » et des camions, a assuré vendredi soir la Direction générale de la circulation, répondant à un ensemble de questions concernant le décret royal dévoilé en septembre, selon l’agence de presse officielle SPA.

Interrogée sur la possibilité de distinguer les conductrices des conducteurs par des plaques différentes, elle a affirmé qu’il n’y aurait « pas de distinction ».

En cas d’infractions ou d’accidents graves, les conductrices seront toutefois conduites dans un centre de police réservé aux femmes, a-t-elle précisé.

Fin septembre, la communauté internationale avait salué la décision « historique » du royaume saoudien, le seul pays au monde à interdire jusqu’ici le volant aux femmes.

Cette mesure, réclamée depuis 1990 par des militantes dont certaines ont été arrêtées pour avoir défié l’interdiction, doit entrer en vigueur à partir de juin 2018.

La décision porte l’empreinte du jeune prince héritier Mohammed ben Salmane, architecte d’un vaste programme de réformes économiques et sociales baptisé « Vision 2030 » qui vise notamment à augmenter la participation des femmes à la force de travail à 30% en 2030, contre 22% actuellement.

Outre apporter de millions de nouvelles automobilistes sur les routes, la décision de Ryad pourrait avoir un impact significatif sur l’économie saoudienne, sérieusement affectée depuis la mi-2014 par la chute des revenus pétroliers.

En Arabie saoudite, le chômage est très élevé parmi les femmes, du fait de leur dépendance totale à des conducteurs masculins.

Romandie.com avec(©AFP / 16 décembre 2017 12h56)                

Corse: un maire se tue à moto, une arme et 100 000 euros retrouvés sur lui

août 30, 2016

Une arme et une grosse somme en espèces ont été retrouvées après la mort d'un maire de Corse-du-Sud, lors d'un accident de moto, le lundi 29 août, près d'Ajaccio (illustration).

Une arme et une grosse somme en espèces ont été retrouvées après la mort d’un maire de Corse-du-Sud, lors d’un accident de moto, le lundi 29 août, près d’Ajaccio (illustration).afp.com/PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Le maire d’une commune de Corse-du-Sud est décédé ce lundi, lors d’un accident de moto. L’enquête ouverte devra déterminer la provenance de l’arme et de l’importante somme d’argent retrouvées dans sa sacoche.

Les enquêteurs corses excluent toute hypothèse d’homicide, dans la mort de Charles-Antoine Casanova, maire de Guarguale âgé de 52 ans, ce lundi. L’édile de droite de cette commune d’une centaine d’habitants, en Corse-du-Sud, s’est tué à moto en périphérie d’Ajaccio, vers 8h. Une source judiciaire évoque « un accident de la circulation sans intervention d’un tiers ». Le quinquagénaire, qui souffrait de graves blessures à la tête selon France 3 et Corse Matin, est décédé à l’hôpital de la Miséricorde, rapidement après son admission.

Les enquêteurs devront maintenant déterminer l’origine des 104 000 euros en espèce ainsi que l’arme de calibre 7.65, retrouvés dans la sacoche du maire. Selon ses proches, cités par une source ayant connaissance du dossier, ce pistolet était « un moyen de se protéger ».

Anti-mariage pour tous et pour l’exclusion des Maghrébins de Sisco

Charles-Antoine Casanova s’est illustré en 2012, en affirmant publiquement sa volonté de contrevenir à la loi sur le mariage pour tous, alors tout juste adoptée. Dans les pages de Corse Matin, il avait martelé ce refus: « Je suis prêt à me soustraire à la loi en refusant d’unir deux personnes de même sexe dans ma commune. Je mesure la dimension de mon action. »

Mi-août, l’édile avait de nouveau fait parler de lui, cette fois en appelant sur Facebook le maire de Sisco à « exclure définitivement tous les Maghrébins et leurs familles de son village », après une rixe entre des Marocains de Furiani et des villageois sur une crique. Il avait fait l’objet d’un mouvement d’indignation sur Twitter et une pétition avait été partagée, pour demander sa condamnation. Elle a rassemblé 22 000 signatures à ce jour.

Lexpress.fr

Congo/Faits divers: Scène cocasse de malade mental et de crépitement d’armes à Brazzaville

avril 8, 2015

Un malade mental tente de s’emparer de la moto d’un policier

C’est une scène cocasse, qui s’est passée l’après-midi du mardi 31 mars 2015, sur l’avenue de l’O.u.a, vers le marché Total, à Bacongo, dans le deuxième arrondissement de Brazzaville.

Un agent de la circulation routière a pris en chasse un taximan ayant commis une infraction, semble-t-il. Quand il a réussi à le coincer à un endroit, l’agent est descendu, mais a oublié d’enlever les clés de la moto.

Pendant qu’il s’entretenait avec le chauffeur du taxi, le malade mental est monté sur sa moto et a tenté de l’allumer, provoquant l’hilarité des passants et de l’agent en question. Il faut le faire!

Crépitement d’armes légères de guerre à Kinsoundi

Kinsoundi, un quartier de Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville, était en relief, mardi 31 mars 2015, vers 13h.

Des crépitements d’armes légères étaient entendus dans le périmètre de l’ex-ferme Nzoko, alors que les gens vaquaient paisiblement à leurs occupations. Ce qui a provoqué quelque débandade.

Renseignements pris:  des  gendarmes étaient en train de poursuivre cinq malfrats, vêtus de l’uniforme militaire, roulant dans  un taxi. Ces derniers auraient braqué un domicile, de l’autre côté de la rivière Djoué, emportant de l’argent et des appareils électroménagers. Ils ont embarqué, ensuite, dans une pirogue, pour gagner la rive de Kinsoundi.

D’après un témoin, les gendarmes ont été alertés par le neveu du propriétaire du domicile visité. Après avoir repéré le taxi emprunté par les malfrats, ils l’ont pris en chasse, en tirant des coups de feu en l’air.

Rattrapés,  quatre malfrats ont réussi à prendre la fuite, mais le cinquième, portant les galons de sergent-chef, a été appréhendé. L’infortuné a été conduit au poste de gendarmerie de Kinsoundi, avant d’être transféré au commandement de la gendarmerie nationale, en face du Lycée Pierre Savorgnan De Brazza, à Bacongo, le deuxième arrondissement de la ville-capitale.

Ouf! Malgré tout, les habitants de Kinsoundi ont eu des sueurs froides.

La semaineafricaine.net

Cameroun : sept Français enlevés près de la frontière avec le Nigeria

février 19, 2013
Une rue commerçante de Yaoundé. Une rue commerçante de Yaoundé. © AFP

Selon une source proche de l’ambassade de France à Yaoundé, sept ressortissants français ont été enlevés par des hommes armés circulant à moto dans le nord du Cameroun. Ils auraient été conduits au Nigeria.

Sept touristes français ont été enlevés mardi par des hommes armés non identifiés dans le nord du Cameroun, à la frontière du Nigeria, a-t-on appris de source proche de l’ambassade de France à Yaoundé.

Selon la source, sept touristes français ont été capturés par des hommes, manifestement à moto, dans la localité camerounaise de Dadanga à la frontière avec le Nigeria. Visiblement les ressortissants français sont des touristes qui rentraient du parc naturel de Waza (nord).

Jeuneafrique.com

Nigeria: cinq morts dans l’attaque d’une mosquée à Kano

février 24, 2012

Des hommes suspectés d’appartenir au groupe islamiste Boko  Haram ont abattu vendredi cinq fidèles en tirant des coups de feu contre une  mosquée de la ville de Kano (nord), ont indiqué la police et des témoins à  l’AFP.

« Deux hommes armés circulant sur une moto ont ouvert le feu sur l’assemblée  des fidèles d’une mosquée vers 18H30 (17H30 GMT) et ont tué cinq personnes »,  selon le porte-parole de la police de Kano, Magaji Majia.

Par ailleurs, des hommes suspectés eux aussi d’appartenir au groupe islamiste  ont lancé vendredi des attaques avec des armes à feu et des bombes contre une  prison et un commissariat dans l’Etat de Gombe (nord), ont déclaré un gardien de  prison et un habitant.

« Nous sommes assiégés.  Un nombre important d’hommes armés ont encerclé la  prison, en tirant et en activant des charges explosives.  Il est clair qu’ils  appartiennent à Boko Haram », a déclaré un gardien de la prison à l’AFP depuis la  prison centrale de Gombe dans laquelle il se trouve.

Jeuneafrique.com avec AFP

Grand Prix de Malaisie – Décès de Simoncelli

octobre 23, 2011

Simoncelli (Honda Gresini) est décédé dimanche à la suite d’un terrible accident dans le premier tour du Grand Prix de Malaisie. Dans sa chute, l’Italien, qui a perdu son casque, a été percuté par Colin Edwards (Yamaha Tech 3) et Valentino Rossi (Ducati).

Le monde de la moto est en deuil. Il vient de perdre l’un de ses pilotes, Marco Simoncelli. L’Italien a succombé à ses blessures, dimanche, après une terrible chute dans le premier tour du Grand Prix de Malaisie. Pilote fougueux, parfois limite, Simoncelli avait apporté sa touche de folie à la discipline. Une touche longtemps propriété de Valentino Rossi, son meilleur ami. C’est malheureusement ce dernier qui a percuté son compatriote dans un virage à droite quelques instants après le départ.

Alors qu’il se trouvait en quatrième position, ‘Super Sic’ a glissé avant de revenir sur la piste. C’est à ce moment là qu’il a été touché par deux pilotes, Colin Edwards (Yamaha Tech 3) d’abord et Valentino Rossi (Ducati) donc. Le choc a été si violent que Simoncelli en a perdu son casque. Evénement rarissime qui a tout de suite fait craindre le pire.

La course a immédiatement été arrêtée pour permettre à l’ambulance de se porter au chevet du pilote. Ce dernier a été transporté au centre médical du circuit pour être réanimé. En vain. Minute après minute, l’ambiance pesante sur le circuit s’est peu à peu alourdie. Dans leur box, les pilotes n’en menaient pas large. Visages fermés, larmes aux yeux pour certains, ils ont rapidement compris la gravité des faits. Qui s’est confirmé quelques minutes plus tard, à 16h56. Marco Simoncelli avait 24 ans. Un peu plus d’un an après le décès du Japonais Shoya Tomizsawa en Moto2 lors du Grand Prix de Saint-Marin et huit ans après celui de Daijiro Kato à Suzuka, qui pilotait aussi pour Gresini, c’est un nouveau moment tragique que la Moto GP vient de vivre dimanche.

Hadrien HIAULT / Eurosport