Posts Tagged ‘Ohio’

Etats-Unis: des sites gouvernementaux piratés par des messages pro-EI

juin 26, 2017

Le gouverneur de l’Ohio, John Kasich, le 13 mai 2017 à New York / © AFP/Archives / KENA BETANCUR

Plusieurs sites internet gouvernementaux des Etats américains de l’Ohio et du Maryland ont dû être fermés dimanche en raison d’un piratage ayant entraîné l’affichage de messages en faveur du groupe Etat islamique.

Le site du gouverneur de l’Ohio, John Kasich, figure parmi les sites affectés.

Un message promettant de se venger du président américain Donald Trump a été posté sur ces sites internet par un groupe s’appelant ‘Team System DZ’.

« Trump, vous serez tenu pour responsable, vous et votre peuple, pour chaque goutte de sang versée dans les pays musulmans », disait le message, avant d’ajouter « J’aime l’Etat islamique ».

Ces slogans, écrits en lettres dorées sur fond noir, affichaient également la profession de foi musulmane en lettres blanches en arabe.

Celui posté sur le site du gouverneur Kasich diffusait aussi un appel à la prière.

Un site du comté de Howard, dans le Maryland, situé à plusieurs kilomètres de Washington DC, a aussi été touché.

Certains sites étaient toujours hors service en début de journée lundi, tandis que le site du gouverneur Kasich, http://www.gouvernor.ohio.gov, a été remis en service.

Romandie.com avec(©AFP / 26 juin 2017 13h20)                

USA: il tue en direct sur Facebook Live

avril 16, 2017

Selon plusieurs médias locaux, la police de Cleveland (Ohio), aux Etats-Unis, était dimanche soir à la recherche d’un homme soupçonné du meurtre d’un passant, tué au hasard dans la rue, et diffusé en direct sur Facebook Live. Le suspect revendique avoir déjà tué quatorze autres personnes, ce que la police cherche à établir avec certitude.

Homicide Suspect – Armed and Dangerous Steve Stephens https://t.co/uhRGkmyiRU

Le suspect, un dénommé Steve Stephens, serait armé et dangereux, ont averti les médias locaux et la police, qui recommande de ne pas tenter d’approcher l’individu et d’appeler immédiatement le 911, alors qu’une véritable chasse à l’homme s’engageait dans les rues de Cleveland. Steve Stephens est décrit comme un homme noir de forte corpulence, arborant collier de barbe et crâne rasé.

cleaveland

Le compte Facebook du suspect, sur lequel il avait mis en ligne la vidéo du meurtre d’un vieil homme par arme à feu, a rapidement été désactivé. Le film circulait toutefois dimanche soir sur les réseaux sociaux. Le suspect commence à filmer alors qu’il est assis dans son véhicule. On l’entend alors commenter : « J’ai trouvé quelqu’un. Je vais le tuer. Je vais tuer ce vieux gars », dit-il avant d’accoster sa victime sur un trottoir et de l’abattre de sang froid, puis de reprendre le volant de sa voiture.

Lefigaro.fr

Ohio: des tireurs font un mort et 14 blessés dans une boîte de nuit

mars 26, 2017

Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit de Cincinnati, le Cameo, lorsque la fusillade a éclaté, photo d’illustration / © GETTY IMAGES NORTH

Une personne a été tuée et 14 blessées par balles tôt dimanche lors d’une fusillade impliquant au moins deux tireurs dans une boîte de nuit de Cincinnati dans l’Ohio (nord-est des Etats-Unis), a annoncé la police.

On recense « 15 victimes par balles (dont) une personne tuée », a déclaré la police de Cincinnati, sans fournir d’indication sur les motivations des assaillants.

Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit, le Cameo, lorsque la fusillade a éclaté, a indiqué un responsable de la police, Paul Neudigate, cité par une télévision locale, WLWT5.

Il a affirmé qu’il y avait « un grand nombre de victimes » après la fusillade survenue à 01H00 (05H00 GMT).

Le capitaine Kimberly Williams de la police de Cincinnati a pour sa part affirmé à la chaîne CNN qu’il y avait au moins deux tireurs, contrairement aux premières informations selon lesquelles un seul homme aurait tiré sur la foule, des jeunes en majorité.

« Nous sommes certains qu’il y avait plus d’un (tireur), mais nous ne sommes pas sûrs qu’il y en avait plus de deux », a-t-elle dit.

« Lorsque les tirs se sont produits, les gens ont couru dehors, par conséquent il n’y avait plus beaucoup de monde dans la boîte de nuit », a-t-elle ajouté, faisant état de scènes de « chaos » lors de la fusillade.

La police interrogeait les nombreux témoins de la scène, a indiqué pour sa part le sergent Eric Franz à la chaîne ABC, ajoutant qu’il n’y avait pas eu à ce stade d’arrestation.

Le 12 juin 2016, un Américain d’origine afghane, Omar Mateen, s’était introduit dans un club gay très fréquenté d’Orlando (Floride, sud-est), où il avait fait feu et pris des otages pendant plusieurs heures avant d’être abattu par les forces spéciales.

L’attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, avait fait 49 morts.

Romandie.com avec(©AFP / 26 mars 2017 13h27)

VIDEO. En plein procès, un père meurtri se jette sur le tueur présumé de sa fille

juin 12, 2016

Van Terry, le père de Shirellda Terry, assassinée à 18 ans, s'est jeté sur le tueur présumé au cours du procès. Capture d'écran.

Van Terry, le père de Shirellda Terry, assassinée à 18 ans, s’est jeté sur le tueur présumé au cours du procès. Capture d’écran.Youtube / Fox News

Le procès du tueur en série présumé Michael Madison s’est ouvert aux Etats-Unis. Lors d’une audience jeudi, l’homme a affiché un sourire qui a provoqué la colère du père d’une victime. L’homme a alors tenté de le frapper.

Les multiples « NO! » criés dans la salle n’y feront rien. Van Terry est déterminé à faire payer le sourire narquois affiché par le tueur présumé de sa fille alors qu’il s’exprimait à la barre. Un incident s’est produit jeudi au tribunal de Cuyahoga, dans l’Ohio (Etats-Unis), où est jugé depuis avril Michael Madison, accusé de trois meurtres de jeunes femmes entre 2012 et 2013, rapportent Fox 8 Clevand et le Cleveland Plain Dealer.

Evacué les larmes aux yeux

Parmi les victimes de cet ancien délinquant sexuel de 35 ans figure Shirellda Hele Terry, 18 ans au moment des faits. A l’audience, son père, meurtri, est appelé à témoigner. « Je suppose que devons trouver au fond de notre coeur la force de pardonner ce clown qui m’a volé mon enfant », déplore-t-il. Van Terry interrompt brutalement son discours et se tourne vers l’accusé.

Puis, après un silence insoutenable de quelques secondes, se jette sur lui pour le frapper. Son corps chute lourdement sur la table. Il est repoussé par les policiers présents et évacué, les larmes aux yeux. La séquence, marquante, a été captée dans une vidéo.

« Il était furieux »

Le père de famille n’a pas supporté de voir la mine réjouie de Michael Madison. Plusieurs photos, prises par l’agence Associated Press et relayées par Paris-Match, montrent d’ailleurs que le tueur présumé ne s’est pas privé de sourire à nouveau au moment de l’incident. « Il était furieux. Il était en train d’expliquer qu’il a perdu sa fille adorée, qui était un ange et [Madison], qui était assis, s’est mis à sourire », a fulminé la soeur de Van Terry, selon des propos rapportés par le Cleveland Plain Dealer.

Le juge a finalement suivi les réquisitions des jurés et a condamné Michael Madison à la peine de mort. Durant le procès, rapporte la chaîne Fox 8, l’homme n’a pas nié avoir tué les trois jeunes femmes, toutes trois afro-américaines, mais a assuré que les meurtres n’étaient pas prémédités. Les trois victimes avaient été enlevées, frappées, étranglées et leurs corps avaient été retrouvés dans des sacs plastique, non loin de l’appartement de Michael Madison à Cleveland.

L’homme avait confié vouer un culte à Anthony Sowell, autre tueur en série, reconnu coupable de onze meurtres aux Etats-Unis.

Lexpress.fr

Huit membres d’une même famille exécutés dans le nord des Etats-Unis

avril 22, 2016

Washington – Huit membres d’une même famille, dont un adolescent, ont été exécutés d’une balle dans la tête au cœur d’une région rurale du nord des États-Unis, ont indiqué vendredi les autorités locales.

Le shérif du comté de Pike, Charles Reader, a indiqué lors d’une conférence de presse que sept corps avaient été retrouvés dans un premier temps dans trois endroits assez proches, puis un huitième un peu plus tard sur un quatrième site.

Il s’agit d’adultes à l’exception d’un mineur, a-t-il relevé, précisant que ce dernier avait 16 ans et que tous étaient membres de la même famille.

Aucun mobile ne semblait se dessiner vendredi.

Lors de la même conférence de presse, le ministre de la Justice de l’Etat de l’Ohio Mike DeWine a ajouté que chaque victime semble avoir été exécutée, chaque victime semble avoir été atteinte par balle dans la tête.

D’après les premières observations, (…) aucune des personnes n’a commis de suicide, a relevé M. DeWine, précisant que l’individu ou les individus (responsables de ces morts, Ndlr) sont toujours en cavale. Nous ne savons pas où ils sont.

Nous n’avons arrêté personne, a ajouté le shérif.

Plusieurs victimes se trouvaient dans leur lit au moment du drame. Deux bébés âgés de 4 jours et 6 mois ainsi qu’un enfant de trois ans ont survécu, s’est toutefois réjoui M. Reader.

Quelque 50 km séparent la première et la quatrième scène de crime, a indiqué le bureau du shérif.

Dans la matinée, M. DeWine avait annoncé dans un communiqué que les sept premières victimes avaient été retrouvées dans trois maisons le long de la route Union Hill dans le comté de Pike, à plus de 100 kilomètres à l’est de Cincinnati.

Il n’y a cependant pas de tireur actif présent dans le secteur, avait-il assuré.

Le lycée de la ville de Peebles, à proximité, avait été confiné avant que cette mesure de précaution ne soit levée, a rapporté WCPO, une antenne locale de la chaîne ABC.

Le gouverneur de l’Etat et candidat aux primaires républicaines pour la présidentielle John Kasich a estimé sur Twitter que cet incident était tragique au-delà de toute compréhension.

Les fusillades sont fréquentes aux États-Unis, où les armes sont faciles d’accès et leur port autorisé par le Deuxième amendement de la Constitution.

Romandie.com avec(©AFP / 23 avril 2016 01h33)

Etats-Unis : le policier qui a tué un enfant portant un pistolet jouet n’est pas inculpé

décembre 28, 2015

Le 22 novembre dernier, le jeune Tamir Rice avait brandi un jouet représentant un pistolet. Il est décédé de deux balles dans l’abdomen.

article-tamir-rice-
Âgé de 12 ans, Tamir Rice est décédé le 22 novembre dernier. © AFP / HANDOUT / Family Photo / Richardson &amp