Posts Tagged ‘Peste’

RDC : résurgence de la peste en Ituri

février 19, 2021
Centre de traitement pour les malades d’Ebola à Beni, en RDC. Photo d’illustration.

Plus de 500 cas de peste ont été détectés en Ituri, dans le nord-est de la RDC, faisant une trentaine de morts.

« Plus de 520 cas de peste » dont « plus de 31 décès » ont été dénombrés, a déclaré le Dr Patrick Karamura, ministre provincial de la Santé de l’Ituri, une région où la peste est endémique. Dans cette « résurgence » des cas, « il n’y a pas que des cas de peste bubonique. Nous avons aussi cinq cas de peste pulmonaire, deux autres cas de peste septicémique », a-t-il indiqué.

Des cas sont apparus entre le 15 novembre et le 13 décembre dans la zone de santé de Biringi, située dans le territoire d’Aru en Ituri, a expliqué la Dr Anne Laudisoit, épidémiologiste à Ecohealth Alliance, une ONG basée à New York, qui séjourne dans la zone avec une équipe des chercheurs. L’âge moyen des personnes touchées est de 13 ans, ajoute-t-elle. Cependant, il y a de grandes divergences : « la personne la plus jeune est âgé de 3 mois et la plus âgée, 73 ans », a expliqué la spécialiste.

« Recrudescence »

Selon la Dr Anne Laudisoit, au moment des premiers cas, « il y a eu une mortalité massive des rats, ce qui est vraiment indicateur de la peste ». Les rats meurent, les puces qui sont sur eux cherchent un autre animal sur lequel se nourrir et l’animal le plus proche, c’est l’homme, a-t-elle expliqué.

« Une recrudescence des cas de peste est constatée depuis juin 2020 dans la zone de santé de Rethy, dans la province de l’Ituri », avait alerté dès le 20 juillet l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’Ituri est la seule zone en RDC où la peste est endémique.

La maladie y a été confirmée dès 1926. Depuis le lac Albert jusqu’à la région d’Aru frontalière du Soudan du Sud, il s’agit d’« une zone où la peste ressurgit fréquemment et de manière imprévisible », selon Dr Laudisoit. La peste est causée par une bactérie, Yersinia pestis, transmise à l’homme généralement par une piqûre d’une puce infectée. La maladie se manifeste par des frissons, des maux de tête et un gonflement douloureux des ganglions.

Par Jeune Afrique avec AFP

Madagascar: l’épidémie de peste continue de se propager

octobre 17, 2017

Un employé municipal désinfecte un marché d’Antananarivo le 10 octobre 2017 pour lutter contre la peste qui a déjà fait 74 morts à Madagascar. / © AFP/Archives / RIJASOLO

L’épidémie de peste qui s’est déclarée il y a deux mois à Madagascar continue à se propager, notamment dans sa capitale Antananarivo, et a fait déjà au moins 74 morts, selon un nouveau bilan publié mardi par les autorités locales.

Au total 805 cas de la maladie ont été recensés sur le territoire de la Grande île, a ajouté le ministère de la Santé.

La peste réapparaît presque chaque année à Madagascar, généralement de septembre à avril.

Mais cette année, l’épidémie a débuté dès août et s’est propagée « aux grandes zones urbaines, contrairement aux précédentes épidémies », selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Elle a provoqué un vent de panique parmi la population, malgré les appels au calme du gouvernement.

A titre de précaution, les autorités ont interdit jusqu’à nouvel ordre les manifestations et réunions publiques dans la capitale et suspendu les cours dans plusieurs universités et écoles du pays afin de procéder aux opérations de désinfection.

L’OMS a venu à la rescousse des autorités en livrant 1,2 million de doses d’antibiotiques et, avec des ONG comme la Croix-Rouge, a formé en urgence des centaines de volontaires pour la prévention et l’information de la population.

La bactérie de la peste, qui se développe chez les rats, est véhiculée par les puces. Chez l’homme, la forme pulmonaire de la maladie – transmissible par la toux – peut être fatale en seulement 24 à 72 heures. La forme bubonique est elle moins dangereuse.

La plupart des patients recensés à Madagascar ont été infectés par la peste pulmonaire.

Romandie.com avec (©AFP / 17 octobre 2017 16h03)