Posts Tagged ‘Naufrage’

Soudan: 22 écoliers morts dans le naufrage d’une embarcation sur le Nil

août 15, 2018

Une photo prise le 15 août 2016 dans la capitale soudanaise Khartoum montre les rives du Nil dont le niveau de l’eau a augmenté après deux semaines de pluies diluviennes qui ont fait des victimes et provoqué des dégâts / © AFP/Archives / Ebrahim Hamid

Au moins 22 enfants soudanais se rendant à l’école sont morts noyés mercredi dans le naufrage de leur embarcation sur le Nil à quelque 750 km au nord de la capitale Khartoum, ont indiqué les médias officiels.

Les équipes de la Défense civile ont été dépêchés sur place et ont commencé à repêcher les corps, selon un communiqué et un témoin sur place.

Plus de 40 enfants de la région de Kneissa se trouvaient à bord de l’embarcation au moment du drame, a indiqué l’agence de presse soudanaise Suna, qui a fait état également de la mort d’une femme travaillant dans un hôpital, 23e victime du sinistre.

« Ce matin, 22 écoliers et une femme sont morts quand leur embarcation a coulé à Bouhayra alors qu’ils se rendaient à l’école depuis Kneissa », dans la région d’Abou Hamad dans l’Etat du Nil, a rapporté Suna, sans préciser le sort des autres enfants.

Mais selon le témoin, Ibrahim Hassan, neuf enfants ont survécu et les écoliers à bord de l’embarcation étaient âgés de 7 à 15 ans.

Les habitants des villages de la région se déplacent dans des embarcations en bois, souvent vétustes, pour passer d’un côté à l’autre du fleuve, et les écoliers parcourent plusieurs kilomètres à leur bord pour se rendre à l’école.

« L’accident a été provoqué par l’arrêt du moteur de l’embarcation à mi-chemin en raison d’un fort courant », a précisé Suna.

Joint par téléphone, un autre témoin a indiqué à l’AFP que « le bateau traversait le Nil du nord au sud, c’est-à-dire à contre-courant ». « Tout les familles de Kneissa sont en deuil », a dit ce témoins qui a requis l’anonymat.

Long de près de 6.700 km, le Nil est issu de la rencontre du Nil Blanc, qui prend sa source au lac Victoria, et du Nil Bleu, dont l’origine est le lac Tana, en Ethiopie. Les deux fleuves se rejoignent à Khartoum, puis le Nil traverse toute l’Egypte pour se jeter en Méditerranée.

– Ecoles fermées –

Soudan / © AFP / Vincent LEFAI

Les naufrages de ce genre sont rares au Soudan.

En août 2000, 50 élèves sont morts noyés dans l’accident le plus meurtrier du genre au Soudan, quand la barge en bois qui devait les conduire sur l’autre rive du Nil s’est retournée, à 350 km au sud-est de Khartoum.

L’agence Suna avait alors précisé que la petite embarcation était trop chargée, transportant en plus des écoliers une trentaine de sacs de patates douces et dix sacs de sorgho.

Et en septembre 2014, treize Soudanais avaient trouvé la mort dans le naufrage de leur embarcation au nord de Khartoum.

Le niveau des eaux du Nil Bleu est en hausse comme tous les ans pendant la saison des pluies en Ethiopie et des organismes d’aide de l’ONU mettent souvent en garde contre des risques de crue au Soudan entre juillet et novembre.

Mercredi, de fortes pluies se sont abattues sur Khartoum pendant plusieurs heures, inondant les rues et provoquant des coupures d’électricité dans la plupart des quartiers.

Les autorités de la capitale ont annoncé la suspension des cours jusqu’à la fin de l’Aïd al-Adha, la grande fête musulmane du sacrifice, le 25 août.

En août 2013, des inondations avaient fait 50 morts, la plupart à Khartoum. Des centaines de milliers de personnes avaient été affectées par ces inondations, les plus graves à toucher la capitale soudanaise en 25 ans selon l’ONU.

Romandie.com avec(©AFP / (15 août 2018 17h43)

Canada/Québec: le bateau de Philippe Couillard coule dans le lac Saint-Jean

juillet 30, 2018

Le dessus d'un bateau dépasse de sous l'eau alors qu'une embarcation de la Sûreté du Québec est amarrée derrière.

Le bateau de Philippe Couillard a coulé à la marina de Saint-Prime. Photo : Radio-Canada/Brigitte Marcoux

Thaïlande: une vingtaine de disparus dans un naufrage au large de Phuket

juillet 5, 2018

Bangkok – Une vingtaine de personnes sont portées disparues après qu’un bateau de plongée avec 90 personnes à bord a chaviré au large de l’île touristique de Phuket en Thaïlande, ont annoncé jeudi les services de secours.

Le bateau a chaviré dans une mer agitée et « l’opération de sauvetage se poursuit », a annoncé un responsable des services de secours, basés à Bangkok.

Le bateau allait de Koh Racha à Phuket, dans le sud de la Thaïlande.

On ignorait dans un premier temps si les victimes étaient des touristes, mais Phuket attire de nombreux visiteurs étrangers.

Dans un autre accident, un yacht, appelé le Senerita, transportant 39 personnes a chaviré jeudi dans la même région, a annoncé le responsable.

Selon de premières informations, tous les passagers sont sains et saufs, mais le responsable n’a pu donner plus d’informations.

La Thaïlande est l’objet de l’attention des médias internationaux pour le sauvetage spectaculaire de douze enfants et de leur entraîneur de football piégés depuis 12 jours dans une grotte inondée dans le nord.

Romandie.com avec(©AFP / 05 juillet 2018 14h22)                                                        

Naufrage d’un ferry en Indonésie: au moins 34 morts

juillet 4, 2018

Photo fournie par l’Agence nationale indonésienne de gestion des catastrophes Indonesia’s Badan Nasional Penanggulangan Bencana montrant le naufrage d’un ferry dans les eaux de l’île des Célèbes (Sulawesi), en Indonésie, le 3 juillet 2018 / © BADAN NASIONAL PENANGGULANGAN BENCANA/AFP / Handout

Au moins 34 personnes parmi lesquelles des enfants ont péri dans le naufrage d’un ferry au large des côtes indonésiennes, ont indiqué mercredi les autorités locales, au lendemain de ce nouvel accident de bateau.

Le KM Lestari transportait apparemment près de 190 personnes — soit bien plus que la liste de 134 passagers — au moment du drame.

Outre les 34 morts, 155 personnes ont été secourues, a indiqué l’agence nationale de gestion des catastrophes, ne faisant mention d’aucun disparu dans son dernier bilan.

Le bateau de 48 mètres reliait l’île des Célèbes (Sulawesi) à l’île voisine de Selayar lorsqu’il a été surpris par des vents violents et de hautes vagues. Des images du naufrage ont montré des passagers s’accrochant sur un côté du ferry en train de couler, alors des vagues déferlaient sur des camions et autres véhicules sur le bateau à environ 300 mètres des côtes des Célèbes.

Cet accident s’est produit le même jour que l’annonce de la fin de recherches de 164 personnes disparues après qu’un autre ferry a coulé la semaine dernière sur l’île de Sumatra, dans le lac Toba, plan d’eau touristique et l’un des plus profonds au monde. Seule la mort de trois passagers a été confirmée, tandis que 21 ont survécu.

Concernant le naufrage survenu mardi, une flotte de petits bateaux a tenté de sauver les passagers car les intempéries empêchaient des bâtiments plus importants de s’approcher, a indiqué le ministère des Transports.

Photo fournie par l’Agence nationale indonésienne de gestion des catastrophes Indonesia’s Badan Nasional Penanggulangan Bencana montrant le naufrage d’un ferry dans les eaux de l’île des Célèbes (Sulawesi), en Indonésie, le 3 juillet 2018 / © BADAN NASIONAL PENANGGULANGAN BENCANA/AFP / Handout

« Les derniers passagers à bord ont été évacués vers 00H05 », dans la nuit de mardi à mercredi, a déclaré un responsable du ministère, Agus H. Purnomo, dans un communiqué.

« Le capitaine et le propriétaire du bateau étaient les derniers à quitter le ferry », a-t-il précisé.

Le transport par bateau est très répandu pour relier les 17.000 îles et îlots de l’Indonésie, pays d’Asie du Sud-Est où les accidents mortels sont fréquents en raison de faibles mesures de sécurité et d’embarcations souvent surchargées.

En 2009, plus de 300 personnes auraient péri quand un ferry reliant l’île des Célèbres à celle de la partie indonésienne de Bornéo à coulé.

Romandie.com avec(©AFP / 04 juillet 2018 13h34)

RDC: 27 morts et 54 disparus dans un naufrage sur la rivière Kasaï

juillet 16, 2017

Naufrage en RDC / © AFP / Vincent LEFAI

27 personnes sont mortes et 54 sont portées disparues dans le naufrage d’une embarcation sur la rivière Kasaï, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, et la majorité des victimes sont des élèves qui partaient en vacances, a annoncé dimanche un responsable local.

« Après des vérifications rigoureuses, nous affirmons à ce stade qu’il y a eu 27 morts et 54 disparus dans le naufrage de la baleinière (pirogue motorisée) qui a chaviré dans la nuit de jeudi à vendredi sur la rivière Kasaï » au niveau d’Idiofa, a déclaré à l’AFP l’administrateur du territoire d’Idiofa, Jacques Mbila.

« La surcharge et l’état d’ivresse des conducteurs sont la principales causes de ce naufrage », a ajouté M. Mbila. « Les victimes sont, en majorité, des élèves qui se rendaient en vacances ».

« J’ai pu identifier deux religieuses parmi les 27 corps qui ont été enterrés samedi à Idiofa », a déclaré Nelly Mafuta, journaliste d’une radio locale qui a couvert cet accident.

Le curé de la cathédrale d’Idiofa a déclaré pour sa part « avoir célébré une messe en mémoire de 27 personnes tuées dans ce naufrage ».

Jeudi matin, l’embarcation avait quitté Dibaya, dans la province agitée du Kasaï-central, avec pour destination finale Ilebo, dans l’autre province agitée du centre de la RDC, le Kasaï. C’est au détour de la rivière Kasaï vers le territoire d’Idiofa, dans la province d’Inongo, plus à l’ouest, que l’accident a eu lieu.

Le transport fluvial est l’un des plus usités en RDC, qui dispose de nombreux cours d’eau – le plus important étant le Congo long de 4.700 km, suivi de son affluent, la rivière Kasaï, longue de 2.361 km – et lacs.

La rivière Kasaï traverse les provinces du Kasaï-central, Inongo et Kasaï.

Les naufrages sont fréquents sur les cours d’eau de la RDC, le plus souvent en raison de la surcharge des embarcations.

Les causes des accidents proviennent aussi du mauvais balisage des voies navigables, de l’absence de signalisation des bateaux et de l’inexpérience des pilotes.

La plupart des embarcations ne respectent aucune condition de sécurité (gilets, bouées de sauvetages, signalisations lumineuses).

Romandie.com avec(©AFP / 16 juillet 2017 16h38)                

Au moins 97 migrants disparus dans un naufrage au large de la Libye (marine)

avril 13, 2017

Tripoli – Au moins 97 migrants sont portés disparus, dont quinze femmes et cinq enfants, après le naufrage de leur embarcation jeudi au large de la capitale libyenne, a indiqué à l’AFP le porte-parole de la marine libyenne.

Le général Ayoub Kacem a indiqué que ce chiffre avait été donné par 23 rescapés de différentes nationalités africaines, secourus par les garde-côtes libyens à un peu moins de 10 km au large de Tripoli.

La coque de l’embarcation était complètement détruite. Les 23 migrants, tous des hommes, ont survécu en s’agrippant à un « ballon » qui était à bord de l’embarcation.

Les migrants disparus sont « probablement morts » même si aucun corps n’a pu être repêché dans l’immédiat en raison des mauvaises conditions climatiques, a ajouté M. Kacem.

Depuis le début de l’année, au moins 590 migrants sont morts ou portés disparus au large de la Libye, selon un bilan provisoire de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) arrêté fin mars.

Les passeurs de migrants clandestins profitent du chaos qui règne en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. La plupart des départs ont lieu depuis l’ouest du pays, à destination de l’Italie qui se trouve à 300 kilomètres.

Les Européens envisagent des mesures pour bloquer l’arrivée de milliers de migrants depuis la Libye. Ces mesures alarment les ONG, qui redoutent de mauvais traitements à l’encontre des migrants qui resteraient bloqués en Libye.

En l’absence d’une armée ou d’une police régulières, plusieurs milices font office de garde-côtes tout en étant souvent accusées de complicité voire d’implication dans ce trafic lucratif.
Romandie.com avec(©AFP / 13 avril 2017 16h05)

Ouganda: environ 30 morts dans un naufrage sur le lac Albert

décembre 26, 2016

Kampala – Environ 30 personnes, membres d’une petite équipe locale de football et supporteurs, ont été tuées dimanche dans le naufrage de leur bateau sur le lac Albert, dans l’ouest de l’Ouganda, a-t-on appris lundi auprès de la police ougandaise.

Il y avait une fête sur le bateau, les passagers dansaient et certains étaient soûls. Le bateau était surchargé, avec 45 personnes à bord, tous des membres de l’équipe de football et des supporteurs locaux, a expliqué à l’AFP le commandant de la police locale, John Rutagira.

L’eau était calme mais le problème est survenu quand, en faisant la fête, l’équipe et ses supporteurs se sont regroupés du même côté du bateau, ce qui l’a fait basculer. Il a chaviré et environ 30 personnes se sont noyées, a-t-il ajouté.

Quinze personnes ont été secourues par la police et des pêcheurs, a-t-il précisé.

Les victimes venaient du village de Kaweibanda, dans le district de Buliisa. L’équipe devait aller jouer un match amical dans le district voisin d’Hoima, pendant les festivités de Noël.

C’est le deuxième naufrage d’ampleur en quelques jours sur les lacs en Ouganda. Vendredi, environ 20 personnes étaient décédées dans les mêmes circonstances, cette fois-ci dans le lac Victoria (sud-est).

Ces personnes rentraient de l’île de Bukasa sur le lac Victoria, où elles avaient passé les vacances de Noël, vers Entebbe.

Les accidents sont fréquents dans les eaux ougandaises. En novembre, au moins 10 personnes avaient déjà péri dans un naufrage sur le lac Albert.

Romandie.com avec(©AFP / 26 décembre 2016 14h06)      

Dix-neuf Brésiliens portés disparus aux Bahamas, un naufrage redouté

décembre 26, 2016

Brasilia – Dix-neuf migrants brésiliens sont portés disparus depuis début novembre aux îles Bahamas d’où ils seraient partis pour tenter d’entrer illégalement aux États-Unis et Brasilia redoute un naufrage, a annoncé lundi un site officiel.

Nous soupçonnons que les Brésiliens ont pris un bateau qui a fait naufrage dans une traversée au départ des Bahamas, dans les Caraïbes, vers les États-Unis, pays où ils voulaient entrer illégalement, a indiqué Portal Brasil, site d’information officielle (www.brasil.gov.br).

Dans le communiqué, il est précisé que les familles des migrants ont perdu le contact avec eux le 6 novembre et qu’officiellement le ministère des Affaires étrangère ne confirme pas que les Brésiliens ont pris place dans le bateau pour la traversée.

Selon les médias brésiliens, des dizaines d’autres personnes se trouvaient à bord.

L’ambassade brésilienne à Nassau, aux Bahamas, et le consulat du Brésil à Miami, aux États-Unis, sont en contact avec les familles et les autorités caribéennes et américaines pour tenter de localiser les disparus, précise le texte.

La diplomatie brésilienne n’écarte pas l’hypothèse d’une arrestation de ces Brésiliens qui se trouveraient désormais en détention, bien qu’elle n’ait pas d’informations à ce sujet, conclut le communiqué.

Romandie.com avec(©AFP / 26 décembre 2016 14h58)      

Accident de ferry en Birmanie: 53 morts, selon un nouveau bilan

octobre 19, 2016

Rangoun – Le bilan provisoire d’un naufrage survenu le week-end dernier en Birmanie a été porté mercredi à 53 morts, et des dizaines de passagers étaient toujours portés disparus, parmi lesquels de nombreux étudiants rentrant chez eux pour une fête bouddhiste.

Le bilan est désormais de 53 morts, a déclaré à l’AFP Sa Willy Frient, responsable des opérations de secours, qui se résument au repêchage de cadavres, cinq jours après le drame.

Les nouveaux corps ont été retrouvés sur le pont supérieur du ferry, que les secouristes espéraient pouvoir enfin sortir des eaux.

Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir soulever en entier l’épave ce soir. Il pourrait y avoir de nombreux autres morts dans les étages inférieurs, a mis en garde Sa Willy Frient.

Le bilan définitif devrait être bien plus lourd au final : le ferry était prévu pour 150 passagers mais, selon les estimations des secouristes, il devait y avoir environ 250 passagers à bord. Cela pourrait porter le bilan définitif à près d’une centaine de morts à la fin des recherches.

De nombreux étudiants se trouvaient sur ce ferry qui a coulé dans la rivière Chindwin. Il assurait la liaison entre Homalin et Monywa, près de Mandalay, grande ville du centre du pays.

Parmi les passagers se trouvaient de nombreux étudiants et enseignants ainsi que des ouvriers, rentrant chez eux pour célébrer le festival de Thadingyut, lors duquel les fidèles de toute la Birmanie allument des lanternes en papier et des bougies pour célébrer la descente du ciel de Bouddha.

L’Union européenne a réagi mercredi à ce drame, adressant ses condoléances aux familles des victimes, nombreuses à attendre le repêchage des corps de leurs proches.

Quatre membres de l’équipage ont été arrêtés. Les autorités sont toujours à la recherche d’un autre membre d’équipage et du propriétaire du bateau, a indiqué le directeur des services de secours.

Les naufrages sont fréquents en Birmanie. De nombreuses personnes vivant le long de la côte et des installations fluviales, facilement inondables, dépendent des ferries en mauvais état et souvent surchargés pour les transporter.

Romandie.com avec(©AFP / 19 octobre 2016 14h24)

Naufrage d’un bateau d’au moins 700 migrants au large de la Grèce

juin 3, 2016

Plus de 300 migrants ont été secourus vendredi dans le sud de la mer Egée après le naufrage de leur embarcation, selon la police portuaire grecque, qui fait également état de quatre corps repêchés. Selon l’OIM, au moins 700 migrants se trouvaient à bord du bateau.

Les équipes de secours grecques sont intervenues à 75 milles nautiques environ au sud de la Crète, dans les eaux égyptiennes.

En fin de matinée, 340 personnes avaient pu être secourues. Les garde-côtes n’ont pas communiqué d’informations relatives à leur nationalité. D’après des médias grecs, ils avaient pris place à bord d’une embarcation en bois qui a commencé à prendre l’eau.

Selon une porte-parole de la police, une « importante » opération de sauvetage a été lancée. Les rescapés ont été secourus par cinq bateaux croisant dans la zone. Ils devraient « logiquement » être acheminés en Crète, a-t-elle précisé.

Selon la police portuaire, l’embarcation, longue de 25 mètres, a été repérée, dans la nuit, à « moitié coulée » par un bateau de passage.

En provenance d’Afrique
Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), « le bateau avait quitté l’Afrique avec au moins 700 migrants à son bord ». Aucune indication n’était disponible dans l’immédiat sur la nationalité des migrants.

L’OIM relève une augmentation des arrivées de migrants au sud de la Grèce, sur des voies maritimes reliant l’Afrique du Nord à la Crète.

Le dernier naufrage pourrait indiquer que les passeurs cherchent d’autres voies pour contourner la force navale de l’Otan déployée plus au nord-est, entre les côtes turques et les îles grecques toutes proches notamment de Lesbos et Chios.

C’est par cet étroit bras de mer que des centaines de milliers de réfugiés et migrants avaient rallié l’Europe en 2015 et début 2016.

Romandie.com