Posts Tagged ‘Neutralité’

L’Ukraine dit non à un modèle de neutralité « suédois ou autrichien » voulu par Moscou

mars 16, 2022

La question de la neutralité est au cœur des négociations, selon Moscou (archives). Photo : Twitter/Ministère des Affaires Étrangères du Bélarus

Kiev veut des « garanties de sécurité absolues » face à la Russie, dont les signataires s’engageraient à intervenir du côté de l’Ukraine en cas d’agression. Kiev rejette du même coup l’idée d’un modèle de « neutralité suédois ou autrichien » avancé par Moscou au 21e jour de l’offensive russe.

« L’Ukraine est maintenant en état de guerre directe avec la Russie. Par conséquent, le modèle ne peut être qu' »ukrainien ». »— Une citation de  Mykhaïlo Podoliak, un des négociateurs ukrainiens

La question de la neutralité est au cœur des négociations, avait dit plus tôt Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe.

Dans un entretien au média russe RBK, M. Lavrov a précisé que la question de la neutralité de l’Ukraine était en lien avec les garanties de sécurité. Il a également évoqué des formules très concrètes […] proches d’un accord.Sergueï Lavrov.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. Photo : AP/Evgenia Novozhenina

Si l’Ukraine venait à accepter un statut neutre, cela signifie qu’elle renonce à rejoindre l’OTAN.

La veille, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a estimé qu’il fallait reconnaître que son pays ne rejoindrait jamais l’Alliance atlantique.

La Russie considère l’OTAN près de ses frontières comme une menace existentielle.

Les négociations demeurent difficiles, selon Kiev et Moscou. La partie ukrainienne, qui relève des contradictions profondes dans les pourparlers, laisse entendre qu’un compromis est encore possible.

Le négociateur en chef côté russe, Vladimir Medinski, a pour sa part dit mercredi que les pourparlers étaient lents et difficiles, tout en assurant que le Kremlin voulait arriver à la paix le plus vite possible.

En plus de la neutralité de l’Ukraine, M. Medinski a évoqué des questions clés telles que le statut de la Crimée, que la Russie a annexée en 2014, et celle des séparatistes prorusses de Donetsk et Louhansk dont Moscou a reconnu l’indépendance.

Mardi, Moscou semblait assouplir sa position après la reprise de la quatrième session de discussions entre les délégations ukrainienne et russe.

Ihor Zhovkva, un collaborateur du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a fait état d’échanges plus constructifs. Il a toutefois ajouté qu’une rencontre réunissant les présidents ukrainien et russe sera nécessaire pour faire des progrès majeurs.

Radio-Canada avec les informations de Agence France-Presse et Reuters

Le Canada promet le maintien de la neutralité d’Internet

décembre 14, 2017

Ottawa – Le gouvernement canadien a promis jeudi de garantir « la neutralité d’Internet » après la décision américaine d’y mettre un terme, ouvrant de facto la voie à des accès à deux vitesses aux contenus en ligne.

« La neutralité d’Internet est l’un des enjeux critiques de notre époque, comme la liberté de la presse et la liberté d’expression l’ont été dans le passé », a souligné Navdeep Bains, ministre de l’Innovation du gouvernement libéral de Justin Trudeau.

« Nous sommes en faveur d’un réseau Internet ouvert », a-t-il affirmé en précisant que toutes les mesures sont prises au Canada « pour veiller à la neutralité d’Internet ».

Plus tôt jeudi, le régulateur américain des télécommunications (la FCC, Commission fédérale des communications) a estimé que la neutralité représentait un obstacle aux investissements.

En assouplissant les règles de modulation des vitesses des débits en fonction du contenu ou de l’abonné, les Etats-Unis offrent la possibilité aux groupes de télécommunications de facturer plus cher leurs services en fonction de la vitesse.

« Nous continuerons à défendre » les principes d’égalité et de liberté, « des valeurs importantes » au Canada, a assuré Navdeep Bains.

Le Nouveau parti démocratique (NPD, gauche) craint que la décision américaine pénalise les Canadiens. « De nombreux sites parmi les favoris des Canadiens pourraient être touchés par cette décision », a estimé ce parti d’opposition.

Romandie.com avec(©AFP / 14 décembre 2017 23h45)