Posts Tagged ‘nouveau brunswick’

Canada: Verglas et tempête de neige au Québec et au Nouveau-Brunswick mardi

mars 10, 2020

 

MONTRÉAL — Des avis de pluie verglaçante et de tempête hivernale ont été transmis mardi matin par Environnement Canada pour plusieurs régions du Québec.

© MarcBruxelle
De 5 à 10 millimètres de verglas devraient tomber jusqu’en soirée dans les secteurs de Sorel-Tracy, Drummondville, Joliette, Saint-Jérôme, Nicolet, Trois-Rivières, La Tuque, Victoriaville, Québec, Lévis, Saint-Georges et Montmagny. Les météorologues ajoutent que les températures feront en sorte qu’il y aura accumulation importante de verglas.

Dans la région de Montréal, il était prévu que la faible pluie verglaçante cesse en début de matinée.

D’autre part, de 15 à 25 centimètres de neige sont attendus dans le Bas-Saint-Laurent et dans la région de Charlevoix, à Kamouraska, Rivière-du-Loup, Rimouski, Trois-Pistoles et La Malbaie.

Sur la Côte-Nord et au Saguenay, des quantités semblables de neige sont annoncées à Tadoussac, Baie-Comeau et Saguenay, et elles seront accompagnées de vents forts. Un avis de poudrerie a été émis pour Sept-Îles.

Au Nouveau-Brunswick, une période prolongée de neige et de pluie verglaçante est prévue pour mardi, jusqu’à mercredi matin. L’avis a été transmis pour les régions de Campbellton, Bathurst, Edmundston, Fredericton et Moncton. La région de Saint-Jean devrait être épargnée, tout comme celles de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, et d’Halifax et de Sydney, en Nouvelle-Écosse.

Avec Météomédia

Canada: Un avion américain disparu depuis 1957 retrouvé au Nouveau-Brunswick

décembre 14, 2019

 

© Danny Pelletier
 

Un travailleur forestier a trouvé par hasard la carcasse d’un avion qui serait disparu il y a  62 ans au Nouveau-Brunswick.

Tôt jeudi matin, Danny Pelletier coupait du bois en forêt avec de l’équipement lourd, dans le nord de la province, entre Saint-Quentin et Bathurst.

Puis il a aperçu des morceaux de métal qui réfléchissaient les premières lueurs du matin, un peu plus loin devant lui. Il a décidé d’examiner les débris, puis a réalisé qu’il y avait un numéro de série inscrit sur un des morceaux.

Dans les photos prises sur place, le numéro d’identification N1054N est bien visible.

Un travailleur forestier a trouvé la caracasse d'un avion disparu au Nouveau-Brunswick en 1957.

© Fournis par Radio-Canada.ca
Un travailleur forestier a trouvé la carcasse d’un avion disparu au Nouveau-Brunswick en 1957.
 

Selon les recherches de Radio-Canada, ce numéro d’identification correspond à un avion de type Stermans de la compagnie Medford Aviation Services de l’état de l’Oregon, aux États-Unis.

Cette compagnie utilisait en 1957 ce genre d’avion pour faire de l’arrosage, pour contrer la prolifération de la tordeuse du bourgeon de l’épinette.

Sur la liste des pilotes qui effectuaient l’arrosage à cette période, on apprend que cet avion était conduit par Elwyn Behnke de l’Oregon.

Le 20 juin 1957, M. Behnke est mort lorsque son avion s’est écrasé dans une forêt, il était alors âgé de 31 ans.

Le 20 juin 1957, monsieur Behnke est mort lorsque son avion s'est écrasé dans la fôret.

© Fournis par Radio-Canada.ca
Le 20 juin 1957, monsieur Behnke est mort lorsque son avion s’est écrasé dans la fôret. En 2017, son fils Mark Behnke a entrepris des recherches d’information sur la mort de son père, dans un écrasement d’avion dans la province canadienne du Nouveau-Brunswick.

Le Bureau de la sécurité des Transports du Canada a été informé de la découverte et les enquêteurs examinent ces informations afin de déterminer si une enquête sera ouverte.

CBC/Radio-Canada avec les renseignements de Bernard Lebel

Quatre morts dans une fusillade dans l’est du Canada

août 10, 2018

Montréal – Une fusillade a fait au moins quatre morts vendredi matin dans la ville canadienne de Fredericton, située dans la province du Nouveau-Brunswick (est), a annoncé la police locale.

Cette fusillade « a fait au moins quatre morts », a indiqué la police sur son comte Twitter sans apporter plus de précisions sur ses causes et en conseillant aux habitants du quartier de rester chez eux.

A 09H00 locales (12h00) GMT, la fusillade était « en cours », a précisé le service de police.

Selon la chaîne publique CBC, la fusillade a eu lieu dans un quartier résidentiel de cette ville de près de 60.000 habitants.

Robert DiDiodato, un habitant du quartier interviewé par CBC, a raconté avoir entendu des bruits de « pétards » vers 7H00 du matin. « Vu le rythme, ça aurait pu être un coup de feu. Ca faisait +pop, pop, pop+ », a-t-il déclaré.

Dans la soirée du 22 juillet, un homme a ouvert le feu dans une artère animée de Toronto, tuant une jeune fille de 18 ans et une fillette de 10 ans, et blessant 13 autres personnes.

La fusillade avait été revendiquée par le groupe Etat islamique(EI), mais la police a affirmé n’avoir aucune preuve permettant d’étayer cette revendication.

Romandie.com avec(©AFP / 10 août 2018 12h33)

Canada: Le comédien acadien Bertrand Dugas est décédé

février 18, 2016

 

Le comédien acadien Bertrand Dugas est décédé
© Radio-Canada ICI Radio-
 
La communauté artistique du Nouveau-Brunswick rend hommage à l’homme de théâtre Bertrand Dugas, qui vient de perdre son combat contre le cancer.

Bertrand Dugas est mort jeudi vers 2 h 30. Il était l’un des fondateurs du Théâtre populaire d’Acadie, à Caraquet, dans les années 70. Il a été un comédien, un artisan du théâtre et un auteur.

La comédienne Denise Bouchard l’a bien connu. Durant une entrevue à l’émission Le réveil Nouveau-Brunswick, d’ICI Acadie, elle parle d’un artiste polyvalent et très généreux.

« Il pouvait faire de la charpenterie, de l’éclairage, de la technique, du jeu. Bertrand aussi, c’était un homme qui était de premier front dans toutes les causes. Au tout début de créer l’Association des artistes, Bertrand était là. Toutes les causes qu’on a pu avoir pour les artistes au Nouveau-Brunswick, Bertrand était toujours dans le paysage. C’était un homme de première ligne », souligne Denise Bouchard.

Dans une déclaration envoyée aux médias, Maurice Arsenault, directeur artistique du Théâtre populaire d’Acadie, rend hommage à un grand artiste.

« Bertrand Dugas a marqué l’imaginaire de plus d’une génération par la grande diversité des personnages qu’il a campés avec un naturel désarmant, que ce soit auprès du grand public ou encore de la jeunesse. Sa passion pour le métier, la générosité dont il a fait preuve auprès de ses pairs, son sens de l’humour et sa rigueur sont autant de qualité que nous n’oublierons pas de sitôt », souligne Maurice Arsenault.

L’Acadie vient de perdre un artiste qui a grandement contribué au développement du théâtre contemporain, écrit l’homme de théâtre René Cormier sur sa page Facebook. « Ses talents de comédien, d’artisan et d’auteur auront contribué au développement d’un théâtre authentique et ancré dans son milieu. Nous venons de perdre un ami cher qui nous quitte trop tôt », affirme René Cormier.

Radio-canada.ca

Canada: Tempête de neige à l’horizon: « un hiver qui commence à ressembler à l’an dernier »

janvier 12, 2016

Tempête de neige à l'horizon: « un hiver qui commence à ressembler à l'an dernier »
© Radio-Canada Tempête de neige à l’horizon: « un hiver qui commence à ressembler à l’an dernier »
 

Une tempête de neige doit frapper une partie des Maritimes mardi soir et pourrait laisser jusqu’à 40 cm de neige à certains endroits.

« On a un hiver qui commence à ressembler à l’an dernier », lance William Bourque, météorologue à Radio-Canada Acadie.

On se souviendra qu’au début janvier 2015, plusieurs régions étaient sans neige. Certains se sont mis à croire que l’hiver serait bientôt chose du passé… jusqu’à ce que le ciel nous tombe sur la tête.

À compter de la fin janvier, les tempêtes ont commencé à se succéder à un rythme effarant, si bien que plusieurs régions comme la Péninsule acadienne, le sud-est du Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard ont reçu au-delà de 500 cm de neige avant que le printemps se pointe le bout du nez.

« La tempête de mercredi va amener de la neige abondante et le système qui vient de la baie de Fundy va remonter lentement vers le nord-est, en étant presque stationnaire. Nous aurons aussi des vents violents, ce qui va compliquer les choses », avance William Bourque.

Selon Environnement Canada, la neige va débuter mardi soir dans les secteurs sud des Maritimes avant de remonter vers le nord. On prévoit de 15 à 25 cm de neige dans plusieurs régions de la Nouvelle-Écosse, avant que cette neige se change en pluie. Les vents pourraient souffler à près de 80 km/h.

L’Île-du-Prince-Édouard n’est pas en reste puisque l’on prévoit aussi une vingtaine de cm de neige qui sera mêlé avec de la pluie mercredi.

Le Nouveau-Brunswick ne sera pas non plus épargné par ce système.

La dépression se propagera ensuite vers le centre du Nouveau-Brunswick, puis vers le le nord-est. Environnement Canada met aussi en garde contre des dangers de ressac le long des côtes. Les vagues pourraient être imposantes, en raison des marées hautes mercredi après-midi.

« Le temps va ensuite se refroidir avant l’arrivée d’un autre système qui pourrait amener une fois de plus beaucoup de neige samedi et dimanche », soutient William Bourque.

Un air de déjà vu diront certains… Non l’hiver n’est pas fini!

Radio-canada.ca

Bientôt une Ecole des mines au Burkina Faso

août 27, 2013

Le Burkina Faso envisage la création d’une Ecole des mines au Burkina Faso en partenariat avec le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick du Canada(CCNB), a-t-on appris mardi auprès de la Chambre des mines du Burkina Faso (CMB).

Le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick Du Canada a d’ailleurs participé à l’identification des quatre filières de formation à dispenser : mineur de surface, mineur de fonds, technicien dans le traitement des minerais, technicien de sécurité minière.

Le secteur minier qui s’est développé très rapidement en moins de 10 ans est maintenant confronté à un problème de personnel qualifié. Aussi, a-t-il besoin de personnels qualifiés pour occuper certains postes, selon la Chambre des mines.

Les filières de formation de la future Ecole des mines du Burkina Faso ont fait l’objet d’échanges entre la Chambre des mines et la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), à la suite de l’étude prospective des besoins de qualification en matière de ressources humaines dans le secteur des mines et de la géologie au Burkina Faso commanditée par la CCI-BF.

Le Burkina Faso a délivré au cours de l’année 2012, 941 autorisations et titres qui se composent de 11 permis d’exploitation industrielle, de 24 permis d’exploitation semi mécanisée, de 51 autorisations d’exportation de substances de carrières.

A cela, s’ajoutent 190 autorisations d’exportation artisanale traditionnelle de l’or et 665 permis de recherche minière.

Actuellement, le Burkina Faso compte huit sociétés de production d’or, de manganèse et de zinc.

APA-Ouagadougou (Burkina Faso)

Canada : un python tue deux enfants dans leur sommeil, des zones d’ombre

août 5, 2013

MONTREAL (Québec) – Un python échappé d’un magasin animalier a tué deux enfants de 5 et 7 ans dans leur sommeil dans la nuit de dimanche à lundi à Cambellton, dans l’est du Canada, a indiqué la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Venus passer la nuit chez un ami, les deux jeunes garçons dormaient dans une des chambres de l’appartement situé à l’étage directement au-dessus du magasin spécialisé dans les animaux exotiques. C’est vers 06h30 locale (10h30 GMT) que les forces de l’ordre ont été appelées sur les lieux mais la gendarmerie n’a pas souhaité donner de détails sur le drame, ni le nombre de personnes présentes dans l’appartement.

Des policiers du Détachement de Campbellton de la GRC se sont rendus sur la rue Pleasant, à Campbellton, où deux garçons ont été retrouvés morts. Les garçons avaient dormi chez un ami, dans un appartement situé en haut d’un magasin vendant des reptiles, selon le communiqué de la gendarmerie.

Une enquête a été diligentée pour connaître les circonstances du drame et une autopsie du corps des deux victimes a été ordonnée, a expliqué la Gendarmerie de la province du Nouveau Brunswick.

Selon l’enquête préliminaire, un serpent exotique s’est échappé pendant la nuit et s’est introduit dans le système de ventilation, puis s’est infiltré dans l’appartement, a indiqué la GRC. A ce stade de l’enquête, la gendarmerie croit que les deux garçons ont été étranglés par le serpent.

Interrogée par l’AFP, une porte-parole de la gendarmerie du Nouveau Brunswick n’a pas souhaité donner plus d’explications, ni révéler si des traces de strangulation étaient visibles. Cette porte-parole n’a pas non plus voulu donner la taille du reptile qui a été capturé et n’a pas été rendu à son propriétaire.

Le python, qui a réussi à se faufiler dans le système de soufflerie, s’est échappé d’une cage au rez-de-chaussée du bâtiment où était installé Reptilien Ocean, une boutique spécialisée dans la vente de serpents, d’alligators et de poissons exotiques.

Lundi en fin de journée, les enquêteurs étaient donc très prudents dans leurs déclarations et s’en remettaient aux résultats des autopsies qui seront pratiquées sur le corps des deux garçons mardi.

Le scepticisme prévalait chez les spécialistes des reptiles pour qui ce phénomène d’attaque de deux jeunes garçons par un serpent constricteur est extrêmement rare. Ainsi, David Rodrigue, directeur du Zoo Ecomuseum de Montréal, a émis des doutes sur l’antenne de Radio Canada. C’est difficile à croire, et ce type d’accident serait un cas isolé et très très extraordinaire et très peu probable.

Cet expert a relevé que le python est un animal qui mord pour se défendre et qui étrangle sa proie uniquement pour se nourrir. L’étranglement est vraiment lié à l’alimentation de l’animal et ce comportement doit donc être stimulé par la faim et par l’odeur de la proie, a-t-il ajouté.

L’émotion était grande lundi dans cette petite localité de Cambellton, un bourg d’un peu plus de 7.000 habitants sur la baie des chaleurs au nord de la province du Nouveau Brunswick. Le maire adjoint de la commune, Ian Comeau, a déploré cet accident en reconnaissant que des habitants ou des opposants à ce type d’animaux avaient par le passé regretté la présence d’un tel magasin animalier. Le maire-adjoint a déclaré que l’arrêté municipal qui avait autorisé ce commerce serait certainement révisé.

Ian Commeau a ainsi confié au quotidien La Presse que dès mardi le conseil municipal allait se réunir pour revenir sur cet arrêté. C’est la première chose que nous ferons (mardi) matin. Nous changerons la réglementation et travaillerons avec la GRC dans leur enquête, a-t-il déclaré.

Romandie.com avec (©AFP / 06 août 2013 04h31)

Les États-Unis ont fait face à un blizzard meurtrier

février 10, 2013
Les chutes de neige ont été très abondantes à Boston.
Les chutes de neige ont été très abondantes à Boston. Crédits photo : Jared Wickerham/AFP
 
 

La tempête de neige qui a frappé la nord-est du pays a fait au moins 7 morts et privé plus de 650.000 foyers d’électricté.

Le nord-est des États-Unis se remettait lentement dimanche d’un blizzard qui a paralysé les transports, privé d’électricité plus de 650.000 foyers et fait au moins sept morts. La tempête, qui s’est éloignée vers le nord samedi, a rencontré une autre perturbation au Canada où elle a provoqué de violentes chutes de neige en Nouvelle-Ecosse, au Nouveau-Brunswick et dans l’Ile-du-Prince-Edouard.Aux États-Unis, la neige est tombée en abondance vendredi et samedi sur la Nouvelle-Angleterre, avec des rafales de vent dépassant parfois les 130 km/h. Il est tombé 101 cm de neige à Hamden (Connecticut), où les autorités ont confirmé quatre morts dans l’Etat, 83 cm à Gorham (Maine), 76 cm à Upton (New York) et 55 cm à Boston, la capitale du Massachusetts. Portland (Maine) était enfouie sous 81 cm de neige, quantité la plus importante qui soit jamais tombée sur la ville en une seule tempête. À New York, où il est tombé 29 cm de neige à Central Park et 30 cm à l’aéroport de LaGuardia, «le pire a été évité», a estimé le maire Michael Bloomberg. «Nous avons eu de la chance», a-t-il estimé.

La circulation dans New York a été particulièrement difficile samedi.
La circulation dans New York a été particulièrement difficile samedi. Crédits photo : Julia Reinhart / Demotix/Julia Reinhart / Demotix

 

Le blizzard a privé d’électricité plus de 650.000 foyers, dont plus de 400.000 dans le Massachusetts, 35.000 dans le Connecticut et 187.000 dans le Rhode Island.

La tempête aura fait au moins sept morts, dont un enfant de 11 ans victime d’émissions de monoxyde de carbone à Boston dans la voiture où il se réchauffait avec son père et dont le pot d’échappement était obstrué par la neige. Un piéton de 74 ans est également mort après avoir été percuté par une voiture dont la conductrice avait perdu le contrôle à Poughkeepsie (New York), et un homme dont le véhicule s’est écrasé contre un arbre à Auburn (New Hampshire). Dans le Connecticut, une octogénaire a été tuée à Prospect par une voiture alors qu’elle déneigeait les abords de sa maison, un homme de 53 ans a été retrouvé mort enfoui sous la neige à Bridgeport, un autre de 49 ans est décédé à Shelton après avoir déneigé, et un septuagénaire après avoir glissé devant chez lui à Danbury.

De grosses quantités de neige à déblayer

Plus de 2000 vols ont été supprimés samedi dans le nord-est du pays, dont 1400 concernaient New York ou Boston. La situation devait revenir à la normale dimanche, selon le site FlightAware.com Les vols ont pu reprendre progressivement dès samedi matin dans les aéroports de New York, mais à Boston, l’aéroport Logan est resté fermé quasiment toute la journée. Les vols à l’arrivée devaient reprendre en soirée, les départs dimanche. Aucun train ne devait circuler ces prochaines heures entre New York et Boston, mais le trafic a repris progressivement samedi vers Washington.

Le maire de Boston, Thomas Merino, a levé l’alerte au blizzard samedi en début d’après-midi. Le gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, a mis fin à l’interdiction de circuler en voiture mais appelé ses administrés à la patience, soulignant les énormes quantités de neige à déblayer. «Cela va prendre du temps» mais «c’est un préalable nécessaire pour réparer les lignes électriques et rétablir le courant». Dans le Connecticut, le gouverneur Dan Malloy a levé une interdiction similaire, tout en conseillant aux habitants de rester chez eux pour faciliter le déneigement.

Lefigaro.fr avec agence AFP