Posts Tagged ‘Plateforme’

Côte d’Ivoire : pour Pascal Affi N’Guessan, la nouvelle plateforme de l’opposition « n’engage pas le FPI »

avril 22, 2017

Pascal Affi N’Guessan à Paris, en juin 2015. © VPascal Affi N’Guessan Vincent Fournier pour J.A.

Président d’un Front populaire ivoirien (FPI) scindé en deux, Pascal Affi N’Guessan a réagi à la création de la nouvelle plateforme politique lancée par les partisans de Laurent Gbagbo réunis autour d’Aboudramane Sangaré. Ce mouvement « n’engage pas le FPI », assure l’ex-Premier ministre.

La naissance de la nouvelle plateforme politique Ensemble pour la démocratie et la souveraineté lancée jeudi 20 avril à Abidjan par les partisans de la ligne « Gbagbo ou rien » du Front populaire ivoirien ne fait pas l’unanimité. En particulier au sein de la frange du FPI présidée par Pascal Affi N’Guessan, en rupture avec celle menée par Aboudramane Sangaré, qui lui réfute toute légitimité à la tête du parti.

« Cette plateforme n’engage nullement le FPI, qui est un parti organisé, avec des organes et un Président », réagit l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo. « Je déplore que ces acteurs aient préféré œuvrer à une nouvelle plateforme plutôt qu’à l’unité du FPI, surtout lorsque nous connaissons le sort des plateformes précédentes », poursuit Pascal Affi N’Guessan, 64 ans. Et d’ajouter : « La création de ce parti va clarifier les choses, en faisant cela ils choisissent de quitter le FPI. »

« Le jeu sera certainement plus ouvert en 2020 »

La veille, les partisans de l’ancien président ivoirien avaient officialisé leur regroupement au sein de cette nouvelle plateforme politique, présidée par Georges Armand Ouégnin. Objectif du mouvement : obtenir la libération de Laurent et Simone Gbagbo et « de tous les prisonniers politiques », mais aussi se positionner en vue de la présidentielle de 2020.

Un éventuel changement de stratégie politique pour ceux qui avaient jusqu’à présent choisi de boycotter les dernières élections, mais aussi un possible concurrent supplémentaire pour le FPI de Pascal Affi N’Guessan, déjà candidat à la dernière élection présidentielle. « Le jeu sera certainement plus ouvert en 2020 qu’en 2015 », concède l’ancien Premier ministre.

Jeuneafrique.com par – à Abidjan

Nigeria: des rebelles font exploser une plateforme pétrolière de Chevron

mai 6, 2016

Lagos – Des rebelles ont fait exploser une installation offshore du groupe pétrolier américain Chevron dans le sud du Nigeria, a annoncé la marine vendredi, laissant craindre une nouvelle flambée de violence qui pourrait affecter la production de brut.

L’installation Chevron près d’Escravos a été attaquée mercredi soir. L’incident s’est produit à environ quatre miles nautiques d’Escravos, près de Warri, dans l’Etat de Delta a déclaré à l’AFP le porte-parole de la marine Chris Ezekobe.

Des rebelles ont utilisé des explosifs pour faire sauter la plateforme Okan, une installation qui sert à la collecte du pétrole et du gaz destinés au terminal Escravos, a-t-il précisé.

La marine est à la recherche des coupables, avec les autres forces de sécurité, a-t-il assuré.

Un groupe jusqu’ici inconnu, prénommé ‘les vengeurs du delta du Niger’, a revendiqué cette attaque, a poursuivi M. Ezekobe.

Nous ne pouvons cependant pas exclure l’implication d’anciens chefs rebelles du delta du Niger, dont Tompolo, actuellement recherché et poursuivi pour fraude.

Les attaques contre les installations pétrolières sont en hausse au Nigeria depuis que les autorités ont ordonné, en janvier, l’arrestation de Tompolo — Government Ekpemupolo de son vrai nom–, un des dirigeants les plus connus du Mouvement pour l’émancipation du Delta du Niger (MEND), poursuivi pour corruption.

Le groupe des vengeurs du delta du Niger est censé réunir des partisans de Tompolo, mais ce dernier a jusqu’ici nié avoir des liens avec cette nouvelle organisation.

On ignore, pour l’instant, quel est le volume de pétrole affecté par cette attaque.

Romandie.com avec(©AFP / 06 mai 2016 13h32)