Posts Tagged ‘Nsélé’

RDC : Rencontre de la N’sele : Félix Tshisekedi et Joseph Kabila ont échangé sur le coronavirus

avril 22, 2020

 

Poursuivant la série de consultations qu’il a initiée avec les différentes forces politiques et sociales du pays en vue de faire le point sur la pandémie du Covid-19 dans le contexte actuel d’état d’urgence sanitaire, le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a conféré le mardi 21 avril, à sa résidence de la cité de la Nsele, avec l’ancien président, le sénateur Joseph Kabila Kabange.

 

Félix Tshisekedi recevant Joseph Kabila à la Nsele

 

Les échanges entre les deux personnalités ont essentiellement gravité autour de la problématique du coronavirus à l’échelle universelle assorti d’un regard pointilleux sur ses implications socioéconomiques dans le pays. Pendant près de quatre heures, Félix Tshisekedi et son hôte ont scruté l’enjeu du Covid-19 sous toutes ses coutures, convaincus de la nécessité d’agir à l’unisson pour enrayer ses effets pervers sur l’économie nationale.

Les deux personnalités ont, sur la même lancée, réitéré leur appel à la cohésion nationale et à l’unité du peuple congolais autour de la riposte contre la pandémie à coronavirus. L’occasion leur était, par ailleurs, donnée de conscientiser le commun des Congolais sur l’impérieuse nécessité de respecter les mesures barrières édictées par le chef de l’Etat, lesquelles mesures sont contenues dans ses messages à la nation du 18 et du 24 mars 2020. Et ces mesures sont en conformité avec les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Il s’agit particulièrement de respecter scrupuleusement la distanciation sociale ainsi que les gestes barrières d’hygiène tel que le lavage routinier des mains.

Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, à en croire le communiqué officiel ayant sanctionné leur rencontre, ont réitéré leur engagement à rester mobilisés dans la lutte contre le Covid-19 tout en convenant de tenir des concertations régulières d’évaluation destinées à booster la riposte.  Pour maints analystes, cette rencontre de la Nsele, tenue dans un contexte de tension politique au sein de la coalition FCC-Cach née de la controverse suscitée par la convocation du congrès devant « légaliser » les dispositions de l’état d’urgence sanitaire prises par Félix Tshisekedi, est tombée à point nommée pour stopper les ardeurs dans les deux camps. La réussite du congrès attendu dans les prochaines heures pour statuer sur la demande de prorogation de l’état d’urgence est à ce prix.

 

Avec Adiac-Congo par Alain Diasso

RDC: Derniers moments d’adieu à Étienne Tshisekedi au mausolée de la N’Sele

juin 1, 2019

 

Publiée le 1er juin 2019 par Ma Mission TV

RDC: Arrivée de Maman Marthe, Sassou Nguesso, de Félix Tshisekedi et du cercueil d’Étienne Tshisekedi au Mausolée de la N’Sele

juin 1, 2019

 

Publiée le 1er juin 2019 par Ma Mission TV

RDC: En route de la N’Sele pour l’enterrement

juin 1, 2019

 

Publiée le 1er juin 2019 par Congo Live TV

RDCongo: crash d’un avion de transport militaire, aucun survivant

septembre 30, 2017

Un avion de transport Antonov de l’armée congolaise s’est écrasé samedi à une centaine de kilomètres à l’est de Kinshasa, faisant « plusieurs dizaines » de morts parmi les passagers, a-t-on appris de sources concordantes.

L’appareil, qui venait de décoller en direction du Kivu (est), transportait « plusieurs dizaines de personnes », selon une source aéroportuaire qui a requis l’anonymat, et s’est écrasé dans la commune de N’sélé, qui fait partie du grand Kinshasa, à une centaine de km du centre de la capitale congolaise.

Sur place, un périmètre de sécurité a été bouclé par la Garde républicaine, a constaté une équipe de journalistes de l’AFP. L’appareil s’est abîmé sur une zone non habitée, composant un ancien domaine agro-industriel dépendant de la présidence.

Il n’y a eu « aucun survivant », selon une source municipale sur place jointe par l’AFP et s’exprimant également sous couvert d’anonymat.

L’avion, piloté par un équipage russe, transportait « deux véhicules et des munitions » ainsi que les personnels militaires d’accompagnement, selon une source à l’état-major de l’armée, s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Selon cette source, il y avait « entre 20 et 30 personnes » à bord de l’appareil, qui avait décollé de l’aéroport de Ndolo, dans le centre de la capitale.

Un témoin joint sur les lieux du crash par l’AFP a indiqué que l’accident s’était produit vers 08h50 (07H50 GMT) et affirmé avoir vu l’avion qui « tombait », mais sans dégagement de fumée apparent.

Selon un autre témoin, un lieutenant de l’armée congolaise, l’appareil aurait au contraire pris feu dans le ciel avant de s’écraser et de provoquer une série d’explosions.

Un officier supérieur en charge des opérations de secours a indiqué à l’AFP que la carcasse de l’avion n’était plus qu’un « amas de ferraille » et que le site était jonché de « corps déchiquetés ».

L’accident aurait fait « entre une dizaine et une quinzaine » de morts, dont certains « Occidentaux », selon lui.

Au moins trois accidents d’avions de transport militaires ont déjà été enregistrés en RD Congo depuis 2000, dont un, celui d’un Illiouchine 76 qui avait perdu sa porte ventrale en plein vol le 8 mai 2003 entre Kinshasa et Lumumbashi, aurait fait quelque 200 victimes.

Romandie.com avec(©AFP / 30 septembre 2017 14h56)