Posts Tagged ‘Noyade’

Côte d’Ivoire : le batteur de Magic System se noie en tentant de sauver une vie

mai 5, 2016

Le batteur et chef d'orchestre de Magic System, Didier Bonaventure Deigna, dit Pépito, 46 ans, dont la mort a été annoncé le 3 mai 2016.

Le batteur et chef d’orchestre de Magic System, Didier Bonaventure Deigna, dit Pépito, 46 ans, dont la mort a été annoncé le 3 mai 2016. Crédits : MAGIC SYSTEM
Le chef d’orchestre du groupe ivoirien Magic System, Didier Bonaventure Deigna, dit Pépito, est décédé par noyade, a annoncé le groupe mardi 3 mai. Magic System fait ainsi face à un nouveau drame, après le décès sur scène du Congolais Papa Wemba il y a une semaine à Abidjan.

Didier Bonaventure Deigna, 46 ans, séjournait dans la station balnéaire de Jacqueville en Côte d’Ivoire. Il est « décédé en tentant de sauver de la noyade une personne », a expliqué un membre de sa famille. Les plages de la côte ivoirienne sont réputées dangereuses et les secours déplorent régulièrement des noyades.

Homme-orchestre

« Pépito était notre choriste, notre batteur mais, surtout, le chef d’orchestre depuis seize ans de notre groupe. Il veillait à la bonne tenue de notre orchestre musical et de la bonne symphonie durant toutes ces années et les nombreux concerts des Magiciens dans le monde entier », écrit Magic System sur sa page Facebook.

Le groupe Magic Sytem, en février 2016 à Paris. Didier Bonaventure Deigna, alias Pépito (deuxième à partir de la gauche) était batteur, choriste et chef d'orchestre du groupe ivoirien. Sur sa page Facebook, le groupe a intitulé cette photo "En mode : fouillez les portables".

Le groupe Magic Sytem, en février 2016 à Paris. Didier Bonaventure Deigna, alias Pépito (deuxième à partir de la gauche) était batteur, choriste et chef d’orchestre du groupe ivoirien. Sur sa page Facebook, le groupe a intitulé cette photo « En mode : fouillez les portables ». Crédits : DR

Le décès du chef d’orchestre et batteur du groupe star de la musique ivoirienne intervient une semaine après celle de l’idole de la chanson congolaise Papa Wemba, mort sur scène le 24 avril à Abidjan, où il participait à la 9e édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) organisé par Magic system.

Le quartier d’Anoumabo a vu naître Magic System en 1997. Le groupe enchaîne les tubes en Afrique et en Europe depuis son succès Premier Gaou en 2002 avant Bouger bouger ou encore Même pas fatigué.

Lemonde.fr

Inde : treize étudiants se noient en mer

février 1, 2016

Mumbai (India) – Treize étudiants sont morts noyés lundi lors d’une baignade en mer au large de la côte ouest de l’Inde, a indiqué la police.

Le drame s’est déroulé à Murud beach, à environ 140 km au sud de Bombay, dans le district de Raigad, a précisé un responsable de la police locale, Arvind Patil.

Au total, 155 étudiants venant de Pune étaient sur la principale plage de Murud et certains sont partis nager vers 15H30 cette après-midi, a indiqué le policier à l’AFP.

Treize étudiants (dix femmes et trois hommes) sont morts de noyade. Les victimes étaient âgées de 19 à 23 ans, a-t-il ajouté.

Des habitants et la police sont engagés dans les opérations de secours, a poursuivi le policier, sans être en mesure de dire si le bilan était définitif.

Selon les médias locaux, les victimes venaient de l’Abeda Inamdar College de Pune – un institut spécialisé en sciences, arts et gestion – et s’étaient rendus à Murud pour un pique-nique.

Romandie.com avec(©AFP / 01 février 2016 14h24)

Naufrage au large de la Grèce: au moins 28 morts

septembre 13, 2015

Vingt-huit personnes sont mortes noyées dimanche au large de la Grèce après le naufrage de leur embarcation qui transportait plus d’une centaine de migrants, selon des garde-côtes. Le bateau a coulé au large de l’île de Farmakonis, située à 15 km des côtes turques.

Selon l’agence grecque ANA, l’embarcation transportait 112 migrants et un bébé figure parmi les victimes. 68 personnes ont pu être secourues et 29 autres ont réussi à nager jusqu’à la côte de cette île du sud-est de la mer Egée, ont précisé les garde-côtes.

Par ailleurs, les recherches lancées samedi pour retrouver cinq personnes – dont quatre enfants – portées disparues près de l’île de Samos, dans l’est de la mer Egée, n’ont donné aucun résultat.

Plus de 2700 migrants sont morts en Méditerranée depuis le début de l’année, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), parmi les quelque 430’000 ayant fait la traversée dans l’espoir d’une vie meilleure en Europe. Près de 310’000 d’entre eux sont arrivés en Grèce, qui a été débordée

Romandie.com

Un homme retrouvé mort dans la piscine de l’actrice Demi Moore

juillet 19, 2015

Un jeune homme de 21 ans s’est noyé dans la piscine de la maison de l’actrice Demi Moore à Beverly Hills, selon plusieurs médias américains dimanche. La comédienne n’était pas présente sur les lieux.

La police est arrivée aux premières heures du jour et a découvert un homme que des infirmiers étaient en train d’essayer de ranimer, selon le Los Angeles Times, qui a ajouté que la victime avait finalement succombé sur place.

« De ce que je comprends il s’agit d’un membre de son équipe », a précisé le sergent A. Bone quotidien californien. Selon le site TMZ, spécialisé dans l’actualité des célébrités, l’homme ne savait pas nager et aurait tout simplement glissé dans la piscine.

La police a ouvert une enquête. Demi Moore, 52 ans, a notamment joué dans « Ghost » (1990) ou « G.I. Jane » (1997. Elle a été mariée aux acteurs Bruce Willis et Ashton Kutcher.

Romandie.com

Sous-marin nucléaire en feu en Russie: opération noyade pour éteindre l’incendie

avril 7, 2015

Severodvinsk (Russie) – Les pompiers tentaient mardi soir d’immerger un sous-marin nucléaire russe en cale sèche dans le port de Severodvinsk, dans le Grand nord russe, pour éteindre l’incendie qui s’est déclaré lors de travaux de réparation.

Après plusieurs heures de lutte contre l’incendie, les pompiers ont dû se résoudre à noyer le dock avec de l’eau de mer pour éteindre le feu.

L’opération consistant à remplir d’eau le dock pour éteindre l’incendie dans le sous-marin a commencé, elle peut durer encore quelques heures, a déclaré un porte-parole de l’Union des constructeurs navals, Ilia Jitomirski, cité par l’agence de presse russe RIA Novosti.

L’incendie, a priori déclenché par des travaux de soudures au niveau du 9e compartiment de ce sous-marin de classe Oscar II d’après les codes Otan, occupe désormais une superficie de 40 mètres carrés, a précisé M. Jitomirski.

Pour l’instant, l’incendie n’a encore été ni maîtrisé ni localisé, a indiqué à l’agence TASS le porte-parole de la société chargée des travaux de réparation du sous-marin, Evgueni Gladichev.

Une importante fumée noire se dégageait du chantier naval, selon un photographe de l’AFP. Signe du sérieux de l’incident, l’amiral Viktor Chirkov, chef d’état-major de la marine russe, s’est rendu sur place, rejoignant plusieurs hauts responsables de la marine militaire.

Le sous-marin, un des bâtiments de la Flotte du Nord, basée dans la région de Mourmansk au bord de la mer de Barents, était en réparation depuis le 15 novembre 2013 et ce jusqu’en novembre 2015, d’après le blog officiel du service de presse de la société chargée des travaux, les chantiers navals de Zviezdotchka.

Le combustible nucléaire avait été déchargé du +Orel+ dans le but de réparer le sous-marin en cale sèche. Son réacteur avait été mis à l’arrêt. Lors de l’incendie, aucun membre de l’équipage ou des réparateurs n’a été blessé, a affirmé M. Jitomirski.

Aucune arme ne se trouvait à bord, il est clair que si le sous-marin avait été armé, il n’aurait pas été accepté pour les réparations, a précisé le porte-parole de Zviezdotchka, Nikolaï Blinov.

Selon M. Gladichev, tous les employés des chantiers navals et membres de l’équipage du sous-marin avaient évacué les lieux.

En 2008, un accident à bord du sous-marin à propulsion nucléaire Nerpa avait fait 20 morts par asphyxie lorsque le système anti-incendie avait été déclenché alors que le navire effectuait des tests en mer du Japon.

Des incendies se déclarent régulièrement à bord de sous-marins nucléaires russes sans faire de victimes, le dernier ayant eu lieu en septembre 2013 sur le sous-marin Tomsk, lors de travaux de soudure également.

En décembre 2011, un incendie sur la coque du sous-marin nucléaire K-84 Ekaterinbourg, en réparation dans un chantier naval du nord-ouest de la Russie, avait fait neuf blessés.

Romandie.com avec(©AFP / 07 avril 2015 19h42)

Conte : La Carpe et la Sardine

septembre 1, 2011

Tsimpété la Carpe et Tsangui la Sardine vivaient toutes les deux dans le Djoué, un affluent du fleuve Congo.

Un jour, une coupure d’eau intervint dans la ville et les enfants du quartier Ya Mamba (le frère des eaux) vinrent solliciter les deux amies, s’ils pouvaient se laver avant de partir à l’école de Kingouari. Elles acceptèrent et leur offrir la gentillesse d’utiliser le bord du cours d’eau à proximité des roseaux leur interdisant de ne pas partir au large.

Pendant qu’ils jouaient à la surface du Djoué, se jetant des mains de fines quantités d’eau qui produisaient des sons en tapotant la belle peau de l’affluent, entre joie et éclats de rire, Tsonga se détacha des autres. Il se faufila sous les herbes et atteignit le milieu de l’eau où la profondeur devenait importante. Il commençait à boire des gorgées, se débattait dans un effort de dernier espoir, agitant la main; ses collègues de classe qui le virent ne purent l’approcher de peur de les emporter et il se noya. Ils regagnèrent tous le rivage, le visage triste, pleurant et s’essuyant la morve qui leur coulait des narines provoquée par la frayeur de l’événement.

L’écho des pleurs se fit entendre auprès de Tsimpété la Carpe et de Tsangui la Sardine qui s’amusaient entre les jacinthes se cachant sous les larges feuilles vertes invitant l’un et l’autre à la découverte du point de refuge.

Quand elles approchèrent le groupe d’écoliers, celui-ci leur fit part de la triste nouvelle de la disparition de Tsonga qui venait de se noyer.

– Chers écoliers pourquoi n’avez vous pas respecté l’interdit qui vous a été dicté gratuitement de ne pas aller au large car certains endroits sont trompeurs à l’œil et réservent des surprises dangereuses ?

La Carpe et la Sardine promirent de retrouver le corps de Tsonga et partirent à sa recherche. Elles longèrent le Djoué d’un bout à l’autre, sans suite favorable. Elles repartirent en fouillant sous l’eau, aucun résultat de preuve d’une présence quelconque. Ils se séparèrent avec les écoliers qui partirent chez-eux pour annoncer la nouvelle aux parents et aux maîtres de l’école. C’était la grande consternation.

Tsimpété et Tsangui continuaient leur investigation sous les folles herbes mais également les jacinthes et prirent la décision de la poursuivre jusqu’au-delà du Djoué dans le fleuve Congo. Emportées par le courant des cascades passant entre les grosses pierres rocheuses, elles se retrouvèrent dans le puissant et majestueux fleuve Congo qui exhalait son souffle aquatique devant l’œil chaud du soleil tropical qui caressait par ses rayons sa belle peau douce. Les recherches consistant à retrouver Tsonga furent vaines.

Fatiguées, elles eurent faim. Ni la Carpe, ni la Sardine, aucune des deux ne trouva à manger. Tsimpété se retourna contre la bonté et la docilité de son amie la Sardine lui montra ses dents pour la croquer. La Sardine effrayée, prit la fuite et dans sa persécution, elle se cogna contre un objet au corps mou ne sachant pas qu’elle était sa nature. Elle recula, fit un bond pour bien le regarder. Elle se retrouva au-dessus d’un ventre ballonné. Or c’était celui du cadavre de Tsonga qui flottait à la surface de l’eau. Elle n’eût pas le temps d’exprimer sa joie devant la furie de la Carpe. Et pour détourner l’attention de Tsimpété la Carpe, elle rentra rapidement par les portes ouvertes des narines du noyé et se cacha dans la grande chambre de son ventre. La Carpe en arrivant devant le corps flottant ne vit pas sa proie mais seulement celui qu’elle cherchait depuis les eaux du Djoué. Elle contourna le cadavre dans une interrogation sans mots.

La Carpe alla appeler les pêcheurs du village de Mafouta pour venir l’aider à sortir Tsonga. Ceux-ci rafistolaient leur filet au moment de la sollicitation et prirent leur pirogue pour la suivre jusqu’au lieu de la découverte. Ils placèrent le corps de Tsonga dans leur embarcation. Arrivés sur la berge, ils étalèrent le noyé sur de grandes feuilles de bananier et le dépecèrent pour vider la quantité d’eau qu’il avait bue.

A la grande surprise, ils virent comme d’habitude, une belle petite Sardine qui gesticulait et remuait ses nageoires. Encore toi ! Lui demandèrent les pêcheurs ce qu’elle faisait dans le ventre d’autrui. Elle leur répondit cette fois-ci qu’elle avait trouvé refuge à la suite de la persécution de Tsimpété la Carpe qui voulait la manger lorsqu’elles cherchaient depuis le Djoué le noyé et en arrivant dans le fleuve Congo, la faim se transforma en violente inimitié, en rupture d’amitié. Ils eurent pitié d’elle car tous les moyens de protection sont bons même dans le cadavre d’un corps humain.

Les pêcheurs du village Mafouta libérèrent Tsangui la Sardine en la renvoyant dans l’eau et celle-ci repartit informer la famille de Tsonga. Aussitôt, ils jetèrent le filet à Tsimpété la Carpe pour l’attraper afin de la manger. Elle se fit prendre dès le premier contact et alla terminer sa vie dans la cuisson des vieilles marmites des pêcheurs.

L’amitié rompue à l’amiable vaut mieux que celle de la rancœur consistant en la disparition de l’autre car la méchanceté peut se retourner contre son auteur par la loi de la justice naturelle et sociale.

© Bernard NKOUNKOU

Un bébé noyé dans une piscine, son jumeau dans un état grave

août 15, 2011

Les enfants ont échappé à la vigilance de leurs parents. La fillette n’a pas pu être réanimée. Le pronostic vital du garçon est engagé.

Une fillette de 14 mois s’est noyée lundi dans la piscine familiale à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. Son frère jumeau a été transporté à l’hôpital dans un état grave.

Les deux enfants ont échappé à la vigilance de leurs parents, qui se trouvaient à l’intérieur de la maison, et ont grimpé dans la piscine hors-sol, installée sur la terrasse.

L’échelle avait été laissée après une soirée organisée par les parents la veille, détaille procureur de la République adjoint d’Aix-en-Provence, évoquant un « drame épouvantable ».

Alerté par les cris des parents, en état de choc, un voisin a prodigué les premiers soins aux jumeaux, selon une source proche de l’enquête. Les pompiers sont arrivés rapidement sur les lieux, vers 12H30, la villa se trouvant derrière la caserne, mais ils n’ont pu réanimer la petite fille. Le garçonnet a lui été hospitalisé à Marseille, avec un pronostic vital engagé.

Selon les derniers chiffres de l’Institut de veille sanitaire (InVS), 17 enfants de moins de six ans sont morts de noyade dans une piscine privée familiale au cours de l’été 2009, un chiffre relativement stable par rapport aux années précédentes (21 en 2006, 17 en 2004). Chez les enfants de 1 à 4 ans, les noyades constituent la deuxième cause de décès accidentel après les accidents de la circulation, rappelle l’InVS.

L’Express.fr

San Pedro: des lycéennes se noient après les épreuves physiques du Bac

juillet 7, 2011

Dans la matinée du mardi 5 juillet 2011, deux lycéennes sont mortes noyées dans la mer à San Pedro. Les victimes répondent aux noms de Ouattara Barra Karidja née le 20 août 1991 et Gnabré Mariam née le 20 mars 1991. Elles sont respectivement en classe de Terminale A-1 et Terminale A-3, au lycée municipal de San Pedro.

Selon des témoignages recueillis, les deux jeunes filles, après avoir subi les épreuves physiques du Bac qui ont démarré la veille, ne rentrent pas tout de suite à la maison. Elles décident plutôt, avec leurs camarades des classes de terminale A et D, d’aller se relaxer à la plage. Sur les lieux, les joyeux lurons batifolaient gaiement sur la berge, lorsque Karidja se fait une entaille au pied.

En vue de nettoyer et d’arrêter le sang avec de l’eau salée, elle demande à Mariam de l’accompagner dans la mer. Malheureusement, dans cette entreprise, elles s’enfoncent dans une espèce de creux. Elles ont à peine le temps de réaliser ce qui leur arrive, qu’elles sont surprises et happées par de grosses vagues qui les emportent. Pendant qu’elles crient au secours, leurs camarades, pris de panique, alertent les plongeurs ghanéens sur la plage. Puis, ils informent également par téléphone, certains de leurs professeurs qui se déportent sur les lieux. Sur le champ, les sauveteurs parviennent à remonter Mariam inerte. Après avoir tenté en vain de la réanimer, ils l’évacuent aux urgences du Chr. Malheureusement, elle y décèdera à son arrivée. Quant à Karidja, son corps sans vie, a été retrouvé plus tard aux environs de 16h dans les eaux et transféré à la morgue du même hôpital.

Quant à leurs amis, ils sont sous le choc et pleurent encore les disparues.

Nérou KOUADIO
( A San-Pédro)

Soudan: 197 migrants se noient

juillet 6, 2011

Ils faisaient route vers l’Arabie saoudite. Près de 200 migrants illégaux se sont noyés mardi en mer Rouge après qu’un incendie s’est déclaré sur un bateau battant pavillon cubain les transportant depuis le Soudan.

« 197 personnes venant de pays voisins se sont noyées en Mer Rouge dans les eaux territoriales soudanaises », a précisé l’agence SMC (Centre des médias du Soudan). Seuls trois passagers ont survécu, a ajouté le SMC, précisant que les recherches se poursuivaient. Selon les autorités, le navire avait appareillé de Tokar, à 150 km au sud de Port Soudan, près de l’Erythrée, et quatre Yéménites, qui seraient les propriétaires du bateau, ont été arrêtés. Une autre tentative de faire traverser 247 immigrants illégaux – surtout des Somaliens, Erythréens et Tchadiens – à partir de la même région a été déjouée, ont indiqué les mêmes sources.

La plus grave sécheresse des 60 dernières années

Avec 875 km de côtes et une frontière avec l’Erythrée, l’Ethiopie, le Tchad et l’Egypte, le Soudan est un pays de transit pour de nombreux migrants africains qui cherchent à atteindre la péninsule arabique par bateau ou Israël par voie de terre. Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) estime à plus de 100.000 le nombre de réfugiés érythréens dans le nord du Soudan, la majorité vivant près de la frontière avec son voisin de l’est.

La violence en Somalie, frappée en outre par une grave sécheresse, a contraint plus de 135.000 habitants à fuir leur pays depuis le début de l’année, dont 54.000 pour le seul mois de juin, selon l’UNHCR. L’agence de l’ONU a indiqué la semaine dernière que 10 millions de personnes dans la Corne de l’Afrique étaient frappés par la plus grave sécheresse des 60 dernières années, certaines régions étant au bord de la famine avec des milliers de personnes se déplaçant en quête de nourriture et d’eau.

Lefigaro.fr avec AFP