Posts Tagged ‘OLP’

USA: L’OLP échappe à un paiement de 655 millions de dollars

avril 2, 2018

Washington – L’Autorité palestinienne et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) ont échappé lundi à l’éventualité de payer 655 millions de dollars en compensation de six attaques en Israël, la Cour suprême américaine rejetant l’appel des victimes.

La haute cour à Washington s’est alignée sur l’avis du gouvernement de Donald Trump qui, malgré les relations houleuses du président avec les Palestiniens, avait dans ce dossier pris le parti des organisations palestiniennes.

« Cette décision réaffirme la relation vitale entre les peuples palestinien et américain, qui repose sur le respect mutuel et, de façon aussi importante, sur le respect de l’Etat de droit », s’est félicité dans un communiqué Hossam Zomlot, chef de la délégation américaine de l’OLP.

La décision de la Cour suprême confirme de facto un arrêt d’une cour d’appel de New York de 2016.

Celle-ci avait estimé que des poursuites contre l’Autorité palestinienne et l’OLP, concernant six attentats commis de 2002 à 2004 en Israël, ne relevaient pas de la compétence de la justice américaine.

Ces attaques, perpétrées par des militants du Hamas ou des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du Fatah et principale force au sein de l’OLP, avaient tué ou blessé des Américains.

Ces victimes ou leurs familles avaient assigné en justice l’Autorité palestinienne et l’OLP, en les accusant d’avoir soutenu les organisations responsables des attaques.

En février 2015, un jury new-yorkais leur avait donné raison, ordonnant à l’Autorité palestinienne et à l’OLP de payer 218,5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Ce montant avait été automatiquement triplé à 655,5 millions de dollars, dans le cadre des lois antiterroristes américaines.

Le gouvernement américain s’était par la suite inquiété qu’une telle amende provoque une faillite financière de l’Autorité palestinienne.

Dans leur recherche d’une solution diplomatique au conflit israélo-palestinien, les Etats-Unis ne discutent officiellement qu’avec l’Autorité palestinienne et ils s’alarment régulièrement de sa santé financière.

« Les intérêts cruciaux des Etats-Unis en matière de sécurité nationale et de politique étrangère doivent être pris en considération », avait fait valoir le département d’Etat, en insistant parallèlement sur les « droits des victimes du terrorisme à faire valoir leurs intérêts devant une cour fédérale et à recevoir une juste réparation ».

Romandie.com avec(©AFP / 02 avril 2018 17h36)                                            

Mahmoud Abbas démissionne de la direction de l’OLP pour provoquer une élection interne

août 23, 2015
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. © AFP

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. © AFP

Le président palestinien Mahmoud Abbas a présenté samedi sa démission du poste de président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (CEOLP), de même que plus de la moitié des 18 membres de cette instance, a indiqué un responsable à l’AFP.

La démission de M. Abbas de la présidence de la plus haute instance exécutive de la direction palestinienne, n’affectera pas ses fonctions à la tête de l’Autorité palestinienne ni la campagne diplomatique des Palestiniens pour tenter de faire avancer le processus de paix avec Israël, au point mort.

En revanche, ces démissions provoquent de fait la convocation dans le mois qui suit du Conseil national palestinien (CNP), le Parlement de l’OLP qui ne s’est pas réuni depuis près de 20 ans.

Le CNP, qui compte 740 membres, répartis dans les Territoires occupés et dans la diaspora, regroupe tous les mouvements palestiniens à l’exception des mouvements islamistes du Hamas et du Jihad islamique.

La possibilité pour ses membres de se rendre en Cisjordanie occupée où siège l’Autorité palestinienne reste suspendue à l’obtention de laissez-passer de la part d’Israël.

La démission de Mahmoud Abbas du Comité exécutif et celle de plus de la moitié des membres de cette instance a créé un vide juridique. Par conséquent il a été demandé au CNP de se réunir d’urgence sous un mois pour élire un nouveau Comité exécutif, a expliqué Wassel Abou Youssef, membre du CEOLP, à l’AFP.

Le Comité exécutif est la seule instance habilitée à prendre les décisions engageant les Palestiniens –dans les Territoires occupés comme de la diaspora– notamment dans le cadre du processus de paix avec Israël. C’est ce Comité qui avait signé les accords d’Oslo sur l’autonomie en 1993.

Les démissions ne prendront effet qu’à la tenue de la réunion du CNP. Entretemps, Saëb Erakat a annoncé samedi avoir été élu par le CEOLP secrétaire général provisoire de l’instance à la place de Yasser Abed Rabbo récemment suspendu de ses fonctions par M. Abbas.

Pour de nombreux observateurs, ces démissions relèvent de manoeuvres visant à entériner ce remplacement, alors que des médias palestiniens et arabes se sont fait ces derniers temps l’écho d’informations selon lesquelles M. Abbas chercherait à démissionner de la présidence de l’Autorité palestinienne sous quelques mois.

A cela s’ajoutent les luttes fratricides entre Palestiniens: l’Autorité de Mahmoud Abbas accuse le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, de chercher à l’écarter en concluant en sous-main un accord avec l’Etat hébreu qui entérinerait la division politique des Territoires occupés, séparés par la géographie.

Jeuneafrique.com