Posts Tagged ‘Nuit’

Après une nuit harassante

avril 9, 2021

Après avoir conduit sa remorque toute la nuit

Et livré joyeusement à temps son pain de la vie

Il rentre chez lui rejoindre sa tendre femme

Celle qui depuis des lustres entretient son âme

Racontant les péripéties de ses absences

Loin de l’amour de son cœur d’enfance

La dégustation de son café au lait préféré

Lui redonne l’énergie au volant dépensée

Le regard sollicité par un beau soleil luisant

Il enfonce sa casquette pour retourner au vent

Marchant dans les rues de son vieux quartier

Pour goûter aux nombreuses salutations de l’amitié

Sillonnant des pâtés de maisons en levant sa main

Sa silhouette s’allonge comme une baguette de pain

Chargée de levure durant la cuisson au four industrielle

Il retourne après cette promenade dans sa belle coquille

Bernard NKOUNKOU

La surprise de la nuit du prince charmant

janvier 27, 2016

 

 

Broyant ma solitude dans la nuit

J’attends le prince charmant au lit

En commençant à boire un bon vin

Avant qu’il ne débarque du train

 

Je défile de ma chambre au salon

Fumant mon dernier petit bâton

Quand mon chat miaule et me suit

Je suis gagnée par un rictus sous le toit

 

Pourtant il m’a envoyé un joli texto

Depuis sa montée du pont dans l’auto

Pour la surprise, je change la couleur de ma robe

Qui cachait toutes les parties de mes jambes

 

Je prends dans ma garde une plus transparente

Aux multiples œillets pour pimenter l’attente

Quand soudain à la porte la sonnerie vibre

Je m’en presse de le recevoir déjà un peu ivre

 

Je repars dans la douche pour plaire à sa bouche

Renforçant mon maquillage dans l’effeuillage

Je débarrasse mon corps de mauvaises souches

Pour lui permettre de bien éplucher son orange

 

Bernard NKOUNKOU

La petite pluie de l’automne

octobre 9, 2015

 

 

Sous le regard complice des étoiles

Les nuages couvrent le ciel d’un voile

Puis commence durant la fade nuit

La bruine fine temporelle de la pluie

Qui tombe sur les feuilles des arbres

Elle arrose la surface glacée du marbre

Quand dans la chambre à coucher

Le froid furtif sur la bosse de l’oreiller

Rapproche nos corps comme des escargots

Collés jusqu’au matin dans leur peau.

Bernard NKOUNKOU

La bataille de la pluie

septembre 14, 2015

 

Dans le silence noir de la nuit

Résonne la bataille de la pluie

Qui prend d’assaut la toiture

Les portes, les fenêtres et les murs

 

Dehors la pluie envahit la ville

Malgré l’alerte des autorités municipales

Les égouts engorgés d’eau ont craqué

Les rivières sorties de leur lit sont débordées

 

Furtivement l’eau s’infiltre, pénètre et rentre

Comme un voleur sans autorisation séquestre

Les objets dérobés emportés sans cris

Dans le malheur d’un matin qui gémit

 

Chacun constate l’ampleur de la dévastation

Le choc de l’inondation est à la désolation

Devant cette catastrophe naturelle puissante

Qu’a semé la mère pluie toute agissante

 

Les voitures sont emportées dans le torrent

Abandonnées contre un vieil arbre gisant

Entourés de frigos et de tristes cuisinières

Chargés de boue des saletés de la rivière.

 

Bernard NKOUNKOU

« Alors, je me suis préparé à mourir », raconte un ex-otage japonais d’In Aménas |

janvier 21, 2013
 

'Alors, je me suis préparé à mourir', raconte un ex-otage japonais d'In Aménas « Alors, je me suis préparé à mourir », raconte un ex-otage japonais d’In Aménas © AFP

« Alors, je me suis préparé à mourir », a raconté un ex-otage japonais qui a survécu à l’enfer d’In Aménas, ce site gazier du sud algérien théâtre d’une spectaculaire prise d’otages par des islamistes qui s’est terminée dans le sang.

Cet ex-otage, dont le nom n’a pas été révélé, a détaillé son calvaire dans le quotidien en anglais Daily Yomiuri, par le biais d’un porte-parole de la compagnie japonaise JGC Corp pour laquelle il travaillait en Algérie.

Mercredi à l’aube: l’employé quitte la base de vie avec d’autres travailleurs dans un convoi de bus. Direction: le site gazier à quelque trois kilomètres. Il fait encore nuit.

05H30: le convoi est attaqué par des hommes armés. Le chauffeur du bus tente de faire un demi-tour en catastrophe pour retourner vers la base de vie. Mais une roue se détache: tout le monde se rue dehors et court vers la base.

Le Japonais s’enferme à double tour dans sa chambre et éteint tout de suite la lumière. Des assaillants défoncent la porte, le menottent et l’embarquent.

Peu après, il se retrouve avec d’autres étrangers, otages comme lui.

Selon son témoignage rapporté par Takeshi Endo, quelques « militants » parlent en arabe à des collègues à lui. Peu après, deux d’entre eux sont abattus sous ses yeux. Il ne précise pas leur nationalité.

« Alors, je me suis préparé à mourir », a-t-il raconté.

On l’emmène avec un Philippin dans un véhicule, conduit par un assaillant. Un autre monte la garde à l’arrière. Le Japonais voit quelques étrangers au sol. Apparemment ils sont déjà morts, selon lui.

Retour vers le site gazier. Les coups de feu repartent. Il se dit que cette fois ce sont peut-être les forces algériennes, ou les agents de sécurité du site qui viennent à leur secours. Le camion est mitraillé, le pare-brise vole en éclats.

Le Japonais se plaque au sol, son collègue philippin, raconte-il, tremble de tous ses membres.

Peu après les islamistes abandonnent le véhicule et s’enfuient. Le Japonais en profite pour sortir et se cacher sous un camion tout près de là. Il n’en bougera pas pendant des heures.

Dehors, la bataille fait rage autour de lui. De son abri il voit passer un bus rempli d’otages, certains portant l’uniforme de la JGC Corp.

Finalement, à la nuit tombée, il décide de sortir de sa cachette et s’enfonce dans l’obscurité en direction du désert.

Au bout d’une heure de marche il sera finalement récupéré par des forces algériennes.

Il fait partie des employés de la JGC Corp dont on est sûr qu’ils ont survécu à l’enfer d’In Aménas. Dix-sept salariés (10 Japonais et 7 étrangers) sont encore portés manquants et selon des témoins, neuf employés japonais de la compagnie auraient été tués froidement par les islamistes.

Samedi soir, après la fin de l’assaut final, le ministère algérien de l’Intérieur a fait état de 23 morts étrangers et Algériens, ainsi que de 32 assaillants tués par l’armée. Un bilan qui pourrait s’alourdir, notamment du côté des employés du site, selon le ministre de la Communication.

Dimanche, on a retrouvé 25 corps d’otages.

Jeuneafrique.com avec AFP

A la porte de l’oubli

août 31, 2012

Au-delà sans mesure de la mort

dans ce voyage d’accident à tort

mon âme belle ombre de lumière

se repose sur le dos de la pierre

au plaisir de se laver dans la rivière

 

Revêtue de ma robe blanche de mariée

comme celle de mon linceul d’expatriée

chaque nuit je visite mes doux enfants

avec mes mains pleines de bonbons

et de parfum sans arôme d’encens

 

Femme au bord du cœur de la royauté

portant la flamme de la générosité

dans ce monde de mon triste souvenir

prêt à tourner la page de mon histoire

quand sèche déjà l’encre de ma mémoire.

 

Bernard NKOUNKOU

Rihanna : l’équipage de son yacht ne dort plus à cause d’elle

juillet 20, 2012

Epuisante !

 
  • Rihanna : l’équipage de son yacht ne dort plus à cause d’elle 
  • Rihanna : l’équipage de son yacht ne dort plus à cause d’elle

En vacances sur un yacht avec des copines, Rihanna s’amuse beaucoup. Trop, même. Ses fêtes jusqu’au petit matin ne sont apparemment bonnes pour personne.

Rihanna nous fait vivre ses vacances en Méditerranée en direct sur Twitter, à grand coups de photos nous montrant le bon côté de ses vacances, qu’elle s’amuse et oublie ses soucis. Ce qu’elle cache, par contre, est moins rassurant. Les filles font un peu trop la fête et les quantités d’alcool qu’elles ingèrent pourraient les mettre en danger.

La liste des consommations a de quoi faire pâlir n’importe quel alcoolique. Quatre filles, 25 bouteilles de champagne, 60 de bières, et 10 de tequilas : on savait Rihanna mal en point et portée sur la bibine en ce moment ( le décès de sa grand-mère n’est pas facile à accepter pour la chanteuse), mais là ça devient inquiétant. Sur un yacht, et en état d’ébriété, il serait facile de tomber à l’eau, et de se noyer.

Cette probabilité inquiète son équipage, qui n’est pas sûr de pouvoir la protéger d’elle-même. Les fêtes de la chanteuse lui font peut-être du bien, mais les marins ne peuvent pas en dire autant : une source, qui s’est confiée au Sun, explique que le gang reste debout à chanter et à danser jusqu’à l’aube. Rihanna est « une fille adorable, mais l’équipage n’a que quelques heures de sommeil par nuit. Et ils doivent être préparés à être vigilants pour être sûr qu’elle ne tombe pas à l’eau saoûle. » Pourtant, ça la ferait probablement décuver plus vite.

Voici.fr par V.P.

Citron pressé

mars 6, 2012

Me voici dans ta vie

Comme une cerise du gâteau

Assise dans la paume de ta main

Depuis le premier jour au restaurant

Maintenant que tu m’as connue

Sucée et pressée comme un citron

Après des promesses irréalisables

Je suis devenue le décor de ton salon

Chaque jour et chaque nuit

Tu me tournes maintenant le dos

Tu ne veux plus sortir avec moi

Prétextant que tu n’as plus le temps

Mais je sais que tu as trouvé

Une autre chaussure à ton pied

Car devenue vieille chaussette

J’occupe la place de ton tiroir.

Bernard NKOUNKOU

Laura Pausini: son concert annulé à cause d’un mort

mars 5, 2012

Elle devait se produire ce soir en Italie, Laura Pausini a annulé son concert après un tragique accident.

« Écrire ces quelques mots est pour moi vraiment très difficile et douloureux. Je me trouve dans un état de confusion et de fragilité extrême. Cette nuit, notre ami et compagnon de voyage Matteo Armellini a perdu la vie à Reggio Calabria. » C’est par ces quelques mots que s’ouvre le site Internet de Laura Pausini. Hier soir, la chanteuse italienne et son équipe ont été touchées par un terrible drame. Alors que les techniciens s’affairaient à la construction de la scène en prévision du concert de ce soir, la structure, haute de quinze mètres, s’est effondrée, tuant un homme sur le coup et blessant légèrement deux autres personnes. « J’étais en haut sur l’échafaudage, en train d’installer un moteur, quand tout s’est écroulé, en une seconde, et je n’ai toujours pas compris pourquoi, a expliqué l’un des ouvriers à l’AFP. J’étais justement en train de parler des excellentes conditions de sécurité quand tout s’est effondré. » La salle, où devait se produire le concert, a été mise sous séquestre par la justice italienne.

D’après Laura Pausini, Matteo Armellini était un homme réservé, gentil, attentionné et très consciencieux. Elle a présenté ses plus sincères condoléances, de sa part et de toute l’équipe, à sa famille et à sa fiancée. Avant de conclure par ces mots : « La douleur est trop grande pour pouvoir la décrire. Mais notre deuil est total. Et dévastant. Adieu Matteo. »

Voici.fr par M-A.K

Ton corps parfum de rose

juin 21, 2011

Ton corps champ de roses dans la nuit
Merveille grâce de parfum de la nuit
Éclaire tous les signaux de ma nuit

Quand tu me prends dans tes bras
M’enveloppant bien sous les draps
Tu m’attaches comme du sparadrap

Roulant des heures sous la couverture
Passant d’un contact sur la monture
La partie n’a pas droit à la fermeture.

Bernard NKOUNKOU