Posts Tagged ‘perturbation’

Londres perturbée par l’élection présidentielle américaine

novembre 2, 2016

Londres (awp/afp) – La Bourse de Londres a terminé en forte baisse de 1,04% mercredi, devenant méfiante à l’approche de l’élection présidentielle américaine et avant d’en savoir plus dans la soirée sur la politique monétaire de la Fed.

A la clôture, l’indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 71,72 points pour terminer à 6.845,42 points.

« Une semaine à peine avant l’élection américaine et les marchés sont à la fois complaisants et inquiets à la fois », expliquait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

« Il y a encore une perception générale selon laquelle Hillary Clinton va se retrouver à la Maison Blanche mais le résultat surprise du vote sur le Brexit est encore frais dans les mémoires », prévenait-t-il.

L’incertitude grandit sur le résultat de l’élection présidentielle américaine, certaines sondages montrant que l’écart se resserre entre Donald Trump et Hillary Clinton, laquelle doit faire face à la réouverture surprise par le FBI de l’affaire des emails.

Les investisseurs se préparaient dans le même temps à la conclusion dans la soirée de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), espérant avoir davantage de précisions sur la hausse des taux qui pourrait avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Dans le secteur de la construction, Persimmon s’est distingué et a pris 0,81% à 1.751,00 pence après s’être montré rassurant sur son activité durant les trois derniers mois, au cours desquels ses ventes de nouvelles maisons ont grimpé, sans être affectées par le vote pour le Brexit.

De leur côté, Barratt Developments (-0,94% à 464,70 pence) et Taylor Wimpey (-0,75% à 145,70 pence) ont eu plus de mal, alors que selon la banque Nationwide les prix de l’immobilier se sont stabilisés en octobre au Royaume-Uni, n’augmentant pas pour la première fois depuis juin 2015.

La chaîne d’habillement Next a été recherchée (+3,51% à 4.979,00 pence). Le groupe a publié des ventes en baisse de 3,5% pour le troisième trimestre mais a indiqué qu’elles ont rebondi en octobre et a confirmé ses objectifs annuels.

Les compagnies pétrolières ont accusé le coup, à l’image de BP (-1,03% à 457,30 pence) et Royal Dutch Shell (action « B », -2,84% à 2.136,50 pence), pénalisées par la baisse des cours du brut après l’annonce d’un bond plus fort que prévu des stocks hebdomadaires de pétrole américain.

Les valeurs bancaires ont quant à elles encore fait les frais de la méfiance avant d’en savoir plus sur les intentions de la banque centrale américaine. Barclays a perdu 2,49% à 182,05 pence, HSBC 1,36% à 604,20 pence, Lloyds Banking Group 1,94% à 55,15 pence et RBS 2,09% à 182,70 pence.

Enfin, les spécialistes des métaux précieux comme Randgold (+2,57% à 7.585,00 pence) et Fresnillo (+3,61% à 1.780,00 pence) ont profité de la hausse des cours de l’or en raison de la baisse du dollar.

Romandie.com avec(AWP / 02.11.2016 17h53)

Une tempête solaire pourrait perturber les réseaux électriques et les télécoms

mars 17, 2015

Washington – Deux éruptions solaires survenues dimanche ont provoqué une forte tempête géomagnétique qui a frappé l’atmosphère terrestre mardi et pourrait perturber les réseaux électriques et les télécommunications, a indiqué l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) qui à ce stade n’a signalé aucun problème.

Cette tempête solaire pourrait provoquer des problèmes étendus de contrôle de voltage et affecter des systèmes de protection sur le réseau électrique, a mis en garde la NOAA dans un bulletin d’alerte.

Les systèmes de transmission radio à haute fréquence pourraient aussi être perturbés et le fonctionnement des satellites de navigation risque également de connaître des pannes pendant plusieurs heures, ajoute l’agence.

Cette tempête sévère a été observée à 13H58 GMT et a atteint une force 4 pendant au moins une heure sur une échelle maximum de 5, a indiqué Thomas Berger, directeur du centre de prédiction de météorologie spatiale (Space Weather Prediction Center, SWPC) lors d’une conférence de presse.

Ce phénomène pourrait durer de 24 à 36 heures, a-t-il dit, ajoutant qu’à ce stade aucun problème n’avait été signalé sur le réseau électrique et dans le fonctionnement des satellites de télécommunication.

Des aurores boréales ont été observées avant le lever du soleil dans le nord des Etats-Unis, a ajouté Thomas Berger et seront visibles ce soir en Europe.

Cette tempête solaire n’a pas provoqué de niveaux de radiations dangereux pour les astronautes à bord de la Station spatiale internationale (ISS), a par ailleurs indiqué la Nasa.

L’intensité de cette tempête devrait continuer à diminuer dans les prochaines heures mais nous ne pouvons pas dire exactement comment cela va se produire, a expliqué Bob Ruthlege, le responsable des prévisions au SWPC lors de la même conférence de presse téléphonique.

Lors du précédent cycle solaire qui s’est achevé en 2008, on a observé 45 tempêtes solaires de cette puissance, a-t-il dit. Il s’agit pour le cycle actuel, particulièrement inactif, de la deuxième de cette ampleur.

*C’est un peu inhabituel pour ce cycle marqué par une faible activité solaire, a jugé le scientifique.

Le Soleil connaît actuellement sa période la moins active depuis plus d’un siècle. Le nombre de taches décomptées depuis le début du cycle actuel amorcé en décembre 2008, est très faible par rapport à la moyenne quotidienne observée ces 250 dernières années, en fait moins de la moitié.

Les cycles solaires ont une durée moyenne de 22 ans, onze ans qui amènent au maximum et onze autres années ramenant au minimum après quoi un nouveau cycle commence.

Les éruptions solaires ou éjections de masse coronale projettent du plasma solaire à très grande vitesse dans l’espace qui vient frapper la haute atmosphère de la Terre et interagit avec son champ magnétique.

La Nasa a lancé le 13 mars quatre vaisseaux spatiaux identiques (MMS) destinés à étudier ces interactions, mal comprises, entre les vents solaires et le champ magnétique terrestre.

Le champ magnétique de la Terre protège normalement de ces particules mais quand il y a des éruptions solaires de forte puissance comme celle de mardi, il se produit un phénomène dit de reconnexion magnétique dans la magnétosphère terrestre. Ce phénomène est responsable des aurores boréales mais aussi des orages magnétiques pouvant perturber le fonctionnement des satellites de communications et le réseau électrique.

La reconnexion magnétique est l’un des facteurs les plus importants dans les phénomènes météorologiques spatiaux, avait souligné Jeff Newmark, directeur par intérim de la division d’héliophysique de la Nasa avant le lancement de cette mission.

Romandie.com avec(©AFP / 17 mars 2015 19h22)

Un homme en chaise roulante fait exploser une bombe à l’aéroport de Pekin

juillet 20, 2013

PEKIN (Beijing Shi) – Un homme dans une chaise roulante a fait exploser samedi une bombe de sa fabrication devant la porte du terminal 3 à l’aéroport international de Pékin, se blessant lui-même sans faire d’autres victimes, a annoncé l’agence officielle Chine Nouvelle.

L’homme, de nationalité chinoise, a été pris en charge par les secouristes, selon l’agence ajoutant que la police a ouvert une enquête.

Selon Chine Nouvelle, l’explosion s’est produite à 18H24 (10H24 GMT) et n’a pas fait d’autres victimes.

Selon l’équivalent du réseau Twitter de la chaîne de la télévision centrale chinoise, l’incident n’a provoqué aucune perturbation dans les plans de vols des avions.

Des photos diffusées par Chine Nouvelle ont montré des personnes qui semblaient être des personnels médicaux soignant une personne étendue sur le sol et des gens courant dans le terminal empli d’une fumée blanche.

Selon les légendes des photos, l’explosion a eu lieu près de la sortie B du terminal 3.

Romandie.com avec (©AFP / 20 juillet 2013 15h00)

Guinée : 3e jour de violences à Conakry, Alpha Condé appelle à la retenue

mars 1, 2013
Les forces de l'ordre guinéennes patrouillent à Conakry après des heurts, le 27 février 2013 Les forces de l’ordre guinéennes patrouillent à Conakry après des heurts, le 27 février 2013 © AFP

Le troisième jour des heurts à Conakry a été marqué, le 1e février, par des échauffourées entre commerçants du marché de Madina dans la banlieue de la capitale guinéenne. Au moins sept personnes ont été blessées, selon les témoins sur place. Le président Alpha Condé promet de rencontrer le 4 mars « l’ensemble des organisations politiques » pour tenter de calmer la situation.

Depuis la manifestation du 27 février organisée par les opposants guinéens, les violences n’en finissent pas de secouer la Guinée. Pour le troisième jour consécutif, des échauffourées ont éclaté, le 1e mars, dans la banlieue de Conakry. Cette fois, pour une raison inconnue, les heurts ont concerné des commerçants du marché Madina, le plus grand de la capitale. Bilan : au moins sept personnes blessées par jets de pierre, selon les témoins.

Des vendeurs, essentiellement de pièces détachées automobiles, ont commencé à attaquer à coups de pierres des vendeurs de denrées alimentaires, qui ont riposté de la même façon, ont rapporté des témoins résidant dans les quartiers de Madina et de Matam. Les violences ont entraîné la fermeture du marché de Madina et vidé ses rues et artères riveraines habituellement grouillantes d’activités. Les boutiques ont fermé et peu de véhicules se risquaient à circuler.

Des policiers, gendarmes et militaires ont été déployés dans la banlieue pour tenter de ramener le calme. Aucune perturbation n’était toutefois notée dans le centre-ville de Conakry, abritant de nombreux services publics et ambassades et où aucun dispositif sécuritaire inhabituel n’était visible.

Appel au calme

Dans un communiqué transmis à l’AFP, le gouvernement invite « l’ensemble de la population à garder le calme et la sérénité, afin que les forces de sécurité continuent leur mission de maintien de l’ordre » et appelle les Guinéens à « faire confiance à la justice qui prend toutes les dispositions, afin que dans le cadre de la loi, tous les auteurs de délits de trouble à l’ordre public puissent répondre de leurs actes ».

Le communiqué gouvernemental annonce par ailleurs que le président Apha Condé recevra le 4 mars « l’ensemble des organisations politiques » et exhorte à la retenue, « afin que la Guinée s’achemine vers la tenue d’élections législatives libres et transparentes ».

Ces derniers mois, l’opposition guinéenne a multiplié les manifestations pour exiger la prise en compte par le pouvoi de nouvelles exigences concernant l’organisation d’élections législatives libres et transparentes, scrutin repoussé depuis 2011 et désormais fixé au 12 mai. Le 27 février, des violents affrontements ont fait 130 blessés, dont 68 parmi les forces de l’ordre, selon un bilan officiel. Un lycéen, blessé dans ces violences, a succombé, selon une source hospitalière, et le gouvernement a annoncé, de son côté, qu’un policier était aussi décédé des suites de ses blessures.

Jeuneafrique.com avec AFP