Posts Tagged ‘Obsèques’

Côte d’Ivoire : les autorités peaufinent les derniers détails des obsèques de DJ Arafat

août 28, 2019

DJ Arafat en concert. © Francky DiCaprio/Flickr/Creative Commons

 

La Côte d’Ivoire a alloué 150 millions de francs CFA pour l’organisation des funérailles, en grandes pompes, de l’enfant terrible d’Abidjan. Le comité d’organisation attend encore des donations pour boucler le budget de ces obsèques qui débuteront vendredi pour s’achever le lendemain.

Tout commence à se mettre en place pour les obsèques de DJ Arafat qui débuteront vendredi 30 août à Abidjan. La Côte d’Ivoire, comme promis par le président Alassane Ouattara, a octroyé un fonds de 150 millions de francs CFA (soit plus de 200 000 euros) pour soutenir l’organisation des obsèques.

Le comité d’organisation attend encore d’autres donations pour boucler le budget. Chaque membre du comité s’acquittera d’au moins 300 000 francs CFA pour contribuer aux dépenses.

Le gouvernement apportera également une aide logistique et déploiera un impressionnant dispositif de sécurité. Dans la seule commune du Plateau et aux alentours du stade Félix Houphouët-Boigny, où aura lieu la veillée artistique, quatre écrans seront installés pour ceux qui ne pourront pas être accueillis à l’intérieur du stade.

«  Nous envisageons aussi une retransmission de la cérémonie sur écran-géant dans les communes d’Abobo (Soghefia), de Yopougon (place Figayo), de Koumassi (place Inchallah) et de Cocody (stade d’Angré) pour permettre à une partie des fans de rester dans leurs quartiers », a confié à Jeune Afrique, Kenzo Kouadio, le président du comité d’organisation.

Un endroit où les « Chinois » pourront se recueillir

L’objectif des organisateurs est d’éviter des mouvements et bousculades. La Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), le groupe de l’audiovisuel public, retransmettra en direct toutes les étapes des obsèques. Les établissements sanitaires de la ville d’Abidjan ont mobilisé leur personnel. Plusieurs ambulances, les sapeurs pompiers et le Samu seront présents sur les différents sites.

La présentation des condoléances à la résidence de DJ Arafat prendra fin jeudi 29 août, après une prolongation de quatre jours.

Selon nos informations, le caveau où reposera l’artiste devrait coûter 26 millions de francs CFA. Un endroit où « Les Chinois » (nom donné par l’artiste à ses nombreux fans) pourront venir se recueillir.

Jeuneafrique.com par Beaudelaire Mieu – à Abidjan

Congo-Diaspora: Programme des obsèques de l’Artiste Musicien Fernand MABALA, décédé le 4 Août 2019

août 25, 2019

Lundi 26 août 2019 :
*17h45 : Arrivée de la dépouille mortelle à l’aéroport international de Maya Maya ;
* 19h00 : Départ du cortège funèbre pour la Morgue Municipale de Brazzaville ;

Mardi 27 août 2019 :
* 14h00 : levée de corps à la Morgue Municipale de Brazzaville ;
* 14h30 : Départ du cortège funèbre pour le domicile familiale, sise Rue Mbochi N.11 Moungali ;
* 15h00 -18h00 : receuillement familial;
* 18h30 : Départ du cortège funèbre pour l’École de Peinture de Potopoto ;
* 18h30 jusqu’à l’Aube : Veillée culturelle pour un dernier hommage à Fernand Mabala. animée par les artistes musiciens et les sapeurs.
NB: Tous les artistes et les mélomanes de la musique congolaise y sont massivement conviés.
Mercredi 28 août 2019 :
* 10h00 : Début de la cérémonie officielle ; recueillement des officiels, des artistes, des amis et connaissances ;
* 12h00 : Célébration de la messe sur place ;
* 14h00 : Départ du cortège funèbre pour l’inhumation au CIMETIÈRE MA CAMPAGNE VIP ;
*16h30 : Fin de programme officiel.

LE COMITÉ DES OBSÈQUES

 

Photo de BrazzaNews.
Avec Brazzanews.fr

Des milliers de Tunisiens rendent un dernier hommage à leur président

juillet 27, 2019

Des officiers escortent le cercueil du président Béji Caïd Essebsi le 27 juillet 2019 lors de funérailles nationales à Tunis. © AFP

Des milliers de Tunisiens se sont rassemblés samedi dans les rues de la capitale pour rendre un dernier hommage à leur président Béji Caïd Essebsi, qui doit être enterré en présence de plusieurs chefs d’État étrangers.

Dès le matin, la foule s’est massée le long du trajet que devait emprunter le cortège funéraire, une vingtaine de kilomètres entre le palais présidentiel de Carthage et le cimetière du Djellaz dans le sud de Tunis. Décédé jeudi à l’âge de 92 ans, le président sera enterré aux côtés des membres de sa famille.

« Je suis venue pour rendre hommage à son action en faveur des femmes », a souligné Farah, une architecte quadragénaire patientant au pied d’une statue de Habib Bourguiba, père de l’indépendance tunisienne et mentor de Béji Caïd Essebsi.

Une cérémonie officielle retransmise en direct a réuni ses proches, de hauts responsables tunisiens et plusieurs chefs d’État étrangers dont le président français Emmanuel Macron, le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le Premier ministre libyen Fayez El Sarraj ou le président algérien par intérim Abdelkader Bensalah.

Les présidents maltais et portugais, l’émir du Qatar, le roi d’Espagne, le prince Moulay Rachid du Maroc étaient également présents.

« C’était un Homme d’État par excellence », a déclaré le président tunisien par intérim, Mohammed Ennaceur, 85 ans. « Architecte du consensus national » entre le parti Ennahdha et les anti-islamistes, il était « soucieux de réussir la transition démocratique, et avait réussi à créer un équilibre politique positif ».

« Je veux vous dire ici l’affection toute particulière, qui était la mienne à son égard, filiale », a déclaré Emmanuel Macron. »Dans des temps difficiles où l’obscurantisme menaçait (…) il a fait partie de ceux qui ont tenu avec courage pour une Tunisie éclairée, ouverte, tolérante, attachée aux valeurs universelles ».

Important dispositif de sécurité

Le ministère de l’Intérieur a indiqué avoir déployé un important dispositif de sécurité, tout en respectant les « rassemblements spontanés de citoyens ».

« Le président Béji Caïd Essebsi appartient au peuple et chaque Tunisien a le droit d’assister à ses funérailles », a écrit son fils Hafedh, sur Facebook.

Ces obsèques nationales constituent une première : la foule et la presse ont été tenues à l’écart des funérailles du premier dirigeant de la Tunisie après l’indépendance, Habib Bourguiba, inhumé en 2000 sous son successeur Zine-el-Abidine Ben Ali, qui l’avait détrôné. Ce dernier est toujours en exil en Arabie saoudite après avoir été chassé du pouvoir en 2011 par une révolte populaire pionnière du Printemps arabe.

Essebsi, qui avait exercé aussi bien sous Bourguiba que sous Ben Ali, a paradoxalement été un acteur crucial dans la stabilisation de la démocratie tunisienne après la révolution de 2011.

Mais il laisse derrière lui d’importants dossiers inachevés, dont la consolidation des institutions garantes de cette démocratie.

Transition rapide

Mohamed Ennaceur, qui a prêté serment quelques heures après le décès du chef de l’État, est chargé d’assurer la présidence par intérim pour 90 jours maximum, soit jusqu’à fin octobre.

L’instance supérieure indépendante chargée d’organiser des élections (Isie) a annoncé une élection présidentielle anticipée « probable » dès le 15 septembre, au lieu du 17 novembre initialement prévu. Des législatives sont en principe prévues le 6 octobre.

De nombreux Tunisiens se sont dit fiers de la transition rapide mise en place dans le pays, dont la fragilité des institutions avait été mise en évidence lors d’une première hospitalisation du chef de l’État fin juin. Ce qui avait laissé craindre une vacance du pouvoir.

Par Jeuneafrique.com avec AFP

RDC: Arrivée au stade des martyrs du cardinal Laurent Mosengwo et de l’archevêque de Kinshasa Fridolin Ambongo

juin 1, 2019

 

Publiée le 1er juin 2019 par Ma Mission TV

RDC/Kinshasa: Arrivée de Denis Sassou Nguesso aux obsèques d’Étienne Tshisekedi

mai 31, 2019

 

Publiée le 31 mai 2019 par Ma MissionTV

RDC/Kinshasa : Arrivée des présidents Rwandais et Angolais aux obsèques d’Étienne Tshisekedi

mai 31, 2019

 

Publiée le 31 mai 2019 par Ma MissionTV

Obsèques d’Étienne Tshisekedi en RDC : les principaux opposants absents, mais « possible » présence de Kabila

mai 31, 2019

Le cercueil d’Étienne Tshisekedi à son arrivée au stade des martyrs, à Kinshasa le 31 mai 2019. © Pierre Boisselet pour JA

 

La plupart des figures de l’opposition seront absentes aux obsèques d’Etienne Tshisekedi. Cinq chefs d’État étrangers, parmi lesquels le président rwandais Paul Kagame, devraient en revanche faire le déplacement.

C’est la surprise du chef. L’opposant Antipas Mbusa Nyamwisi a choisi ce vendredi 31 mai pour réapparaître à Kinshasa, après sept années d’exil. « Nous sommes bantous, nous devons honorer ceux qui sont morts, on parlera du reste après les obsèques », a déclaré l’ancien chef rebelle, arrivé la veille. Il devrait cependant être un des rares membres de la coalition d’opposition « Lamuka » présent lors des cérémonies.

Retourné en Belgique, Moïse Katumbi ne sera pas à Kinshasa. « Sa présence aux obsèques n’était pas souhaitée », explique son entourage. Jean-Pierre Bemba, résident en Belgique, ne fera pas non plus le déplacement. Même la présence d’Eve Bazaiba, la numéro deux de son parti, n’était pas pas certaines ce vendredi à la mi-journée.

Quant à Martin Fayulu, rival d’opposition de Félix Tshisekedi lors de l’élection présidentielle, il n’était pas certain de participer à la cérémonie. Lui aussi dit ne pas avoir été invité. Et les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) se sont montrés particulièrement hostiles à son égard, lors de la procession autour du cercueil d’Étienne Tshisekedi, jeudi soir.

L’ancien président Joseph Kabila pourrait, selon son entourage, être présent. Si l’ancien président a certes toujours été combattu par Étienne Tshisekedi de son vivant, Joseph Kabila reste à la tête de la coalition majoritaire au parlement, le Front commun pour le Congo (FCC). Et le président Tshiskedi s’est allié à lui pour former un gouvernement de coalition.

Nouveaux clivages

Cette cérémonie ne devrait donc pas marquer un moment de cohésion nationale, autour de la dépouille de cette figure légendaire de la scène politique congolaise. Mais au contraire révéler ses nouveaux clivages.

Au niveau régional, en revanche, cette cérémonie a d’ores et déjà été l’occasion d’afficher une forme d’apaisement. Le président rwandais Paul Kagame, qui a longtemps entretenu des relations tendues et ambiguës avec Kinshasa, a été le premier chef d’État étranger à fouler le sol congolais ce vendredi matin.

Il s’est entretenu en tête à tête avec Félix Tshisekedi à la Nsele. Un entretien lors duquel il a notamment été question de l’éventualité d’une adhésion de la RDC à la Communauté d’Afrique de l’Est.

Les deux chefs d’État ont ensuite été rejoints par le président angolais João Lourenço. Les trois hommes ont mené une réunion « tripartite » de près de deux heures, pendant laquelle il a été question de coopération économique et sécuritaire. Kagame et Lourenço doivent repartir dès ce vendredi soir, avant l’inhumation prévue samedi.

Le président congolais Denis Sassou Nguesso doit, pour sa part, venir de Brazzaville, ce vendredi après-midi. Les présidents togolais Faure Gnassingbé et zambien Edgar Lungu sont également annoncés.

Jeuneafrique.com par Pierre Boisselet et Stanis Bujakera Tshiamala – à Kinshasa

RDC: Emmanuel Macron et Charles Michel invités aux funérailles de Tshisekedi

mai 23, 2019

 

Les autorités de la République démocratique du Congo ont indiqué jeudi leur intention d’ inviter le président français Emmanuel Macron et le premier ministre belge Charles Michel aux funérailles du père de l’actuel président Tshisekedi prévues de jeudi à samedi prochains à Kinshasa.

«Le directeur de cabinet du président de la République m’a confirmé qu’une invitation sera envoyée au président Macron et au premier ministre Charles Michel», a déclaré à l’AFP le coordonnateur général du comité d’organisation des obsèques, Lucien Lundula. Ce dernier a détaillé devant la presse le programme des obsèques de l’ex-opposant et premier ministre Étienne Tshisekedi. Décédé à Bruxelles le 1er février 2017, son corps n’avait pas été rapatrié faute d’accord sur les funérailles avec l’ancien régime Kabila.

«Nous célébrons le père de la démocratie congolaise», a déclaré Lundula. «Ce ne sont pas des obsèques, mais la commémoration et la célébration de la victoire de la démocratie, ainsi que l’accomplissement du rêve d’Étienne Tshisekedi, désormais incarné par l’avènement de son fils au sommet de l’État», détaille-t-il dans un communiqué de presse.

La dépouille d’Étienne Tshisekedi doit arriver jeudi matin 30 mai à l’aéroport de Ndjili en présence de son fils et chef de l’État, et de toutes les autorités de la RDC. Un cortège funéraire doit ensuite traverser Kinshasa pendant toute la journée jusqu’à la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire, en passant par la résidence du défunt et sa famille à Limete. Vendredi 31 mai, le corps doit être conduit en procession au stade des Martyrs pour un recueillement populaire, une messe et une veillée mortuaire ouverte au public. Samedi, une cérémonie officielle et une messe seront célébrées au stade des Martyrs, avant la procession vers l’endroit de l’inhumation au monument funéraire de N’Sele.

Ancien ministre du dictateur Mobutu dans les années 1960, Étienne Tshisekedi est passé dans l’opposition et a fondé l’UDPS en 1982. Il a ensuite été trois fois premier ministre pendant la transition multipartite des années 90, avant de s’opposer au régime des Kabila père et fils.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Les Ghanéens rendent un dernier hommage à Kofi Annan

septembre 11, 2018

De nombreux Ghanéens en deuil ont rendu hommage mardi à l’ancien secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, l’un des fils les plus célèbres de ce pays d’Afrique de l’Ouest, se présentant devant son cercueil exposé à Accra.

Le corps du diplomate a été rapatrié lundi de Suisse, où il résidait, avant les funérailles nationales et l’enterrement privé qui se dérouleront jeudi dans la capitale ghanéenne.

Première personnalité d’Afrique sub-saharienne a avoir dirigé l’instance internationale et lauréat du prix Nobel de la paix en 2001, Kofi Annan est décédé à l’âge de 80 ans le 18 août, après une courte maladie.

Dans le Centre international de conférences d’Accra, des officiers de l’armée en uniforme gardaient son cercueil, drapé dans le drapeau rouge, vert et or du Ghana, sous les chants d’un choeur de musique traditionnelle et le battement des tambours.

La plupart des personnes venues rendre un dernier hommage à M. Annan faisaient la queue dans des habits de deuil noirs.

Fritz Kitcher, Ghanéen retraité des Nations unies où il a travaillé au côté de M. Annan à ses débuts, a confié à l’AFP que ce dernier lui avait enseigné « l’humilité, le bénéfice de l’honnêteté et de la détermination en diplomatie ».

Son rôle en tant que premier dirigeant noir africain des Nations unies « est un honneur pour le Ghana », selon lui.

« C’était merveilleux à nos yeux, c’était au-delà de ce dont nous pouvions rêver », poursuit le retraité. « Il a mis l’Afrique sur le devant de la scène et a montré que nous sommes capables de faire de grandes choses ».

Akwo Kwame Johnson, agent d’entretien originaire de Côte d’Ivoire, est lui aussi venu se recueillir devant le cercueil de son « grand-père ».

A chaque fois qu’il le regardait à la télévision, dit-il, il avait le sentiment de voir un membre de sa famille. « Il était président du monde entier »

« Nous l’avons tous aimé. Il a joué un rôle majeur pour notre pays, il a fait de son mieux », explique Joyce Atiase, retraitée ghanéenne.

Des dizaines de leaders du monde sont attendus à Accra pour les funérailles jeudi.

Un service funéraire privé sera ensuite organisé dans le cimetière militaire de la capitale.

Romandie.com avec(©AFP / (11 septembre 2018 15h33)                                                        

États-Unis: Trump n’assistera pas aux obsèques de McCain (porte-parole du sénateur)

août 27, 2018

Phoenix (Etats-Unis) – Le président américain Donald Trump n’assistera pas aux obsèques de John McCain à Washington ce week-end, a annoncé lundi un porte-parole du sénateur républicain.

« Le président n’assistera pas, d’après ce que nous savons, aux funérailles », a déclaré Rick Davis lors d’une conférence de presse dans l’Arizona, où John McCain vivait.

Décédé samedi à 81 ans, John McCain avait expressément demandé à ce que le président ne soit pas présent à ses obsèques, selon des médias américains.

Les funérailles nationales auront lieu samedi prochain dans l’imposante cathédrale de la capitale fédérale, en présence de nombreux élus et dignitaires américains et étrangers.

Les anciens présidents Barack Obama et George W. Bush, un démocrate et un républicain, devraient prononcer des éloges funèbres, à la demande de John McCain.

L’enterrement, dans l’intimité familiale, aura lieu dimanche au cimetière de l’Académie navale d’Annapolis, à une heure à l’est de Washington.

Rick Davis a également lu un message posthume laissé par l’ancien pilote torturé pendant la guerre du Vietnam et candidat malheureux à la Maison Blanche. Plusieurs extraits ont sonné comme des critiques à peine voilées à l’adresse de Donald Trump.

« Nous affaiblissons notre grandeur lorsque nous confondons notre patriotisme avec des rivalités tribales qui ont engendré le ressentiment, la haine et la violence aux quatre coins de la planète. Nous l’affaiblissons quand nous nous cachons derrière des murs, plutôt que de les faire tomber », a écrit John McCain.

« Ne vous désespérez pas face à nos difficultés actuelles et croyez toujours en la promesse et la grandeur de l’Amérique, car rien n’est inévitable ici. Les Américains n’abandonnent jamais. Nous ne nous rendons jamais. Nous ne nous cachons jamais face à l’Histoire. Nous faisons l’Histoire », avait-il ajouté. « Je suis mort comme j’ai vécu, fier d’être Américain ».

Romandie.com avec(©AFP / 27 août 2018 18h42)