Posts Tagged ‘navire’

Départ d’un navire de la marine française chargé d’aide vers le Liban

août 9, 2020

Le porte-hélicoptères Tonnerre a quitté Toulon ce dimanche avec à son bord, des troupes du génie, des plongeurs-démineurs, des marins-pompiers et du matériel adapté.

Le porte-hélicoptères Tonnerre, au large de la Corse, en mars dernier
Le porte-hélicoptères Tonnerre, au large de la Corse, en mars dernier PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Le porte-hélicoptères de la marine française Tonnerre a quitté dimanche Toulon (Var) vers le Liban avec d’importants moyens matériels et humains pour aider aux opérations de déblaiement après la gigantesque explosion qui a dévasté une grande partie de la capitale libanaise.

Le navire, qui transporte quelque 700 militaires et plusieurs tonnes de fret, a appareillé du port de Toulon peu avant 19h30, a constaté un photographe de l’AFP. Il doit arriver au large du Liban jeudi, selon la Marine nationale.

«Il y avait une demande des Libanais pour des moyens de génie terrestre et sous-marin. Il y a donc à bord des équipes spécialisées dans le déblaiement avec le matériel adapté», a expliqué la capitaine de frégate Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime à Toulon.

Le Tonnerre transporte notamment «un groupement génie de l’armée de terre d’environ 350 hommes» ainsi «qu’un détachement de plongeurs démineurs de la Marine nationale avec des compétences de travaux sous-marins et d’investigation de zones portuaires» alors que le port de Beyrouth où a eu lieu l’explosion mardi n’est plus qu’un champ de ruines et que de nombreux quartiers ont été détruits.

La France envoie également à bord du Tonnerre «des capacités de reconnaissance des accès maritimes et de soutien hydrographie du Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM)», a précisé le ministère des Armées dans un communiqué. Des moyens amphibies de débarquement sont également à bord ainsi que deux hélicoptères militaires.

Les marins-pompiers de Marseille et les pompiers des Bouches-du-Rhône envoient à bord du Tonnerre plusieurs véhicules spécialisés pour aider leurs collègues libanais.

De l’aide alimentaire ainsi que des matériaux de construction (plâtre etc.) fournis par différents ministères français et par des entreprises privées seront également transportés par le porte-hélicoptères, a indiqué Mme Ribbe.

La France, qui a organisé une visioconférence internationale des donateurs dimanche, a mis en place un «pont aérien et maritime» afin d’acheminer plus de 18 tonnes d’aide médicale et près de 700 tonnes d’aide alimentaire vers Beyrouth. Plusieurs vols chargés de cargaisons d’aide sont déjà partis vers le Liban depuis mercredi.

Par Le Figaro avec AFP

Un navire de sauvetage de migrants quitte le port français de Marseille

août 4, 2019

 

Un nouveau bateau affrété par les ONG SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières, l’Ocean Viking, a quitté dimanche soir le port français de Marseille pour sa première mission de sauvetage de migrants au large de la Libye, ont constaté des journalistes de l’AFP.

À 22 heures, l’Ocean Viking, précédemment baptisé Aquarius, a appareillé du port de Marseille, salué sur le quai par le personnel de SOS Méditerranée qui reste sur place. Ces derniers, émus, ont applaudi le départ de leur collègues à bord du navire qui a pris le couleurs de son nouveau drapeau, norvégien- a pris le relais de l’Aquarius qui, privé de pavillon, avait dû abandonner ses missions en décembre 2018.

Le bâtiment de 69 m de long devrait atteindre la principale zone de naufrage, la Méditerranée centrale, en deux à trois jours.

Au total, 31 personnes sont à bord de l’Ocean Viking pour porter secours aux naufragés prêts à tout pour fuir la Libye: 13 personnes pour SOS Méditerranée, dont neuf marins secouristes et neuf pour MSF dont un médecin, une sage-femme, un médiateur culturel, plus l’équipage.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Paris appelle l’Iran à «libérer» le pétrolier britannique «dans les meilleurs délais»

juillet 20, 2019

 

La France a fait part samedi de sa «grande préoccupation» après la saisie d’un navire britannique par les forces iraniennes, et a appelé Téhéran à libérer le bâtiment «dans les meilleurs délais».

«Nous avons pris connaissance avec une grande préoccupation de la saisie d’un bâtiment britannique par les forces iraniennes», écrit dans un communiqué le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères. «Une telle action nuit à la nécessaire désescalade des tensions dans la région du Golfe», ajoute-t-il.

Le secrétaire au Foreign Office, Jeremy Hunt, a déclaré samedi matin que la saisie vendredi par l’Iran du pétrolier britannique Stena Impero dans le Golfe montrait que Téhéran était vraisemblablement en train d’opter pour un comportement illégal visant à la déstabilisation la situation.

Selon l’Iran, le Stena Impero se trouve avec ses 23 membres d’équipage dans le port de Bandar Abbas et les marins y resteront jusqu’à la fin de l’enquête. L’Iran assure que le pétrolier britannique n’a pas répondu à l’appel de détresse lancé par un bateau de pêche iranien dans le Golfe.

Par Le Figaro.fr avec Reuters

L’Espagne d’accord pour accueillir le navire avec 629 migrants en Méditerranée

juin 11, 2018

/ © SOS MEDITERRANEE/AFP / Karpov

L’Espagne a accepté d’accueillir le navire transportant les 629 migrants secourus au large de la Libye, dont le sort était l’enjeu d’un bras de fer entre Malte et l’Italie, a annoncé lundi le gouvernement de Pedro Sanchez.

« Le président du gouvernement Pedro Sanchez a donné des instructions pour que l’Espagne honore les engagements internationaux en matière de crise humanitaire et a annoncé qu’elle accueillerait dans un port espagnol le navire Aquarius dans lequel se trouvent plus de 600 personnes abandonnées à leur sort en Méditerranée », indique un communiqué de la présidence du gouvernement.

« Il est de notre obligation d’aider à éviter une catastrophe humanitaire et d’offrir un +port sûr+ à ces personnes », ajoute le communiqué, en précisant que le port de Valence (est) avait été choisi comme destination de l’Aquarius.

Navire affrété par l’ONG française SOS Méditerranée et se trouvant en stand by au large de Malte, l’Aquarius était, avant l’annonce de M. Sanchez, au centre d’un bras de fer entre la petite île méditerranéenne et l’Italie qui ont décidé tous deux de fermer leurs ports malgré les appels internationaux à accueillir ces migrants.

La Commission européenne a notamment appelé à un « règlement rapide » de ce bras de fer en Méditerranée, tout comme un porte-parole du gouvernement allemand, qui en a appelé au devoir « humanitaire » et au sens de la responsabilité de toutes les parties.

Le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés (UNHCR) s’était lui montré plus direct en enjoignant Malte et l’Italie à autoriser « immédiatement » le débarquement de ces 629 migrants, dont sept femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs isolés.

Romandie.com avec (©AFP / 11 juin 2018 15h21)                

Disparition du vol MH370: une société américaine envoie un navire de recherches

janvier 3, 2018

Photo d’archives prise le 8 mars 2016 montrant un homme à Shah Alam en Malaisie marchant devant une fresque murale de l’avion disparu du vol MH370 de Malaysia Airlines / © AFP/Archives / MANAN VATSYAYANA

Une société américaine, Ocean Infinity, a annoncé mercredi avoir envoyé dans le sud de l’océan Indien un navire spécialisé dans l’espoir de reprendre les recherches après la disparition en 2014 du vol MH370 de Malaysia Airlines, l’un des plus grands mystères de l’histoire de l’aviation.

L’avion s’était volatilisé le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord dont 153 Chinois, après avoir décollé de Kuala Lumpur en direction de Pékin et changé de trajectoire.

Les recherches sous-marines officielles –l’opération de ce type la plus importante dans l’histoire de l’aviation– ont été officiellement suspendues depuis près d’un an, le 17 janvier 2017.

Aucune trace de l’appareil n’a été trouvée dans la zone de recherches de 120.000 km2 déterminée dans le sud de l’océan Indien, sur la base d’analyses satellite de la trajectoire possible de l’appareil après qu’il eut dévié de sa route théorique.

Une vingtaine de débris découverts sur le littoral de l’océan Indien au large de l’Afrique de l’Est — loin de la zone de recherches — ont été identifiés comme appartenant probablement ou certainement à l’appareil.

Ocean Infinity explique avoir envoyé son bateau, un navire norvégien en location, dans la zone de recherches qui avait été délimitée dans le sud de l’océan Indien, en espérant finaliser un accord avec le gouvernement de la Malaisie pour reprendre les recherches dans les jours à venir.

« Nous envoyons le navire, Seabed Constructor, au voisinage de la zone potentielle de recherches », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la société. « Cela vise à gagner du temps si l’attribution du contrat se réalisait comme espéré ».

Le navire, équipé de plusieurs sous-marins autonomes, est parti d’Afrique du Sud et devrait arriver dans la zone prévue d’ici la mi-janvier.

La société américaine souhaite entreprendre les recherches, sur la base d’un accord prévoyant un paiement uniquement en cas de trouvailles, en janvier et février, durant une période aux conditions météorologiques considérées comme favorables.

Le vice-ministre malaisien des Transports, Abdul Aziz Kaprawi, a confirmé que des négociations avec Ocean Infinity étaient en phase finale, déclarant: « Ils savent que nous prenons leur proposition très au sérieux ».

Ocean Infinity est l’une des trois compagnies qui ont présenté des offres pour reprendre les recherches.

L’agence nationale australienne pour la recherche, le CSIRO, a publié en avril 2017 un rapport affirmant que le MH370 se trouvait « le plus probablement » au nord de l’ancienne zone de recherches dans un secteur d’environ 25.000 kilomètres carrés.

Romandie.com avec(©AFP / 03 janvier 2018 14h00)

Un navire viking retrouvé du Mississpi ? Michel Onfray berné par un canular satirique

juillet 28, 2017

Dans son livre « Décadence », le philosophe reprend au premier degré un canular d’un site parodique américain.

CE QU’A ÉCRIT MICHEL ONFRAY

Dans Décadence, Michel Onfray entend raconter le déclin de la civilisation judéo-chrétienne en retraçant deux mille ans d’histoire. Mais un internaute, Lorenzo, nous a interpellés sur un passage précis de l’ouvrage. Le philosophe y écrit que « Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique » car les Vikings y ont mis les pieds avant lui. Il narre ensuite un épisode précis, sans en donner la source :

« Un knarr, un navire de guerre de 16 mètres de long, a été découvert à Memphis (Missouri) près du confluent des rivières Wolf et du Mississippi. La datation au carbone 14 donne une fourchette entre 950 et 1050. L’Amérique a été découverte par les Vikings fin du Xe, début du XIe siècle, autrement dit : cinq siècles avant Christophe Colomb.

Pourquoi c’est faux

En réalité, aucun navire viking n’a jamais été découvert à Memphis. Il s’agit d’un canular inventé de toutes pièces par le site satirique américain World News aily Report.com en 2014. Dans cet article, on lit qu’un vaisseau viking gravement endommagé aurait été retrouvé près « du confluent des rivières Wolf et du Mississippi », avec une description correspondant en tout point à celle de Michel Onfray.

Tout est donc évidemment faux dans ce récit : la prétendue photo du navire est en fait celle d’un autre vaisseau découvert au Danemark et celle de l’épée censée avoir été découverte sur le site a été trouvée en Ecosse. Quant au « professeur James Milbury », présenté par le site satirique américain comme le directeur de l’équipe à l’origine de cette découverte, il s’agit en réalité de Nicolò Marchetti, un enseignant-chercheur italien. Et ainsi de suite.

Michel Onfray n’est pas la seule victime de ce canular : de nombreux sites qui nous apparaissent comme peu fiables dans le Décodex ont repris l’histoire au premier degré en 2014, comme l’américain Before It’s News.com ou les sites français Contre-info.com, Islamisme.fr ou Fdesouche.com (l’article a été supprimé depuis).

En réalité, les deux seuls probables sites vikings connus à ce jour se situent sur l’île canadienne de Terre-Neuve : l’un à l’Anse aux Meadows, au nord, l’autre au sud-ouest. Rien ne prouve donc que les Vikings seraient descendus jusqu’aux alentours de Memphis, au cœur des actuels Etats-Unis, comme l’a écrit Michel Onfray

Lemonde.fr  par Adrien Sénécat

Collision en mer Noire: le navire russe a coulé, le personnel secouru (gardes-côtes)

avril 27, 2017

Istanbul – Un navire espion de l’armée russe qui était entré en collision jeudi avec un autre vaisseau près des côtes turques en mer Noire a coulé et son équipage a été secouru, ont indiqué les gardes-côtes turcs.

« Le navire russe a coulé après la collision, l’ensemble du personnel à bord a été secouru », a indiqué un responsable des gardes-côtes à l’AFP sous couvert d’anonymat.

Les gardes-côtes ont mobilisé des vedettes pour se rendre sur le lieu du naufrage afin de porter secours au vaisseau, a précisé ce même responsable.

Selon les médias turcs, 78 personnes se trouvaient à bord du vaisseau russe qui est entré en collision avec un navire de transport de bétail au large de la ville côtière de Kilyos, à l’entrée du détroit du Bosphore.

La chaîne d’information turque NTV a rapporté que le navire transportant le bétail n’avait subi que des dégâts mineurs et qu’il pourrait reprendre sa route après des contrôles.

L’agence de presse turque Dogan a indiqué que la zone de la collision était plongée dans un épais brouillard au moment du choc, ce qui semble indiquer que l’incident est accidentel.

Le trajet du navire espion russe n’était pas connue dans l’immédiat.

Des dizaines de navires militaires russes empruntent chaque année le détroit du Bosphore en direction ou en provenance des côtes syriennes.

La convention de Montreux, signée en 1936, sanctuarise la libre circulation à travers le Bosphore et les Dardanelles des navires de tous les pays, sauf ceux qui sont en guerre avec la Turquie.

Romandie.com avec(©AFP / 27 avril 2017 14h32)

Evacuation prévue d’un millier de touristes en Nouvelle-Zélande

novembre 14, 2016

Les secours en Nouvelle-Zélande, dont un navire de la marine et des hélicoptères, étaient mobilisés lundi pour évacuer un millier de touristes bloqués dans la zone frappée par le séisme de magnitude 7,8. Il a fait deux mort et provoqué d’importants dégâts.

Un navire de la marine néo-zélandaise, le HMNZS Canterbury, a appareillé d’Auckland et devait arriver mercredi matin (heure locale) à Kaikoura, dans la région de l’Ile du Sud, afin d’évacuer quelque 500 touristes.

De gigantesques glissements de terrain provoqués par le séisme ont coupé les routes et les voies de chemin de fer menant à la ville de Kaikoura, où des centaines de sinistrés ont trouvé refuge dans des abris destinés aux évacuations.

Cette localité de 2000 habitants, située à environ 90 kilomètres au nord de Christchurch, accueille de 600 à 1000 touristes, dont une majorité de routards étrangers, venus admirer les baleines.

Quatre hélicoptères militaires commenceront à évacuer les touristes par petits groupes mardi et un avion Hercules C-103 se tenait prêt à larguer de l’aide à la ville dévastée par le séisme.

Selon la radio publique Radio New Zealand, une cinquantaine d’hélicoptères civils devaient également participer aux secours, et évacuer notamment des touristes se trouvant sur des terrains de rugby de la région.

Dévastation
Le HMNZS Canterbury procédera à l’évacuation de quelque 500 touristes par air et par mer qui seront acheminés à Lyttelton (à Christchurch), a indiqué le commandant du navire Simon Rooke.

Les intempéries rendaient difficiles les opérations de secours, mais des routes ont pu être rouvertes et le courant électrique rétabli dans des zones situées à l’extérieur de la zone de la région de Kaikoura la plus atteinte par le séisme.

Plus de 800 répliques, certaines d’une magnitude supérieure à 6, ont compliqué encore plus la tâche des équipes chargées des secours.

« Ce sont des scènes de dévastation absolue », a déclaré le Premier ministre John Key qui a survolé la zone en hélicoptère. Il faudra « des mois de travaux » pour réparer, a-t-il ajouté.

Romandie.com avec(ats / 14.11.2016 21h47)

Ouragan Matthew: Washington envoie un navire militaire en Haïti

octobre 7, 2016

Washington – Les Etats-Unis ont envoyé vendredi le navire de transport militaire USS Mesa Verde, avec 300 soldats des Marines à bord, pour participer aux opérations d’assistance en Haïti après le passage de l’ouragan Matthew, selon des responsables américains de la Défense.

Ce navire va renforcer le dispositif d’assistance des militaires américains, qui compte pour l’instant 250 hommes et 9 hélicoptères déployés sur l’île, selon Southcom, le commandement militaire américain pour la zone sud-américaine.

Les autorités haïtiennes et les ONG font état d’un bilan humain dramatique après le passage de Matthew.

Le sénateur haïtien Hervé Fourcand a annoncé 400 morts, tout en précisant qu’un certain nombre de communes restaient inaccessibles plusieurs jours après l’arrivée sur le pays de l’ouragan.

Les vents ont soufflé sur l’île autour de 230 km/h.

Le Mesa Verde avait quitté Norfolk en Virginie mercredi et attendait depuis en mer un ordre de déploiement.

Le Mesa Verde transporte des équipes de Marines spécialisées dans l’aide médicale d’urgence et la reconstruction. Il dispose notamment de trois hélicoptères de transport lourds CH-53 Super Stallion et d’engins de débarquement.

Avant de donner son feu vert, l’administration américaine attendait de savoir quels étaient les besoins sur l’île, mais aussi comment la situation allait évoluer aux Etats-Unis même. En effet, l’ouragan remonte en ce moment vers le nord, le long de la côte Est américaine.

Deux autres navires militaires américains sont également déjà en mer et prêts à être déployés si besoin, le porte-avions USS George Washington et le navire hôpital USNS Comfort.

Aux Etats-Unis, plus de 6.000 militaires de la Garde nationale sont déjà mobilisés et d’autres le seront si nécessaire, a indiqué vendredi matin le général James C. Witham, l’un des responsables de la Garde, dans un point presse au Pentagone.

La dernière fois que nous avons eu des opérations de cette taille, c’était pendant l’ouragan Sandy en 2012 qui avait fait près de 200 morts.

Selon le responsable américain, les autorités espèrent toutefois que l’ouragan ne pénétrera pas à l’intérieur des terres.

Nous continuons d’espérer que la trajectoire de l’ouragan restera au large des côtes, a-t-il dit.

Les militaires se préparent surtout pour des inondations (…) plus que pour des vents violents, a-t-il dit.

De son côté le secrétaire à la Défense Ashton Carter a annulé un déplacement officiel en Colombie ce week-end, a indiqué un porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis.

La décision a été prise en raison du rôle que l’armée pourrait être amenée à jouer dans les opérations de secours aux Etats-Unis, a-t-il indiqué.

Romandie.com avec(©AFP / 07 octobre 2016 20h26)      

Les Philippines saisissent un navire nord-coréen en vertu des sanctions de l’ONU

mars 5, 2016

Manille – Les Philippines ont annoncé samedi la saisie d’un navire nord-coréen, en vertu d’une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui alourdit nettement les sanctions internationales décidées après l’essai nucléaire et le test de missile balistique de Pyongyang.

Le cargo Jin Teng de 6.830 tonnes ne sera pas autorisé à quitter le port de Subic, au nord-est de la capitale Manille, où il est à quai depuis trois jours. Son équipage sera expulsé, a déclaré le porte-parole de la présidence philippine Manolo Quezon à la radio d’Etat Radyo ng Bayan.

Il s’agit du premier cas recensé d’application des sanctions, les plus dures à ce jour, adoptées dans la nuit de mercredi à jeudi par le Conseil de sécurité.

Le monde est inquiet à cause du programme d’armes nucléaires de la Corée du Nord et en tant que membre des Nations unies, les Philippines doivent faire leur part pour appliquer les sanctions, a dit M. Quezon.

Une équipe des Nations unies est attendue pour l’inspection du navire dans le port, situé près d’une ancienne base navale américaine, a précisé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Charles Jose.

Le Jin Teng a déjà été inspecté deux fois, dont la seconde samedi à l’aide d’appareils électroniques de détection d’armes, selon le porte-parole des gardes-côtes Armand Balilo. Les 21 hommes d’équipage sont très coopératifs, a-t-il assuré, et aucun matériel interdit n’a été découvert à bord.

Charles Jose a précisé à l’AFP que le navire avait été saisi en application de la résolution de l’ONU, indépendamment du résultat des inspections.

-Une honte selon Pyongyang-

L’agence de presse officielle nord-coréenne a de nouveau fustigé samedi la nouvelle série de sanctions, qualifiant de honte la résolution de l’ONU.

C’est une honte pour le monde de permettre une telle pratique autoritaire des Etats-Unis et d’autres puissances munies de nombreux satellites et d’ogives nucléaires, a déclaré KCNA dans un communiqué.

Nous allons résolument faire usage de tous les moyens et méthodes pour répliquer de manière physique, puissante et impitoyable aux agissements anti-Corée du Nord des forces hostiles, ajoute l’agence.

Aucun autre navire nord-coréen n’est à quai à Subic, selon M. Balilo.

Le Jing Teng, chargé de noix de palme, était arrivé à Subic jeudi en provenance de Palembang, en Indonésie, quelques heures seulement après la vote des sanctions aux Nations unies. Cette résolution, présentée par les États-Unis, a été votée à l’unanimité, y compris par la Chine, unique allié de Pyongyang.

Quelques heures après le vote de la résolution, la Corée du Nord, de plus en plus isolée sur la question de son arsenal nucléaire, a tiré six missiles de courte portée dans la mer, selon le ministère sud-coréen de la Défense.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a également brandi la menace nucléaire. Nous devons être toujours prêts à chaque instant à utiliser notre arsenal nucléaire, a-t-il déclaré, cité vendredi par l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

La Corée du Nord est déjà sous le coup de quatre séries de sanctions internationales depuis son premier essai nucléaire en 2006.

Romandie.com avec(©AFP / 05 mars 2016 17h08)