Posts Tagged ‘Pasteur’

Madagascar-Ramandehamanana Richard : Gouverneur, pasteur de secte pervers

août 29, 2022

Ramandehamanana Richard, gouverneur de la région Alaotra Mangoro, vient de s’ajouter à la liste des membres du régime de notre Champion à faire un scandale. Une lettre du département français Ille et Vilaine lui a été parvenue le 1er août dernier, mentionnant clairement l’arrêt de la collaboration entre ce département et la région Alaotra Mangoro à cause du harcèlement sexuel que ce gouverneur a perpétré sur les coopérantes qui représentent ce département. Un gouverneur qui s’autoproclame pasteur pour se défendre.

Ramandehamanana Richard aurait fait des remarques sur le physique de ces jeunes filles. Il a également fait des attouchements et tenté d’embrasser l’une d’elle sans son consentement. Un pur harcèlement sexuel ternissant l’image déjà mauvaise du régime actuel.

Après la disparition des 36 kilos d’or dans le coffre du ministère des mines malgaches, voilà que le gouverneur de l’Alaora Mangoro compromet la relation entre Madagascar et la France. Les membres de ce régime enchaînent scandale sur scandale, même à l’aube des élections présidentielles.

Ce comportement du gouverneur n’affecte pas uniquement sa petite personne, mais toute la population malgache. Rappelons que ces jeunes filles étaient dans la région pour appuyer l’écotourisme et la filière lait, deux secteurs clés dans la région considérée comme un grenier à riz de Madagascar, donc stratégique pour l’économie de l’île. Un gouverneur louche qui a détourné les fonds de la région, fait que nous avons relayé dans notre numéro du 3 mai dernier. En gros, cette région cumule plus de 6.595.000.000ar de dettes suite à diverses offres de marché non payées, une affaire toujours non résolue. Pour se défendre, il se cache derrière son statut évangélique de secte. Ce gros pervers s’autoproclame pasteur. Un statut que les pasteurs et autres révérends utilisent juste pour abuser de la population à Madagascar.  Ramandehamanana Richard est un pion de Lalatiana Mama Sosy et Fidèle Razara Pierre, donc ces deux individus devront avoir des comptes à rendre à ce sujet.

Cette nouvelle affaire s’ajoute encore une fois aux multiples scandales des membres de l’équipe du Champion impliquant soit l’argent, soit le pouvoir, soit le cul.

Avec La Gazette de la Grande île

Congo/Brazzaville-La Base: un pasteur sévèrement tabassé et sa Bible déchirée par trois soûlards qu’il prêchait contre l’alcool

août 29, 2022

PS: Image d’illustration

Le respect pour les serviteurs de Dieu au Congo ne fait plus partie des vertus sans doute à cause des dérives enregistrées dans les églises. Un pasteur qui tentait de faire comprendre à un groupe de jeunes soûlards que l’alcool non seulement nuit à leur santé, mais aussi un péché devant l’Éternel a été violoné et sa Bible déchirée. Les soûlards lui ont reproché une injonction dans leur vie privée.

Au quartier la Base vers l’arrêt Soudure, un pasteur évangélique, animé par l’esprit divin a cru bon de prêcher la bonne parole à un groupe de jeunes qui buvait tranquillement de l’alcool dans un petit bar. Ils avaient plus d’une vingtaine de bouteilles de bière sur leur table et on pouvait facilement apprécier leur joie.

Le pasteur s’est arrêté un moment Bible à la main et a demandé aux jeunes s’il était possible de leur parler. Ayant reçu leur consentement, il s’est mis à réciter les versets bibliques qui déconseillent une prise abusée de l’alcool. Pour ces jeunes, c’était une provocation du pasteur qui blessait non seulement leur sensibilité, mais s’ingérait de leur vie privée.

Après quelques minutes d’échanges houleux entre l’homme de Dieu et les soûlards, ces derniers ont jugé mieux de mettre fin à ce débat par la violence. Ils ont tabassé le pasteur et déchiré sa Bible et n’eut été l’intervention des riverains, on aurait dû déplorer un drame.

Les mamans du quartier se sont fâchées contre les jeunes qualifiés de sorciers et possédés par l’esprit satanique. Elles ne comprenaient pas qu’ils déchirent la Bible en dehors de porter main sur le pasteur. Très remonté, le propriétaire du bar qui est aussi un grand croyant a demandé à ces jeunes de quitter les lieux et de ne plus jamais y revenir.

Avec Sacer-infos par Stany Frank

Vente de rêve : La clé de la réussite à Madagascar

août 25, 2022

Publié le 25 août 2022

Madagascar ambitionne depuis fort longtemps d’aller dans le sens du développement.

Hélas, il peine à atteindre cet objectif. On ne perçoit aucun signe de développement au bout de 60 ans d’indépendance.

Les seuls qui affichent des signes de réussite sont les vendeurs de rêve qui ne sont autres que les politiciens, ceux qui œuvrent dans le domaine de la croyance et les imposteurs en tous genres. 

La pauvreté des Malgaches est tellement accablante qu’ils ne peuvent faire autrement que rêver d’une vie meilleure et essayer autant que possible de survivre. Les politiciens et les soi-disant élus de Dieu en tous genres, notamment les pasteurs des sectes, profitent de cette situation de pauvreté accablante que vivent les Malgaches.

Les politiciens promettent monts et merveilles lors des périodes électorales rien que pour récolter le plus de votes possible. Une fois en place, la seule politique qu’ils adoptent, c’est la politique d’enrichissement personnel et le sort du peuple leur importe peu. Les pasteurs des sectes utilisent la même stratégie à la différence qu’ils ne promettent pas une vie meilleure sur terre, mais dans les cieux. Ils incitent les gens à faire des sacrifices sur terre pour bénéficier d’un ticket pour le paradis. Pourtant, ces derniers n’en font pas autant vu qu’ils circulent tous dans des véhicules hors de prix.

Autrement dit, ils vivent dans le luxe avec l’argent des pauvres qui se font avoir par leurs belles paroles. Si les sectes sont en pleine prolifération à l’heure actuelle à Madagascar, c’est que le business de la religion marche bien dans le pays. Il faut dire que la pauvreté rend les Malgaches naïfs au point de se laisser facilement embobiner.

Avec La Gazette de La Grande île par Jean Riana

Congo/Brazzaville : un pasteur écroué, la femme d’un colonel de la police criait son nom pendant l’orgasme

août 23, 2022
 Brazzaville : un pasteur écroué, la femme d’un colonel de la police criait son nom pendant l’orgasme

Un colonel de la police congolaise a fait enfermer le pasteur de l’église de son épouse pour intrusion dans le foyer d’autrui. A chaque fois qu’elle avait un orgasme lors des rapports sexuels, le nom du pasteur sortait de sa bouche.

Le colonel de la police a vite compris que son épouse entretenait une relation sentimentale avec son pasteur et ne pouvait le supporter. Il a instruit des éléments à sa charge d’aller l’embarquer et de le lui ramener au commissariat.

Depuis des semaines il a remarqué que son épouse était devenue trop régulière à toutes les activités organisées dans leur église surtout les veillées de prière. Le comble est qu’elle confondait maintenant son époux colonel à son pasteur.

Et c’est lors des rapports sexuels que son secret s’est fait dévoiler tout seul. Confondant son époux au pasteur, elle prononçait son nom pendant l’orgasme avant de se rétracter avec pour justification de la présence divine en elle. «  Ah ! Pasteur tu es trop bon ! Je te sens ! Plus fort encore ! » criait-elle au lit avec son époux colonel.

Avec Le Congolais.fr

Congo-Madibou : un pasteur refuse d’officier une messe après le vol de sa veste et chaussures en Croco

juillet 26, 2022
 Madibou : un pasteur refuse d’officier une messe après le vol de sa veste et chaussures en Croco

Ce pasteur donne plus de la valeur à la sapologie qu’à la parole de Dieu et ignore totalement la phrase :«vanité des vanités ». Le pasteur Anatole d’une église de réveil située à Madibou après le pont du Djoué a refusé de célébrer une messe après le vol de son costard et ses chaussures en Croco. Une tenue qu’il a prévu porter ce dimanche.

Le paraître est devenu l’obsession principale de certains serviteurs de l’éternel qui lance des piques à d’autres pasteurs qui ne s’habillent pas bien. C’est le cas du pasteur Anatole d’une église de réveil de Madibou qui n’a pas supporté que son costard et ses chaussures en Croco soient volés.

Le plus su prenant est de constater que le vol a eu lieu dans les loges de sa propre église quelques heures avant le début du culte d’où les soupçons qui pèsent sur les fidèles. Comme représailles, le pasteur a tout simplement décidé de ne pas se présenter devant ses fidèles comme signe de protestation à cet acte.

Ce costard et ses chaussures en Croco étaient le don d’un fidèle de retour d’un voyage en Europe et le pasteur devrait les mettre en valeur pour la première fois. Une inauguration vestimentaire que le voleur a mis en échec.

Le pasteur Anatole a demandé à Dieu de confondre ce voleur afin qu’il vienne de lui-même remettre son butin et se faire pardonner.

Avec Le Congolais.fr

France : Un centrafricain tabasse un pasteur congolais qui l’a accusé d’être un mari de nuit

juillet 25, 2022
 France : Un centrafricain tabasse un pasteur congolais qui l’a accusé d’être un mari de nuit

Un homme de nationalité centrafricaine n’est pas allé par quatre chemins et a remis sur les rails un pasteur congolais qui l’a accusé d’être le mari de nuit de ses deux filles dont rien ne marchait dans leur vie. Entonné par cette grave accusation, le centrafricain s’est rendu un dimanche à l’église de ce pasteur dans le Val de Marne pour demander des preuves de ses accusations et face à son incapacité à se justifier, le pasteur a été tabassé devant ses fidèles.

Nombreux sont ces plaisantins venus du Congo qui se cachent derrière la Bible pour détruire des familles en Europe. L’un d’eux, le soi-disant pasteur Hervé qui officie dans une église du Val de Marne a convaincu une de ses fidèles de la RCA que la cause du célibat de ses deux filles était leur père. Ce père selon la prophétie du pasteur serait leur mari de nuit et abuserait d’elles toutes les nuits, voilà pourquoi elles ne sont pas encore au foyer.

Mis au courant de cette prophétie, le centrafricain qui est né au Portugal et ne s’est jamais rendu dans son pays a tout de suite estimé être victime d’une diffamation de ce pasteur. C’est sa femme qui est une fidèle de cette église depuis des années. Elle a aussi mis en doute les accusations de son pasteur et a tout révélé à son époux.

Le centrafricain s’est présenté le dimanche au culte pour un éclaircissement sur les accusations du pasteur. Devant l’autel, il a arraché le micro au pasteur pour lui demander de répéter devant lui ses accusations. Face aux balbutiements de l’homme de Dieu, l’accusé a décidé de le taper afin qu’il ne fasse plus des fausses prophéties sur des gens.

Accompagné de sa femme et de ses deux filles, le père centrafricain a expliqué à l’assemblée être né en Europe et n’a jamais mis pieds dans son pays. Il a aussi fait savoir ignorer cette histoire des maris de nuit et était très surpris de l’apprendre de la bouche de son épouse. Les fidèles devraient être beaucoup vigilants avec leurs pasteurs dont la plupart attisent la haine dans les familles. Il a remercié son épouse d’avoir douté des révélations du pasteur, car selon lui, elle le connaît très bien.

Avec Le Congolais. fr

Congo-Disparition : le pasteur Albert Oniangué n’est plus

juillet 14, 2022

Candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, le pasteur Albert Oniangué est décédé le 14 juillet, au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville, à l’âge de 68 ans, à la suite d’un malaise, a-t-on appris.

Albert Oniangué annonçant sa candidature, le 1er février 2021/Adiac

Né le 15 octobre 1954 à Boundji-Atsé, dans le département de la Cuvette, Albert Oniangué est un ancien enfant de troupe. Colonel à la retraite, il fut ancien aide de camp de feu président Jacques Joachim Yhombi Opango et du président Denis Sassou N’Guesso entre 1978 et 1992.

Après ses études primaires à Boundji-Atsé, Brazzaville et Pointe-Noire, Albert Oniangué obtint le concours d’entrée à l’École militaire préparatoire général Leclerc en 1968. En 1975, il poursuivit ses études à l’Ecole supérieure d’officier d’active du génie militaire à Râmnicu Vâlcea, en Roumanie, où il sort major de sa promotion en 1978 avec un diplôme d’ingénieur en ponts et chaussées.

Nommé  colonel en 2005, il a fait valoir ses droits à la retraite en 2015. Pasteur évangéliste, Albert Oniangué dirigeait l’Église de Jésus-Christ, temple évangélique-El-Bethel. Il s’est officiellement lancé en politique en février 2021 avec l’annonce de sa candidature comptant pour l’élection présidentielle des 17 et 21 mars de la même année. En effet, retenu parmi les sept candidats, il est arrivé en sixième position avec 6 977 voix, soit 0,40%, devançant seulement Anguios Nganguia Engambé qui avait obtenu 3 157 voix, soit 0,18%.

Le candidat indépendant Albert Oniangué avait présenté aux Congolais, pendant sa campagne électorale, son projet de société intitulé ‘’Le programme 5 sur 5’’, dans lequel il proposait des réformes ‘’audacieuses’’, en vue de faire, disait-il, du Congo un pays totalement transformé, adapté aux standards universels et tourné vers des horizons meilleurs.

Sportif, Albert Oningué fut footballeur et basketteur. Il a participé en 1974 au septième championnat d’Afrique de basketball à Bangui, en République centrafricaine.

Avec Adiac-Congo par Parfait Wilfried Douniama

Canada: L’épouse de Paul Mukendi sur le point de perdre leur maison

février 26, 2022
Carmen Mukendi en compagnie de son mari, Paul Mukendi.

Carmen Mukendi en compagnie de son mari, Paul Mukendi Photo: Instagram/Révérend Paul Mukendi

N’ayant encore rien remboursé d’un prêt hypothécaire venu à échéance, l’épouse du pasteur en cavale Paul Mukendi risque de bientôt perdre la maison familiale située dans le secteur de Cap-Rouge, à Québec.

Même en l’absence de Paul Mukendi, qui a fui le Canada il y a six mois pour échapper à sa peine de prison pour agression sexuelle et qui se réfugie toujours en République démocratique du Congo, sa famille restée à Québec continue d’avoir des ennuis.

Le créancier de son épouse, les Immeubles des grands bourgs inc., a déposé une demande introductive d’instance en Cour supérieure il y a trois semaines.

Incapable de récupérer les 468 750 $ prêtés à Mme Mukendi, l’entreprise réclame désormais la maison familiale en guise de paiement. La propriété a une valeur estimée à 605 000 $, d’après le rôle d’évaluation de la Ville de Québec.

Le prêt consenti à Mme Mukendi venait à échéance le 7 octobre dernier. À partir de cette date, le taux d’intérêt pour toute somme non remboursée passait à 32 %, peut-on lire dans la demande en délaissement forcé et prise de paiement.

Ce n’est pas la première fois que les Immeubles des grands bourg  inc. somment Mme Mukendi de régler sa dette hypothécaire. L’automne dernier, un préavis d’exercice lui avait été expédié, lui donnant deux mois pour normaliser sa situation.

« Plus de 60 jours se sont écoulés depuis la publication du préavis d’exercice […] et ni la Défenderesse (Carmen Mukendi) ni un tiers n’ont remédié aux défauts mentionnés à ce préavis d’exercice. »— Une citation de  Extrait de la demande introductive d’instance en délaissement forcé et prise en paiement

Radio-Canada a tenté de joindre Mme Mukendi de diverses façons, mais n’y était pas parvenue au moment d’écrire ces lignes. Quant au dirigeant des Immeubles des grands bourgs inc., Sébastien Rouleau, il n’a pas voulu commenter.

Une longue liste d’ennuis

Les Mukendi n’en sont pas à leurs premiers ennuis liés à des créances. En 2019, le couple avait perdu une première maison située dans le secteur de Beauport.

Cette même année, Paul Mukendi a été accusé de fraude fiscale. Le fondateur du Centre évangélique parole de vie a plaidé coupable à un chef d’accusation en 2020, puis a été condamné à payer une amende de 150 000 $.Une église évangélique vue de l'extérieur

Le Centre évangélique parole de vie a été fondé par Paul Mukendi à Québec au début des années 2000. Photo : Radio-Canada/Olivier Bouchard

Paul Mukendi avait aussi fait faillite en 2018. À ce jour, le fondateur du Centre évangélique parole de vie n’a jamais payé ses dettes à Revenu Québec et à l’Agence du revenu du Canada, qui totalisent plus de 430 000 $.

C’est sans compter le fait que le pasteur a été reconnu coupable d’une deuxième agression sexuelle, en décembre dernier, lors d’un procès qui s’est tenu en son absence à Québec.

Paul Mukendi était en effet réputé avoir renoncé à sa propre défense dans ce dossier, ayant fui le Canada quelques mois plus tôt pour échapper à une première peine de prison de huit ans pour une agression sexuelle commise sur une mineure.

D’ailleurs, Carmen Mukendi ainsi que trois autres personnes qui fréquentent le Centre évangélique parole de vie font actuellement l’objet d’accusations de harcèlement criminel envers la première victime d’agression sexuelle du pasteur.

Radio-Canada par Alexandre Duval avec la collaboration de Yannick Bergeron

Congo: Le pasteur Moukala lance son église ce dimanche

octobre 16, 2021

L’ex-président de l’Eglise évangélique du Congo désormais patron d’Eglise Echelle.

L’ancien président de l’EEC, puis récemment démissionnaire de cette Eglise avec perte de toute qualité, Edouard Moukala va finalement lancer sa propre Eglise, Eglise Echelle, ce dimanche 17 octobre 2021 à la préfecture de Brazzaville.

Désormais, c’est lui le patron. Le seul leader. Le Pasteur Moukala dont l’épouse est toujours salariée (pasteure) à la paroisse du Centenaire a pris une sérieuse option dans sa foi chrétienne. Pas seulement, car pour avoir été responsable numéro un des Protestants, il pourra embarquer beaucoup de fidèles.

Il parait même que certains pasteurs de l’EEC n’attendent que des garantis de salaires et autres avantages pour rejoindre leur ancien président. En effet, la crise financière qui secoue l’église Misioni depuis des années atteint un niveau inquiétant où les rémunérations des pasteurs, évangélistes et autres personnels ne sont plus versées.

Les pensions de retraites sont aussi incertaines. La direction de l’EEC, soutenue par une forte opinion laïque et intellectuelle avait accusé le pasteur Edouard Moukala d’avoir détourné plus de 8 millions de francs CFA. De l’argent qui l’aurait permis de construire des maisons à étage et de faire installer sa famille en Europe.

Mais dans la vraie, le pasteur Moukala est locataire à Diata et vit en famille, son épouse et ses enfants à ses côtés. C’est d’ailleurs ses propres filles, formées en musique, qui animeront la première chorale de ce dimanche à la préfecture de Brazzaville. Le pasteur Edouard Moukala a ainsi réussi à tourner la page du conflit qui aurait existé entre lui et l’EEC.

Par Stany Frank avec @Arsène SEVERIN

Québec-RDC: Fuyant la justice, Mukendi dit avoir quitté Québec pour la République démocratique du Congo

septembre 18, 2021

En fuite depuis la fin août, le pasteur Paul Mukendi annonce avoir quitté le pays. «Face à une telle injustice, j’ai décidé de quitter ces terres québécoises que j’aime tant pour sauver ma vie.» Il dit poursuivre la «bataille» en direct de son pays, la République démocratique du Congo. La police de Québec est aux aguets.

Cela fait presque un mois jour pour jour que Paul Mukendi devait se traduire en prisonnier. Sa cavale perdure depuis le 20 août, jour où il s’est soustrait à la justice. Paul Mukendi s’est adressé virtuellement samedi, pour la première fois, à presque 2000 fidèles des «quatre coins du globe».

Jusqu’ici, la question demeurait entière: où est passé le pasteur Mukendi?

Caché en RDC?

Après avoir reçu «beaucoup de propositions d’asile», a-t-il dit vêtu de jaune et devant un écran bleu, le révérend mentionne «j’ai choisi de retourner dans mon pays, la RDC [République démocratique du Congo] où je suis présentement pour continuer à mener cette bataille que je gagnerai haut la main.»

Dans une longue déclaration de plus de trente minutes, celui que ses fidèles du Centre évangélique Parole de vie surnomment  l’«homme de Dieu» a répété qu’il ne fuyait pas la justice, mais plutôt «l’injustice» dont il clame être victime. Une fois de plus, il soutient un «salissage» médiatique ayant influencé le Tribunal.

Le pasteur Paul Mukendi annonce avoir quitté le pays, il dit se trouver en République démocratique du Congo.Le pasteur Paul Mukendi annonce avoir quitté le pays, il dit se trouver en République démocratique du Congo.CAPTURE D’ÉCRAN

Reconnu coupable d’agression sexuelle sur une mineure, Paul Mukendi a été condamné à huit ans de prison. Il a vu ses procédures d’appel échouer le 16 août dernier et devait commencer à purger sa peine quelques jours plus tard, le 20 août. Il ne s’est jamais présenté en détention.

«Je ne suis pas un homme qui fuit les conséquences de ces actes», a-t-il soutenu dans sa vidéo, «mais je ne suis pas prêt à faire huit ans de prison pour des crimes que je n’ai pas commis».

«Du jour au lendemain on a fait de moi, légalement, un paria dans la ville de Québec», a-t-il ajouté.

Celui qui fait désormais face à de nouvelles accusations de liberté illégale et de désobéissance à une ordonnance du tribunal martèle toutefois que sa fuite n’est pas un «abandon». Il affirme avoir mandaté un collectif d’avocats pour mener sa cause devant d’autres instances, lui qui compte se «battre» pour sa femme et ses enfants, devant un tribunal «impartial à l’extérieur du Canada».

Au Québec, les avocates du pasteur, Me Dominique Bertrand et Me Myriam Tabet, ont déjà obtenu une ordonnance de la cour pour cesser de représenter leur client en fuite. «Personne n’est disposé au Québec, à m’entendre, à me croire et à me rendre justice», défend Mukendi.

La police de Québec attentive

Pour l’instant, dans sa ville, la police de Québec poursuit son enquête.En prenant la parole samedi, le révérend Mukendi a affirmé poursuivre la «bataille» en direct de son pays, la République démocratique du Congo.En prenant la parole samedi, le révérend Mukendi a affirmé poursuivre la «bataille» en direct de son pays, la République démocratique du Congo.CAPTURE D’ÉCRAN

«Depuis le 20 août, journée où il devait se constituer en prisonnier, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est très attentif aux faits et gestes de M. Mukendi», assure le porte-parole David Poitras.

Le fugitif a-t-il tenté de les mettre sur une fausse piste avec sa récente déclaration? Se trouve-t-il réellement à l’extérieur du pays?

À la veille de la publication vidéo du fugitif, le corps policier ne souhaitait pas confirmer ou infirmer d’informations à l’effet que M. Mukendi se trouverait ailleurs dans le monde, le dossier étant sous enquête.

«Advenant que ce soit le cas, on a toujours la possibilité de le localiser et de la rapatrier à l’aide de nos partenaires à l’international», poursuit M. Poitras. En octobre 2018, le SPVQ s’était rendu jusqu’à Bogota, en Colombie, pour procéder à l’arrestation d’un homme ayant perpétré des crimes sexuels trois ans auparavant, avec l’aide d’organisations comme la GRC et Interpol.

«La police de Québec a la capacité de rapatrier partout dans le monde», confirme le porte-parole du SPVQ. Il dévoile cependant peu des méthodes employées pour tenter de le retrouver.

«Les enquêteurs déploient des ressources pour tenter de le localiser et faire exécuter le mandat d’arrestation […] Pour offrir un sentiment de justice à la victime, M. Mukendi doit débuter à purger sa sentence», soutient David Poitras.

Avec La Tribune et Le Soleil par Émilie Pelletier