Posts Tagged ‘Pédopornographie’

Le Pérou arrête dix membres présumés d’un groupe WhatsApp de pédopornographie

décembre 10, 2019

 

La police péruvienne a arrêté mardi dix personnes soupçonnées d’appartenir à un réseau international de pédopornographie actif sur l’application WhatsApp, et dirigé depuis les Etats-Unis. «Dix ressortissants péruviens qui faisaient partie d’un réseau international de pornographie infantile ont été arrêtés à Lima», mardi matin dans quatre quartiers de la capitale, a annoncé à la presse le colonel Orlando Mendieta, du groupe d’enquête contre la cybercriminalité.

Les personnes interpellées étaient membres d’un groupe du service de messagerie instantanée Whatsapp baptisé «PERUCHITOS XXX CP», utilisé par 170 personnes de plusieurs pays du continent américain. «L’administrateur du compte est aux Etats-Unis. Nous travaillons en coordination avec Interpol pour l’arrêter», a précisé Orlando Mendieta.

Selon la police, les utilisateurs souhaitant être membres de ce groupe Whatsapp devaient envoyer chaque semaine des images et des vidéos pornographiques à l’administrateur. Quelque 34 Péruviens sont impliqués dans ce réseau. En 2018, le Pérou avait déjà démantelé une organisation internationale de pornographie infantile qui opérait depuis la Colombie.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Pédopornographie: un prêtre italien condamné à 5 ans de prison

juin 23, 2018

Cité du Vatican – Un prêtre italien et ex-diplomate du Saint-Siège a été condamné samedi à cinq ans de prison pour détention et transmission de matériel pédopornographique, a annoncé le tribunal de la Cité du Vatican.

Interrogé la veille, au premier jour d’un procès exceptionnellement rapide pour le Vatican, Mgr Carlo Alberto Capella avait admis sa culpabilité en expliquant avoir traversé « une crise personnelle » alors qu’il se sentait « inutile » dans sa fonction de conseiller de la nonciature auprès des Etats-Unis.

Arrivé en costume sombre et col clérical devant les trois juges laïcs italiens du petit tribunal de la Cité du Vatican, le prêtre de 51 ans a raconté qu’il avait commencé à consulter des images pédopornographiques en juillet 2016.

Auparavant il avait utilisé pendant plusieurs mois le réseau social « Tumblr », à la recherche d’informations insolites comme des photos d’animaux avec des expressions amusantes.

C’est au contact d’autre utilisateurs de ce réseau qu’il a commencé à échanger des images de pornographie infantile, a précisé le prêtre.

La gendarmerie vaticane a indiqué avoir retrouvé plus de 40 photographies et vidéos pédopornographiques sur le téléphone portable du prêtre italien. Certaines montraient des relations sexuelles entre des adultes et des enfants.

Le prêtre italien originaire de l’île de Capri avait été rappelé en septembre dernier au Saint-Siège où une enquête avait été ouverte, puis il avait été incarcéré en avril dans une cellule de la caserne de la gendarmerie du Vatican.

Le 21 août 2017, le département d’Etat américain avait fait état, par voie diplomatique, d’une possible violation des lois sur les images pédopornographiques de la part d’un membre du corps diplomatique du Saint-Siège accrédité à Washington.

Le Vatican avait rappelé le prêtre sans donner suite à une demande de levée d’immunité diplomatique réclamée par les Etats-Unis, avait indiqué une source du département d’Etat.

Un mandat d’arrêt avait également été émis l’an dernier au Canada à l’encontre de Mgr Capella pour les mêmes motifs, le prêtre étant soupçonné d’avoir effectué des téléchargements de pornographie infantile depuis l’intérieur d’une église de la ville de Windsor (Ontario).

En 2013, le pape François a mis en vigueur une nouvelle législation concernant les abus sexuels sur mineurs et également la pornographie. Un prêtre reconnu coupable encourt jusqu’à 12 ans de prison.

Le procès du prêtre italien est le premier du genre au Vatican.

Josef Wesolowski, un nonce (ambassadeur) polonais accusé de pédophilie avait été rappelé d’urgence de République dominicaine en 2013 par le Vatican, après des informations de presse qui l’accusaient d’avoir eu des relations sexuelles tarifées avec des mineurs.

Le Vatican avait refusé de l’extrader vers la Pologne. Il avait été jugé et sanctionné en juin 2014 par la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui l’avait réduit à l’état laïque, la peine maximale pour un prélat.

Le pape François avait également ordonné des poursuites pénales pour abus sexuels sur mineurs, une première historique au Vatican. Le prélat avait été arrêté et assigné à résidence, mais était décédé à 67 ans, en août 2015, à la veille de l’ouverture de son procès pénal devant le tribunal du Vatican.

Romandie.com avec(©AFP / 23 juin 2018 13h16)