Posts Tagged ‘notre dame’

L’incendie de Notre-Dame, événement le plus twitté en 2019

décembre 9, 2019

 

L’incendie de Notre-Dame de Paris en avril a été l’événement le plus commenté sur Twitter dans le monde en 2019, selon un classement publié par le réseau social lundi. Le mot-clé «#NotreDame» s’est hissé en tête du classement des hashtags en lien avec des faits d’actualité les plus utilisés cette année sur la planète, indique Twitter sans toutefois donner de chiffres. Suivent la nouvelle ère impériale au Japon «Reiwa» et les manifestations au Venezuela.

Côté personnalités, deux Français se distinguent dans les statistiques internationales : le footballeur Kylian Mbappé est le 8e athlète masculin le plus mentionné, tandis que le président Emmanuel Macron est la 9e personnalité politique la plus mentionnée dans le monde sur le réseau social. En France, ce sont les rappeurs de PNL qui détiennent le tweet le plus partagé de l’année. Pour annoncer leur nouveau album en mars, ils avaient lancé un mystérieux : «ça arrive…». La publication a récolté plus de 60.000 retweets.

Mais en matière de musique, c’est le phénomène k-pop BTS qui arrive en tête des mentions, le mot-clé #BTS ayant été le plus utilisé dans cette catégorie en France. Le groupe est aussi l’auteur du deuxième tweet le plus retweeté au niveau mondial (près d’un million de retweets). Et la publication qui a été la plus «aimée» en France a été le message de remerciement d’Emmanuel Macron aux «gameurs» français pour leur mobilisation au profit de l’institut Pasteur. Enfin, en matière de divertissement c’est la série Game Of Thrones qui a été la plus discutée sur le réseau social en France, suivie de l’émission de C8 TPMP

Par Le Figaro.fr avec AFP

France/Notre-Dame: le parvis de la cathédrale va rouvrir

juin 9, 2019

Parvis

La réouverture à la circulation de la rue de la Cité pourrait prochainement intervenir selon la Préfecture de police. Bertrand GUAY / AFP

Le parvis de Notre-Dame pourrait rouvrir la semaine prochaine a annoncé vendredi la mairie du 4e arrondissement de Paris sur son site, près de deux mois après l’incendie de la cathédrale.

Un taux de plomb supérieur au niveau réglementaire a été détecté dans le sang d’un enfant vivant sur l’Île de la Cité. L’Agence régionale de santé francilienne a invité les femmes enceintes et les plus jeunes à procéder à des tests sanguins. La dépollution au plomb du site était réalisée cette semaine «par une société mandatée par l’État». «À l’issue de ce travail, de nouveaux prélèvements de plomb seront réalisés pour vérifier les effets de ces mesures avant que le parvis ne soit rouvert.», a ajouté la mairie.

À la demande du recteur de la cathédrale Monseigneur Chauvet, «un lieu de recueillement sera installé sur le parvis de Notre Dame, dès la réouverture du parvis». Il s’agira d’un «sanctuaire marial» organisé «autour d’une reproduction de la statue de la Vierge du pilier destiné à accueillir fidèles et visiteurs.», a ajouté la mairie. La réouverture à la circulation de la rue de la Cité pourrait prochainement intervenir selon la préfecture de police.

Par Le Figaro.fr

France: un policier agressé devant Notre-Dame à Paris, l’assaillant blessé par balle

juin 6, 2017

Paris – Un homme a agressé un policier avec un marteau sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame et a été blessé par balle par un tir de riposte, a-t-on appris auprès de la préfecture de police.

Le corps de l’assaillant était au sol, devant le parvis de la cathédrale, un des monuments les plus visités de la capitale française, autour duquel un périmètre de sécurité a été installé, selon des sources sur place.

Un témoin a rapporté à l’AFP avoir entendu « crier très fort », puis vu « un mouvement de foule ». « Les gens ont paniqué, j’ai entendu deux coups de feu, vu un homme étendu par terre, du sang partout », a-t-il ajouté.

Le policier agressé a été légèrement blessé, a-t-on appris de source policière.

Les autorités ont demandé au public d’éviter le secteur. Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête.

L’attaque intervient trois jours après un attentat perpétré samedi soir au coeur de Londres, revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), et qui a fait sept morts.

La France a connu depuis janvier 2015 une vague inédite d’attentats sur son sol qui ont fait au total 239 morts et des centaines de blessés. Plusieurs de ces attaques ou tentatives ont visé des militaires ou des policiers.

Le 20 avril, sur la célèbre artère parisienne des Champs Elysées, un Français de 39 ans avait tué un policier de 37 ans de deux balles dans la tête et blessé deux autres agents et une passante allemande, avant d’être abattu. L’attaque avait eu lieu à trois jours de l’élection présidentielle française.

La France est placée sous le régime exceptionnel de l’état d’urgence depuis les attentats de novembre 2015 (130 morts) à Paris, du jamais vu depuis la guerre d’indépendance d’avec l’Algérie il y a soixante ans. Le dispositif sécuritaire a été drastiquement renforcé. Signe le plus visible : le déploiement de 7.000 militaires dans les rues, gares et lieux touristiques.

Le groupe EI, qui perd du terrain en Irak et en Syrie où il a proclamé un califat en 2014, menace régulièrement la France de représailles pour sa participation à la coalition militaire internationale dans ces deux pays.

L’EI a appelé en outre à frapper les « mécréants » partout où cela est possible et le groupe cherche à s’exporter en Europe grâce aux jihadistes qui reviennent de Syrie avec pour mandat de mener des opérations sur le sol européen.

Romandie.com avec(©AFP / 06 juin 2017 17h18)                                            

Diocèse de Kinkala : Réhabilitée, la chapelle de Boko redevient fonctionnelle

mai 7, 2013

 

Photo de famille à l’issue de la bénédiction de la chapelle.

Dimanche 5 mai 2013, les chrétiens de Boko ont accueilli leur pasteur, Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala. Ce dernier y a présidé la messe du 6ème dimanche de Pâques, au terme de sa tournée dans le secteur pastoral de Voka, du jeudi 2 au dimanche 5 mai. Quelques autorités du département du Pool ont participé à cette messe, parmi lesquelles, M. Banzouzi Nsimba, sous-préfet de Boko, Mme Laurentine Milongo, maire de Boko, Mme Anne-Marie Bernardine Malonga, maire de Kinkala, les secrétaires généraux des communautés urbaines de Boko et Kinkala.

 

A l’issue de la célébration, Mgr Portella a reçu officiellement et béni la chapelle de Boko, réhabilitée par Mme Milongo. Ce fut un moment de joie et d’action de grâce pour les chrétiens et tous les habitants de Boko, qui retrouvent leur église, réhabilitée.

La remise officielle de la chapelle de Boko réhabilité a eu lieu lors d’une messe célébrée dans la cour de ladite chapelle, sous un soleil quelque peu luisant. Messe co-animée par la chorale paroissiale, la schola populaire et la chorale du Kilombo centre de la paroisse de Boko. Elle a réuni les chrétiens de la communauté Saint François de Sales de Boko, ainsi que ceux venus de Voka, Taba, Kimbanda, Ntombo Manianga, Louingui. Pendant la messe, l’évêque de Kinkala était entouré des abbés Régis Kibouka Mahoukou, chancelier de Kinkala, Honoré Parfait Nkounkou, procureur diocésain, vicaire coopérateur de Louingui, Armel Prosper Bouity et Armand Kabikissa, curé et vicaire de la paroisse Notre-Dame Auxiliatrice de Voka, Jean-Noël Miambanzila, vicaire de la paroisse Notre-Dame des Apôtres de Sangolo dans l’archidiocèse de Brazzaville.
S’appuyant sur le premier concile de Jérusalem à la lumière des textes liturgiques du jour, Mgr Louis Portella a dans son homélie confirmé la foi des chrétiens de Boko à travers les valeurs fondamentales de réconciliation et d’unité véritables. Ce qui n’est possible qu’avec le commandement de l’amour, selon la recommandation de Jésus qui invite à l’unité de tous, et à la sainteté à laquelle le Pape Paul VI appelle l’Eglise dans une évangélisation en profondeur. Mais, cela suppose vérité, courage, abnégation, pardon et un vivre-ensemble des enfants de Dieu dans la paix et la justice. Ces vertus qui règnent dans le cœur des «disciples artisans d’un monde nouveau». Dans cette démarche, l’évêque de Kinkala a encouragé tous ceux, chrétiens ou non qui entreprennent des œuvres sociales qui concourent à la promotion du genre humain, tel voulu par Jésus dans son évangile.
Circonstance oblige, les chrétiens de Boko engagés dans la construction de leur communauté, ont initié pendant la procession des offrandes, une quête spéciale «nsinsani», en vue de la réhabilitation de la maison d’accueil des prêtres. Une maison qui nécessite des réparations assez sérieuses, de gros moyens. Comment le pourront-ils tout seuls?
Après l’action de grâce, quatre moments ont marqué la cérémonie. D’abord l’intervention du curé de Voka l’abbé Armel Bouity, qui a remercié l’évêque pour sa sollicitude en dépit de ses multiples charges, alors qu’il rentrait d’une tournée pastorale. Il a exprimé au nom des chrétiens de son secteur pastoral, sa joie et sa gratitude de l’accueillir à Boko et pour ses paroles d’amour et d’espérance. Le curé de Boko a remercié de façon personnelle Mme Milongo pour son engagement et son élan de solidarité, tant elle s’est investie dans la réhabilitation de la chapelle de Boko. Il a enfin loué le dynamisme de l’évêque qui dans sa tournée, a visité tour à tour les communautés de Kimpanzou, Malela, Louingui, Kingoma.
L’abbé Régis a quant à lui commenté le message de la 41ème session plénière des évêques du Congo, qui a été consacrée aux antivaleurs. C’est ainsi qu’il a invité les chrétiens à s’en procurer inexorablement, au regard de sa teneur et sa portée. Il n’a pas manqué de viser en premier, les autorités politiques qui y ont une large place.
Dans son mot de remerciements, l’évêque de Kinkala a lui aussi remercié Mme Laurentine Milongo au nom de l’Eglise du Congo et de son diocèse. Il a notamment reconnu son attachement à l’Eglise et l’expression de sa foi. Après quoi, il a procédé à la bénédiction de la chapelle rénovée, ce qui a constitué la fin de la cérémonie.
Avec la réhabilitation de cette chapelle, souhaitons désormais que l’évêque y trouve toutes les conditions nécessaires pour envoyer une équipe presbytérale résidentielle à Boko.

Lasemaineafricaine.com par Aristide Ghislain NGOUMA