Posts Tagged ‘œuvre’

Chiche corniche de baudruche

janvier 10, 2020

 

Chiche corniche d’un pays riche

Œuvre lamentable d’une potiche

Qui se tourne allègrement les pouces

Face à ses grands travaux à la sauce

 

Les pluies avec leur cortège d’inondations

Inquiètent les paisibles habitants aux érosions

Qui avancent emportant leurs habitations

Pour des citoyens déjà dans l’inanition

 

Quand le ruissellement gagne le fleuve

Les déchets et sacs en plastique innervent

Empêchant l’infiltration souhaitée des eaux

Alerte chacun de prendre à bras le corps son seau

 

Bernard NKOUNKOU

 

Québec/Trois-Rivières: Un étudiant meurt devant son œuvre à l’Uqtr

février 13, 2015

TROIS-RIVIÈRES | Un étudiant en arts de l’Université du Québec à Trois-Rivières est décédé devant sa dernière œuvre, qui restera inachevée. Ironie du sort, le thème de la mort était souvent exploité par cet artiste qui explorait les sujets durs.

Deux étudiants ont découvert le corps inanimé d’Olivier Chevrette mardi soir vers 22h30, devant son installation artistique. «Je l’ai trouvé et il était couché, comme s’il dormait. Il avait l’air serein », raconte Sylvain Savard. Il estime que son collègue de classe était très doué et avait devant lui un avenir prometteur. « J’aurais aimé faire plus de choses avec lui. C’est un choc c’est sûr.»

Olivier Chevrette

Olivier Chevrette

L’enseignante Valérie Guimond considérait l’étudiant comme un talent d’exception « Il n’était pas au premier degré juste pour choquer. Il aimait les univers très durs, très frappants, très rudes. Mais ça démontrait un deuxième degré de fragilité. » Pour elle, il s’agit d’un deuil difficile. « Ce qui est perturbant, c’est que cette session-ci, Olivier s’intéressait beaucoup à la mort. »

Chevrette avait également un penchant pour les thèmes de l’inceste, du sacrifice et du mythe, toujours selon l’enseignante. Elle raconte que l’homme aimait également faire des performances artistiques, dont une qu’il a présenté nu dans un cimetière.

Mort naturelle?

L’enquête policière a conclu qu’il n’y avait pas d’éléments criminels dans le décès. Il n’y avait aucune marque de violence sur le corps. Les proches rencontrés ne croient pas qu’il s’agisse d’un suicide. « Il était un élève poli, motivé…Beaucoup d’artistes sont fascinés par la mort. Ce n’est pas parce qu’on fait une œuvre que c’est biographique », souligne Valérie Guimond. L’hypothèse de la mort naturelle semble être la plus probable selon elle.

L'art de la mort d'Olivier Chevrette

L’art de la mort d’Olivier Chevrette

L’œuvre inachevée

Une enseignante en arts, Marie-Josée Plouffe, célèbre le travail de l’artiste. « Son œuvre prend tout son sens. On ne peut pas lui souhaiter un plus beau passage. Mourir devant son œuvre et être retrouvé par un de ses amis. »

L’installation d’Olivier Chevrette est toujours bien en place, au deuxième étage du Pavillon Benjamin-Sulte de l’UQTR. Il appartiendra à la famille de la démonter, ou de la laisser bien en place, comme lieu de recueillement pour les collègues artistes.

Lejournaldemontréal.com