Posts Tagged ‘Partouze’

Congo-P/Noire : une Congolaise coupe le pénis d’un blanc lors d’une partouze sado-maso qui a mal tourné à Matombi

mars 16, 2022

L’accident est survenu lors d’une partouze dont la Congolaise était l’une des trois filles qui y participait. Dans une cabane naturelle construite près de la plage, six hommes et trois filles se sont décidés à se faire plaisir à travers une partouze sado – maso qui a conduit à la perte d’une partie du pénis d’un participant blanc suite aux morsures d’une fille Congolaise. Un accident sexuel que ce blanc n’oubliera jamais.

Invitée à participer à une partouze sado-maso par une amie à Matombi à quelques kilomètres de Pointe-Noire, une fille Congolaise de 23 ans a raté un peu le virage pendant la fellation en coupant le pénis d’un blanc. Il se dit que lors de cette partie de sexe, toute violence était permise et c’est la même violence qui a privé le participant blanc d’une partie de son pénis.

Ce genre de retrouvailles sexuelles deviennent de plus ne plus fréquentes dans la ville océane connue pour son libertinage sexuel. Des jeunes filles se voient proposer chaque week-end une participation rétribuée à des partouzes sexuelles et y adhèrent sans rebiffer au concept.

La fille Congolaise affirme avoir été contactée par une amie en échange de 50000 frs pour passer un week-end sexuel à Matombi avec des européens au cours duquel tout est permis. Une rencontre Sado-maso où les hommes exercent toute sorte de violence sur les filles et vice versa.

Selon un témoignage, l’un des blancs serait venu avec sa femme Camerounaise et se plaît à voir d’autres la violenter dans la pratique des rapports sexuels, tandis que la femme adore voir son époux subir une fellation par une autre fille. Des pervers qui se réunissent chaque week-end loin de Pointe-Noire.

C’est alors qu’elle faisait une fellation à l’un des blancs que la Congolaise sans doute emportée par le plaisir et l’envie de satisfaire le groupe est allée plus loin dans la violence sexuelle en mordant le pénis au point de le couper. Le pauvre blanc a pleuré avant d’être transporté d’urgence dans une clinique privée de Pointe-Noire où il a subi une intervention chirurgicale.

Avec Lecongolais.fr