Posts Tagged ‘occlusion intestinale’

Arrêté à Nice avec 1,3kg de cocaïne dans le ventre

décembre 26, 2012

Crédits Photo: HO/AFP

Crédits Photo: HO/AFP


Arrêté en gare de Nice avec 1,3 kg de cocaïne dans le ventre, samedi, un voyageur, a été remis manu militari aux autorités judiciaires pour être mis en examen dans le cadre d’un vaste trafic international de stupéfiants.

«Autant de drogue dans le ventre, c’est assez peu fréquent», estime-t-on du côté des Douanes: «En général, les mules ingèrent entre 600 grammes et 1 kilo de marchandise». Avec de l’huile, les ovules qui contiennent la drogue sont ainsi avalées une à une. Une introduction qui peut être douloureuse. Mais la mule ou encore appelée le «bouletteux» peut aussi subir un malaise permanent avec cette marchandise entreposée dans les intestins. Si bien que lors des contrôles, la personne en souffrance et afin qu’on abrège son calvaire, révèle parfois elle-même son rôle. Dans ce cas, elle est envoyée en urgence dans un hôpital le plus proche pour être débarrassée de la drogue.
Mis à part les aveux et en cas de doute, les douaniers ou les forces de l’ordre peuvent aussi soumettre le suspect à des tests urinaires. «Malgré les ovules, d’infimes particules de cocaïne passent dans le sang et sont détectées par ces tests», expliquent les Douanes. Des radios suivront alors pour attester de la présence de stupéfiants.

Risque d’overdose

Selon les spécialistes douaniers, les trafiquants ont amélioré la résistance des ovules. Il y a encore quelques années, ces dernières pouvaient encore éclater et entraîner le décès de la personne, victime d’overdose. Ces accidents, toujours possibles, sont moins fréquents. Le risque toujours existant est l’occlusion intestinale.

Payées une misère pour acheminer une marchandise qui alimente un commerce plus que juteux, ces mules sont régulièrement interpellées en France. «Au moins un par semaine», précisent les autorités douanières.

Lefigaro.fr par Angélique Négroni