Posts Tagged ‘nouvelle france’

La chanteuse aurait des origines belliloises

septembre 2, 2013
Beyoncé

Beyoncé

Beyoncé, Bretonne?

Tremble Nolwenn Leroy! Toi qui as cartonné avec ton album de reprises de chansons bretonnes n’es visiblement pas la seule à être labellisée Breizh: la superstar américaine Beyoncé Knowles elle-aussi aurait des origines belliloises.

Les joies de la généalogie. L’association Racines et Rameaux français d’Acadie s’est penchée sur le sort de familles acadiennes – pionniers français installés aux Amériques au XVIe siècle puis conquis et déportés par les Anglais en 1755 – lesquelles ont transité par Belle-Île, dans le Morbihan en Bretagne-Sud.

Alors que la partie Racines remonte dans le temps pour retrouver l’ascendance de ces pionniers partis en Nouvelle-France, la partie Rameaux s’est attelée à retrouver la descendance de ces-derniers. Un exercice qui a permis à Jacques Nerrou, président de l’association de faire une drôle de découverte: l’arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère de Beyoncé est née à Belle-Île! Plus précisément dans la commune de Bangor.

Le passionné Nerou a ainsi pu refaire le parcours de Marie-Françoise Trahan, aïeule de la célèbre chanteuse, baptisée le 17 janvier 1774. Alors que cette partie de la famille Trahan ne reste qu’une dizaine d’années à Belle-Île, elle embarque pour la Louisiane où Marie-Françoise épousera Joseph Broussard. Deux siècles plus tard, leur arrière-arrière… petite-fille Célestine Anne aka Tina donne naissance à Beyoncé Gisèle Knowles. Bien que la chanteuse aux millions d’albums vendus ne soit pas totalement un pur produit breton d’Enez Ar Gerveur – ou Belle-Île en patois – peut-être que cette nouvelle pourra lui donner envie d’explorer le répertoire musical de ses aïeux, comme les célèbres gwerzious.

A quand une tournée Ker Mrs Carter au biniou?

Gala.fr par Pauline Gallard

Le Salon international du livre de Québec du 11 au 15 avril 2012

avril 10, 2012

Salon international du livre de Québec : Édition 2012

Québec, fils aîné de la France en Amérique du nord, appelé Nouvelle  France, a l’honneur d’accueillir, au cœur du vieux Québec, au Centre des Congrès, le Salon international du livre, du 11 au 15 avril 2012.

Chaque année un thème est greffé à la matrice du Salon autour duquel va s’activer et se concentrer les principales activités : « Lire sans frontières ». La lecture est, à la fois, une activité de l’esprit et un moment  de détente de grande importance sans distinction de frontière d’âge et de géographie vitale, concernant les jeunes de la proximité nationale et les auteurs vivant au-delà du Québec.

Aujourd’hui, la lecture ne doit pas être l’apanage uniquement des vieux. Elle doit occuper une grande place dans la vie de la couche juvénile afin de veiller à cet outil premier ayant accosté la main et suscité la curiosité de l’apprenant depuis sa base élémentaire. Car chaque page d’un livre ouvert ajoute un supplément d’âme propice à la connaissance et à la culture. La lecture doit retrouver ses lettres de noblesse auprès des enfants, sans heurter les progrès des autres supports du livre tout en évitant de créer un complexe dans l’acquisition du savoir.

Cette année encore, il sera présidé par l’écrivain Dany Laferrière, qui en dix ans, se voit couronné 3 ans  de salon international du livre de Québec. Convenances protocolaires obligent, des invités de marque sont attendus, comme l’auteur, compositeur et interprète Daniel Lavoie, l’auteure des livres de jeunesse Johanne Mercier, la journaliste Denise Bombardier, le médecin et poète Jean Désy ainsi que les bédéistes Dalaf et Dubuc.

Il conviendra de signaler la présence de Micheline Duff , l’auteure du récent roman: « Pour les sans-voix » T1-La jeunesse en feu, publié aux éditions Québec Amérique.

Lieu de rencontre et de muse déclamatoire et oratoire, il est un espace de diversité où se côtoiera de nombreux écrivains d’horizons variés.

Le Salon du livre international émet un point d’honneur à la littérature catalane, née dans le même berceau de la langue romane que le français. Elle a connu de grands noms qui ont enrichi la littérature universelle. Dans cet élan d’invite, l’on aura aussi la présence des Caribéens, d’Haïtiens, d’Africains.

Le grand rendez-vous du livre réunira pour l’édition 2012, 1000  auteurs et 813 éditeurs dont chacun viendra exposer sa marque de fabrique de la création littéraire.

Autant d’activités littéraires sont prévues au Salon international du livre de Québec allant des ateliers, de séances de dédicaces, en passant par les conférences jusqu’aux visites scolaires et à la remise des prix de la création littéraire.

L’édition 2012 du Salon international du livre de Québec est à votre  portée. Donnez-lui la chance de sa réussite pour prouver encore notre affection au livre – par la sympathie – tout en consolidant, à la fois, son plein essor et son confort vital dans la relation triangulaire entre les auteurs, les éditeurs et les lecteurs.

Bernard NKOUNKOU