Posts Tagged ‘patrick devedjian’

Rama Yade est enceinte de son premier enfant

décembre 19, 2012

Un bébé pour 2013

Une nouvelle pour Rama Yade. L’ex-ministre de Nicolas Sarkozy et son mari attendent un enfant pour l’année prochaine.

Le 6 décembre dernier, Patrick Devedjian organisait une réunion publique à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) dans le cadre de sa campagne pour l’élection législative partielle. Ce soir-là, il s’est fait piquer la vedette, avec le sourire, par Rama Yade, qui était venue le soutenir.

Tenant à la remercier de s’être déplacée, l’élu en a profité pour annoncer une bonne nouvelle, se déclarant « d’autant plus sensible à la présence de Rama, qu’elle attend un heureux événement », selon des propos rapporté par Virginie Rivière, journaliste à l’Internaute.

Rama, 36 ans, a alors souri pour confirmer la nouvelle tandis que la rumeur se propageait au même moment sur Twitter.

C’est d’abord Olivier Biffaud, ancien journaliste du Monde et de Libération, présent à la réunion, qui envoie ce tweet : « À part ça, Rama Yade annonce qu’elle est enceinte. Les commentaires sexistes ne seront pas tolérés ».

Nathalie Kosciusko-Morizet enchaîne avec ce message : « Merci à Rama d’avoir partagé cette nouvelle. Être une femme politique, c’est compliqué. Etre enceinte c’est une aventure. Les deux, c’est énorme ! » Un tweet qui sera effacé un peu plus tard mais dont, évidemment, Internet a gardé la trace.

Marie-Célie Guillaume, l’ex-directrice de cabinet de Patrick Devedjian et auteur de Le Monarque, son fils, son fief, finit d’enfoncer le clou en tweetant : « Rama Yade annonce sa grossesse ce soir à Châtenay-Malabry, dans une réunion de soutien à Patrick Devedjian ».

Beaucoup de tweets donc mais toujours aucune annonce officielle de Rama Yade. Contacté par nos soins, un membre de l’entourage de Patrick Devedjian nous a enfin confirmé la bonne nouvelle ce matin « Oui, bien sûr qu’elle est enceinte. Elle ne peut pas le cacher d’ailleurs, ça se voit ! », nous a-t-on assuré.

Ce sera le premier enfant de l’ancienne secrétaire d’Etat et de son époux Joseph Zimet. Evoquant son couple, Rama Yade s’était amusée de leurs différences : elle est de droite, Joseph, ancien partisan de Dominique Strauss-Kahn, est viscéralement de gauche.

La jeune femme est de confession musulmane alors que Joseph est juif. « J’ai toujours été en recherche de la différence, c’est dans l’altérité la plus radicale que je trouve ce qui me ressemble le plus », confiait Rama en 2008 à Paris Match, révélant à cette époque que Joseph et elle rêvaient d’avoir des enfants. « Des jumeaux, pour qu’ils se sentent moins seuls. » Encore quelques mois à attendre pour savoir si son vœu sera réalisé.

Voici.fr par P.S.B

La vengeance de Nicolas Sarkozy, éconduit par Valérie Trierweiler

octobre 12, 2012

Ses rapports tourmentés avec Sarko

 
  • La vengeance de Nicolas Sarkozy, éconduit par Valérie TrierweilerLa vengeance de Nicolas Sarkozy, éconduit par Valérie TrierweilerLa vengeance de Nicolas Sarkozy, éconduit par Valérie Trierweiler
    Avant François Hollande, un autre homme politique avait lui aussi jeté son dévolu sur Valérie Trierweiler : il s’agit de Nicolas Sarkozy. Quand la journaliste a refusé ses avances, il se serait vengé.

Adolescente, Valérie Trierweiler était « très séduisante et consciente de l’être », révélait sa mère il y a peu. Avec les années, elle n’a pas changé. On aime ou pas cette beauté froide, mais Valérie attire, intrigue même. Les hommes politiques qui croisent sa route la remarquent, presque instantanément. On lui a prêté « une relation intime avec Patrick Devedjian qui aurait duré plusieurs années », mais la journaliste de Paris Match se serait également fait courtiser par Nicolas Sarkozy, racontent Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguet, les auteurs de La Frondeuse, dans les extraits révélés par L’Express.

 

>>> François Hollande a failli quitter Valérie Trierweiler pour Ségolène Royal

Nous sommes au début des années 2000, Nicolas Sarkozy est alors ministre de l’Intérieur sous la présidence de Jacques Chirac. Lors de la garden party du 14 juillet à l’Élysée, le ministre, tout en tenant la main de Cécilia, sa femme, aurait glissé à l’oreille de la journaliste : « Qu’est-ce que t’es belle ! » Depuis un petit moment déjà, il a Valérie Trierweiler dans le viseur. Lors d’un déjeuner au ministère, place Beauvau, il tente de se lier avec la trentenaire. Les auteurs du livre racontent : « Elle intrigue le ministre de l’Intérieur, qui la pousse dans ses retranchements. […] Profitant d’une remarque de Valérie Trierweiler, il répond en utilisant toujours le tutoiement : “Oui, mais toi tu es une petite-bourgeoise ! Tu habites dans le XVIème, donc tu ne peux pas comprendre ce qui se passe dans les quartiers. Comme tous les journalistes, tu as un avis sur tout.” » « Je ne vous permets pas. Et d’ailleurs je n’habite pas le XVIème arrondissement », lui a-t-elle répondu du tac au tac. Le ministre aime ces échanges et montre alors toute l’étendue de son pouvoir : « Ah bon, tu n’habites pas le XVIème ? Mais tu sais que je suis ministre de l’Intérieur. Si je veux savoir où tu habites, je demande et on me donne l’information dans les dix minutes. Tu veux voir ? » Pour toute réponse, elle se contentera de le fusiller du regard.

 

La relation conflictuelle entre Valérie Trierweiler et Nicolas Sarkozy est amorcée. « Mais pour qui se prend, celle-là ? Je ne suis pas assez bien pour elle ? », s’interroge Nicolas Sarkozy qui se demande même comment François Hollande « a fait pour séduire un canon pareil ? » En mars dernier, lors de l’affaire de Louis Sarkozy jetant des billes et des tomates sur une policière en faction devant le palais présidentiel, Nicolas Sarkozy cherche désespérément une information sur le couple HollandeTrierweiler. Et il trouve « un procès-verbal de police citant l’un des fils de Valérie Trierweiler interpellé dans la rue en possession d’un pétard, quelques semaines plus tôt ! » Le président toujours en exercice balance l’info à quelques journalistes mais la sauce ne prend pas. « Cette affaire est beaucoup plus grave que celle de mon fils ! Or personne n’en parle. L’histoire de mon fils a fait une dépêche AFP et, là, pas une ligne », s’énerve Sarko. Ce n’est plus la journaliste, ni la femme, mais la mère de famille qu’il a attaqué et Valérie ne le lui pardonnera jamais. Elle entend bien lui dire, entre quatre yeux, ce qu’elle pense de son attitude.

 

>>> Valérie Trierweiler très critiquée au sein de Paris Match

Voilà la raison personnelle qui aurait motivé l’actuelle première dame à accompagner François Hollande lors de l’hommage aux militaires tués à Montauban par Mohammed Merah. Lorsque Nicolas Sarkozy viendra saluer son adversaire pour la présidentielle, il croisera le regard noir de Valérie Trierweiler, installée un rang derrière. « Je voulais qu’il le voie, ce regard. J’aurais voulu même lui parler, trouver l’occasion de lui dire ce que je pensais de ce qu’il disait de mon fils dans les rédactions », a-t-elle expliqué à un ami, d’après les deux auteurs de La Frondeuse. « Après tout cela, je suis blindée, aurait-elle conclu. Ils ne me font plus peur. »

Voici.fr par M-A.K.

Valérie Trierweiler porte plainte contre les auteurs de sa biographie

octobre 11, 2012

La frondeuse attaque

  • Valérie Trierweiler porte plainte contre les auteurs de sa biographieValérie Trierweiler porte plainte contre les auteurs de sa biographieValérie Trierweiler porte plainte contre les auteurs de sa biographieValérie Trierweiler porte plainte contre les auteurs de sa biographie
    Valérie Trierweiler n’a visiblement pas apprécié La frondeuse, sa biographie écrite par Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguet. La first girlfriend porte plainte contre les auteurs pour « diffamation et atteinte à la vie privée ».

Ça va barder pour les auteurs de La frondeuse : l’avocate de Valérie Trierweiler a déclaré ce mercredi que le dépôt d’une plainte à l’encontre de Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguet était en cours. Pour Me Frédérique Giffard, le contenu du livre justifie une attaque pour « diffamation et atteinte à la vie privée ». Dans un communiqué, elle explique que « le caractère des propos sous forme d’affirmation des auteurs, adossés à des rumeurs non avérées et malveillantes visant à salir sa personne et ses proches, ont conduit Mme Valérie Trierweiler à prendre cette décision. »

Le passage incriminé serait-il celui dont nous vous parlions hier matin, fait référence aux rumeurs de relation entre la first girlfriend et Patrick Devedjian ? L’ancien ministre pourrait lui aussi traîner Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguetdevant le tribunal. Son entourage a déclaré hier soir au Parisien qu’il « condamne ces propos des auteurs du livre et va lui aussi porter plainte. » Malgré le soutien de la direction de TF1 qui ne trouve « rien à redire » dans la biographie, la joute contre Valérie Trierweiler ne va pas être de tout repos pour les deux journalistes.

Voici.fr par M.A.

Nicolas Sarkozy aurait exigé une faveur sexuelle d’une élue

juin 15, 2012

Drôle d’échange 

 
Nicolas Sarkozy aurait exigé une faveur sexuelle d’une élue
 
 On va finir par penser que nos hommes politiques sont plus people que les people ! Chaque jour apporte son lot de surprises et de scandale.

Décidément, le monde politique ne nous laisse guère de répit en ce moment. À peine avons-nous le temps de nous remettre du Trierweilergate et de ses multiples rebondissements qu’un nouveau scandale pointe à l’horizon.

Celui-ci concerne le président sortant, Nicolas Sarkozy. Invitée sur le plateau du Grand Journal de Canal + hier soir, la directrice de cabinet de Patrick Devedjian a balancé que Nicolas Sarkozy aurait demandé une fellation à une élue. Les détails de cette scène se trouvent dans un livre à tiroirs Le monarque, son fils, son fief dont Marie-Célie Guillaume fait actuellement la promotion et qu’elle dit avoir écrit comme « un exutoire ».

Nicolas Sarkozy, alors président de la République, est dans son bureau. Il y attend une élue locale qui vient lui demander des subventions pour un musée. Lorsqu’elle arrive, le chef de l’État, sexuellement très excité, lui aurait réclamé « une gâterie » : « Sois gentille, tu vois bien que j’ai besoin de me détendre. Allez… C’est pas grand-chose. Tu ne peux pas me laisser comme ça ! » L’échange sexuel qui s’ensuit aurait été « bref », le « monarque », comme le surnomme Marie-Célie, « étant pressé ».

Cet épisode, dont elle assure qu’il est vrai, n’est pas daté dans le livre. Impossible de savoir si il a eu lieu alors que Nicolas était déjà avec Carlita. Si c’était le cas, cette dernière pourra toujours ouvrir un compte Twitter pour régler ses comptes. Il parait que c’est très efficace.

Voici.fr par P.S.B