Posts Tagged ‘Orages’

France: Le sud-est en vigilance orange pour pluie-inondation et orages

octobre 3, 2021
Le sud-est en vigilance orange pour pluie-inondation et orages
Le sud-est en vigilance orange pour pluie-inondation et orages© AFP/Valery HACHE

Après les précipitations qui ont frappé l’ouest de la France et en particulier la Loire-Atlantique, le sud-est restait en alerte pour pluie-inondation et orages dimanche soir, avec sept départements en vigilance orange.

Un épisode cévenol a touché dimanche après-midi le Gard, la Lozère et l’Ardèche. Et les pluies doivent se décaler dans la nuit de dimanche à lundi à l’est, prévient Météo France, qui a également placé en alerte les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, le Var et le Vaucluse, face à un événement climatique prévu pour durer jusqu’à lundi 16h00.

Dans le Gard, où 190 pompiers ont été déployés en prévention depuis la mi-journée dimanche, dont deux groupes de sauveteurs en eaux vives, les interventions sont restées « faibles », a indiqué la préfecture. Mais 3.200 clients sont privés d’électricité, à la suite de chutes d’arbres, dans onze communes.

En fin d’après-midi, la situation s’est toutefois nettement dégradée sur la commune de Chamborigaud, au nord du Gard à la limite de la Lozère, où le cours d’eau le Luech a débordé, a-t-on appris auprès des pompiers du Gard

Plusieurs personnes ont été mises en sécurité dans la salle polyvalente et un camping a été évacué.

En Ardèche, les secours indiquent avoir « procédé en fin d’après-midi à une vingtaine de mise en sécurité sur le secteur de Montpezat-sous-Bauzon, dont certaines personnes à bord de véhicules qui se faisaient emporter ».

« Une personne âgée portée disparue a finalement été retrouvée sous un pont, en situation d’hypothermie, à Rosières », ont ajouté les pompiers. Et la rivière La Beaume a dépassé ses cotes de 2004 et 2016 à Rosières et Joyeuse. Dans le même secteur, une caravane, emportée vers 17h00, est par ailleurs recherchée, mais « on ne sait pas s’il y a quelqu’un à l’intérieur » et « aucune disparition ne nous a été signalée ».

A 20h00, la décrue était cependant entamée, selon les dernières informations auprès des pompiers.

« Ces pluies cévenoles s’atténueront ce soir et en début de nuit, le système pluvio-orageux se décalant vers l’est. Il faudra alors être attentif aux cumuls sur le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône et le Var, qui pourraient être concernés par de fortes précipitations à caractère orageux », avec des précipitations de l’ordre de 80 à 100 mm attendues en moins de trois heures, prévient Météo France.

« Comme lors de tout événement méditerranéen d’automne, il convient de se tenir régulièrement informé de l’évolution de la situation, des éléments d’aggravation pouvant survenir rapidement », insiste l’organisme de surveillance.

Par Le Point avec AFP

Canada-Québec: veilles d’orages violents transmises pour plusieurs régions mardi matin

septembre 6, 2021

MONTRÉAL — Plusieurs veilles d’orages violents ont été émises par Environnement Canada en milieu de matinée, lundi, pour un bon nombre de régions du sud et du centre du Québec, en particulier pour celles longeant la vallée du Saint-Laurent.

 

© Fournis par La Presse Canadienne

Les météorologues de l’agence fédérale signalaient dans ces veilles transmises peu après 8h30 que les conditions étaient propices à la formation d’orages violents pouvant produire des rafales fortes, de la grêle de grosse taille et de la pluie forte.   

De plus, les activités nautiques peuvent être dangereuses en raison des rafales violentes et soudaines qui pourraient souffler sur les plans d’eau.   

Les veilles d’orages violents ont été lancées pour les régions de Montréal et de Québec de même que pour celles de Saint-Jérôme, Lachute, Joliette, Drummondville, Trois-Rivières, Granby, Sherbrooke, Saint-Georges, Lac-Mégantic, Victoriaville et Thetford-Mines.  

Dans les régions situées plus à l’ouest, ces conditions devraient prévaloir à compter de la mi-journée. Environnement Canada prévoit qu’en soirée, le ciel ne sera que partiellement nuageux et que la force du vent diminuera.

Avec La Presse Canadienne

Canada-Orages violents : un risque plane sur une bonne partie du Québec

août 18, 2021

Il y a de l’électricité dans l’air ! Un parfum d’instabilité flotte sur de nombreuses régions du Québec, allant de la Capitale-Nationale à l’Outaouais, pour la journée de mercredi.

Un risque faible plane au-dessus de la majorité de la vallée du Saint-Laurent, soit au sud et au centre du Québec. Tous ces secteurs pourraient donc entendre le tonnerre gronder, surtout au cours de l’après-midi et de la soirée.

© Fournis par MétéoMédia

De la grêle et de fortes rafales sont aussi possibles sous les orages. Les automobilistes devront aussi faire preuve de vigilance quant à l’aquaplanage et à la visibilité réduite sur les routes, si des perturbations orageuses assez costaudes se forment.

Les prochains jours seront électriques

Le risque d’orages violents prendra du galon au cours des prochains jours, atteignant son apogée sur la majorité des régions au cours de la journée de vendredi. Le passage d’un front froid risque effectivement de mettre le feu aux poudres, entraînant un soulèvement.

© Fournis par MétéoMédia

L’abondance de chaleur et d’humidité des prochains jours seront également propices à la formation de cellules orageuses et ce, un peu partout sur le territoire.

La chaleur accablante se réinvite dans l’aventure, après une brève accalmie qui n’aura duré que quelques jours. Des températures ressenties frôlant les 40 sont possibles, surtout vers la fin de la semaine.

Avec MétéoMédia

La Belgique à nouveau frappée par de violents orages

juillet 25, 2021

Les intempéries ont durement frappé le sud de la Belgique, dix jours après des inondations qui ont fait 36 morts dans le pays. Aucune victime n’est à déplorer.

Ces fortes pluies ont touche en debut de soiree 11 communes de la vallee de la Meuse, ou elles ont provoque des inondations.
Ces fortes pluies ont touché en début de soirée 11 communes de la vallée de la Meuse, où elles ont provoqué des inondations.© NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP

La Belgique est à nouveau frappée par de violentes intempéries. Des orages menaçants ont en effet touché le pays, samedi 24 juillet dans la soirée, provoquant des dégâts dans la province de Namur (Sud), dix jours après des inondations qui ont fait 36 morts dans le pays, ont indiqué les autorités. Aucune victime n’était à déplorer, a déclaré à l’Agence France-Presse un porte-parole du centre de crise national vers 23 heures (21 heures GMT), précisant que les orages étaient terminés et la situation «  stabilisée  ».

Ces fortes pluies ont touché en début de soirée onze communes de la vallée de la Meuse, où elles ont provoqué des inondations. D’impressionnantes images de rues transformées en torrent ont circulé sur les réseaux sociaux, rappelant les scènes vécues dix jours auparavant dans la province de Liège. Le porte-parole du centre de crise national, Antoine Iseux, a toutefois précisé que la situation était «  sans commune mesure  » avec les inondations des 14 et 15 juillet, car les pluies n’avaient cette fois pas provoqué de crue. Elles ont malgré tout causé des dégâts matériels, inondant des caves, endommageant la voirie, des habitations et des voitures.

Scènes de chaos à Namur

Une rue dévastée, une voie ferrée coupée, des voitures emportées, de la boue partout et quelques larmes : la ville belge de Dinant pansait toujours ses plaies dimanche. Chaussés de bottes et armés de pelles et de balais, les riverains de la rue de Philippeville nettoyaient la boue qui a envahi les garages, les rez-de-chaussée et les caves. Les voitures en stationnement ont dévalé la rue en pente comme « des obus » et se sont encastrées dans un passage à niveau. Les trottoirs ont été défoncés par le torrent de boue, mettant à nu les câblages, le revêtement s’est soulevé et des pavés ont été emportés. Ce sont les eaux de ruissellement, faute d’avoir été absorbées plus haut par des terres déjà fortement imbibées, qui ont envahi la rue.

À Namur, capitale de la Wallonie, un mur s’est effondré sur une chaussée près du casino, en contrebas de la citadelle, et plusieurs maisons ont été évacuées. À une trentaine de kilomètres au sud, dans la ville de Dinant, les pluies ont aussi provoqué des inondations, notamment dans le quartier de la gare. Elles ont emporté des voitures, dont certaines ont obstrué un passage à niveau.

La Belgique a été frappée les 14 et 15 juillet par des inondations sans précédent, à la suite de fortes crues provoquées par plusieurs jours de pluie diluvienne. Elles ont touché principalement la région de Liège, dans l’est de la Wallonie, la partie francophone de la Belgique, et fait 36 morts, ainsi que 7 personnes toujours portées disparues, selon un dernier bilan publié samedi par le centre de crise.

Par Le Point avec AFP

Canada-Québec: Un début de semaine électrique

juillet 18, 2021

Le début de la semaine promet d’être riche en action alors que le risque d’orages augmentera d’un cran par rapport à dimanche

La première portion du week-end aura été majoritairement marquée par du temps calme et partiellement nuageux. Toutefois, celui-ci a pris une autre direction dans la fin d’après-midi de dimanche, alors que plusieurs veilles d’orages ont été émises par Environnement Canada pour l’ouest du Québec et les régions au nord du fleuve. Vers 16 h 50, le secteur du Pontiac était sous le coup d’une alerte d’orages violents pouvant produire de la grêle et de fortes rafales.

Par la suite, une autre alerte a été émise pour le Témiscamingue et la réserve faunique de La Vérendrye. Cependant, ces orages ont perdu de leur force au cours de la soirée.

Lundi et mardi à surveiller

Cependant, la journée de lundi risque fort d’être plus active avec les deux types d’orages attendus sur la province, soit des orages de type frontal dans l’ouest et des orages de masse d’air dans la vallée du Saint-Laurent. Un front froid se dirigeant vers l’est créera beaucoup d’instabilité pour les régions sur sa route.

© Fournis par MétéoMédia

La chaleur et l’humidité seront présentes pour alimenter ces orages en après-midi et en soirée

© Fournis par MétéoMédia

De plus, l’énergie potentielle de convection disponible sera présente en bonne quantité avant que n’ait lieu le changement de régime météorologique.

Pour la journée de lundi, on surveille particulièrement les secteurs de Trois-Rivières, Québec ainsi que le Témiscamingue où le risque d’orage violent sera modéré. Pour le reste du Québec, de Val-d’Or à Rimouski, le risque d’orage sera faible.

© Fournis par MétéoMédiaPar la suite, le risque se poursuivra dans la journée de mardi, alors que le front froid qui se déplacera vers le sud-est. Les secteurs du sud de la province seront donc à surveiller, notamment l’Estrie dans la soirée.

© Fournis par MétéoMédiaDe la forte pluie, d’importantes rafales et de la grêle pourraient aussi s’inviter lors des épisodes orageux.

Avec MétéoMédia

Canada: De la neige bientôt au Québec ?

juillet 5, 2021

En début de semaine, le Québec va connaître un contraste assez important au niveau des températures

De la chaleur et de l’humidité

En début de semaine, sur le sud du Québec, les ressentis atteindront 35, ou même 40, en raison d’un humidex bien présent.

© Fournis par MétéoMédia

Cependant, ça sera de courte durée, car un système va passer sur la province mardi. Derrière le front froid, les températures vont chuter et le contraste se fera bien sentir.

Températures plus fraîches et… neige !

Ce contraste de température sera surtout marqué pour les secteurs un peu plus au nord. Il pourrait notamment y avoir de la neige sur certains secteurs, comme Fermont.

© Fournis par MétéoMédia

De la neige en juillet, c’est rare! Il est possible, même en juillet, que le mercure s’approche ou descende sous le point de congélation.

Le 3 juillet 1982, le thermomètre de la ville de Val-d’Or indiquait -0,1 °C. C’est le plus froid enregistré au Québec durant un mois reconnu pour sa chaleur. Ailleurs au Québec, Saguenay (0 °C), Rimouski (0,8 °C), Gaspé (0,7 °C) et Sherbrooke (0,5 °C) ont déjà flirté avec le point de congélation.

À Fermont, le record officiel au chapitre de la neige estivale a été enregistré le 7 juillet 1969 avec 0,3 cm.

Risques d’orage

Avec le passage du front froid, on surveille aussi les risques d’orage. L’énergie pour des orages violents sera disponible, donc des cellules orageuses pourront se former.

© Fournis par MétéoMédia

Qui dit contraste de température, dit fort vent. Il va y avoir des rafales de 50 à 60 km/h pour la journée de mardi.

© Fournis par MétéoMédia

Avec MétéoMédia 

Canada-Orages : beaucoup d’instabilité dans l’air aujourd’hui au Québec

juin 14, 2021

Déjà, lundi matin, des orages ont éclaté dans le sud de la province. Le potentiel orageux perdure pour le reste de la journée.

Dès dimanche soir, des cellules orageuses sont entrées au Québec par le Témiscamingue. Lundi, les orages ont le potentiel de déverser d’importantes quantités de pluie, surtout puisqu’il est prévu qu’ils se déplaceront lentement.

Ce potentiel épisode d’orages dispersés est le fruit d’un creux frontal en surface et d’un creux en altitude comprenant du temps plus frais. Si ce creux se combine avec la température en surface, qui oscillera autour de 20 °C, il pourrait facilement déstabiliser la masse d’air et donner naissance à des orages dispersés.

© Fournis par MétéoMédia

Risques associés aux orages

De fortes rafales pourraient également se joindre à la partie, en plus de grêlons qui pourraient se former en raison de l’air froid présent en altitude. Les secteurs les plus à risque sont situés de l’Outaouais à la Montérégie, en passant par Montréal.

© Fournis par MétéoMédia

La pluie se mettra aussi de la partie

Par ailleurs, dimanche soir, un changement de régime s’est opéré pour le Québec. En effet, la pluie marquera le début de la semaine. Jusqu’à 75 mm de pluie pourraient tomber sur les secteurs de la Basse-Côte-Nord, entre 25 et 40 mm en Estrie, et entre 10 à 20 mm pour le sud et le centre de la province. Cette pluie pourrait aider les régions les plus touchées par les feux et la sécheresse.

Toutefois, le risque d’orages et de foudre pourrait aussi malheureusement augmenter les probabilités que de nouveaux incendies naissent. La situation sera donc à surveiller.

© Fournis par MétéoMédia

Avec MétéoMédia 

Canada-Québec: Des orages au menu pour débuter la semaine

mai 16, 2021

L’instabilité est au rendez-vous au Québec. Un risque d’orages persiste pour les prochaines 48 heures sur de nombreuses régions de la Belle province.

La deuxième portion du week-end aura été perturbée par des cellules orageuses isolées, et ce, un peu partout sur le territoire. Des orages ont notamment été observés dimanche après-midi, dans la région de Lanaudière et de la grêle est même tombée, entre autres à Rawdon.

Jusque dans la soirée de dimanche, le risque d’orages isolés entre l’Outaouais et la Capitale-Nationale demeurera. Toutefois, il devrait diminuer à mesure que le soleil se couche, ce qui éliminera l’écart de température que provoque le soleil en réchauffant le sol.

© Fournis par MétéoMédia

La possibilité de voir des éclairs et même de petits grêlons est toujours en vigueur, quoique ténue. La tranquillité s’installera pour la nuit.

Début de semaine électrique

La journée de lundi suit essentiellement le même scénario : un risque d’orages relativement modeste ponctuera le début de la semaine. Un risque d’orages convectifs sera également présent au sud-est, au centre et une partie de l’est du Québec.

Cependant, le passage d’un front froid pourrait entraîner la formation d’une ligne d’orages qui naîtrait en Abitibi-Témiscamingue. Il est possible que des orages préfrontaux et des orages issus du front froid aient cours au nord du fleuve, avant que la ligne d’orages ne continue sa progression vers le sud-est du Québec. La possibilité de voir ces orages isolés sera à son paroxysme entre 14h et 20h pour cette journée et environ 25 mm/h de pluie pourraient tomber durant ceux-ci.

Au sud de la province, des orages sont aussi de l’ordre du possible, notamment entre 11h et 21h pour la journée de lundi. De la grêle pourrait encore être observée, étant donné que l’air demeure froid en altitude. Environ 15 mm/h de pluie pourraient aussi tomber.

© Fournis par MétéoMédia

Par ailleurs au cours de la journée de lundi, des rafales atteignant les 60 km/h sont également possibles pour les secteurs du nord-ouest. Sous les orages, ces rafales pourraient même dépasser les 80 km/h.

© Fournis par MétéoMédia

Le système quittera la province mardi en matinée.

Avec  MétéoMédia 

Canada: Risque d’orages au Québec cet après-midi

mai 9, 2021

Bien que les conditions ne semblent pas propices à la formation d’orages, les données semblent indiquer qu’il pourrait en survenir.

Les ingrédients pour un orage de masse d’air

L’un des orages à la fois les plus imprévisibles, mais aussi les plus communs est l’orage de masse d’air, aussi connu sous le nom d’orage de convection. Généralement, il se forme en après-midi lorsque plusieurs critères d’instabilité sont rassemblés, soit de la chaleur, de l’humidité et la présence de mouvements d’air ascendants. Lorsque ces éléments sont réunis, une cellule orageuse peut éclater. Cependant, il est plutôt difficile de déterminer à quel moment et à quel endroit il se produira. Ce scénario est habituellement associé aux journées chaudes de l’été. Toutefois, il peut aussi se produire durant le printemps.

Ce qui attend le centre de la province

C’est d’ailleurs ce type d’orage qui risque d’éclater au-dessus du territoire compris entre Québec, Trois-Rivières et La Tuque.

© Fournis par MétéoMédia

Cependant, les éléments nécessaires à la création de cette catégorie sont plus plutôt timides actuellement. En effet, il n’y a pas beaucoup d’humidité et les températures ne sont pas particulièrement élevées dans ce secteur.

Cependant, une chose pourrait changer la donne : l’apport du soleil. S’il se fait plus présent que prévu, la surface pourra se réchauffer davantage et accumuler de l’énergie pour créer des orages. Toutefois, si ceux-ci ont lieu, ils seront isolés.

Avec MétéoMédia

Québec: orages violents en cours

août 1, 2020

L’arrivée d’un système dépressionnaire mettra effectivement fin à la (courte) séquence de beau temps qu’aura pu connaître le Québec au cours des derniers jours.

Toutes les conditions seront réunies pour que des orages violents éclatent un peu partout en province et ce, dès l’après-midi. L’Outaouais sera la première région touchée, et c’est également dans ce secteur que le potentiel d’orages violents est le plus marqué. L’humidité en abondance, combinée avec les conditions liées au passage du système, mettront effectivement la table à un fort potentiel électrique.

Gati

C’est également l’Outaouais et une portion des Laurentides qui seront les plus gâtées en terme de précipitations. Jusqu’à 30 millimètres d’eau pourraient effectivement de s’accumuler dans ces secteurs, et les quantités risquent d’être bonifiées au plus fort des cellules orageuses.

Gati2

Le sud du Québec est le prochain sur la liste, et est plus susceptible d’entendre le tonnerre gronder au cours de la soirée et de la nuit. Cette dépression continuera sa course le long du fleuve Saint-Laurent, et viendra semer la pagaille dans le centre du Québec au cours de la nuit de dimanche à lundi. Fidèle à son habitude, l’est de la province sera affecté en dernier, au cours de la journée de lundi.

Gati3

© Fournis par MétéoMédia

De fortes rafales, pouvant dépasser les 40 km/h pourraient d’ailleurs souffler sur de nombreux secteurs, et ces dernières pourraient endommager des biens matériels. Des pannes d’électricité sont donc possibles.

De petits grêlons risquent de se former, et ils risquent, eux aussi, de causer des dommages.

Avec MétéoMédia