Posts Tagged ‘Moukondo’

Congo-Brazzaville/Talangai : à 16 ans, il vole 25 millions de son père colonel de la GR et fait la fête avec ses amis pendant une semaine

juillet 5, 2021

Une grande fête entre jeunes lascars dans un appartement loué dans une auberge à Moukondo par le fils d’un colonel de la Garde Républicaine, âgé à peine de 16 ans et qui a volé 25 millions cfa dans la chambre de ses parents.

Les travailleurs de cette auberge située à Moukondo ont été aux anges toute la durée de séjour de cette bande de jeunes mineurs. Ils affirment avoir reçu chacun quelques 200.000 cfa pour garder silence et ne pas inquiéter les fêtards. « Ils organisaient des partouzes avec des jeunes filles et d’ici on entendait des gémissements » confie un travailleur.

La loi interdit normalement à tout mineur la fréquentation de certains milieux. Mais au Congo, tout est autorisé et les mineurs ont accès dans des hôtels, bars et même boites de nuit.

Le fils d’un influent colonel de la Garde républicaine, âgé de 16 ans a volé à son père la somme de 25 millions cfa et s’est réfugié avec ses amis pendant une semaine dans un appartement dans une auberge à Moukondo dans le 4e arrondissement Moungali.

Les travailleurs de cette auberge ont assisté à ce qu’on appelle véritable fête à l’instar de celles organisées par des stars. Il y’ avait du champagne et boisson à gogo, de la bouffe. Un travailleur affirme avoir pour la première fois de sa vie manger des crustacés, ce qu’il appelle « nourriture des riches et blancs »

Ces jeunes mineurs ont fait défilé non seulement des filles mineures comme eux, mais aussi des prostituées Kinoises majeures avec lesquelles, ils organisaient des partouzes. Deux travailleurs de cette auberge affirment avoir été invités à y participer. «J’ai sauté une petite de 16 ans et elle était trop bonne ! » se félicite le travailleur majeur.

Paniqué par la disparition de son fils qu’il croyait hors du pays, le Colonel a fait passer le message par ses amis qu’il ne le tiendrait pas rigueur et comprenait que c’était une folie de jeunesse. Le jeune voleur en devenir a regagné tranquillement le domicile familial après sa folie. Il a été pardonné par ses parents, 25 millions cfa ne représentent rien à leurs yeux !

Avec Sacer-infos par Stany Frank

Congo: Jean-Dominique Okemba, échappe à un assassinat

janvier 16, 2018

 

 

Le numéro un du Conseil national de sécurité a échappé hier nuit sur la route de la frontière à une tentative d’assassinat contre sa personne. Des hommes armés se sont lancés à la poursuite de son véhicule et l’ont stoppé avant d’atteindre le rond-point Mouhoumi.

Brazzaville, la capitale du Congo devient risqué comme disent les Ivoiriens à cause du conflit des écuries déclenché par le même Jean Dominique Okemba et Jean François Ndenguet. Le limogeage du général Nianga Mbouala, suivi des perquisitions aux domiciles de certains officiers des forces armées et le bruit sur leur prochaine arrestation ne font qu’aggraver la situation.
Indexé par les accusés comme étant le principal instigateur de leur malheur, Jean Dominique Okemba semble devenir la cible d’un secteur de l’armée dont certains membres sans doute seraient rendu responsables d’avoir voulu attenter à sa vie.

Il est presque minuit quand Okemba quitte la présidence de la république pour rejoindre le domicile d’une de ses maîtresses au quartier Moukondo. Le cortège composé de deux véhicules 4×4 longe le boulevard Denis Sassou Nguesso avant de prendre l’avenue de la frontière qui mène à la base.

Sans doute bien informé de l’itinéraire du premier flic congolais, un taxi de marque Toyota dit « Benoît 16 » suit le cortège et le dépasse même.

Le carrefour de la base est le lieu idéal choisi par les assaillants pour l’embuscade. Quand le cortège de Jean Dominique Okemba s’approche du rond-point, son chauffeur remarque la présence du taxi les ayant dépassé plus tôt et avertit son chef qui lui demande de ralentir et laisser passer le deuxième véhicule.
Ce sont des rafales de kalachnikov qui ont cueilli le véhicule de la garde de JDO qui aussitôt a riposté, attirant l’attention de quelques habitants et militaires du GPC. Les assaillants se sont échappés empruntant la voie passant justement devant le camp GPC, devant la passivité des militaires postés devant l’entrée.

Selon l’un des proches de JDO ayant vécu cette tentative d’assassinat, il est clair que les éléments du GPC n’ont pas voulu arrêter les assaillants qui ont pris la fuite sous leurs yeux. La guerre des écuries vient juste de se déclencher à Brazzaville.

Sacer-infos.com

Congo/Brazzaville : Chassés des obsèques de leur père pour un selfie avec le cercueil

août 11, 2016

 

Brazzaville : Chassés des obsèques de leur père pour un selfie avec le cercueil

Le chanteur Koffi Olomide ( Apôtre Jacky Chan) a t-il envoûté l’Afrique avec son selfie ? Des enfants d’un homme décédé ont été chassés et interdits d’assister à ses obsèques pour avoir fait des selfies avec son cadavre et le cercueil.

C’est dans le quartier brazzavillois de Moukondo que la triste histoire a eu lieu. La famille du décédé un homme providentiel pour elle n’a pas du tout apprécié que ses enfants prennent des selfies avec son cercueil au lieu de le pleurer.

Pour la famille, les enfants confirmaient par ce geste ce que les langues du quartier lâchaient : que la mort du père était vivement souhaitée par son épouse pour hériter ses biens.

Comment dans ses moments de tristesse, que les enfants se plaisent à faire des selfies avec son cadavre ?

Les tantes paternelles des enfants sont vite montées au créneau et intimées l’ordre qu’ils s’en aillent de la veillée mortuaire. Une occasion en or leur a été servit pour s’accaparer par la suite des biens de leur frère au détriment des enfants.

Depuis l’annonce de la mort jugée suspecte de leur frère, des vives tensions alimentaient la veillée qui avait lieu au quartier Sonaco de Moukondo.

Imatin.net