Posts Tagged ‘Poids’

Environ 640 millions de personnes sont en surpoids dans le monde

mars 31, 2016

Près de 640 millions de personnes sont en surpoids ou obèses autour du globe. Le poids moyen de la population mondiale a augmenté de 1,5 kilo par décennie durant les 40 dernières années, selon une étude internationale sur l’indice de masse corporelle.

L’évolution a cependant été plus lente en Suisse, a indiqué jeudi soir l’Université de Zurich qui a participé à l’étude. Les Etats-Unis continuent d’occuper la première place en matière de surpoids.

Parmi les pays avec des revenus élevés, le peuple nippon est celui qui présente l’indice de masse corporelle (IMC) le plus bas. En Europe, les Suissesses et les hommes bosniaques détiennent la palme de la minceur. De manière générale, le nombre de personnes en surpoids est plus important du côté des femmes.

Actuellement, 2,3% des hommes et 5% des femmes de par le monde sont fortement obèses. Cela signifie qu’ils présentent un IMC de plus de 35. L’IMC se calcule au moyen de la taille et du poids et mesure si une personne a un poids insuffisant, normal ou est en surpoids, voire obèse.

Si la tendance se poursuit, le nombre d’obèses pourrait augmenter à 18% chez les hommes et 21% chez les femmes en 2025. Vu ces chiffres, les auteurs de l’étude jugent irréaliste l’objectif fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui vise à stabiliser le taux d’obésité en 2025 au niveau de 2010.

Recul de la maigreur
L’autre extrême de l’échelle montre elle une tendance positive: la maigreur a diminué depuis 1975, autant chez les femmes que chez les hommes, soit respectivement de 15 à 10% et de 14 à 9%. Un individu est considéré comme maigre en dessous d’un IMC de 18,5.

Malgré ce fait réjouissant, l’insuffisance pondérale reste un gros problème, particulièrement au centre et à l’est de l’Afrique. En Inde et au Bangladesh, presque un quart des hommes et des femmes adultes n’ont pas un poids suffisant.

Dans le cadre de cette méta-analyse, les quelque 700 chercheurs internationaux ont examiné 1700 études concernant l’IMC de la population. Pour la première fois, ils ont ainsi retracé l’évolution mondiale depuis 1975 sur une période de 40 ans. L’étude est publiée dans la revue spécialisée « The Lancet ».

Romandie.com

Un Américain quitterait sa femme si elle prend du poids

juillet 28, 2011

C’est une étude pour le moins ubuesque qui a été révélée ces derniers jours par le quotidien L’Express et réalisée au pays de l’Oncle Sam, sur un échantillon de 70.000 personnes réunies pour AskMen et Cosmopolitan.com.

Cette étude a pour but de savoir dans quelle proportion les Américains seraient prêt à quitter leur compagne (ou leur compagnon pour ces dames) dans l’hypothèse où celle-ci prendrait du poids.

Le résultat est sans appel : un Américain sur deux quitterait sa partenaire en cas de prise de poids de cette dernière ! Dans le même temps, une Américaine sur cinq ferait de même.

Un sondage qui a mis en avant d’autres données comme par exemple le fait que deux tiers des hommes sondés ne voient pas d’inconvénients à ce que leur compagne reste en contact avec leur « ex » (sur Facebook !)

Dans un pays où l’obésité est un vrai problème de société, que penser de tels chiffres ? Les Américains auraient-ils pris conscience des difficultés que représentent le sur-poids ?

Et vous, seriez-vous prêt vous aussi à quitter votre compagne (ou votre compagnon) en cas de prise excessive de poids ?

LePost.fr par Superstitum

Kate Middleton: à 43 kg elle inquiète l’Angleterre

juillet 28, 2011

La famille royale britannique nourrirait de réelles inquiétudes quant à la santé de la nouvelle Duchesse de Cambridge. Depuis son mariage avec le prince William, Kate Middleton affiche une silhouette de plus en plus filiforme. Or en plus de mettre sa santé en danger, elle pourrait devenir un très mauvais exemple pour les jeunes filles.

43 kilos : c’est le poids plume que pèserait la jeune épouse du prince William, si l’on en croit les tabloïds britanniques. Le 29 avril dernier, Kate Middleton était sublime dans sa robe de mariée dessinée par Sarah Burton, la directrice artistique de la maison Alexander McQueen. Mais la princesse affichait déjà une silhouette très mince; trop mince.

Au fil des semaines, celle qui s’habille en taille 0 maigrit à vue d’oeil, et la famille royale s’inquiète beaucoup pour elle. Dans les colonnes du Britain’s Daily Star, un médecin britannique, Chris Steele, assure que si Kate Middleton continue à perdre du poids, « il sera médicalement tout à fait possible qu’elle ait de grandes difficultés à tomber enceinte ». Et Fabiola De Clercq, la fondatrice de l’Italy’s Association for the Study and Research of Anorexia d’affirmer au site d’India TV : « Vous n’avez qu’à regarder les images de sa visite au Canada pour voir qu’elle a vraiment perdu beaucoup de poids et est à la limite de l’anorexie ».

Mais en plus de s’inquiéter pour la santé de la jeune princesse, certains craignent l’influence qu’elle pourrait avoir sur les jeunes filles, rapporte le site de Discovery News. La silhouette filiforme de Kate Middleton s’affiche dans tous les magazines qui ont fait d’elle une véritable icône de la mode. Et déjà, révèle le Today Health, certains sites Internet prônant l’anorexie auraient choisi la princesse comme nouveau modèle…

News-de-stars.com