Posts Tagged ‘national security agency’

Manifestation à Washington contre l’espionnage de la NSA

octobre 26, 2013

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi au pied du Capitole à Washington pour dénoncer les programmes de surveillance des télécommunications, mis en oeuvre par la National Security Agency (NSA). La révélation de l’ampleur de ces pratiques suscite l’émoi autour du globe.

La foule a brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire par exemple « Arrêtez l’espionnage de masse », « Merci Edward Snowden » ou encore « Débranchez Big Brother ».

Des militants de gauche côtoyaient des conservateurs du Tea Party, unis dans la dénonciation de ce qu’ils qualifient d’espionnage des Américains par l’Etat fédéral. « Je me considère comme un conservateur, et aucun conservateur ne veut que son gouvernement récolte des informations à son sujet, les conserve et les utilise », a dit un participant, Michael Greene.

Une autre manifestante, Jennifer Wynne, a déclaré: « Ces derniers mois, on a appris tellement de choses au sujet des atteintes (à la vie privée), de l’absence totale de contrôle et de la surveillance massive du moindre détail de nos vies. Et nous devons dire aux élus du Congrès qu’ils doivent faire quelque chose. »

Anniversaire du Patriot Act

L’événement a été organisé par une alliance d’une centaine d’associations et de sociétés baptisée « Stop Watching Us » (« Arrêtez de nous surveiller »). Cette alliance réclame une réforme du Patriot Act, qui définit le cadre juridique permettant à la NSA de surveiller les télécommunications.

La journée de samedi marquait le 12e anniversaire de l’adoption du Patriot Act, quelques semaines seulement après les attentats du 11 septembre 2001.

Romandie.com

Le président bolivien veut fermer l’ambassade des Etats-Unis

juillet 5, 2013

Le président bolivien Evo Morales, qui s’est vu refuser le survol de pays européens, envisage « la fermeture, si nécessaire » de l’ambassade des Etats-Unis à La Paz. Selon lui, Washington a fait pression sur les pays européens à la suite de rumeurs sur la présence d’Edward Snowden avec lui.

« Nous allons étudier, si cela s’avérait nécessaire, la fermeture de l’ambassade des Etats-Unis en Bolivie. Nous n’avons pas besoin d’une ambassade des Etats-Unis », a affirmé M. Morales à Cochabamba où sont réunis les alliés traditionnels de la Bolivie dans la région pour apporter leur soutien au président bolivien au lendemain d’un retour de Russie émaillé d’incidents.

« Ma main ne tremblerait pas pour fermer l’ambassade des Etats-Unis, nous avons notre dignité, notre souveraineté, sans les Etats-Unis, nous nous sentons mieux politiquement, démocratiquement », a déclaré M. Morales.

Ambassadeur déjà expulsé

En 2008, le président bolivien avait déjà expulsé l’ambassadeur des Etats-Unis en Bolivie, puis, au début 2009, la principale agence antidrogue américaine (DEA), au motif qu’ils s’immiscaient dans la vie politique bolivienne. Un chargé d’affaires occupe actuellement les fonctions d’ambassadeur des Etats-Unis à La Paz.

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a assuré à Cochabamba que la CIA avait ordonné mardi la fermeture de l’espace aérien européen à l’avion du président Morales. Il a affirmé avoir eu au téléphone « un ministre d’un de ces gouvernements européens » qu’il n’a pas identifié.

Snowden toujours à Moscou

Edward Snowden, l’ancien consultant de la National Security Agency (NSA), recherché par les Etats-Unis pour ses révélations sur l’ampleur des programmes de surveillance et d’espionnage des services américains, ne se trouvait pas dans l’avion présidentiel.

Mais l’appareil, qui ramenait le président bolivien d’un sommet sur l’énergie à Moscou, a dû se détourner sur l’aéroport de Vienne où Morales a passé la nuit de mardi à mercredi.

Organisé dans l’urgence à Cochabamba, le sommet de l’Union des nations sud-américaines (UNASUR) vise tout à la fois les Etats européens concernés (France, Portugal, Italie et Espagne) et les Etats-Unis, soupçonnés d’avoir fait pression, redoutant que M. Snowden ne quitte la zone de transit de l’aéroport de Moscou Cheremetievo, où il se trouve depuis le 23 juin.

Romandie.com