Posts Tagged ‘Passeport vaccinal’

Trois-Rivières: Les policiers s’assureront de l’application du passeport vaccinal en décembre

décembre 11, 2021

À l’approche du temps des Fêtes, les rassemblements se font de plus en plus nombreux. C’est le cas notamment dans les restaurants qui peuvent accueillir à nouveau, dans une certaine mesure et dans le respect des mesures sanitaires, des fêtes d’employés.

Des effectifs policiers seront ajoutés entre le 9 et le 11 décembre et du 16 au 18 décembre pour s'assurer de l'application du passeport vaccinal dans les restaurants, notamment.

© Graham Hughes/La Presse canadienne Des effectifs policiers seront ajoutés entre le 9 et le 11 décembre et du 16 au 18 décembre pour s’assurer de l’application du passeport vaccinal dans les restaurants, notamment.

Dans ce contexte, le ministère de la Sécurité publique lance une opération mobilisant l’ensemble des corps policiers de la province visant à favoriser le respect de ces mesures, notamment en lien avec l’application du passeport vaccinal dans les établissements où il est exigé.

Pour ce faire, des effectifs seront ajoutés entre le 9 et le 11 décembre et du 16 au 18 décembre.

Considérant que ces journées seront propices aux partys de bureau et autres rencontres festives, les policiers lors de leurs visites auront notamment le mandat de soutenir les exploitants, les organisateurs d’événements et les propriétaires, qui doivent appliquer les mesures relatives au passeport vaccinal», indique la police de Trois-Rivières.

Les policiers porteront également une attention particulière en ce qui a trait au port du masque, à la distanciation physique et aux dénonciations citoyennes.

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault affirme qu’il est important de maintenir des comportements sécuritaires durant les Fêtes, pour notre santé et pour nous sortir le plus rapidement possible de cette pandémie.»

Le gouvernement a récemment annoncé les mesures qui seront à respecter à compter du 23 décembre pour les rassemblements privés. Un maximum de 20 personnes adéquatement vaccinées pourront se réunir dans une résidence pour célébrer les Fêtes.

Avec CBC/Radio-Canada 

Canada: Des milliers de manifestants protestent contre le passeport vaccinal au Québec

août 14, 2021

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de Montréal samedi après-midi dans les rues de Montréal pour protester bruyamment contre l’instauration d’un passeport vaccinal au Québec, imposé par le gouvernement Legault.

L’événement est organisé par Québec Debout qui était derrière une manifestation contre les mesures sanitaires en mai dernier.

© Jacques Nadeau Le Devoir

L’événement est organisé par Québec Debout qui était derrière une manifestation contre les mesures sanitaires en mai dernier.

Le signal de départ a été donné vers 14 h devant le 100, René-Lévesque Ouest, près des bureaux de Santé Canada. Les manifestants ont ensuite entamé une longue marche sur l’artère routière avant d’emprunter notamment les rues Guy et Sherbrooke sous la supervision de policiers du SPVM, qui avait été informé en amont de l’itinéraire de cette marche. Celle-ci doit prendre fin en début de soirée à la Place des Festivals avec une série d’allocutions.

L’événement est organisé par Québec Debout, qui était derrière une manifestation contre les mesures sanitaires en mai dernier dans le secteur du Stade olympique. Sur la page Facebook de l’événement, les organisateurs ont décrit le passeport vaccinal comme « un préjudice sans précédent pour la population » qui « est fortement discriminatoire ».

« Liberté ! » scandent d’ailleurs les manifestants, qui regroupent des personnes de tous âges allant des couples de personnes âgées aux jeunes familles avec enfants. « Coalition asservir Québec » et « Non au passeport sanitaire » sont quelques-unes des formulations que l’on peut lire sur les nombreuses affiches brandies au travers des drapeaux du Québec et des Patriotes dans cette foule dense, où le port du masque est l’exception plutôt que la règle.

« On veut revenir à notre liberté […] On ne veut pas d’une deuxième Chine », lance au Devoir une manifestante, Francine, qui a pris part à cette marche sous un soleil de plomb en compagnie de son fils, Gabriel. Tous deux se disent sceptiques quant à l’efficacité des vaccins contre la COVID-19, qui ont pourtant permis de limiter la hausse du nombre d’hospitalisations et de décès reliés à la maladie au Québec dans les derniers mois.

À compter du 1er septembre, seules les personnes doublement vaccinées pourront accéder à certains services non essentiels – comme les bars, les restaurants et les salles d’entraînement – en montrant leur code QR numérique prouvant qu’elles ont bien reçu les deux doses requises devant les protéger contre le virus de la COVID-19.

Des manifestants rencontrés par Le Devoir ont ainsi fait valoir que la mise en place d’un passeport sanitaire représente une atteinte à leurs libertés, puisque ceux-ci refusent de se faire vacciner. Pour le gouvernement du Québec, cependant, cet outil vise à limiter les répercussions sociales et économiques de la quatrième vague de la pandémie, en permettant à la majorité de la population, déjà entièrement vaccinée, de continuer à bénéficier d’une certaine normalité pendant la crise sanitaire.

Le gouvernement fédéral a par ailleurs annoncé cette semaine qu’il imposera la vaccination contre la COVID-19 à tous ses fonctionnaires. « Comment peut-on obliger quelqu’un à se faire vacciner ? » s’insurge Alex, qui affirme avoir quitté un poste dans la fonction publique fédérale dans les derniers mois en raison du port du masque obligatoire dans son lieu de travail.

« Une mesure discriminatoire »

Les manifestants étaient par ailleurs nombreux samedi à brandir des affiches montrant le visage de Maxime Bernier, le chef du Parti populaire du Canada (PPC), qui était présent à la tête de cette marche, entouré de gardes du corps et de nombreux partisans de sa formation, qui se fait l’apôtre du « libre choix ».

« C’est une mesure discriminatoire, injuste et inconstitutionnelle », a lancé M. Bernier au sujet du passeport vaccinal, lorsque rencontré dans la foule. Il n’hésite pas à dire qu’il n’a pas été vacciné, sans toutefois inciter ses partisans à suivre son exemple.

« On n’est pas un pays où on doit brimer les droits des gens […] Tous les Québécois ont le droit de faire ce qu’ils veulent, que ce soit d’aller au gym, au restaurant ou quoi que ce soit. Ce sont des mesures qu’on voit dans les pays communistes et j’espère bien qu’on va avoir un débat au Québec par rapport à ça », a-t-il renchéri. Le passeport sanitaire est néanmoins une mesure qui gagne du terrain dans plusieurs pays à travers le monde, dans un effort de lutte contre la pandémie de COVID-19.

Un premier projet pilote a eu lieu les 11 et 12 août dans un restaurant de Québec afin de tester l’efficacité du passeport. Deux autres établissements, soit un restaurant et une salle de gym du Grand Montréal, se prêteront également à l’exercice au cours de la semaine prochaine.

Pendant ce temps, la vaccination contre la COVID-19 s’accélère au Québec. Samedi, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait état d’environ 55 820 doses administrées dans les dernières 24 heures, contre une moyenne quotidienne de 43 307 personnes vaccinées au cours des sept derniers jours.

« Il faut profiter des prochains jours pour aller chercher ses 2 doses et ainsi être le plus possible à l’abri des variants à l’automne », a insisté M. Dubé samedi, dans un message Twitter, au moment où le dernier bilan fait état de 433 nouveaux cas de COVID-19 et d’un décès supplémentaire.

Jusqu’à maintenant, 74,5 % de la population québécoise a reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19, tandis que 63 % des Québécois ont reçu deux doses.

Le Devoir  par Zacharie Goudreault avec La Presse canadienne

Canada-Québec: Passeport vaccinal – Les oppositions réitèrent leur volonté de débattre sur le passeport vaccinal

août 12, 2021

Les propos du premier ministre François Legault selon lesquels une commission parlementaire sur le passeport vaccinal pourrait servir de tribune à de fausses informations lui valent des critiques de tous les côtés du spectre politique.

Le premier ministre François Legault est visé par des critiques de tous les côtés du spectre politique.

© Jacques Boissinot La Presse Canadienne Le premier ministre François Legault est visé par des critiques de tous les côtés du spectre politique.

Jeudi, tant Québec solidaire que le Parti conservateur et le Parti québécois ont attaqué M. Legault à ce sujet.

La veille, le premier ministre avait dit ne pas vouloir tenir de commission parlementaire sur l’implantation du passeport afin d’éviter qu’on y colporte des faussetés. « Il faut aussi être prudent, ne pas faire exprès pour donner à des opposants des tribunes qui pourraient influencer la population en utilisant des arguments non fondés », avait-il déclaré.

« François Legault dit n’importe quoi », a déclaré le chef de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, dans un communiqué. « Quand François Legault dit qu’un débat public donnerait la parole à des conspirationnistes, il dit n’importe quoi. Il est député depuis des décennies, il sait très bien que c’est lui qui a le dernier mot sur qui vient témoigner à l’Assemblée nationale. »

La France citée en exemple

La députée du Parti conservateur du Québec, Claire Samson, et son chef, Éric Duhaime, ont également convié les médias à l’Assemblée nationale jeudi après-midi pour répliquer aux propos de François Legault.

« On s’apprête à mettre en place la mesure possiblement la plus liberticide depuis les mesures de guerre et ça va se faire sans débat, sans vote, sans échange », a déclaré M. Duhaime, qui a aussi mentionné qu’un tel débat avait eu lieu en France avant l’imposition du passeport.

En France, la loi instaurant le passeport sanitaire a été adoptée le 25 juillet dernier par le Parlement. Controversée, elle a toutefois donné lieu à d’importantes manifestations dans le pays.

À Québec, le chef conservateur a également invité le premier ministre à « déposer des études » démontrant l’efficacité d’un passeport vaccinal. D’emblée opposé à cette mesure, son parti a en outre déposé une pétition contre le passeport, qui a été signée par plus de 130 000 personnes depuis le printemps. 

Le Parti québécois aussi réclame un débat au Parlement sur le passeport vaccinal. « Une telle mesure nécessite le recours aux avis d’experts et l’aval des parlementaires », a fait valoir le porte-parole du parti en santé, Joël Arseneau.

Les libéraux dirigés par Dominique Anglade sont les seuls à ne pas avoir fait une telle demande. La position du parti a plutôt consisté à reprocher au gouvernement Legault d’avoir tardé à implanter le passeport.

Avec La Presse Canadienne par Isabelle Porter 

Canada-Québec: Un débat parlementaire sur le passeport vaccinal serait risqué, dit Legault

août 11, 2021

La tenue d’un débat au Parlement sur le passeport vaccinal aurait pu donner une tribune à des groupes véhiculant de fausses informations, selon le premier ministre François Legault.

Le premier ministre du Québec François Legault.

© Paul Chiasson La Presse canadienne Le premier ministre du Québec François Legault.

« Il faut aussi être prudent, ne pas faire exprès pour donner à des opposants des tribunes qui pourraient influencer la population en utilisant des arguments non-fondés », a déclaré le premier ministre mercredi.

Ces derniers jours, des groupes comme la Ligue des droits et libertés ont manifesté des inquiétudes sur l’état de santé de la démocratie alors que le gouvernement a décidé d’imposer le passeport vaccinal sans que cela soit d’abord débattu au Parlement. L’organisme a notamment déploré que cela n’ait pas été soumis, par exemple, à une commission parlementaire.

Or selon M. Legault, cela n’était pas non plus nécessaire en raison du « consensus » actuel sur le passeport.

« Je n’ai pas entendu clairement un parti d’opposition dire “je m’oppose au passeport” », a-t-il déclaré lors d’un point de presse dans un marché public de Québec. « Il y a un grand consensus sur la vaccination, sur le passeport. Je ne vois pas l’intérêt d’avoir un débat entre ceux qui sont pour et contre dans une commission parlementaire. On peut débattre de plein d’autres sujets mais concernant la vaccination, le passeport vaccinal, j’espère que tous les partis politiques vont se rallier. »

Le premier ministre a en outre indiqué qu’il comptait prolonger l’état d’urgence sanitaire qui lui permet depuis le début de la pandémie d’imposer ses décisions sans les soumettre au Parlement. « On pense qu’actuellement, l’état d’urgence doit être prolongé. On doit être capable comme gouvernement de se donner les pouvoirs pour garder les Québécois en sécurité. »

Avec La Presse canadienne par  Isabelle Porter 

Canada: Il y aura un passeport vaccinal au Québec, annonce François Legault

août 5, 2021

 

Devant « le début d’une quatrième vague » de COVID-19, le Québec mettra en place un passeport vaccinal pour éviter un autre confinement.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé jeudi qu'un passeport vaccinal sera instauré dans la province en raison de l'augmentation des cas de COVID-19.

© /Radio-Canada Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé jeudi qu’un passeport vaccinal sera instauré dans la province en raison de l’augmentation des cas de COVID-19.

Les gens qui ont fait l’effort d’aller chercher leurs deux doses doivent être capables de vivre une vie quasi normale», a déclaré le premier ministre Legault en point de presse jeudi avant-midi.

Ce dernier a rappelé que c’est un recours que le gouvernement envisageait depuis les dernières semaines s’il y avait une augmentation des cas dans la province. C’est une tendance qui semble d’ailleurs se dessiné : l’Institut national de santé publique du Québec a recensé 305 nouveaux cas au cours des 24 dernières heures.

Le bilan de la veille faisait état de 184 cas supplémentaires. Toutefois, personne n’est décédé de la COVID-19 dans les deux derniers jours, malgré la hausse des cas.

Personne ne veut revivre ce qu’on a vécu au cours de la dernière année, c’est-à-dire de reporter des chirurgies parce que nos hôpitaux sont engorgés», a lancé François Legault en martelant l’importance de se faire vacciner.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, devrait donner plus de détails sur les modalités de ce système dans les prochains jours, a indiqué M. Legault.

La rentrée scolaire se fera en personne pour tous, mais certaines mesures particulières pourraient s’appliquer, a-t-il également précisé.

Justin Trudeau appuie l’idée

Le premier ministre Justin Trudeau – qui était aux côtés de son homologue québécois pour une annonce sur des investissements dans les garderies – a déclaré qu’il appuyait l’idée du passeport vaccinal et qu’il envisageait même de rendre la vaccination contre la COVID-19 obligatoire pour certains employés fédéraux.

On est en train de regarder les industries réglementées par le fédéral pour encourager la vaccination et peut-être même obliger la vaccination», a-t-il affirmé.

Avec CBC/Radio-Canada